Speed Dating chapitre 2 :

Haha ! C'est moi qui ai dit que mes chapitres allaient sortir plus vite ? Haha ! La bonne blague !

Désolé... Il est assez court... Le lemon est bizarre faut l'avouer mais j'aime bien ! En faite c'est la fin que j'adore ^^ héhé...


Il n'avait pas résistait très longtemps. Imayoshi avait directement appelé Murasakibara sans se préoccupé des autres, il voulait quelqu'un qui savait ce qu'il voulait Kise n'était donc pas le genre de personne qu'il cherchait et puis le brun avait tout de même une préférence pour les abdomens bien sculptés malgré la magnifique poitrine de Momoi.

C'est comme ça qu'Imayoshi s'était retrouvé les jambes écartés sur le plan de travail de Murasakibara qui l'utilisait habituellement pour faire ses pâtisseries. Mais ce soir il ferait une exception, malgré tout, le géant n'allais pas perdre ses bonnes habitudes et il allait bien sur se nourrir, mais d'une autre façon.

Tout n'était plus que gémissements et respirations saccadés. Les amants d'un soir avaient cherché l'endroit le plus proche, tout les hôtels se trouvaient à plus d'une centaine de mètre, c'était bien trop loin pour l'érection douloureuse d'Imayoshi. Dès que le brun avait aperçu sa cible pour le reste de la nuit il n'avait pas hésité à lui palpaient le fessier sans aucune gêne, ce qui avait bien sûr plu à Murasakibara qui l'avait plaqué violemment contre le mur d'une ruelle sombre, mais malgré l'excitation, ils voulaient se retrouver dans une pièce seul, pas que le regard des autres les ennuyaient mais Murasakibara voulait être le seul à entendre Imayoshi lorsqu'il le ferait hurler.

Dès lors qu'ils étaient entrés dans l'atelier du gourmet, Imayoshi s'étaient jeté sur le magnifique homme qui lui servirai de diner. Lui dévorant les lèvres, un arrière gout de chocolat s'y faisait sentir. Il adorait le chocolat. Les deux chaires roses s'entremêlaient l'une en l'autre aucune ne dominaient, mais aucune ne faiblissaient non plus. Mais Imayoshi qui adorait plus que tout commander laissa sa main droite auparavant sur la joue blanche du cuisiner pour descendre sur le bas de son dos et lui administré une fessée, Murasakibara étonné fut alors emporté par la langue remplies de désir du brun et fut du obéir au souhait de son amant, néanmoins son regard restait brulant.

Séduisant.

Imayoshi commença peu à peu à mordillait la lèvre de son amant alors que se dernier défaisait la chemise noir si sexy qu'il avait rêvé pendant tout la soirée de lui ôter, lors du speed dating il l'avait regardé sous toute les coutures, mangeant par la même occasion ses confiseries plus affamé que jamais.

Sensuelle.

Murasakibara pris le temps de malmené les tétons du beau brun sous lui allongé sur le marbres froid de l'atelier de son apollon, lui permettant d'entendre les légers gémissements du brun qui essayait du mieux qu'il pouvait de se contenir, il avait une réputation tout de même.

Lorsqu'Imayoshi aperçut la gorge nue du violet, cette gorge blanche sans défense. Il voulu lui ajouter quelque couleur, sa langue jouant langoureusement sur cette peau sucrée dont il allait devenir accroc si il ne l'était pas déjà. La mordillant avec une faim non soupçonné dirigeant Murasakibara entre la sensation de douleur et d'excitation un mélange plus que délicieux pour le gourmet qui ouvra sa chemise doucement avec une patience qu'il ne se connaissait pas. Peut-être dût au regard du brun qui ne voulait qu'une chose…

Provoquant.

Imayoshi n'en pouvait tout simplement plus, il ouvra son pantalon laissant voir son boxer qui moulait parfaitement son fessier à la courbe parfaite que jalouser de nombreuses femmes. Puis sortit son sexe en pleine érection avec un son sourire habituel et ce regard de défi que Murasakibara aimé tant.

Sincèrement Imayoshi s'empalerait bien dans le bel apollon mais il voulait que cet instant dure encore et encore, il se masturba alors devant Murasakibara lui offrant un street tease des plus érotiques.

Et alors que le moment tant attendue arriva enfin un bruit de clé se fit entendre. Le violet détourna ça tête de son amant et observa les yeux ronds Mido-chin et Muro-chin entrain de s'embrasser. Alors que leur langue s'enrouler autour d'elle l'une sur l'autre sans arrêter l'échange Midorima ouvris un œil surement pour savoir où il allait pouvoir déposer le brun en face de lui mais lorsqu'il vit cette chevelure violette qu'il connaissait tant il rompu l'échange. Un grognement lui fit comprendre qu'il n'aurait pas du faire ça mais alors que Imayoshi comptait lui sauter dessus il vit alors son meilleur ami bien placé au dessus de quelqu'un qu'il croyait connaître…

On dirait que Murasakibara et lui ont eu la même idée.

À ce moment même, le cuisinier détesta son meilleur ami jusqu'au plus profond de son âme mais il se haït encore plus, pour avoir eu l'idée de lui donner le double des clés de son atelier.

Frustration.


Alors ? Qu'en pensez vous ? MidorimaxImayoshi ... Je crois que je viens d'inventer un couple xD mais je les aime bien tout les deux !

A la prochaine !