Re coucou tout le monde!

Et oui, voilà le dernier chapitre! Je suis sincèrement désolé que la fiction n'est pas durée plus longtemps, mais à la base c'était censé être un OS donc voilà...^"

Désolé! Mais pour me faire pardonner: je suis déjà entrain d'écrire une autre fiction à chapitres (plus longue promis!) dans le même ton (plus ou moins), que je publierais dés que possible! ^^

merci pour toutes vos reviews, vos encouragements, vos compliments/critiques! J'espère que vous aimerez toujours après ce chapitre ^^"

Bref!

rating K

SLG pas à moi blablabla chatons qui pleurent blablabla mort aux vaches blablabla et moi je pleure blablabla dit n'importe quoi! *PAN*

Leenra: ENCORE PLUS DE COOKIES POUR TOI ALORS! *donne montagne de cookies* Tu es celle qui me suit depusi le tout début! Merci merci merci! (en éspérant que tu: ne me déteste pas après ce chapitre, que tu ne me hurle pas deçu virtuellement, que tu ne...*PAN*) Bref! Merci à toi! ^^

On va voir si tu avais raison 8D

middlewar Désolé de te répondre seulemetn maintenantttt! Mais j'avais déjà publié le chapitre 2 lors de ta review! Je suis une vilaineee T-T

*PAN* Le spoil c'est le mal! *rePAN*/ On va voir si ton intuition était la bonne alorrrrsss...

LET'S GOOOO!


C'est con quand on y pense.

J'ai souhaité tellement de fois qu'ils s'en aillent. Qu'ils me foutent la paix.

Je le souhaitais de la même façon que l'on souhaite changer de parents durant l'adolescence, ou bien quand on se demande pourquoi on est si différents des gens qui partagent notre sang, et qui jouent à mâcher nos manettes de PlayStation, mettant les fils de cuivres à nus avec leur dents de travers.

Je les haïssais autant qu'ils m'étaient indispensables. Et au final, je ne m'en aperçois vraiment que maintenant que je sais qu'ils n'ont jamais été réels. Ma vie entière, n'a été qu'une immense illusion pleine de solitude.

Et cette illusion, je crois qu'au final, je ne peux pas vivre sans elle.

On ne m'a jamais appris à vivre « seul ». D'ailleurs, est-ce que ça s'apprend vraiment ?

Partout où je regarde, des gens parlent, interagissent, rient, pleurent ensemble. Je n'ai jamais connu, ou vu, une personne qui n'ait jamais interagie avec une autre. Je ne connais personne vivant seul. Sauf moi.

Je crois bien que j'ai peur.

Peur d'apprendre à vivre seul. Peur qu'ils disparaissent. Que je me perde à mon tour.

Nous sommes indivisibles. C'est ce que j'ai toujours pensé.

Et maintenant je ne pense plus rien. J'ai l'impression de ne plus rien savoir. Que le monde entier me tend une corde à suspendre au lustre, un poignard servant de touillette dans un verre de vodka remplie de médicaments.

Le monde entier semble vouloir ma mort. Mais j'ai peur de mourir aussi.

C'est tellement égoïste. De te confier ce genre de chose, alors que je suis celui qui a dû…

Je m'en veux. Je m'en veux au point de t'écrire des lettres depuis des mois.

C'est tellement stupide, et pourtant ça me semble tellement indispensable. Comme si en faisant ça, je pouvais espérer recevoir ton pardon. Me pardonnes-tu en réalité ? Ou ne le peux-tu simplement pas ?

C'est con quand on y pense.

J'ai peur. Et c'est bien la seule chose dont je sois sûr.

Qu'est-ce que je devrais faire ?

Répond moi.

Toi qui a la science infuse. Qu'est-ce que je devrais faire ?


...Ne me tuez pas...siouplais...mais mettez moi des reviewssss! *meurt comme la clocharde qu'elle est*

Bref! Merci d'avoir lu la fiction jusqu'au bout! Et à bientôt j'éspère! ^^

Bref: Mention spéciale à Tsuchito/Kogure/Le sale gosse de **** que je hais de totu mon coeur mais qui arrive à ce rendre utile dans certains domaines, genre là par exemple ^^