Chapter 1

Tout d'abord bonjour ! je m'étais plutôt lancée sur des fanfic Harry Potter mais j'ai eu envie de me mettre au Fablehaven … avec une majorité de décors et personnages de Brandon Mull même si j'y ai ajouté mon grain de sel avec ma Iris qui est un personnage que je mûrit depuis un petit moment.

Une info utile cependant : Iris est une maéra (personnage fantastique de … mon invention :'D, en gros elle a des ailes et elle se transforme en ce qu'elle veut) je vous entends déjà crier : ouaiiiiiis mais du coup c'est trop faciiiiiiiile, elle peut faire tout ce qu'elle veuuuuuuut = OUI MAIS NON ! J'ai bien prévu de lui pourrir la vie même si elle est mon perso. Bon je vais vous laisser lire … en espérant que vous aimerez !

*Je m'excuse pour la présence de fautes éventuelles d'orthographe car je n'ai pas de correcteur à part celui de word*

Chapter 1 (oui j'ai bien écrit Chapter parce que ça en jette plus que Chapitre xD)

Iris veillait encore, il était tard mais elle ne dormait jamais beaucoup, à quoi bon puisqu'elle n'en avait pas besoin ? Non elle ne dormait pas, elle veillait au sommeil du Sphinx, celui-là même qui avait failli faire tomber la planète entière et qui avait maintenant le rôle d'Éternel. Tout le monde avait jugé bon de le laisser devenir l'une des 5 personnes qu'il fallait tuer si l'on souhaitait ouvrir Zzyxx et bien sûr qui de mieux placer pour veiller sur lui qu'une autre personne qui vivrait éternellement et qui avait tout fait pour faire tomber le Sphinx avant qu'il ne se range enfin du bon côté pour toujours ? Iris se sentait en paix avec son future, elle servait enfin à la bonne santé des réserves magiques, à la protection des artefacts et au bon comportement du plus ancien criminel du monde. Le Sphinx s'agitait dans son sommeil et murmurait doucement, Iris s'approcha pour écouter :

« La flèche… attention Iris… la flèche attention… »

Elle sourit, le Sphinx craignait pour sa vie jusque dans son sommeil, elle ne savait pas qu'il était si inquiet pour elle, lui qui l'aurai surement tuée pour accéder à son but final : ouvrir Zzyxx. Il remua encore quelques minutes puis s'apaisa et se réveilla, se tournant vers Iris qui souriait toujours il la questionna du regard

« Excuse-moi, je ne ris pas vraiment c'est juste que je ne savais pas que tu parles dans ton sommeil.

-ah oui ? Je ne savais pas non plus… qu'est-ce que j'ai dit ?

-pas grand-chose, tu me disais de faire attention à la flèche, je pense que tu t'inquiètes un peu pour mon éternité…

-je dois dire que j'ai vraiment été surpris que tu acceptes de gâcher le reste de ta longue vie pour veiller sur la mienne après tout ce que j'ai fait.

-je suis une très bonne guerrière, je peux changer de forme à volonté et je vivrais jusqu'à ce que l'on me tue, je crois que je réuni toutes les conditions pour être Gardienne de l'Éternel.

-je pense qu'il vaut mieux couper court à cette discussion avant qu'elle ne tourne en dispute, j'espère que nous pourrons passer notre futur en paix.

-je l'espère aussi. »

Ils sortirent de la chambre et s'installèrent dans la cuisine pour prendre un petit déjeuner, discutèrent de la pluie et du beau temps et se mirent d'accord pour se rendre dans trois jours à Fablehaven où l'on les avait invités à passer le réveillon de Noël. Le Sphinx se leva et se mit à la fenêtre, pensif. Iris le rejoignit et s'accouda à la bordure pour regarder la ville sale qui entourait l'appartement qu'ils louaient en attendant de trouver un endroit plus accueillant et surtout proche de Fablehaven pour voir Stan, Ruth, Kendra, Seth, Warren, Dale et tous ceux qui y vivaient maintenant, de Wyrmroost qui était le sanctuaire natal d'Iris ou tout simplement près du sanctuaire Égyptien où avait vécu très longtemps le Sphinx avant que les Chevalier de l'Aube ne l'arrête même si Iris estimait beaucoup plus pratique d'être près de Fablehaven pour des raisons de sécurité et de proximité avec leurs plus proches alliés et amis. Encore un sujet de désaccord avec le Sphinx qu'il faudrait absolument régler au plus tôt.

« Iris j'ai besoin de sortir…

-où veux-tu aller ?

-loin de cette ville, j'ai envie de calme et de nature…

-c'est aussi ce que mon instinct me pousse à réclamer, il faut que nous déménagions au plus vite, notre place n'est pas ici.

-est-ce que tu aimerais passer la journée dans un endroit plus frais ? J'aimerais voir un peu de neige et de glace

-oui pourquoi pas, je connais un endroit qui conviendrait mais il y a un peu de route

-nous avons des centaines d'années devant nous, je pense qu'on peut s'en sortir pour quelques heures.

-plus que des centaines d'années j'espère.»

Iris ferma la fenêtre et prit les clefs du gros 4x4 qui leur avait été donné par l'Ordre des Conservateurs, puisqu'ils étaient un peu des sanctuaires vivants, et se tourna vers le Sphinx qui l'attendait près de la porte. Ils se fixèrent quelques instants avant de rire, ils commençaient à trouver vraiment comique de devoir s'attendre et se trouver toujours dans la même pièce (sauf exceptions évidentes). Elle passa la porte que lui tenait galamment le Sphinx et la ferma à clef, ils débâtirent pour savoir s'ils prendraient l'ascenseur ou les escaliers et Iris réussi encore à le convaincre de prendre les escaliers sous les ronchonnements du Sphinx (oui mais bon 5 étages … -soit déjà heureux qu'on ne les montes pas) et ils grimpèrent dans la voiture. Iris conduisait toujours très prudemment dans un parfait respect de la totalité des règles du code de la route, alors lorsque son téléphone sonna elle le confia au Sphinx qui décrocha rapidement

« Allo ? Oui… non, elle conduit… oui on a besoin d'un peu d'air frais… pas de problème je lui dirais… oui… oui… pas de problème, au revoir.

-c'était pourquoi ?

-Stan qui aimerait qu'on vienne dès demain, ils ont des problèmes pour contrôler Seth et Kendra aimerait te parler ainsi que Vanessa qui devrait t'appeler ce soir, Ruth a hâte de nous voir arriver pour le réveillon.

-ils n'ont rien trouvé à redire quand tu as décroché pour moi ?

-non je leur ai dit que tu étais en train de conduire ils ont eu l'air soulagés. »

Ils finirent la route en silence, il était près de midi lorsqu'Iris déclara qu'ils étaient arrivé, devant eux s'étalait un grand pré emplit de neige et un petit chalet. L'endroit parfait pour se reposer de la ville.

« Pourquoi on ne s'installe pas ici tout simplement ?

-parce qu'à part la nature il ne convient absolument pas à nos critères, nous sommes à plus de 18 heures de route de Fablehaven, 3 jours de Wyrmroost et plus loin encore de ta réserve en Égypte, je te promets qu'on trouvera bientôt un endroit correcte pour pouvoir enfin vivre en paix.

-en attendant on peut toujours profiter d'être ici, tu veux qu'on prenne la route à quelle heure pour être à Fablehaven demain ?

-on partira à 18 heures, en roulant toute la nuit on arrivera là-bas vers midi, est-ce que tu as une objection ?

-ça me parait bien, on roulera chacun notre tour ou tu vas encore veiller toute la nuit ?

-tu sais bien que je n'ai pas besoin de dormir, je ne suis pas comme toi.

-d'accord mais si tu as le moindre problème n'hésite pas à me réveiller

-compris. »

Iris ouvrit la porte du chalet et inspecta chaque pièce avant de permettre à son protégé d'entrer à son tour, ils prirent place autour de la table et mangèrent en silence, aucun n'était très bavard et le silence, ils étaient venu pour ça ! Peu de temps après ils étaient dehors et profitaient de la neige qu'ils attendaient depuis longtemps, enchainant les batailles de boules de neige et la contemplation d'animaux sauvages traversant précautionneusement l'endroit enneigé. Ayant froid ils rentrèrent mettre des habits secs, Iris se remit à la fenêtre, le Sphinx avait été très amical depuis qu'elle en avait la responsabilité et même avant elle ne se souvenait pas avoir ressenti de menace directe, Fablehaven avait été menacée mais toujours en son absence. Elle était tellement dans ses pensées qu'elle sursauta lorsqu'il passa ses bras autour d'elle

« Excuse-moi de t'avoir fait peur, tu as froid tu ne devrais pas rester à la fenêtre. »

Elle bégaya quelque chose puis hocha la tête et parti s'installer sur le canapé pour regarder la télé. Voyant qu'il hésitait Iris désigna la place à côté d'elle où il s'installa en prenant soigneusement une distance respectueuse. Iris ne regardait pas l'émission, elle la voyait, elle réfléchissait à la raison qui avait pu provoquer l'éloignement du Sphinx, il ne prenait jamais place aussi loin d'elle, d'habitude ils étaient assez proches mais pas là, là ils étaient presque chacun à un bout du canapé laissant assez de place pour au moins une personne de plus. Puis tout à coup elle comprit ! La soudaine proximité du Sphinx n'était pas due à la probabilité qu'elle ait froid, il ne craignait pas pour sa vie par simple angoisse, il ne l'avait pas éloignée de Fablehaven à chaque menace par hasard : il l'aimait ! Elle se senti rougir légèrement, il avait essayé d'être subtil et elle n'avait rien compris et maintenant il se tenait loin parce qu'il pensait qu'il n'avait plus d'espoir pour le moment ! Iris se rapprocha du Sphinx et posa sa tête sur son épaule, le sentant frissonner à son contacte, il passa un bras autour des épaule de la jeune femme qui ferma les yeux un instant. Elle les rouvrit en entendant son nom prononcé doucement à son oreille, elle se redressa, se frotta les yeux et regarda autour d'elle, ils étaient toujours au chalet et la nuit était tombé depuis peu.

« Il est quelle heure ?

- un peu plus de 18 heures, je ne voulais pas te réveiller trop tôt, tu veux toujours être la seule à conduire ?

-oui, je n'ai pas sommeil

-tu t'es endormie

-pour ma défense je dirais que j'étais un peu trop bien installée »

Ils rirent un moment puis Iris se leva et récupéra tout ce qui leur appartenait afin de partir, ils avaient déjà vingt minutes de retard sur le programme prévu et elle détestait être en retard. Elle ferma la porte, remit la clef à sa place et entendit le Sphinx revenir de l'autre côté du chalet où il avait été fermé la vanne d'accès au gaz, il s'approcha d'elle et la prit dans ses bras pour lui murmurer :

« On en a pas vraiment discuté

-c'est mieux comme ça non ? Tout ce que je te demande c'est de ne pas en parler aux autres, pour l'instant ils ne sont pas capables de comprendre

-comme tu voudras »

Il s'approcha timidement de la bouche de la jeune femme, la respiration saccadée, craignant un nouvel échec mal grès le début engageant de leur relation il avait peur que ses actes passés ne la fassent fuir, elle l'avait juste autorisé à la prendre dans ses bras rien de plus, ça ne voulait peut-être rien dire, elle s'était endormie peut-être qu'elle avait juste posé sa tête sous le coup de la fatigue ou peut-être… non elle voulait que les autres ne soient pas au courant, une simple amitié ne l'aurait pas rendue timide ou soucieuse. Il fit se frôler leurs lèvres en espérant qu'elle ferait un geste positif, Iris inclina légèrement la tête le pressant dans un baisé passionné, elle n'avait jamais été très patiente. Ils restèrent enlacés à s'embrassés plusieurs minutes lorsqu'Iris se dégagea délicatement rappelant au Sphinx qu'ils avaient 18 heures de route devant eux et qu'ils étaient déjà très en retard, il monta donc de bonne grâce dans le gros 4x4 noir, non sans voler un dernier baisé à la jeune femme avant qu'elle ne prenne sa place face au volant. Iris continuai à être très prudente et lorsqu'ils atteignirent une autoroute le portable sonna de nouveau, Iris le tendit à nouveau au Sphinx qui répondit encore

« Allo… oui elle conduit encore, nous avons pris la route pour Fablehaven on s'est un peu éloignés…

-passe la moi, il y a une urgence. Allo Vanessa ? Passe-moi Stan s'il te plait on a un problème…oui j'attends…Stan ? J'ai un problème je suis en voiture avec le Sphinx depuis 2 heures, nous venons d'entamer l'autoroute et c'est bien ce que je pensais, nous sommes suivis depuis une heure… non on ne s'arrête pas… oui mais… non… bien sûr, d'accord… oui je vais faire comme ça, je lui demanderais de vous rappeler si il y a du nouveau au revoir.

-on est suivis ?

-depuis une heure mais je n'étais pas sûre

-par qui ?

-je ne sais pas, mais cette personne conduit la petite voiture blanche qui est juste derrière, elle s'arrête et repart en même temps que nous, ralentit quand je ralentis et accélère quand j'accélère, de plus toutes les vitres sont tintées et cette personne porte des lunettes de soleil et un chapeau alors qu'il fait nuit.

-je n'avais rien remarqué, tu dois être plus douée pour ça que moi, ça va nous poser problème ?

-normalement non, il faut juste éviter d'amener cette personne à Fablehaven, Stan m'a demander d'essayer de la semée.

-toi ? Enfreindre le code de la route ?

-je n'ai pas toujours été aussi sage au volant tu sais, j'ai fait pas mal de misère aux forces de l'ordre mais bon, tout le monde s'assagit un jour.

-je serais assez mal placé pour essayer de te prouver le contraire. »

Éteignant ses phares Iris accéléra largement, dépassant allègrement les 250 kilomètres à l'heure, se faisant de la place parmi la circulation sans jamais être trop près d'une autre voiture et fonçant à travers la nuit. Elle arriva dans un bois tranquille annonçant leur arrivée imminente à Fablehaven alors qu'il n'était que 9 heure, elle se gara dans un recoin de sous-bois, dissimulant tant bien que mal le volumineux véhicule, l'éteignit et attendit une dizaine de minutes où rien ne se passa, elle soupira et fit redémarrer le moteur en sortant prudemment de leur cachette. Iris lança de nouveau le puissant engin sur la route étroite

« Réveilles-toi, on va arriver dans quelques minutes

-ne me dis pas que tu as foncé toute la nuit ?

-il le fallait, passe-moi mon portable s'il te plait

-je peux appeler si tu veux

-oui merci, j'ai assez enfreint la loi pour cette nuit je pense, préviens Stan que l'on arrive dans 5 ou 6 minutes »

Il composa le numéro et porta le téléphone à son oreille mais personne ne décrocha

« Ça ne répond pas

-essaye le portable de Vanessa

-…Allo Vanessa ? Oui c'est le Sphinx, est-ce que Stan est dans le coin ?... comment ça ?… d'accord préviens Ruth qu'on sera là dans quelques minutes et que nous avons semé notre poursuivant… à tout de suite.

-qu'est-ce qu'il se passe ?

-Seth est encore parti dans les bois, Stan est parti à sa recherche avec Hugo, Dale et Tanu, apparemment il aurait suivi des Satyres dans un mauvais coup pour trouver de l'or.

-Il ne changera donc jamais ? Je vais essayer d'en faire quelqu'un de responsable mais je ne peux absolument rien promettre …

-tu peux au moins essayer, je doute qu'il m'écoute si je lui parle, il a failli mourir à cause de moi.

-beaucoup ont failli mourir à cause de toi, moi comprise, mais même si tu t'y prenais très mal tu avais de bonnes intentions et maintenant tu es sur la bonne voie.

-merci

-voilà le chemin, nous sommes arrivés »

Elle s'engagea sur le chemin de gravier, le portail était ouvert et bientôt la grande maison s'imposa au milieu d'un impressionnant jardin fleurit aux couleurs éclatantes, voyant que personne ne les avait encore entendus Iris klaxonna 2 fois et fit gronder le moteur avant de l'éteindre et de sauter hors du véhicule. Ruth, Vanessa et Kendra arrivaient pour les accueillirent et les aidés avec les baguages, Iris eu droit à de grandes embrassades mais le Sphinx, qui avait toujours une mauvaise image, eu de froides et brèves poignées de mains gênées. Ils entrèrent en silence et montèrent dans la chambre qu'Iris et le Sphinx étaient obligés de partager, Ruth leur proposa de les laissés se reposer puisqu'ils avaient roulé toute la nuit, Iris consulta le Sphinx du regard qui refusa d'un mouvement de tête et déclina à son tour l'offre, elle souhaitait partir dans la forêt aider pour les recherches pour Seth mais ce fut Ruth qui refusa à son tour souhaitant leur offrir de quoi se restaurer. Le Sphinx accepta un jus d'orange et Iris un thé au caramel, Kendra demanda à la jeune femme de raconter ce qu'elle avait fait depuis leur séparation quelques mois auparavant, elle raconta donc leur recherche désespérée d'une habitation calme, comment ils avaient échoués dans leur vieil appartement en pleine ville, leur nouvelle vie monotone, leur escapade à la neige et la palpitante course de la nuit pour semer le poursuivant. Lorsqu'elle avait mentionné le chalet le Sphinx avait croisé son regard, les yeux brillants, elle n'était pas sûre d'avoir été la seule à le remarquer, mais Vanessa était sortie un instant après pour voir si les garçons revenaient. À son tour Iris demanda à Kendra de lui raconter ce qu'elle avait fait et apprit que maintenant les deux adolescents prenaient des cours par correspondance, Kendra apprenait à s'occuper de la réserve avec ses grands-parents tandis que Seth s'initiait à la confection des potions avec Tanu et que Seth et ses grands-parents cherchaient quelqu'un de compétent pour l'aider dans sa formation de charmeur d'ombre. Tous les regards se tournèrent vers le Sphinx qui s'excusa et se retira dans sa chambre, accompagné d'Iris qui était bien obligée de le suivre, il s'assit sur le lit et posa son front sur ses paumes. Elle venait de prendre place à côté de lui pour essayer de savoir ce qui le rendait si mal lorsque quelqu'un avait frappé à la porte, c'était Kendra qui désirait parler avec Iris. Elle était sortie après avoir assuré au Sphinx qu'elle resterait devant la porte.

« Que veux-tu Kendra ?

-vous parler du Sphinx

-me parler du Sphinx ? Vas-y je t'écoute

-en faite, je voudrais savoir s'il s'était excusé du mal qu'il avait fait autour de lui, Vanessa et Gavin m'ont blessée, j'avais confiance en eux et ils m'ont trahie. Sous ses ordres...

-Il le voulait oui, il s'y est préparé de nombreuses fois. Il était prêt à venir à Fablehaven pour vous faire des excuses à tous mais voilà il n'a pas pu, il a peur de votre réaction et surtout il a eu peur le jour où il a réussi à ouvrir Zzyxx et qu'il nous a vu, tous là pour essayer une dernière fois de l'arrêter, il a eu peur pour nous. Et quand Graulas est arrivé et l'a blessé pour prendre sa place au pouvoir il a vu la mort, pas seulement la sienne mais la nôtre. Mais nous nous en sommes tous sortis, la reine des fées à même retrouver son mari et à pardonner aux Astrid et ne pense pas que j'essaye de le défendre tu sais bien que j'ai moi aussi failli en mourir mais simplement il a besoin de temps, regarde votre réaction quand nous sommes descendu de voiture, ce n'est pas ça qui va lui donner du courage, mais il va le faire un jour, quand il sera prêt, il faut juste se montrer patient.

-tu parles comme lui.

-pardon ?

-tu dis qu'il faut être patient, c'est ce qu'il disait toujours aussi, tu parles comme lui, j'ai l'impression que tout recommence quand tu dis ça.

-ne t'en fais pas, nous sommes enfin en paix, pour longtemps je l'espère, j'ai seulement appris un peu et son idée sur la patience n'est pas mauvaise si elle est bien appliquée et à bon escient. »

Elles en étaient restées là, Iris s'étant retirée pour ne pas laisser le Sphinx seul trop longtemps. Les garçons étaient rentrés abattus vers 17 heures alors que la nuit tombait et tout le monde s'était réuni pour essayer de savoir si aucun d'eux n'aurait pu entendre sans le savoir d'indice sur l'endroit où Seth comptait se rendre, ce qui n'avait encore une fois abouti à rien. La rencontre des parents de Kendra et Seth avec le Sphinx s'était, elle aussi, mal passée, les poignées de mains étaient froides, aucun sourire, à peine quelques mots échangés, heureusement Ruth avait vite repris le regroupement en main et le Sphinx s'était effacé, écoutant sans parler, ne donnant son avis que s'il était absolument nécessaire ou réclamé. La nuit était tombée depuis longtemps et il n'y avait toujours aucun signe de Seth, tout le monde espérait qu'il avait pu rentrer au manoir ou au pire s'installer à l'étang attendant la chaleur du jour pour se montrer avec de nouveaux butins chipés à une créature furieuse qui le cherchait surement déjà. Chacun aidait comme il le pouvait pour organiser le repas du soir, ils étaient nombreux même sans Seth et la maison n'était pas très large mal grès sa hauteur, l'ambiance était tout de même chaleureuse chez les Sorenson, le mariage de Vanessa et Warren était prévu pour bientôt et le bruit courait que Tanu fréquentait quelqu'un, le Sphinx se donnait du mal pour ne pas croiser le regard d'Iris, il comprenait ce qu'elle voulait dire lorsqu'elle lui avait assuré qu'ils n'étaient pas prêts à être au courant de leur relation, pour eux il n'était pas un allié mais tout juste un paria à peine digne de leur présence. Kendra l'observait souvent en coin et avait aperçu ses regards mélancoliques, finalement peut-être qu'il regrettait vraiment comme le lui avait certifié Iris ? En tout cas elle ne pourrait pas le pardonner pour ce qu'il avait fait à ses parents, à Vanessa, à Vincent, à Dougan, à Maddox et à tous les autres même la mort de Coulter était indirectement sa faute, voir qu'il était presque heureux et qu'il partageait ses repas la révoltait mais elle n'y pouvait rien, officiellement il était de son côté maintenant et il était forcé de l'être puisque s'il souhaitait recommencer ses méfaits il devrait tuer Iris et mourir à son tour, de plus il avait très certainement été refroidi par son grand échec face à la prison de Zzyxx. Leur regards se croisèrent, elle fronça les sourcils et se détourna, elle avait vraiment du mal à supporter sa présence maintenant.