Revenge of the Lich King.

Game of Thrones, A Song of Ice and Fire ET World of Warcraft ne m'appartiennent pas…

Chapitre 2: Élu de R'hllor et Élu des Autres…

5 semaines après la discussion entre Terenas et Arthas… Toundra boréenne… 3000 km au Nord du Mur…

Arthas observait silencieusement l'entrée de la vallée qui lui faisait face. En empruntant ce chemin, il quitterait définitivement la sécurité de la Toundra pour aller en zone occupée par son fameux Fléau dont il devait encore rencontrer l'armée.

Peu à peu ses souvenirs de sa précédente vie revenaient… Fenrir, le Loup noir qui l'avait adopté dans sa petite meute le suivait sagement. Sa femelle qu'il nomma Sif léchait ses pattes en attendant que son maître veuille bien se bouger le cul. Et la petite troupe voyageait. Il n'avait fallu à Arthas qu semaines pour finalement accepter son rôle.

Par un concours de circonstances, l'acceptation de son rôle fit qu'il reprit son allure originelle. Lorsqu'il s'était regardé dans une flaque de glace, il était stupéfié à quelle point il ressemblait à Arthas Menethil de Lordaeron… Manquait plus que l'armure et l'épée…

Ha Deuillegivre… Dans son rêve, il n'avait pu posséder une copie, faute d'avoir assez d'argent… Mais ici, il ferait en sorte de l'avoir… Voir le regard des autres en la possédant serait inestimable… Oui… Sa rencontre avec Terenas aurait pu être sortie d'un film bien cliché, cependant, le fait qu'il avait une armée à ses ordres était exaltant.

Avant son réveil, il passait entres les études et les sorties à jouer soit à WoW, soit à des jeux de stratégies. Il pourrait enfin les mettre en vigueur. Il y avait intérêt que les Marcheur Blancs soient un minimum intelligent sinon cela perdrait de toute sa saveur… De plus, il devait aussi réapprendre à se battre avec une épée ainsi qu'une masse ou un arc.

Un grognement le prévint que Sif s'impatientait et qu'elle commençait à avoir faim… Arthas émit un petit ricanement et recommença à marcher vers l'entrée de la vallée. Il voyait des montagnes au loin, d'une couleur bleuté et un ciel phosphorescent… Serait-ce ici que la scène ou le bébé enlevé par le Marcheur Blanc avait été zombifié ? Il se rappelait de ce moment étrange dans le quatrième épisode de la quatrième saison. Marchant de plus en plus vite, il laissa derrière lui des traces de glace et de gel…

Une étrangeté de plus qui été apparu depuis qu'il avait accepté son destin… Auparavant, il rejetait tout lien de l'hiver car il ne savait pas qu'il en faisait partit. Maintenant, à chacun de ses pas, il laissait une trace indélébile de son passage. Signification de son importance pour l'Hiver… Les loups avaient vites acceptés cette nouvelle capacité sans pour autant avoir peur. Ils ne mourraient pas quand ils se blottissaient contre moi durant la nuit.

Et peu à peu, tandis qu'il rentrait enfin dans cette vallée qui semblait être sacrée. Il sentit des milliers de présences autour de lui mais ne les vit pas. Les Marcheurs Blancs se cachaient de tout intrus… Pourquoi se cachaient-ils de lui ? Il était censé être leur Maître, non ?

Il faudrait bien qu'ils sortent un jour… Je continuais donc mon chemin vers le cercle de glace ou le rituel de zombification avait eu lieu. Je suis sûr que si j'allais dans leur foutu cercle sacré, ils sortiraient de leur trou pour venir me voir. Plus que quelques mètres et je verrai enfin cet endroit.

4 mètres.

3 mètres.

2 mètres.

1 mètre.

Et alors que j'allais poser ma main droite sur la glace de l'autel. Mes loups se tendirent d'un coup et grognaient vers un peu près toutes les directions. Ils sembleraient qu'il y en avait partout. Esquissant un sourire, je levais mes yeux pour regarder aux alentours et le perdit instantanément.

Oh… Shiiit ! Ils sont des milliers !

Des milliers de Marcheurs Blanc sortit de n'importe où en quelques secondes et marchant vers moi me faisaient face. Je n'aurai peut-être pas dû essayer de toucher l'autel. Ils n'allaient quand même pas essayé de me tuer, non ? Je suis censé être leur maître… euh… Terenas aurait menti ?

Au n'importe quelle divinité, qu'il n'ait pas menti !?

Quand ils furent à une dizaine de mètres de moi, ils formèrent un cercle et mes loups s'affolèrent, essayant de couvrir n'importe quel défaut de notre défense… Mais ils étaient trop. Et alors que Fenrir allait foncer pour me protéger. Je m'approchais de lui et le calma d'une seule caresse sur le museau. Sif subit le même traitement. Et dès que j'ai fait cela, les Marcheurs Blanc se séparèrent pour former un long chemin qui devrait m'emmener vers l'entrée d'une grotte. Il semblerait que ces mort-vivants n'agissent pas tant que mes loups ne se calment pas…

Pas des loups… Maître… Des DireWolf… Venez Maître, nous vous attendions depuis 6000 ans pour certains… Depuis la fin de la Bataille de l'Aube…

Les supérieurs de ces Marcheurs Blanc semblent parler dans les pensées comme Terenas et non pas dans le vent comme je le soupçonnais. Marchant vite et ne regardant que devant moi, je ne vis pas les Marcheurs Blanc inclinés de la tête sur mon passage. J'étais leur Roi…

Bien vite, je fus à l'entrée de la caverne tandis que les Marcheurs Blanc nous regardaient avec leurs yeux bleu luminescent. En face de moi se tenait une vingtaine de silhouette non décharnée comme le reste de l'armée mais vingt Marcheurs Blanc possédant des espèces de petites cornes sur leur tête avec des runes inscrites dessus.

Des Sorciers…

Maître…

Il est de retour…

Il possède peut-être maintenant l'esprit d'un humain… mais il en a peut-être l'ingéniosité…

Oui… il ne possède plus les erreurs d'antan… Le Rêve lui a peut-être fourni de nouvelles armes…

Maître Terenas nous a dit de vous appeler le Roi… Liche…

Pourquoi Maître… ?

Les paroles venaient de partout et il eut du mal à les cerner… il n'était pas encore habitué à entendre des voix dans le vent… Ce n'était qu'une impression vu qu'il parlait dans son esprit mais cela ne changeait aucunement à la difficulté.

« Ne parler pas tous en même temps… j'ai encore du mal à tous vous entendre… » Dit Arthas en se frottant la tête, essayant vainement de calmer le mal de tête qui apparaissait une fois de plus. Pourquoi ne pouvait-il pas parler normalement ?

Nous nous excusons Maître… mais votre venue est attendue depuis fort longtemps… Maître Terenas et nous désespérions de ne plus vous voir…

« D'accord… D'accord… Pour répondre à votre question, je veux prendre le nom de Roi Liche car non seulement dans mon rêve, il était le maître incontesté des armées mort-vivantes, si l'on excepte les Réprouvés, mais dans ce monde-ci, Être Roi est symbole de puissance. Le Roi Liche était un être immortel qui avait détruit entièrement des empires. Il était le Symbole même de la mort… » Expliqua Arthas.

Bien Maître… Nous ferons en sorte que les nations du sud apprennent votre nom le moment venu… Quand devons-nous commencer l'invasion… ?

« Pas avant 9 ans… Au moins. Dans 9 ans, un homme appelé Eddard Stark, le Seigneur de Winterfell et Gardien du Nord, Héritier de Bran le Bâtisseur partira pour le Sud. L'actuel Roi de Westeros Robert Barathéon, le prendra comme sa Main et à partir de ce moment-là. Tous vont sombrer dans le chaos… » Murmura Arthas d'un ton sombre.

Eddard Stark… est-il si mauvais pour gérer un pays… ?

« Oh… Non. C'est simplement que la corruption et la cupidité vont détruire sa famille et qu'une guerre entre 5 Rois va se réaliser… En début de guerre, ils seront 100 000 de chaque côté et ils finiront en milieu de guerres à vingt-milles. Dans 11 ans, la plus grande armée ne sera composée que de 10 000 personnes dans le sud… » Ricana Arthas.

C'est…

Intéressant, Maître. Les laisser s'entretuer pour finalement les achever.

Digne du Roi Liche…

Mais qu'allons-nous faire durant onze ans Mon Roi ?

« Oh simple… Nous allons construire une forteresse digne de moi, le Roi Liche. Tandis que nous allons continuellement harceler les 100 clans de sauvageons qui nous séparent du Mur… Cela nous fera des disciples en plus. Tandis que les sauvageons feront pression sur le Mur pour que celui-ci tombe… Ils vont tenter une invasion avec à leur tête un homme du nom de Mance Rayder. » Informa Arthas aux sorciers.

Astucieux, Mon Roi...

« Oui… Nous avons bien assez de temps pour construire un Pays pour notre Nation… Celle du Fléau. La Couronne de Glace. » Jubila Arthas.

Sans qu'il s'en rende compte, son pouvoir destructeur se déclencha, abaissant d'un coup la température d'une vingtaine de degrés. Les loups commencèrent souffrir.

Maître… Vous êtes en train de tuer vos 2 familiers…

N'ayant pas remarqué dans mon instant mégalomane. Je cessais tout de suite de rire et vit avec stupeur, mes deux loups couchés avec leur pattes qui se protégeaient la tête. Ils grelottaient non seulement de peur mais aussi de froid. Le pouvoir d'Arthas semblait les tuer…

« Comment puis-je faire pour qu'ils ne souffrent plus ? » Demanda Arthas en paniquant.

Simple Maître… Transformez-les… C'est un processus indolore…

«Les Transformer ? Mais cela ne vas pas les tuer ? » Demanda Arthas d'une voix sombre.

Ils seront mort-vivants Mon Roi… Et pour l'éternité, ils vous suivront…

« Comment dois-je faire ? Je ne veux pas les perdre ! » Ordonna Arthas.

Mettez vos mains sur eux et imaginez qu'ils deviennent des Marcheurs Blanc Mon Roi… Votre pouvoir fera le reste…

« Bien. » Répondit Arthas qui s'empressa de le faire.

Les 2 loups se recroquevillèrent encore plus quand il les toucha. Il pensa rapidement à des loups d'un poil blanc surnaturelle avec des yeux brillant dans le noir… Il rêva d'eux étant immortel… Il ferma peu à peu les yeux… Il ne vit pas ses mains devenir bleu luminescente… Et petit à petit, les loups se figèrent…

Les poils sombres de Fenrir devinrent blancs et ses yeux commencèrent à briller… Sif eut le même phénomène sauf que son pelage devint un peu plus brillant. Lorsqu'il rouvrit les yeux, ses loups se levèrent d'eux-mêmes et léchèrent sa main comme pour signifier qu'ils allaient bien…

Beau travail Mon Roi…

Belle réussite…

« Oui… Fenrir et Sif viennent de renaître… Aujourd'hui, une nouvelle nuit se lève sur ce monde… » Déclara haut et fort Arthas, pour que tout le monde puisse entendre.

Maître… ? Que devons-nous faire comme tâche en premier ?

Oui Maître… Devons-nous commencer la construction de votre demeure ?

Devons-nous forger votre Lame ?

Mon Roi…

« Patience… Je réfléchis… Je pense que nous pourrions commencer par la fondation de notre première forteresse en ce lieu ici-même… La Citadelle de la Couronne de Glace… Tandis qu'une partie de vie allez utiliser vos dons magiques pour espionner le Sud… » Ordonna Arthas.

Une partie de son armée commença à bouger pour se rassembler devant un homme qui devait sûrement être un architecte… La probabilité était d'autant plus grande car il y avait au moins 100 000 Marcheurs Blanc sous ses ordres… Ramenés en vit durant les 6000 dernières années.

De l'espionnage, Mon Roi ? Je ne connais pas ce terme…

« Hmpf ! Cela veut dire observer l'ennemi sans se faire repérer, ou alors ce faire passer pour l'un d'eux et apprendre leur plan… » Expliqua Arthas. « Vous savez faire de la magie sur des illusions ? » Demanda Arthas.

Cela n'a pas été réalisé depuis fort longtemps Mon Roi mais cela nous est encore possible…

« Bien… Nous allons devoir pratiquer sur votre discrétion… Et je vais vous apprendre à vous comporter comme de parfaits humains pour aller les infiltrer et peut-être même en convertir certains à notre cause… » S'exalta Arthas.

Les DireWolf hurlèrent leur accord en voyant leur maître devenir joyeux.

Maître Terenas nous a montré le Conseil des Ombres… Voulez-vous refaire cela… ?

« Précisément… Une secte de converti uniquement à notre cause travaillant pour nous à détruire nos ennemis de l'intérieur… » Dit Arthas en souriant.

Arthas perdit son sourire un moment en réfléchissant un moment… Il pensait sur le fait que le pouvoir enfermé en lui le changeait plus qu'il ne l'avait remarqué… Pas seulement physiquement mais aussi Psychologiquement… Il y a de cela 2 mois, jamais il n'aurait voulu apporter la mort à un homme. Et là, il était en train de faire un plan pour en tuer des centaines de milliers… Oui, son pouvoir l'avait changé trop vite sans qu'il ne s'en rende compte. Cela le dérangeait un peu d'ailleurs… Même si à l'origine, il n'était pas un homme, il avait vécu dans le rêve avec eux… Mangé avec eux, dormi avec eux…

L'homme que j'étais avant disparaîtrait-il à jamais ? Ou plutôt l'homme que je fus durant 6000 ans de sommeil… Pour lui une vingtaine d'année c'était passé et pour les Autres, 60 siècles… pourrait-il réellement accomplir la tâche qu'on lui avait fixé sur le dos ? Pourrait-il réellement provoquer la mort de tant de personnes pour la Nature ? Tant de questions qui approfondissaient la douleur dans son cœur. Cependant, rien n'arrêterait les Marcheurs Blanc et les Hommes étaient devenus corrompus… Il n'y avait qu'à voir la Guerre des 5 Rois qui se passeraient dans 9 ans… Oui, plus personnes ne devraient souffrir entres les mains poisseuses des Nobles de ce monde…

Secouant la tête pour éviter de prendre une mine sombre, il regarda son conseil de Nécromanciens (après tout ils étaient morts, sorciers et pouvaient invoquer des morts qui revenaient à la vie).

« Bien, pendant mon armée construit la citadelle… Je vais vous apprendre à vous comporter comme des humains… Première leçon, ne manger pas les humains. Deuxième leçon, si on vous propose une pute, accepter sinon vous aurez l'air louche. Troisième leçon, si un homme vous -» Arthas commença à réciter durant un certain temps des centaines de règles tandis que les 20 sorciers écoutaient attentivement.

Du côté de l'armée de Marcheurs Blanc, ils avaient reçu, plusieurs jours plutôt, des souvenirs du rêve de leur maître via Maître Terenas et devaient donc reconstruire fidèlement la forteresse de la Couronne de Glace… Le plus dur serait sûrement la plus haute tour… Mais ils y arriveraient… Ils étaient au milieu des montagnes riches en métal inexploités… Ils réussiraient…

Pour le Fléau…

Pour le Roi Liche….


Black Castle… Le Mur… Au même moment…

Jeor Mormont écoutait le conseil des anciens de la Garde de nuit composés de plusieurs soldats d'élites comme Benjen Stark ou encore Alliser Throne, un vieux chevalier de la guerre Barathéon-Targaryen. Il fut envoyé au mur après la défaite de ses anciens Seigneurs. Qhorin Halfhand et Mance Rayder regardaient leur actuel commandant de la Garde de la Nuit… Ser Fridwulf les regardait tous avec un air sérieux.

« Depuis plusieurs semaines, les Sauvageons deviennent de plus en plus agités… Nous en avons interrogés un, et il semblerait, que soit il ait un peu trop bu… Soit nous nous retrouvons avec un sérieux problème… Le Mestre Aemon m'a confirmé mes hypothèses. Un Mal ancien s'est réveillé au nord et les Sauvageons veulent passer le Mur pour survivre… » Dit d'un ton sombre Ser Fridwulf.

« Un Mal Ancien… Foutaise ! » Ricana Alliser. «Ces Sauvageons sont des animaux qui croient encore en des balivernes. » Continua-t'il d'un ton méprisant.

« J'ai lu dans notre bibliothèque à Winterfell que jadis, mon ancêtre Bran, avait dû se battre contre un Mal… Et c'est pour cela qu'il a fait construire le Mur… » Dit Benjen après un moment de réflexion.

« Messieurs, vous n'allez quand même pas croire en ces inepties ? » Demanda incrédule Alliser.

Mance restait silencieux mais un homme qui l'aurait connu, aurait pu voir la lueur d'intérêt dans ces yeux. Il pourrait profiter de cette nouvelle information…

« Cela va être dure à tous les rejeter… » Murmura Qhorin. « Je pense que nous devrions prendre contact avec eux et négocier. » Dit-il envers ses confrères.

La proposition fut acceptée par certains et pour d'autres, la réaction fut virulente.

« Jamais ! Ce ne sont que des Sauvages et cannibales de surcroît. Jamais je n'accepterai cela ! » Hurla Alliser.

« A ce que je sache, tu n'es pas le Commandant, Alliser. » Dit Ser Fridwulf. « Nous n'avons pas assez d'hommes pour tous les repousser. Jadis, nous étions 10 000 épées au Mur. Maintenant, nous n'avons même plus assez d'hommes pour remplir les tâches sur les différentes parois. Non, nous allons envoyer un appel à Robert Barathéon et l'avertir du Danger. Qhorin, tu vas aller par-delà le Mur et observer les différents clans de Sauvageons. Nous devons nous préparer à une invasion, ou pire, à une guerre. » Exigea Le Commandant Fridwulf.

Ses camarades hochèrent de la tête même si pour certains, la tâche fut assez difficiles. La Garde de la nuit avait été affaiblie durant le dernier siècle… Et comme il le redoutait, le Mal qui avait presque détruit l'espèce humaine s'était une fois de plus réveillé. Mestre Aemon avait su voir les différents signes annonciateurs tels que la panique chez les Sauvageons, le Vol massif des oiseaux vers le Sud et enfin les différentes rumeurs les morts qui remarchaient une fois de plus.

Si personnes ne l'écoutait ou n'écoutait Mestre Aemon, il ne donnait pas chères pour la vie de chaque homme sur le continent.


Pentos… Temple de R'hllor…

Une femme tout habillée de rouge faisait face à un vieillard dont la couleur de peau était brune. L'homme originaire d'Essos avait fait convoquer la femme suite à une vision de l'avenir.

« Mon Prêtre, pourquoi m'avoir fait quérir ? » Demanda la belle jeune femme.

« L'ennemi de R'hllor s'est réveillé… Le Mal que le précédent Azor Ahai avait vaincu avec Bran le Bâtisseur est une fois de plus parmi nous… Je l'ai vu dans ma vision… Portant une armure sombre, aussi froide que la glace, une épée maudite dans sa main et enfin des yeux luminescents d'une intelligence malveillante. Mais je t'ai vu aussi, à côté du nouveau Azor Ahai. Et tu le combattais avec lui ! Même si son visage m'a été caché, c'est ton destin de le trouver. » Dit Le vieux Prêtre envers sa disciple.

« Mais Maître, je… je… Êtes-vous sûr de m'avoir vu ? » Bégaya la jeune demoiselle.

« Oui mon enfant, c'est ta destinée. Va maintenant, je vais t'apprendre la seconde partie de nos enseignements pour que tu puisses être prête à reconnaître l'élu… » Déclara d'une voix forte, le vieil homme.

« Bi…Bien Maître. » Bégaya-t'elle.

Ainsi commença le périple de la futur Prêtresse Rouge, Mélisandre…

Fin du Chapitre 2.