Just In
Community
Forum
V
More
for Pas encore ce soir

9/25 c1 20feufollet
Coucou !

J'étais allée lire ton texte suite à la recommandation d'Aselye, et je n'ai pas encore pris le temps de le reviewer donc let's go ! J'ai trouvé ton OS sombre et bien écrit. Ta vision de Regulus, avec sa lassitude et ses désillusions, m'a paru très juste. On le sent détaché et impuissant face aux événements, et la peur qui imprègne tout ton texte m'a fait mal au cœur pour lui...

La fin apporte toutefois pour lui un peu d'espoir, un reste de combativité, même s'il reste amer, et qu'on sait, nous, pauvre lecteurs, ce qu'il en sera. Une belle découverte en tout cas que ce texte. J'ai vraiment pris plaisir à le lire *-*

Merci de l'avoir partagé avec nous !
9/10 c1 9Aselye
Coucou ! :)
Me voilà finalement, même si c'est plus tard que prévu... Alors avant tout, je te l'ai déjà dit, mais j'adore la citation de Louise Ackermann et elle trouve très bien sa place ici !
Ensuite, la scène commence face à un grand bûcher, j'ai beaucoup aimé l'image, notamment avec les mangemorts en oiseaux de malheur.
En tant que fan de Regulus, j'ai épluché pas mal de versions de lui sur ce site, et la tienne est sûrement une de mes préférées ! Dès le début, on le trouve un peu tétanisé par la violence qui l'entoure et on s'englue avec lui. J'ai adoré son inertie intérieure pesante, implacable, la désillusion qui lui colle à la peau et, malgré tout, cette petite flamme qui subsiste en lui et lui intime de faire quelque chose.
Très heureuse aussi d'avoir retrouvé ce cher Rabastan (le combo Regulus et Rabastan, c'est vraiment du pain béni). On le voit beaucoup plus terre à terre que Regulus et par conséquent un peu moins tourmenté, même s'il semble plus ébranlé qu'il ne veut le laisser paraître. J'ai apprécié aussi l'aperçu de sa relation avec son frère Rodolphus, l'admiration qu'il lui voue et qui le préserve peut-être un peu de la déchéance amère de Regulus. (J'ai moi-même toujours imaginé que Rabastan s'en sortait mieux que la plupart alors je valide à 100% cette vision de lui aussi.)
J'ai aimé le petit côté rêveur que tu as donné à Regulus, ça donne envie d'excuser en partie ses actes, parce qu'on a l'impression qu'il a été illusionné par ses espoirs de grandeur et qu'il est en train de réaliser qu'il n'a récolté que de la boue. Ça l'humanise beaucoup. Par ailleurs j'ai aimé aussi le fait qu'il ne rejette pas entièrement la cause pour laquelle il s'est engagé chez les mangemorts (ça n'aurait pas de sens selon moi), mais qu'il éprouve plutôt un dégoût intérieur grandissant pour les actes terribles qu'ils commettent. (Dis-moi si je m'emballe haha.)
La scène de torture est triste et angoissante, l'abattement de Regulus dénote vraiment au milieu de l'horreur.
Le fait que ce soit la petite fille qui le mette face à lui est une idée charmante, après tout quoi d'autre que la pureté d'un enfant pour confronter un criminel ? On voit d'ailleurs qu'elle réussit à provoquer un sursaut de rébellion en lui et qu'il la laisse partir. Je pensais qu'il allait la tuer au début, mais j'ai assisté à son cheminement intérieur et l'ai vu reprendre pied avec plaisir et soulagement ("reprendre pied", littéralement je l'ai ressenti comme ça).
On le voit faire trembler les barreaux de sa cage, c'est très émouvant (surtout en sachant comment il finit) et j'ai trouvé sa quête de liberté impossible très émouvante.
J'ai l'impression que ton Regulus garde un ravissant soupçon de pureté et de grandeur d'âme. Je m'explique : il a indubitablement des rêves de conquête, de gloire, mais il reste très lucide et humble sur sa situation de prisonnier et il a même une vision un peu sévère sur lui-même - après tout il arrive quand même à mentir au Seigneur des Ténèbres et à désobéir à sa terrible cousine ! ;) Il ne se voile pas la face sur ce qu'il est et ce qu'il fait, ne se cherche pas d'excuses, même s'il ne se sent pas prêt à désobéir au Seigneur des Ténèbres. Pour moi, c'est un signe qu'il reste du bon en lui (et on SAIT qu'il y a du beau en lui haha).
En résumé, c'était un très bon OS (qui mérite beaucoup plus de crédit), soigné, très bien écrit, avec de belles phrases. J'ai aussi trouvé très bien cette idée de phrases en italique pour exprimer ses pensées les plus marquantes - pensées d'ailleurs percutantes et bien tournées.
J'ai d'autant plus savouré ce moment de lecture que l'idée que je me fais de Regulus est assez proche du jeune homme que tu décris ici.
Merci pour ce beau texte et à bientôt Hugo (Weasley) !
6/12 c1 20jane9699
c'était magnfique, et une version très subtile de Regulus Black
6/11 c1 8Worz
J’ai volé jusqu’ici quand j’ai vu ton message ahah, j’avais hâte de voir comment tu imaginais ce bon vieux Reg !

Alors si je dois commencer par un point essentiel... Poste ton histoire longue sur Regulus ! C’est une honte de garder ça dans ton pc alors que tu écris aussi bien ! Olala, j’ai adoré cet OS, j’en veux pluuuus !
On ressent vraiment très bien les émotions divergentes de Regulus : d’un côté il est extrêmement fatigué par tout ce qu’il fait, il essaie de s’auto-convaincre qu’il est du bon côté mais il en est de moins en moins sûr ; et de l’autre on voit bien qu’il est complètement piégé dans cette spirale infernale... ça sonnait tellement juste quand tu as dit que la peur les rendait encore plus cruels, on imagine bien que décevoir Voldemort ne devait pas être une option à l’époque.
Oui Regulus, tu es à la solde d’un tyran qui se moque de tout, y compris de ses fidèles. C’est très bien cet élan de réflexion que tu as. Pfiou.
Je n’ai pas grand chose à dire mis à part que c’était très bien écrit et très poignant... Des descriptions très réalistes, peu de dialogues mais juste ce qu’il faut étant donné la forme de cet OS (d’ailleurs y a certains tirets ou guillemets qui se sont fait la malle au début de certains dialogues), et une introspection excellente de Reg sur lui même... J’ai particulièrement apprécié les moments en italique où il se pose des questions assez salutaires.
En tout cas bilan : j’ai mal pour cette gamine qui n’a plus de vie, c’est une autre forme de mort et peut-être même plus cruelle... c’est limite à se demander si ce n’était pas plus lâche de la part de Regulus, au final il ne l’a pas tuée pour son confort personnel. Parce que lui voler ses souvenir et l’abandonner seule dans un coin alors qu’elle n’est plus qu’une coquille vide, franchement je ne suis pas tout à fait persuadée que ce soit bien mieux... Il suffit d’une mauvaise rencontre et erm... Choquée déçue de lui. (Non je blague, je suis toujours en adoration devant Reg peu importe ce qu’il fait...même si c’est très mal)

Bref, écris encore ! Je serai ta première fan promis :p

Twitter . Help . Sign Up . Cookies . Privacy . Terms of Service