Premièrement, désolé pour l'attente mais j'ai commencer mes cours et j'ai l'intention de me concentrer vraiment sur ça plutôt que ma fic mais j'ai bien l'intention de continuer à poster! Le rythme de parution sera simplement plus long que ce que j'avais prévu au départ. Surtout que mes cours sont beaucoup plus dur que ce à quoi je m'attendais, qui aurait cru qu'étudier dans le domaine du secrétariat serait aussi difficile? Pas moi en tout cas, même si j'adore ça^^

Donc je m'excuse pour ceux qui n'aime pas attendre longtemps pour une suite (Moi même faisant parti de ceux là) et j'essaierai de faire des chapitres qui vous plairont assez pour vous donnez envie de continuer à me lire malgré le temps d'attente.

Bref bonne lecture!


Le réveil se fit aussi en douceur que le couché à la plus grande joie de Stiles qui n'aimait pas se réveiller en panique comme la veille se qui malheureusement arrivait la plupart du temps lorsqu'il avait cour, à croire que son corps se disait ''et puis merde!'' et décidait de faire la sourde oreille au son de l'alarme.

Lorsqu'il ouvrit les yeux et regarda dehors il fut évident qu'il était très tôt puisque le soleil commençait à peine à montrer le bout de ses rayons. Il baissa les yeux sur Isaac et sourit en le voyant encore dormir totalement collé sur son côté gauche. Il avait l'air d'un ange avec les rayons de soleil qui le caressait timidement de leur lumière.

Il passa sa main gauche dans les cheveux du loup-garou endormi et les caressa, profitant de leur douceur. Il continua durant une vingtaine de minutes puis s'arrêta en voyant Isaac ouvrir les yeux l'air endormi.

- Bonjour, souffla Stiles.

- Hum, qui t'as dit d'arrêter, grogna Isaac

Stiles ricana et recommença à passer sa main dans les cheveux du bouclé qui poussa un soupir de contentement.

- Bien dormi, demanda Stiles perçant le silence qui s'était installé sentant qu'il allait se rendormir si ça continuait comme ça.

- Moui.

- T'es pas du matin toi, rigola Stiles.

- Hum. quel heure?

Stiles glissa sa main droite dans sa poche arrière et en ressorti son téléphone.

- Il est 6h07. On a dormi plus de treize heure! Je me souviens pas d'avoir un jour dormi aussi longtemps, et aussi bien, déclara Stiles étonné

- Hum, moi non plus.

Le shérif entra à se moment là dans la chambre de son fils après avoir cogné au coup contre la porte.

- Hello P'pa, dit Stiles pas gêner le moins du monde et ne changeant pas de position.

Ce qui n'était pas le cas d'Isaac qui était super gêner d'être découvert dans le lit du fils du shérif par le dit shérif et tenta de ne pas se faire remarquer en ne parlant et ne bougeant pas. Il ne voulait pas causer de problème à Stiles à cause de l'ambiguïté de la situation. Mais le shérif n'eut même pas l'air surpris et répondit naturellement à son fils.

- Salut Stiles, je t'ai entendu parler alors puisque tu es réveillé je voulais savoir si c'est toi qui faisait à déjeuner ce matin?

- T'as le temps de déjeuner avec moi, s'exclama Stiles heureux d'avoir son père avec lui pour le petit déjeuner.

- Oui, je ne commence qu'à 7h30 aujourd'hui.

- Super! Alors on arrive dans 5 minutes!

- Ok, je vous attends en bas les garçons, dit John en sortant un sourire heureux aux lèvres.

- Allez debout, dit Stiles en repoussant gentiment Isaac pour se lever.

Isaac lui était perplexe devant le peu de réaction qu'avait eut le père de son ami en trouvant un autre garçon dans le lit de son fils. Son immobilité finit par se faire remarquer par l'hyperactif qui lui demanda se qu'il avait.

- Mais... ton père, il a même pas réagit en me trouvant dans ton lit.

- Bah non, c'est pas la première fois.

- Comment sa?

- Tu crois qu'il dort ou Scott quand il vient ici? Dans le placard?

- Scott il est habitué mais, moi? C'est pas comme si c'était habituel de découvrir un autre mec dans le lit de son fils, dit Isaac de plus en plus perplexe.

- Mon père est pas du genre à faire tout un plat pour une broutille, alors il n'avait aucune raison pour qu'il panique à trouver quelqu'un dans mon lit. Surtout que c'est moi, Stiles. Il en a vu des bien pires, ricana-t-il.

Isaac ne chercha même pas à savoir de quoi parlait Stiles, il tenait à sa santé mental merci bien! Il décida donc de passer outre et de classer les deux Stilinski dans la catégorie ''Trop étrange pour être compris, vaut mieux abandonné'' et se leva du lit pour suivre Stiles qui était déjà rendu dans le couloir.

Une fois dans la cuisine, Isaac s'assied sur la chaise en face du shérif qui lui avait fait signe pour qu'il prenne place à table pendant que son fils faisait le petit déjeuner. Le loup-garou n'osait pas parler et fixait la table pendant que John le regardait, un léger sourire au coin des lèvres devant la gêne palpable du jeune homme assit devant lui. Il décida donc d'engager la conversation avant que celui-ci ne finisse par prendre littéralement feu, après tout, avec tout le surnaturel qui se promenait à Beacon Hills valait mieux pas prendre de chance.

- Tout va bien Isaac? Tu semble vouloir disparaître et au dernière nouvelle les loup-garou n'en sont pas capable, demanda John qui trouvait amusant de voir à quel point le loup-garou pouvait changé de teinte de rouge.

- Euh... o-oui je vais bien, t-très bien même, bafouilla le bouclé sous les rires de Stiles en cuisine.

- La rentrée c'est bien passé alors?

- Oui très bien, j'ai renouer contact avec Stiles comme vous avez put le constater.

- En effet j'ai vu ça, déclara le shérif un sourire taquin aux lèvres.

- Oui en parlant de sa, je suis désolé de m'être invité comme ça et je-

- Tu n'as pas à t'excuser, les amis de Stiles sont toujours bienvenue dans cette maison Isaac, le coupa John attendrit devant la moue que faisait le loup.

- Oh. Merci, dit Isaac gêner mais surtout ému devant les paroles du père de son ami.

Stiles arriva à ce moment là avec les couverts ainsi que le plat de crêpes qu'il avait décidé de préparer et posa le tout sur la table. Puis, il reparti en cuisine chercher les condiments pour les crêpes ainsi que les verres. Ensuite, il s'assied à table, souhaite bonne appétit aux autres et se jeta sur une crêpe après avoir fait un sourire ravi à son père.

Une fois le petit déjeuner terminer, ils restèrent à table et discutèrent de tout et de rien, Isaac participant peu à la discussion mais profitant de l'ambiance familiale et convivial qu'il n'avait que rarement expérimenter les rares fois étant chez Scott avec Mélissa qu'il considérait comme une mère de substitution.

Vint le temps ou le shérif du partir au poste au grand damne de son fils qui trouvait qu'il n'avait pas assez de moment comme celui-là et les peu qu'il avait les chérissait plus que tout. John salua les deux jeunes puis partit en vitesse afin de ne pas arriver en retard. Stiles regarda Isaac puis le sourit.

- Bon tu peux aller prendre ta douche si tu veux, par contre va falloir que tu remettes le même linge je pense pas que j'ai quoique se soit qui puisse te faire. Moi je vais faire mon sac en attendant.

- Tu veux pas y aller en premier, t'es chez toi après tout, demanda timidement le bouclé.

- Non c'est bon vas-y.

- Ok.

Une fois que Stiles fut sûr qu'il était sous la douche il monta cherchez le sac qu'il amènerait chez Chris après les cours puis alla le porter dans sa Jeep à l'arrière. Comme ça il éviterait les questions gênantes. Puis il remonta dans sa chambre et s'écrasa sur son lit son sac n'ayant même pas été défait la veille.

Il n'eut pas à attendre bien longtemps le loup-garou s'était dépêcher pour ne pas laisser Stiles seul trop longtemps. Il rentra donc dans la chambre de Stiles habillé avec une serviette autour du cou pour éviter que c'est cheveux mouillé ne mouille son t-shirt. Stiles le regarda puis fit une sorte de couinement bizarre avant de se relever et de l'attirer sur le lit avec lui. Puis, il s'amusa à jouer avec les cheveux de son ami fraîchement lavés tout en roucoulant pendant qu'Isaac le regardait amusé devant son air gaga.

- Mec, j'adore tes cheveux!

- Je vois ça.

Stiles releva la tête surpris et légèrement indigné.

- Eh! T'as les même remarque merdique que Scott!

- Scott, dit Isaac la voix légèrement enroué

- Oh, t'es pas encore passé à autre chose, déclara Stiles surpris.

- Quoi de quoi tu parles, demanda le loup perplexe à croire que les Stilinski ne faisait que ça, vous déboussolez.

- De rien, dit l'humain précipitamment.

- Stiles.

- De tes sentiments pour lui.

- Mes quoi, couina Isaac.

- Je sais que tu l'aimes, mais j'ai penser durant un moment que tu étais passer à autre chose avec Allison et puis t'es même retourner habiter au loft alors j'ai cru que c'était fini.

- De... m-mais comment t'as su, finit par demander Isaac sachant qu'il ne pourrait pas démentir les propos de l'hyperactif.

- Je suis Stiles, déclara l'hyperactif en bombant le torse comme si ça expliquait tout, se qui au final venant de Stiles était le cas.

Isaac pouffa puis envoya l'humain se laver sinon il finirait par réussir à être en retard. Stiles lâcha les cheveux en grognant et à contrecœur mais finit tout de même dans la douche. L'hyperactif se lava rapidement mais grogna en voyant qu'il avait oublié d'emporter des vêtements propres. Il dût se résigner à sortir vêtu simplement d'une serviette autour des hanches. Isaac toujours installé sur le lit le dévisagea surpris.

- Si je serais pas déjà amoureux, je crois que je le deviendrais maintenant. Tes vêtements te rendre vraiment pas justice en fait.

- Si tu crois que je vais laisser tomber mes vêtements tu te mets le doigt dans l'œil jusqu'au coude louveteau, ricana Stiles en tentant de ne pas rougir.

- C'est pas se que j'ai dit, Stiles sans ses chemises et ses t-shirts informe n'est plus vraiment Stiles.

- Tu l'as dit bouffi, s'exclama l'hyperactif en se rendant à son bureau pour se trouver des vêtements.

- Je dis juste que tu es beaucoup plus sexy sans, déclara le lycan en regardant avec un sourire le nuque de Stiles devenir rouge, c'était son tour de rire de la gêne de l'autre.

Stiles décida de ne pas répondre et s'habilla en vitesse sous le regard d'Isaac qui même si il était amoureux de Scott n'allait pas se priver d'une jolie vue. Surtout qu'il n'avait surement aucune chance avec lui alors rien ne le retenais de reluquer son ami. Stiles se retourna une fois habiller puis lui fit une grimace.

- J'ai l'impression que t'essaie de me bouffer avec tes yeux alors si tu pouvais te calmer avec les regards pénétrant ça serait super.

Pour seul réponse le loup-garou lui fit un sourire en coin puis se leva ramassa son sac à côté du bureau de Stiles qui fut surpris ne l'ayant pas remarquer et sortit. L'humain finit par sortir de sa torpeur et se précipita sur son sac et son téléphone puis couru rejoindre Isaac qui l'attendait déjà dehors à côté de son bébé. Il s'installa au volant puis débarra la porte passager pour le laisser monter. Il démarra et pris la direction de l'école sans faire d'excès de vitesse pour une fois.

Il n'était que 8h30 lorsqu'il se gara à, Scott qui l'attendait devant les marches du lycée le regarda étonné puis, son regard glissa sur Isaac et il eut l'air encore plus surpris. Stiles ricana puis se tourna vers Isaac tout sourire.

- Aller boucle d'or, allons affronter mister loup-garou à la mâchoire de traviole.

Scott fit une tête offenser à l'extérieur et Isaac pouffa en sortant de la jeep manquant de s'étaler par terre. Puis, lui et Stiles rejoignirent le brun qui n'avait toujours pas quitter son expression d'indignation face au propos choquant de son frère. Stiles lui lança un regard faussement sévère et lui dit:

- Tu vois Scott, chaque fois que tu écouteras une conversation qui ne te regarde pas avec tes sens loup-garifique, oui je sais que sa n'existe pas mais si Stiles le dit alors sa marche, donc je disais qu'à chaque fois que tu écouteras une de mes conversations avec tes sens loup-garifique je dirais des trucs que tu ne voudrais pas entendre. Et crois moi, j'ai plein d'idée, ricana Stiles avec un sourire terrifiant.

Scott l'étudia avec tout ses sens et il sentit un frisson lui parcourir le corps en se rendant compte que son ami était totalement sérieux. Il se fit une petite note mental de restreindre sa curiosité lorsque cela concernerait son frère. Puis, il lança un regard du côté d'Isaac qui regardait ailleurs faisant comme si il n'était pas là et il sentit son loup s'agiter légèrement comme frustré. Il passa outre et sourit à Stiles décidant de passer par dessus sa remarque puisqu'il l'avait mériter.

- Enfin à l'heure Stiles! Qu'est-ce qui a provoquer un tel miracle?

- T'exagère Scottie, déclara Stiles mais face au regard que lui lança Scott il capitula. Bon j'avoue, je me suis couché super tôt hier avec Isaac vers 5h00 environ je crois, j'ai jamais aussi bien dormi. J'ai même eu le temps de déjeuner avec mon père se matin, c'était super!

Scott regardait Stiles content devant son enthousiasme mais restait bloqué à la partie ou il disait qu'il avait dormi avec le bouclé.

- Dormis ensemble? Mais enfin, c'est pas lui qui te balançait des horreurs à la gueule hier encore? Et là, il est là comme si de rien était, déclara Scott avant même de s'en rendre compte la jalousie prenant le dessus.

Stiles le foudroya du regard et Isaac s'éclipsa avant que quiconque n'est eut le temps d'amorcer un geste.

- Scott, grogna Stiles le regard perçant. T'as une bonne explication à cette crise de colère totalement ridicule et inappropriée j'espère.

- Euh... je... non, soupira Scott désolé et déboussolé.

Stiles l'étudia un instant puis une brève lueur envahi ses yeux avant qu'il ne décide de passer outre l'attitude de son ami et ne rentre à l'intérieur. Scott resta immobile un moment puis se repris et couru à la suite de son ami, espérant régler ça avant le premier cour. Il rattrapa l'humain devant son casier et s'appuya sur celui d'à côté.

- ... Stiles, je suis désolé, geint presque Scott.

- C'est pas à moi que tu dois des excuses, dit Stiles impassible.

- T'as raison, je te promets de lui faire mes excuses dès que je le croiserai mais arrête de me faire la gueule s'il te plait, j'aime pas quand on est en froid.

Stiles le regarda faire ces yeux de chiot et soupira en fermant son casier.

- Arrêtes avec ces yeux là tricheur, tu sais que j'y résiste pas, se plaint Stiles.

- Je sais, s'exclame Scott heureux.

- J'arrête pas de bouder pour autant, je t'avais dis de pas t'en mêler et toi dès le lendemain tu t'en mêles! Alors aujourd'hui je vais faire comme si tu n'existais pas et toi tu vas réfléchir à pourquoi tu as eu cette réaction compris?

- Mais, commença Scott avant de se faire couper.

- Mais rien, c'est comme ça, bonne journée, déclare l'hyperactif en partant vers sa classe.

- La journée va être longue, soupire le lycan.

Et elle fût longue. Ils eurent chimie et philosophie dans la matiné puis, après le diner -que Scott prit seul- ils eurent économie et anglais. Les cours eurent l'air de durer une dizaine d'heure chacun du point de vu de Scott qui à la fin de la journée n'avait toujours pas compris pourquoi il avait été aussi énervé et qui était réellement la cible de cette crise de jalousie.

Stiles s'ennuya tout autant et lui la question qui le taraudait était: Le nemeton va-t-il attirer de nouvelle bestiole?

Oh il y avait aussi : Mais que fait Derek, ça fait super longtemps que j'ai pas eu de nouvelle?

Et celle là: Chris s'en est-il sorti avec le chasseur?

Et celle-ci: Scott aurait-il finalement des sentiments pour boucle d'or?

Bref, finalement Stiles était tarauder par plusieurs question mais avec le cerveau qu'il avait on pouvait pas s'attendre à moins de sa part. À la fin des cours il n'avait aucune réponse mais foi de Stiles ça n'allait pas durer. Il monta dans sa Jeep puis pris immédiatement la direction de l'entrepôt, là ou la réponse d'au moins une de ses questions se trouvait. Il sa gara à côté de l'entré principale comme d'habitude puis se dirigea vers la porte. Il l'ouvrit puis se pencha en vitesse pour éviter le carreau de flèche qui visait sa tête.

Il se releva les yeux grand ouvert et dévisagea Chris stupéfait.

- Des flèches maintenant! Tu m'accueilles avec des flèches! Et si je ne m'étais pas pencher? T'es complètement malade Chris, si t'es pas d'humeur te venge pas sur moi!

- Le bout est en plastique Stiles, déclara Chirs un sourire moqueur aux lèvres.

Stiles se retourna et ramassa la flèche pour vérifier qu'elle était bien en plastique le souffle court, pas encore totalement remis du stress qui l'avait assailli à son arriver.

- Bien... bout en plastique... tu m'en vois ravi, haleta bruyamment l'hyperactif.

- Alors lorsque tu auras fini ton cinéma on pourra commencer.

- Comment ça mon cinéma, s'écria Stiles en arrêtant de souffler comme un boeuf.

Chris le regarda d'un air éloquent puis se mit en position de combat face à l'humain qui s'empressa de prendre une position défensive. L'entrainement se déroula sans problème puis, une fois terminer ils allèrent s'assirent à la table pour discuter comme à leur habitude.

- Alors comment ça se passe avec le chasseur, questionna Stiles une fois assis à table.

Chris se crispa puis grogna, l'agacement parfaitement visible sur son visage.

- Il a déjà prit une chambre pour le mois qui commence dans trois jours à l'hôtel et il trouve que ça serait trop de problème d'annuler, alors il va prendre des ''vacances'' ici puisque je lui ai assuré que tout était parfaitement tranquille dans le coin, cracha le chasseur frustré.

- C'est n'importe quoi, grogna Stiles.

- Je sais mais, t'inquiète pas je vais le garder à l'œil.

- Tu seras pas le seul, si il fait un seul truc louche envers mes bébés je serai sur son chemin, assura l'hyperactif.

- Je te crois, sourit Chris amusé devant l'air farouche du plus jeune qui ressemblait à un louve qui protégerais ces petits.

C'est ce qu'il est finalement, pensa le chasseur amusé. Il regarda un petit moment l'ado enflammer puis décida qu'il était temps de rentrer avant que le père de celui-ci ne rentre.

- Bon, je te dis à demain Stiles il est temps de rentrer, déclara Chris coupant l'humain dans son monologue.

- Ok à demain, s'écria l'hyperactif en se relevant et partant sans attendre vers sa jeep son ventre criant famine.

Le trajet du retour se déroula sans encombre et bientôt il fût installé devant la télé, des restes de la veille comme souper. Une fois son repas terminer il ferma la télévision n'ayant rien trouvé d'intéressant à regarder et monta dans sa chambre. Et il crut mourir pour la deuxième fois dans la même journée.

- Bordel! Mais qu'est-ce que vous avez vous les loup-garous à vous pointez comme ça dans ma chambre!


Alors, d'après vous qui est dans la chambre de notre hyperactif préféré?

Peut-être que c'est quelqu'un qui a l'habitude de s'incruster par la fenêtre mais, peut-être que ce n'est pas le cas :D

Si vous trouvez je vous enverrai un extrait du prochain chapitre en privé, ne suis-je pas généreuse?

Merci pour vos reviews et de m'avoir mis en favoris et de me follower, Ça fait beaucoup xD

Bref je vous A-DO-RE!

Kiss Xxx