Oui, je sais ce que vous êtes surement en train de vous dire: Et les autres fics alors?

Et bien... Si je ne vous cache pas que j'ai abandonner la fic Nuzlock, pour ce qui est de "Gakuen Hearts" il s'agit plus d'une grosse crise de la page blanche et la faculté de droit, donc un prochain chapitre serait assez... Imprécis. Je ne sais pas quant il sortira.

Hors, depuis le temps, j'ai écris une autres fic sur Pokémon. Une bien meilleurs fics de mon point de vue que les deux premières. J'espère qu'elle vous plaira :3

Sinon je vous aimes 3 merci à tous ceux qui me soutienne!

Titre: Another Dimension

Rating: C'est T essentiellement, mais il pourrais y avoir du Lemon, donc tenez vous le pour dit.

Résumé: Flynn Hakase, jeune chercheur travaillant dans la région de Sinnoh est un jour, suite à un accident, projeté dans le Monde Distorsion. D'abord déboussolé, il devra rapidement apprendre à survivre dans ce nouvel environnement hostile et rempli de Pokémons féroces et agressifs.
Cependant le jeune Flynn n'est pas au bout de ses surprises car ce qu'il y découvrira ne sera pas qu'un monde distordu où le temps et l'espace n'ont pas d'emprise.

En parallèle, la disparition de Flynn fera surgir les vieux démons du passés.

Bien! sur ceux, je vous laisse profiter du premier chapitres~

Puisque j'ai une dizaine de chapitres d'avance avec cette fanfic (a bah là c'est sur...), je posterais un chapitres toute les 1 ou 2 semaine en fonction de si mon avance reste stable ou pas :3 mais en tout cas, avec l'avance que j'ai, je pense qu'on à pas à avoir peur: 10 semaine minimum, 20 maximum d'avance, ça me laisse LARGEMENT le temps d'écrire la suite XDDDDDDDD!

N'hésiter pas à laisser une petite Review ;3 ça me permet d'améliorer quant même le contenue de la fic (je peux toujours faire des amélioration avant de poster les chapitres) et ça m'offre aussi du soutient. Même si c'est négatif, temps que vous êtes constructif, toute critique est bonne à prendre!

Chapitre 1 : Recherche.

Loi N°1 de la Dimension Distorsion : Le temps et l'espace n'ont pas de réelles mesures dans ce monde. De plus tout corps étranger ne vieillira pas, mais peut-être dégradé par l'humidité, les maladies, la pourriture, etc... De plus la notion de Haut/Bah Gauche/Droite n'est pas fiable tout comme la notion de gravité qui est trois fois moins puissante que sur terre.

Loi N°2 de la Dimension Distorsion : Les Pokémons sont sensible à l'énergie dégagée par la dimension et réagissent de différentes façons selon le type et l'espèce. Un Pokémon normal par exemple se verra petit à petit contaminé par la folie jusqu'à voir sa propre apparence se pervertir.

Le matin venait à peine de poindre et certains travaillaient déjà. Après tout, ce n'était pas rare que le Laboratoire Scientifique de la Zenono corporation, installé dans la ville de Vestigion à Sinnoh, soit déjà en activité. Depuis maintenant cinq ans il avait été installé en ville dans le but d'étudier sur la légende de Palkia et Dialga.
Ces deux Pokémons légendaire connus à Sinnoh avaient attirés bien des scientifiques et Archéologues qui s'étaient mis en tête de mettre la lumière sur le mystère les entourant. Mais jusque là peu d'informations avaient été récoltées. Pourtant une lueur d'espoir était apparue en la personne du jeune et talentueux Flynn Hakase. Ce scientifique un peu excentrique avait fondé le laboratoire avec l'aide d'un de ses amis les plus proches. Et pendant ces cinq années leur étude avait bien avancé.
Elle avait même progressé au point que le laboratoire n'arrêtait plus d'êtres en activité, toujours à explorer de nouvelles possibilités. C'était un véritable modèle de recherche scientifique ! Surtout avec l'appui d'une entreprise aussi riche que la Zenono qui se chargeait de leur financement.

Dans l'enceinte du bâtiment, une grande agitation était en train de prendre les scientifiques, en effet, c'était le jour où ils allaient tester une théorie sur les pouvoir de Dialga. Pour rapidement résumer, ceux-ci avaient découvert qu'en réalité la source du pouvoir de Dialga était l'énergie nucléaire et que c'était cette énergie qui lui permettait de courber le temps et l'espace. Les employés du Laboratoire allaient tenter pour la première fois de courber le temps à l'aide de la puissance déployée par une réaction nucléaire.
C'était évidemment très dangereux, c'est pourquoi à la place d'un réacteur nucléaire se trouvait un superordinateur. En effet, les tests d'aujourd'hui seraient de simples simulations lancées sur cette machine. La Zenono n'avait pas lésiné sur les moyens ! C'était un matériel de haute qualité et de tous derniers cris et beaucoup avaient été surpris.

Au milieu de toute cette agitation, un homme, un mug de café à la main, observait tout cela.
Il était encore jeune, vingt-huit ans tout au plus, les cheveux couleur ivoire, totalement décoiffé, une peau pâle comme la mort et des énormes cernes sous ses yeux rouge clair. Il portait une blouse blanche frappée du symbole de la Zenono, une patte de Goupix noire, avec en dessous une chemise blanche et un pantalon noir. Il portait également une sacoche à côté de lui.
A ses côtés se tenait un Noctali qui dormait à ses pieds, peu concerné par l'agitation du laboratoire, il semblait ne pas avoir peur de se faire marcher dessus malgré les allées et venues de tous ces hommes en blouse blanche.

Soudain, une secrétaire s'approcha en courant, tenant un rapport entre ses mains et l'appela :

« -Professeur Hakase ! Professeur Hakase !
-Hun ? Fit le jeune scientifique tout en sirotant son café, attention à la carpette sur patte Miss. »

La « Carpette » le gratifia d'un grognement mécontent tandis que la secrétaire tendit à Hakase un document. Il s'agissait d'un rapport sur Giratina... Qu'est ce que ça venait faire durant les tests sur les pouvoirs de Dialga ?

« -Le... Rapport entre ceci et l'expérience en cours ?
-Avez-vous lu le document ? Une puissante énergie dimensionnelle propre à Giratina est en train de passer sur Sinnoh, nos chercheurs à Unionpolis nous signalent que ce phénomène est unique et aimerais que vous vous penchiez dessus !
-Ils m'ont prit pour quoi ?! Certes c'est assez intéressant, mais sincèrement je ne vois pas ce que ça m'apporterait alors que je travaille sur la méthode qu'utilise Dialga pour courber le temps !
-Je suis désolé Monsieur... Fit la secrétaire dépitée.
-Pas grave, je verrais ça se soir lorsque j'en aurais fini avec les tests, vous avez bien fait de me les amener... »

Sur ce il s'en alla vers la machine à café d'un pas nonchalant et assez mou. La journée semblait banale pour lui, aujourd'hui encore un test barbant et aucune étude de Pokémon ou autres, il s'amuserait plus se soir en faisant des recherche sur cette masse d'énergie.

Alors qu'il se préparait un énième café à l'aide de la cafetière, véritable antiquité comparée au reste du matériel équipant les lieux que Flynn ne désirais pas remplacer car il trouvait qu'elle marchait très bien et qu'elle faisait un bon café.

« -Flynn ! Au lieu de glander, de t'intoxiquer à la caféine et de regarder les autres bosser, vient donner un coup de mains !
-Raaaaaah ! Mais laisse-moi en paix nom de dieu ! »

Il se retourna avec une mine meurtrière et lui lança un regard de la même couleur que le liquide qui remplissait sa tasse. Ses yeux fusillèrent le jeune homme qui s'était adressé à lui. Il était environ du même âge que Flynn, seulement peu plus grand en taille, il avait des cheveux noirs en épis, des yeux doré et des lunettes carrées sur le nez. Il portait également la même tenue que Flynn.

« -J'aimerais boire tranquillement mon café si tu n'y vois pas d'inconvénient Liam ! Surtout que la simulation est presque prête, alors inutile que je vienne !
-Toi t'es vraiment de mauvais poil aujourd'hui... Constata Liam, normalement t'es plutôt mou comme un marshmallow.
-... Toi... Le jour où on nous livre un réacteur nucléaire... Tu finiras dedans, crois-moi... Marmonna Flynn en repartant. »

Liam le regarda partir en se grattant la tempe, il n'avait jamais vu le jeune scientifique autant en colère qu'aujourd'hui... Lui qui était si calme d'habitude. Lorsqu'un autre homme en blouse blanche passa en trombe, il l'arrêta un moment, lui demandant :

« -Dit... Tu sais ce qu'il à Flynn aujourd'hui ?
-Heu... C'est-à-dire ?, répondit le jeune scientifique.
-Il est d'une sale humeur depuis ce matin... C'est louche !
-Ah ça !? Bah c'est rien, il est juste à crans car il se fait du souci pour sa fille.
-Sa fille ? Pourquoi ?
-Elle est partie à Rivamar avec sa classe, et tu sais comme il est, si sa fille est trop loin de lui il se fait du souci.
-Ah oui... J'oubliais, fit Liam en baissant le regard sur un mug remplis de café qu'il prit et commença à boire, et sinon ? Où en sont les préparatifs ?
-Je pense que la simulation commencera sous peu, encore quelques variable à définir et on pourra lancer la simulation.
-M'ouais... Espérons qu'on ne se sera pas planté.
-Tout au plus on risque juste l'échec, ce n'est pas comme si on essayait avec un vrai réacteur pouvant sauter à tout moment ! »

Le petit scientifique se mit à rire. Visiblement, il était amusé à imaginer la scène, après tout, c'était normal de rire devant le danger qu'on évite. Celui-ci continua sa route en laissant Liam assez songeur, il tourna ensuite son regard vers le Noctali toujours couché en travers du passage et soupira. Décidément seul le Pokémon était égal à lui-même.

Liam était un ami de longue date de Flynn, il le connaissait depuis longtemps lui et sa fille, et il savait que trop bien à quel point Flynn y tenait. Il termina sa tasse de café puis s'avança vers le superordinateur. La simulation allez bientôt commencer... Et où étais passé Flynn ?!

~XXX~

Le bus scolaire était en approche de Rivamar. Cette ville, du fait de sa proximité de la ligue Pokémon, de son champion extrêmement puissant et de sa modernité était le centre névralgique de la technologie de Sinnoh. Elle rivalisait carrément avec les Laboratoire de la Zenono Corporation qui pourtant était souvent félicités pour leur avancée sur les autres.
La cité était aussi le paradis des étudiants de par son grand nombres d'académies réputées mais aussi des écoles Pokémons dont les visites étaient à la fois amusantes et instructives, mais aussi présenter aux dresseurs en devenir un Champion très qualifié.

Et l'école de Vestigion avait tout spécialement prévu ce voyage scolaire pour ça. Au programme les élèves allaient suivre un stage de trois jours où ils apprendraient aux côtés du Champion Tanguy, visiteraient quelques centres de recherches avancés et aussi des grandes écoles où ils pourraient aller plus tard. Mais tout le monde n'était pas enthousiasmé. Parce que si Rivamar attire les étudiants de tout poil... C'est aussi pour sa concentration de salles d'arcade, et avec l'interdiction de sortir le soir, aucun élève ne pourrait effleurer la moindre borne !

Cela va sans dire que l'enthousiasme avait donc chuté en flèche... D'autant que les élèves ne furent avertis QU'UNE FOIS dans le bus, après avoir fait toute les démarches donc. Les professeurs avaient été rusés sur ce coup-là. C'était donc normal que tous les élèves fassent un peu la gueule du coup. Mais certains avaient carrément des têtes d'enterrements.

Dans cette foule d'adolescent d'une quinzaine d'année, un garçon aux cheveux blond décoiffé affichait pourtant une expression joviale. Il avait des yeux bleus très clairs, limite délavés et on avait l'impression qu'il était dénué de pupilles. Il était aveugle, mais ne portait pas de lunettes de soleil pour cacher ses yeux.
Il était vêtu de l'uniforme du lycée, une chemise blanche à liseré rouge avec l'emblème du lycée, l'idéogramme « Hikari » comme le nom du lycée, et un pantalon rouge à liseré noir. Cependant, il portait des bottes noires à lacés dans lesquels était entré son pantalon.
Sur ses genoux dormait paisiblement un petit Goupix devant être encore un peu jeune et peu expérimenté au combat, il ressemblait plus à un Pokémon de compagnie qu'à un Pokémon combattant.

Et à ses cotés, une fille d'un air un peu plus maussade regardait son reflet dans la vitre du car en voyant le paysage défiler. Ses cheveux avaient une couleur rose légèrement rougie aux racines, ce qui était un peu étrange et une coupe dans le genre garçon manqué, deux mèches plus longue tombant jusqu'à l'angle de sa mâchoire. Ses yeux rose très clairs allaient bien avec ses cheveux finalement, mais lui donnaient un air un peu froid.
Elle était assez petite de taille, faisant une demi-tête de moins que son camarade de voyage, pourtant, à l'âge de seulement quatorze ans, elle commençait à peine à prendre des formes féminines, alors que les autres filles de sa classe arboraient déjà un physique d'adulte.
Tout comme les autres élèves de sa classe, elle portait l'uniforme de sa classe, avec ses coutures rouges et de longue chaussette écarlates avec des chaussures noires.
Elle tenait sur ses genoux un petit Evoli qui devait à peine êtres sortit de l'œuf depuis une ou deux année. C'était un cadeau de son père pour ses douze ans, lorsqu'elle était entrée à l'école de Vestigion de dressage.
Son père avait longuement étudié les Evoli et avait en sa possession un spécimen de presque chaque évolution que le Pokémon évolutif pouvait prendre, même si celui qu'il avait élevé depuis tout petit était son Noctali. Son père lui avait conseillé d'attendre avant de le faire le faire passé au stade supérieur, car elle devait êtres sûre de son choix, et surtout parce qu'il considéré qu'une évolution d'Evoli représentait aussi le caractère du dresseur.

Sentant que quelque chose n'allait pas le blondinet décida d'engager la conversation :

« -Dit moi Tsuki, lança le jeune garçon, il parait que tu t'es fais teindre les cheveux en rose ? »

Une question tombant juste puisqu'en effet, selon les souvenir de l'adolescent datant d'avant sa cécité, la veille la chevelure de la jeune fille était d'un blond très clair, presque blanc... Et la jeune fille s'était faite une teinture, rose pâle comme ses yeux. La jeune fille soupira en marmonnant d'un air blasé :

« -J'ai essayé de me faire les cheveux rouge Jimmy... La teinture à pas résisté à l'après shampoing.
- Les cheveux rouges ? Mais pourquoi ? T'avais des beaux cheveux blanc ivoire, enfin il parait...En plus comment une coloration peu rater à ce point ?! »

Le regard que lui lança Tsuki était mêlé d'ironie et de plainte, compte que même un aveugle critiquais son look puis elle répliqua:

« -Je te rappelle que je suis malchanceuse comme pas possible ! J'arrive à trébucher sur des sols plats je te rappelle !
-Oui, enfin... Quant même..., soupira Jimmy, c'est pas de bol... Même si je trouve que ça te va bien ! Se
reprit-il avec optimisme. »

Tsuki le regarda d'un air assez blasé et indifférent, une certaine mollesse dans le regard, un flegme à toute épreuve. Jimmy était assez habitué aux réponses sans grande passion de sa camarade. Soudain celle-ci sembla électrisée et se releva en regardant Jimmy avec les yeux écarquillé.

« -Mais... T'ES PAS AVEUGLE TOI ?! »

Jimmy la dévisagea avec ses yeux clairs et se mit à rire et répondit en souriant :

« -Si, je suis toujours aveugle, mais tout le monde ne fait que parler de ça, alors je l'ai appris, et il m'est assez facile d'imaginer ce que ça donne. Tu me connais, je suis super fort pour représenter dans ma tête les choses sans problème... (Le rouge monta aux joues de Jimmy qui soudain s'exclama), mais bref ! Voilà !
-Ah d'accord, fit Tsuki en retournant dans son état de semi-conscience habituel. C'est encore loin d'après toi ?
-C'est pas moi qui voit la route Tsuki je te rappelle, d'après toi ?
-Je dirais qu'on est encore partis pour rouler longtemps...
-Le chemin vers notre destination est toujours loin, le voyage ne fait que commencer !
-Jimmy...
-Oui ?
-Arrêtes de jouer les philosophe, ça te va pas on dirait un toxicomane en plein délire. »

A suivre…