Une nouvelle histoire, que vous trouverez peut-être déjà vu mais que j'ai beaucoup aimé écrire ! J'espère que vous apprécierez. Je préviens qu'il s'agit d'un SLASH, avec pas mal de scène hot, carrément PWP sur les bords (malgré ce que pourra en dire une amie : « 10 chapitres ?! Ça ne peut pas être un PWP?! »). Il y a un peu de scènes qui sont légèrement BDSM, je préviens pour les sensibles. Je déconseille sincèrement au moins de 16 ans, vous êtes prévenus !

Disclaimer : Je tiens à rappeler que rien ne m'appartient ! Hé, non, malheureusement !

Remerciement : vous trouverez sûrement des références, pour les connaisseurs, à des scènes écrites par Elehyn dans certaines de ses histoires, ainsi qu'à L'initiation de Myschka. Je vous demanderai de ne pas crier au plagiat, après tout il y a un peu de moi aussi dedans ^^. Par contre si une des auteurs me contacte en me disant un truc genre « c'est vraiment abusé ! », je supprimerai. A vrai dire je ne pense pas non plus avoir fait du copier coller, donc bon, ce sont plus des inspirations ! Merci à elles !

L'Inattention :

Severus Snape se dirigeait d'un pas rapide vers sa salle de cours, un peu plus et il serait en retard ! Pour le maître des cachots, cela était tout à fait inconcevable, mais Ombrage l'avait encore retenu au déjeuner. Cette harpie rose l'énervait au plus haut point. Mais ce n'était rien par rapport à ce qui l'attendait songea le professeur. Il avait cours avec les cinquième année Serpentard-Gryffondor, et il n'avait pas besoin d'être Trelawney pour savoir comment cela allait finir. D'autant plus qu'il y avait Potter...

Le Maître des Potions grimaça inconsciemment en pensant au gamin entêté qu'était le survivant. Celui-ci était aussi borné que son père et s'empressait de transgresser le règlement dés qu'il en avait l'occasion. Il semblait s'être calmé cette année, cependant.

Il arriva enfin dans le couloir de ses cachots personnels et s'empressa d'ouvrir la porte de ses appartements. Il allait devoir emprunter la petite porte dissimulée qui reliait son salon et la salle de classe pour arriver avec un peu d'avance. Salazar ! Qu'Ombrage l'agaçait !

Severus alla s'installer à son bureau, sortit quelques parchemins d'un tiroir pour faire croire à ses élèves qu'il était très occupé, et lança un sortilège pour que la potion du jour s'affiche au tableau. Tout était près. La sonnerie indiquant le début des cours résonna et il ouvrit la porte qui donnait sur le couloir d'un coup sec de sa baguette. Le bruit sourd qui en résulta signala aux Gryffondors et aux Serpentards qu'il était temps de rentrer. Les premiers à franchir la porte étaient sans étonnement les élèves de sa propre maison, les Gryffons traînant évidement les pieds comme les fainéants qu'ils étaient. Le professeur retint difficilement le sourire narquois qui lui brûlait les lèvres à ses pensées.

Le cours se déroula normalement, il donna des points qu'il savait non-mérités à ses Serpents et ignora la plupart des élèves de la maison rivale, sauf pour se moquer occasionnellement des potions des plus incompétents. Londubat allait encore sortir du cours en larmes.

Il allait tranquillement recommencer un nouveau tour dans la salle pour dispenser des points ou des insultes voilées quand il se figea. Potter ne faisait rien, il se contentait d'observer son livre de potion comme s'il allait lui révéler des secrets capitaux. Severus serra les poings, il en avait plus qu'assez. Mcgonagall l'avait bien entendu prévenu du temps que passait le gamin en retenue avec Ombrage, il savait donc que celui-ci était fatigué, mais ce n'était pas une raison pour ne rien faire du tout. Cela durait depuis une semaine, et le Maître des Potions se promit qu'il allait agir pour que cela cesse.

Comme s'il n'avait rien remarqué, il s'installa sur le tabouret de bois qui était habituellement rangé sous son bureau. Certains élèves le regardèrent, surpris. Il était en effet assez inhabituel qu'il s'asseye durant un cours. Le professeur leur envoya un regard noir et les élèves s'empressèrent de continuer leur potion, leur nez penché au-dessus de leur chaudron.

Snape ferma les yeux et laissa son esprit voguer vers celui du Survivant, cette forme de Légilimencie, sans contact visuel, était très difficile et souvent incontrôlable. Il trouva enfin l'esprit du garçon et s'y faufila discrètement, ce n'était pas bien compliqué de s'y cacher vu le désordre qui y régnait. Il devait trouver ce qui le rendait si inattentif, et seulement il pourra agir. Les images étaient floues, ce qui n'était pas étonnant vu la faiblesse de la connexion.

Un homme bougeait, tout de noir vêtu, il leur faisait une démonstration pour infuser une potion très complexe. Harry perdit légèrement le contrôle de son esprit et celui-ci refusait de s'intéresser à autre chose qu'à la voix de son professeur.

L'homme en noir le frôlait dans un couloir, Harry ne put retenir le frisson qui le parcouru au contact de la cape épaisse de son enseignant. Il ne savait pas vraiment ce qu'il ressentait, un mélange de dégoût, de colère, et...d'autre chose ?

Snape était là, juste derrière lui. Il ne fallait pas qu'il le trouve, il était sorti après le couvre-feu et était encore recouvert de sa cape d'invisibilité, mais le professeur se rapprochait. Si seulement il pouvait disparaître, ou alors le Maître des potions pouvait...non il ne fallait pas qu'il pense à ça, il ne comprenait plus rien...

Severus reprit conscience lorsque le chaudron de Longdubat lui explosa à la figure. Il se précipita aussitôt vers l'idiot responsable du dégât, et fit disparaître d'un evanesco bien placé la potion qui coulait sur la table et le sol. Il s'énerva un bon coup, retira vingt points à la maison des rouges et ors et envoya le malheureux au visage suintant d'un fluide verdâtre à l'infirmerie avec un de ses camarades.

La sonnerie en profita pour retentir, et il eut bien du mal à faire revenir un peu de calme dans la salle. Il donna les devoirs pour le prochain cours – trois rouleaux de parchemins sur les effets voulus et indésirables de la goutte du mort vivant pour prendre de l'avance sur le lourd programme de l'année prochaine – et rappela aux élèves qu'ils devraient amener leurs ingrédients personnellement récoltés aux abords de la forêt interdite, la semaine d'après.

Alors que les élèves s'apprêtaient à se ruer vers la sortie, il rajouta d'un ton sec « Potter, vous restez. ». Les Gryffondors se figèrent et lancèrent un regard plein de haine vers le professeur honni, mais finirent par sortir en marmonnant et en souhaitant ne pas perdre plus de points. Le garçon qui avait survécu fit un geste de la main à ses deux amis pour qu'ils comprennent qu'il ne fallait pas l'attendre et se dirigea vers le bureau.

Severus attendit patiemment que tout les élèves quittent la salle. Il en profita pour ressasser les souvenirs qu'il avait entraperçu dans l'esprit de Potter. Ainsi donc, le gamin avait peur de lui ! Le Maître des Potions en était enchanté, mais il savait que le garçon devait abandonner cette peur derrière lui. Il était or de question que cela perturbe les cours et que cela l'empêche de progresser. Le professeur haïssait peut-être Potter, mais il ne voulait certainement pas que Dumbledore lui tombe sur le dos s'il apprenait que son Gryffondor chéri avait peur d'un de ses instructeurs.

Snape sortit de ses pensées et fixa le garçon qui avait survécu pour se dandiner devant lui, un air gêné sur le visage. Il fallait que cela cesse ! Severus avait peut-être une idée... Il garda cependant un visage impassible en lui annonçant :

« Monsieur Potter, ne croyez pas que je n'ai pas remarqué que vous êtes totalement inattentif dans mes cours depuis une semaine. Je prends donc sur moi et vous propose, à la place des retenues que je devrai vous donner, de refaire le soir avec moi les potions que vous avez raté depuis le début de l'année. » le Maître fit une pause, mais quand il vit le visage de son vis-à-vis se tordre de colère, il rajouta fermement « Ne pensez pas que c'est négociable. »

« Professeur Snape »rétorqua l'élève, qui semblait tout faire pour ne pas s'énerver. « J'ai déjà des retenues tous les soirs de cette semaine et de la prochaine avec Ombrage. Je ne pense pas qu'elle acceptera de vous laisser prendre ses horaires. »

Severus fronça le nez à la nouvelle. Tous les soirs ? Pendant deux semaines ? Ombrage était devenue folle !

« Ne vous en faites pas pour ça, je discuterai avec elle durant le dîner. Vous m'attendrez devant ma salle de cours à vingt heure. C'est bien compris ? »

Le garçon acquiesça, et sembla à son grand étonnement, presque reconnaissant.

… … …

Review please ?