Pourquoi la vie n'est-elle pas comme dans les mangas ? Pourquoi les garçons dans la réalité ne sont pas de beaux mecs ténébreux à l'intelligence digne d'Einstein ? Pourquoi les amis autour de nous ne sont pas aussi joyeux et aussi loyales quand dans les bandes-dessinées ? Tout simplement pourquoi ?

Pour une jeune fille a la vie monotone, ces questions deviennent rapidement vitales. Dans le cas de la jeune fille aux cheveux blonds presque roux que nous allons suivre, c'est exactement le cas. Cette jeune fille s'appelle Léa et a derrière elle seize années de joies et d'études. Sa plus grande passion est le Japon, et par Japon tout particulièrement les mangas. Oui, elle aime les mangas et elle assume pleinement sa passion. Après tout, être passionné de mangas n'est pas plus incroyable qu'être passionné de pêche ? Pour elle c'est un grand oui en italique, gras et souligné au moins trois fois. Elle déteste ceux qui critiquent ouvertement sa passion juste parce qu'ils ne la comprennent pas. Oh oui, elle les déteste et n'hésite pas a leur en mettre dans la figure.

Depuis quelques semaines, la jeune demoiselle a reprit l'école. Après tout un été devant son ordinateur a regardé animes et scans, la revoilà plongée dans les études. Petit bémol, les études c'est pas vraiment son fort. Elle n'est pas idiote, non, mais n'arrive pas a avoir de bonnes moyennes partout. Prenons l'exemple des mathématiques, elle a essayé de comprendre la subtilité de Thalès et le pourquoi des formes canoniques. Rien a faire, sa moyenne frôle les cinq et ne semble pas avoir envie de monter plus haut. Autant dire que chez elle, ses parents ne sautent pas de joie. Le pire, c'est sans doute sa mère, professeur de physique de profession, qui voie sa fille échouée également dans sa matière. Son père est plus indulgent. Elle sait qu'elle n'est pas la seule dans ce cas mais bon, c'est plus fort qu'elle, il faut qu'elle le dise "je suis prisonnières de dragons horribles et méchants" autrement dit elle dramatise beaucoup. Ce côté de sa personnalité a tendance a beaucoup énervé certaines de ses connaissances.

En ce beau jour de septembre, chaud et lourd, la demoiselle avait retrouvé ses amies dans le hall de son lycée. Elle avait su s'entourée de personnes appréciant comme elle les mangas, car oui un jour les mangas domineront le monde ! Ah, pardon, revenons au sujet principale. La mâtiné était plutôt passé rapidement et heureusement. A l'heure de dîner, elle discutait avec ses amies, tout particulièrement Elizabeth alias Lizzie une redoutable fan de Magi sachant tout -ou presque- de ce manga. Autant dire que la conversation était animé et digne des plus grands débats jamais connus ! L'après-midi n'en parlons pas, elle avait cours de sport et pensait avoir perdue ses jambes au moins six voir sept.

Le moment préféré dans la journée de Lisa est sans doute le moment ôh tant attendu où elle peut rentré chez elle se goinfrer de gâteaux et désespéré devant les devoirs a faire. Oui, en plus d'être pessimiste, elle mange comme trois personnes réunies et n'a aucune honte avec "son petit kilos de trop". Elle en serait presque fière. Non en faîtes, elle en est fière. Ce prodigieux petit kilos se trouve d'ailleurs au niveau de ses fesses et incroyable mais vrai, elle le fait toujours remarquer.

- Ce n'est pas qu'un simple kilos ! Non ! Il se situe sur mon postérieur et oui ! L'été prochain j'aurai un cul digne d'une brésilienne et là vous aurez vos yeux pour pleurer.

Elle aime argumenter aussi. La prétention est juste une option par contre. Comme dit précédement, elle aimait rentrer chez elle le soir signe de la fin de journée. Mais il y avait un autre moment qu'elle adorait par dessus tout. La nuit. Oui, car qui dit nuit dit rêve et le rêve est moyen de s'évader. Aussi, le soir Léa est toujours prête en avance. On ne rigole pas avec le sommeil ! Elle se plonge dans ses draps chauds, cherche la meilleure position et se met à rêver. En cette belle nuit, on allons apprendre qu'il arrive que le rêve prenne le pas sur la réalité. Non, nous n'allons pas explorer les fin fonds d'une thèse scientifique mais simplement suivre une jeune fille au royaume du rêve, loin des ennuis et là où tout est possible.