« Why so serious ? »

Le Joker, Batman : The Dark Knight

Ceci n'est pas une histoire « mauvais(e) fille/garçon qui a survécu ! »

Prologue :

Le Joker était heureux. Il avait gagné. Harvey Dent était devenu fou, il était toujours en vie et depuis une semaine il était libre. Pas d'Arkham, pas de prison, pas de séance de tortures psychologique, pas de Batman…

Le dernier le rendait triste. En sortant de l'asile, le Joker pensait qu'il pourrait recommencer son jeu avec la chauve-souris, mais non. Le Batman était mort et tout Gotham City avait découvert qu'il était Bruce Wayne. Mais le pire, c'est que Batman était mort d'un cancer. D'un stupide CANCER !

Le crime était devenu tellement ennuyeux sans lui que Joker a finit par partir de la petite ville, mais maintenant, il se souvenait à nouveau de son passé !

Son nom était Jack Napier et il était le fils de Béatrice Napier, une comédienne, et de John Napier, un ivrogne qui l'a battait. Béatrice est morte et John s'en est prit à lui quand il atteint l'âge de 15 ans, Joker trouvait vraiment hilarant le fait qu'il avait en fait dit la véritable histoire de la façon dont il avait eu ses cicatrices à un homme dont il ne se souvenait plus du nom.

Mais ce n'est pas tout. Oh non ! Ce n'était rien comparé à la vérité réelle.

Son nom était Hadrien Potter, il était le fils de Lily Potter, une sorcière moldue Médicomage, et de James Potter, un sorcier sang-pur Auror, et il avait une sœur, Rosalie Potter, la survivante. Quand il avait 7 ans, ses parents et eux avaient faillit mourir un soir d'Halloween et (la cicatrice de) Rose est devenue célèbre pour avoir (été la preuve d'avoir) vaincu le Seigneur des Ténèbres, Voldemort. Hadrien savait mieux.

Ses parents, sous les conseils du très sage et vénéré Albus Dumbledore (noter le sarcasme), ont mis tout leurs temps et leur énergie dans l'éducation de Rose, ignorant leurs fils en passant bien sur. Hadrien, voulant recevoir ne serait ce que une petite part d'attention de la par des ses parents, s'est totalement consacré à ses études et est rapidement devenu un génie en potions mais surtout en magie noire.

À 11 ans, Hadrien est allé à Poudlard est s'est retrouvé à Serpentard, faisant de lui le mouton noir de la famille. Il est rapidement devenu le chef suprême des Serpentard et un jour, alors qu'il allait fêter son 15e anniversaire, Dumbledore s'est présenté.

Albus Dumbledore effaça tout les souvenirs d'Hadrien Potter : de ses parents, de sa sœur, de la magie, de l'égoïsme des sorciers, de la haine qu'il éprouvait pour ses parents et sa sœur, de ses amis Serpentards, de ses pensées meurtrières, de sa vie entière. Et puis il les lui en remis, mais changés, il s'appelait Jack, il avait des parents aimants et il vivait heureux.

Ce que Dumbledick ne savait pas, c'était que Jack n'avait rien de tout ça, il avait, sans le savoir, fait une erreur. Alors Hadrien Potter rebaptisé Jack Napier s'est retrouvé avec une mère qui l'appréciait à peine et un père dépressif, vite devenu ivrogne. Peu de temps après, le Joker était là.

Le Joker avait retrouvé ses souvenirs après avoir rencontré un Auror Américain qui l'avait prévenu des blocages de mémoires qu'il avait réussit à voir sur lui.

Après avoir retrouvé sa mémoire, Joker était furieux, le corps mutilé de l'Auror en était la preuve.

Mais maintenant, le Joker (psychopathe, fou, meurtrier, tueur recherché, ancien patient de l'asile d'Arkham, adulte de 33 ans, cheveux et yeux verts, cicatrices sur son visage formant un sourire éternel) était arrivé en Grande Bretagne, son apparence cachée sous un sort avec une pensée à l'esprit.

« Ils vont payer ! »