2. Défier

Pour bien mettre en œuvre son pouvoir, il faut de la volonté, beaucoup de volonté. Car il demande beaucoup d'entraînement, un sens de la tactique aigu, et de l'effet de surprise. Le principal est l'effet de surprise, et ne surtout jamais refaire deux fois la même chose. Spécialement lorsque vous avez déjà été puni pour ça une fois. Je me demande donc quel est l'idiot qui a voulu m'imiter. Et qui l'a mal fait en plus.

Comprenez-moi bien, je n'ai rien contre l'emprunt d'idées. Ni même l'amélioration d'un concept. Après tout, on apprend tous en commençant par reproduire ce qu'on voit. Mais là, je suis légèrement énervé. Un (ou une, je ne suis pas sexiste) idiot(e) a tenté d'exploser un paquet de sucre dans le hall. Mais un petit pétard dans un kilo de sucre ne fait pas grand dégât, et tout le monde me regarde suspicieusement. Il n'a même pas attendu une semaine complète cet imbécile avant de reproduire mon œuvre. Heureusement que j'étais dans le bureau du principal à ce moment-là, sinon j'étais bon pour une mise à pied. Je vais devoir jouer finement à présent, car « à la prochaine incartade, jeune homme, c'est le renvoi pur et simple ! » comme me l'a gentiment rappelé le directeur.

J'ai failli me faire prendre. Dans les films américains, les jeunes vont faire la fête dans leur lycée au milieu de la nuit sans que personne ne s'en rende compte. Les concierges américains doivent être sourds, et parce qu'à la première ronde j'ai manqué de me faire attraper. Mais j'ai réussi, et il n'a même pas vu ce que j'étais venu faire. J'ai ri en imaginant la musique de suspens dans ma tête.

J'ai écrit un peu de travers. J'ai du travail à faire si je veux devenir tagueur professionnel, mais pour un premier essai j'estime que ce n'est pas trop mal.

EPIGONE, REGARDE ET APPRENDS DE TON MAITRE

Mon mot est signé d'un pétard mouillé. Pour ceux qui se demandent ce que veut dire épigone, regardez sur internet, c'est comme ça que j'ai trouvé ce mot. Au moins j'aurais appris quelque chose cette semaine. Parce que franchement, je ne vois pas trop l'intérêt de savoir pourquoi Clovis s'est fait baptiser ni la conjugaison du subjonctif passif imparfait.

Bref, j'ai fait mon action d'éclat de la semaine. Oui parce que pour qu'un pouvoir existe, il faut l'utiliser, sinon je ne vois pas l'utilité de le développer. Je dois maintenant réfléchir à celle de la semaine prochaine. Ma marge de manœuvre est très mince, je ne dois surtout pas être renvoyé. Je tiens à la vie, et mon père est très pointilleux sur ce genre de détail.

Règle n°1 : Ne pas se faire prendre.

Pour ça, on en revient au sens tactique. Je vais apprendre les échecs.

Je n'ai pas de superpouvoirs, de gadgets high-tech ou de destinée supérieure. Je peux faire ce que je veux.

Excitant, n'est-ce pas ?