Léa suivait la femme brune sans rien dire. Elle ne savait pas trop quoi faire, et puis la petite femme ronde semblait gentille. Celle-ci lui avait sourit précédemment et lui avait dit qu'elle semblait un peu perdue. Les mots "voyageuse" ou "clown" n'auraient pas vraiment changés le sens de sa phrase. Donc, elle suivait la femme. La brune marchait d'ailleurs très vite malgré sa petite taille. Léa pensait clairement qu'Usean Bolt aurait fait pale figure à côté de cette femme.
A peine quelques minutes après, elles arrivèrent devant une petite maison blanche aux murs lisses. La femme l'invita à rentrer à l'intérieur. Léa la suivit un peu hésitante. La dame lui proposa de s'asseoir et partit dans une autre pièce. Elle revint avec des vêtements. La jeune fille haussa un sourcil tout en prenant les habits qui lui étaient généreusement offerts. Après un petit coup d'oeil sur ses vêtements plein de boue et de feuilles lui fient prendre conscience qu'elle devait ressembler à une sauvage. La dame brune devait être le genre de personne gentille, généreuse ou encore une fan de mode qui détestait voir les vêtements complètement salis, tachés, déchirés, tailladés et compagnie.
La deuxième solution semblait très plausible vu le regard qu'elle lui portait.

- Madame ... Où suis-je?

- Oh, ne m'appelle pas madame. Je ne suis pas si vieille voyons ! Je m'appelle Magdalena.

Léa se rendit compte qu'elle était une impolie de la pire espèce et que cette femme était peut-être vraiment gentille et généreuse.

- Désolée pour mon impolitesse. Je m'appelle Léa. Mais où sommes nous ? Je ne sais pas comment j'ai atterrit ici.

La dénommée Magdalena la regarda bizarrement. Elle ne devait pas avoir affaire à des personnes aussi égarées tous les jours. Un grand sourire ne tarda pas à apparaître sur son visage rond et halé.

- Oh, tu dois être une victime de naufrage. Quelle chance que tu aies survécue ! Mais ne t'inquiètes pas. Ici, tu es en sécurité.

Ce qu'elle disait ne répondait pas vraiment à la question de Léa. Celle-ci commençait à se demander si un jour elle aurait une vraie réponse. Toussotant légèrement, elle reposa la fameuse question. Quand même, se répéter devenait rapidement énervant.

- Oh, c'est vrai tu veux savoir le nom du pays ? Et bien tu trouves à Sindoria, le pays gouverné par le Roi des sept mers.

Le Roi des sept mers ? Ah oui dans Magi, son manga préféré ! Ah ah ah. Léa regarda Magadalena comme stupéfiée. La brunette semblait commencé à s'inquiéter. En effet, voir une jeune fille en mode statue et livide devait un peu faire peur. Et Magdalena avait bien raison de se soucier de Léa, car à peine une minute plus tard, celle-ci tomba de sa chaise à la renverse en criant "OH MY GOD", s'évanouissant à même le sol.

Jetant ses affaires par terre, Lizzie n'arrivait plus à se contrôler. Voilà deux jours que sa meilleure amie disparue. Aucun indice. Rien, nada, niente, quedalle. Depuis deux putain de jours, elle se creusait la tête et allait dans chaque endroit apprécié de Léa.

Mais rien de chez rien. Où avait-elle pu passer ? Pour Lizzie la police ne bougeait pas assez son cul. En faîtes pour elle, ils étaient tous des incapables. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'ils ne retrouvaient pas sa meilleure amie.

D'un coup de pied, elle envoya valser sa poubelle en direction de la porte. La dite porte était d'ailleurs en train de s'ouvrir. Le visiteur se prit donc la poubelle dans la face. Lizzie se dirigea vers l'entrée de sa chambre et la referma d'un coup sec. Ce n'était vraiment pas le moment qu'il vienne.
Raté. A peine deux minutes plus tard, une femme aux longs cheveux roux, aux étonnants yeux verts et possédant un boa fuschia posé sur ses épaules admira les dégâts. De ses longs doigts fins et blancs, elle remit chaque affaire à sa place puis vint s'asseoir sur le lit de Lizzie et croisa les jambes.

- Ma chérie, je sais ce qui t'arrives. J'ai ce qu'il te faut ! s'exclama t-elle gaiement en sortant un concombre de son sac.

Lizzie rouge tomate fonça sur l'intruse et mit son pied dans la figure. D'un geste rodé, elle attrapa le légume vert et le balança par la fenêtre.

- Non mon concombre ! Cria horrifié la jeune rousse.

Cette fois c'était trop. Les cheveux dressés sur la tête presque comme Vegeta, Lizzie lui envoya un magnifique crochet du droit. Son énervement atteignait des sommets. Cependant, son adversaire à l'étrange boa esquiva le coup facilement.

- PUTAIN ! MAIS OSCAR TIRE TOI DE MA CHAMBRE ET N'Y REVIENS PAS AVANT LE SIECLE PROCHAIN ! Hurla Lizzie.

En effet, la jeune femme rousse n'en était pas une. Le jeune homme roux donc, fit la moue et tourna le dos à Lizzie. Son intention était claire, il voulait bouder. Pour Lizzie, c'était une véritable torture d'avoir un frère aîné aux manières de donna, Drama Queen et Drag Queen, à la voix de cristal et par dessus tout à la joie contagieuse.

La jeune fille ne voulait pas être joyeuse. Pourquoi fallait-il que cette andouille arrive pile à ce moment là ? Elle soupira et s'assit dos à son frère.

- Ma chérie, tu sais, ce n'est pas en t'énervant qu'on va la retrouver plus vite. Moi aussi j'aimerai retrouver ma petite puce c'est sûr mais c'est en restant calme qu'on y arriva, dit calmement celui-ci, en se curant un ongle manucuré. D'ailleurs regarde ce que je t'ai apporté !

Le jeune homme sorti de son sac à main recouvert de pompons un petit livre avec une couverture aux couleurs vives. Des personnages étaient dessinés dessus avec des vêtements orientales. Lizzie jeta un coup d'oeil au livre et le prit.

- Très bien, soupira-t-elle. Mais pars de ma chambre, je veux être seule.

Son frère obtempéra et partit. Bien sûr il lui fit un baiser mouillé sur la joue, qui avait laissé une belle trace rouge et bien nette sur la peau pâle de la jeune fille. Grognant, elle essuya la "tache" et se coucha dans son lit.

Les yeux légèrement humides et les lèvres serrées, elle commença sa lecture. C'était son manga préféré, Magi : The labyrinth of magic. Mais cela ne suffisait pas à remontrer son moral. Elle continua sa lecture, lisant les aventures d'Aladdin.
On voyait l'apparition d'un nouveau personnage, Magdalena, une guérisseuse altruiste et énergique aux cheveux bruns en bataille. Elle accueillait une jeune fille aux longs cheveux blonds plein de boue et de terre, et aux yeux bleu lagon.
Son visage lui semblait familier. Sa manière de parler et de se tenir lui disait aussi quelque chose d'ailleurs.

Une réplique attira son attention "Oh, c'est vrai tu veux savoir le nom du pays ? Et bien tu trouves à Sindoria, le pays gouverné par le Roi des sept mers". La jeune fille était tombée dans les pommes. Lizzie trouvait ça un peu bizarre. Bon, on était dans un manga aussi.
Soudain elle arrêta tout mouvement. Un gros plan sur le visage de la jeune fille prenait toute une page de gauche. Lizzie écarquilla les yeux de surprise et d'effroi.

- OH PUTAIN DE MERDE LEA !

Quelques heures plus tard, c'est à dire vers environ une heure du matin, Lizzie s'était couchée, après s'être torturée l'esprit comme jamais, et commençait à s'endormir. Elle n'arrêtait pas de se tourner, et de se retourner dans son lit depuis sa découverte. C'était étrange. Peut-être s'était-elle trompé. Oui, sans doute. Ce n'était qu'une coïncidence.

Pendant qu'elle réfléchissait encore malgré son esprit embrumé par le sommeil et les émotions, une lumière violette commença à l'entourer. C'était faible mais de plus en plus lumineux. Lizzie finit par discerner cette lumière à travers ses yeux entrouverts, mais, fatigué s'endormit sur le coup.