Bonjour à toutes !

Originellement, cette fiction s'appelait Esprit Infini, elle a été posté il y a quelques années. Mais voilà, elle me laissait un petit goût d'inachevée alors je l'ai remanié, réécrite pour vous présentez aujourd'hui ce petit bébé !

.

Un chapitre par semaine, tous les mercredis soirs. Exceptionnellement, aujourd'hui vous aurez le prologue et le chapitre 1.

.

Rating M justifié : Violences physiques, torture, agression ainsi que lemons.

Pairing : Harry-Hermione-Drago.

Personnages secondaires : Albus Dumbledore, Blaise Zabini, Neville Londubat, Théodore Nott, Luna Lovegood, Lucius Malfoy, Pansy Parkinson.

.

Je vous souhaite une excellente lecture et je tiens tout particulièrement à remercier Maddison pour son aide précieuse et le temps qu'elle m'a consacré.

J'en profite pour lancer un appel, si un ou une bêta est à la recherche d'une fiction à corriger, mon MP est ouvert.

Voilà, assez de blabla, je vous laisse découvrir ce qui suit. Bonne lecture à toutes et à mercredi prochain.

.

.

Prologue.

.

Lecteur, prends garde et lis ce qui suit attentivement ...

.

La magie est une force complexe.

Elle est innée, présente depuis les premières secondes de l'existence de notre monde.

Souvent qualifiée d'incontrôlable par ses détracteurs, elle devient cependant maîtrisable avec le temps.

On s'en empreigne, on l'ingère, on la respire. Elle est en nous, dans chacune de nos cellules, elle coule dans nos veines. Mais la magie cachée aux yeux d'une majorité est, pour ceux qui savent la voir, un émerveillement infini.

Malgré tout, aucune chose si majesteuse soit-elle n'est parfaite.

La magie est belle, elle fait de grandes choses mais elle n'est pas infaillible.

Mal contrôlée, elle devient dangereuse pour autrui aussi bien que pour l'hôte qui en est le réceptacle. Elle est capable de soulever des montagnes mais également de tuer en une fraction de seconde. Elle est une force neutre, impartiale, ni bonne ni mauvaise, elle est ce que l'on en fait. C'est une force vierge liée à l'âme propre de l'hôte qui l'accueil qu'il soit humain ou non.

Il serait naïf de croire que la magie ne se régénère pas.

A chaque fois qu'une créature magique décède, sa magie ne s'évapore pas dans la nature. Elle réapparait dans un autre corps, sous une autre forme apportant son pouvoir à un nouvel individu. Il a été prouvé par plusieurs chercheurs reconnus qu'un né-moldu dévéloppe autant de puissance magique, si ce n'est plus, qu'un descendant d'une famille de Sang-Pur X ou Y.

Y-a-t-il une part d'hérédité dans la transmission de la magie ou est-ce qu'un né moldu reçoit une dose de magie par hasard ?

Des hypothèses, des théories, des idées plus ou moins farfelues et certaines carrément tirées par les cheveux, ont été évoqués dans le cadre de la recherche sur les origines de la magie et sa transmition génétique.

Ici vous en découvrirez une de plus.

.

HDH

.

A l'origine du monde, les êtres que nous appeleront Les Créateurs, ont dotés certains Elus de magie. Avaient-ils des prédispositions physiques, psychiques, mentales particulières pour avoir bénéficié des ce coup de pouce mystique ? Certainement puisque dès que les moldus ont commencé à lancer une chasse au sorcière en Europe au milieu de XIV ème siècle, les villages et villes sorcières se sont retranchées derrière leurs barrières magiques.

Ces Elus ont vite appris à cacher leur magie, à s'organiser, à créer un monde parallèle où la magie serait Loi pour leur famille et surtout pour leur descendance. Les tous premiers Fondateurs, dont les noms se sont perdus à travers le Temps, posèrent les bases de la société sorcière.

Et par cycle de mille ans, ils reviennent, se réincarnent, vivent et font évloluer la société d'une manière tout à fait inédite avant de s'éteindre. Leur décès réinjectant de fait leur Magie Originelle dans le circuit de distribution pour qu'il se dillue dans de nouveaux êtres, jusqu'à quasiement disparaître avant qu'il ne soit brusquement de nouveau réunit grâce au jeu des accouplements, au sein d'un seul et même être pour recommencer le cycle.

La fin d'un cycle provoque toujours un balancement de l'Equilibre Cosmique. Ce dangereux équilibre vacille, les Ténèbres favorisées par le chaos ambiant cherchent à changer les règles du jeu et à prendre le dessus sur ce que l'on pourrait appeler le Bien.

C'est alors à cette occasion qu'apparaissent les Gardiens.

Ils sont là avec nous. Ils nous protègent, se battent pour garantir l'Equilibre Cosmique nécéssaire à notre survie à tous, moldus compris. Ils sont une soupape de sécurité, indispensable. C'est l'histoire de trois d'entre eux que vous allez découvrir, liés dans le Temps et l'Espace d'une manière tout à fait inédite.

.

HDH

.

Angleterre, très très loin dans le futur.

-Kat' tu te fais des idées. Nos enfants sont parfaitement normaux, ils …

-Alors comment expliques-tu qu'Arthur ait créé un bouclier pour amortir la chute de son frère ?! Timothy je t'en prie, il faut que tu me croies, supplia la jeune femme en désespoir de cause.

-Il a eu une poussée magique innée Kat'… Rien de plus, rien de moins, soupira son mari.

-Timothy, le bouclier était aussi solide qu'un mur de pierre et … et lumineux ! Il a enveloppé son frère dans un halo … Ce n'était pas un simple protego !

-Katelyn, tu es fatiguée, lui dit-il en s'approchant du canapé. Je comprends très bien qu'entre le boulot, les enfants et la maison, tu sois à bout. Reposes-toi, prends quelques jours de congés …

-Je vais parfaitement bien ! Tu ne comprends pas !

Timothy se dirigea vers la salle de bains en ignorant les suppliques de son épouse. Kat' était persuadée que les jumeaux avaient une puissance magique anormale. Il fouilla quelques minutes dans les placards à la recherche d'une potion de sommeil avant de revenir dans le salon, où sa femme essayait depuis vingt bonnes minutes de la convaincre que leurs enfants avaient un problème comportemental.

-Tiens, prends cette potion.

-Sommeil sans rêves ? Demanda-t-elle en regardant la fiole.

-Katelyn, tu as besoin de repos. Prends la potion, passe une bonne nuit de sommeil. On reparlera de tout ça demain matin.

Elle leva les yeux au ciel quand son mari embrassa tendrement sa tempe en murmurant :

-Tu es juste surmenée chérie. Nos enfants vont bien.

Elle hocha docilement la tête avant de quitter le salon. Mais elle, elle savait que quelque chose ne tournait pas rond chez ses enfants. Elle les aimait plus que tout mais s'inquiétait pour eux, comme la maman qu'elle était.

Sur le palier, elle passa devant la porte entrouverte de la chambre de ses enfants. Elle s'arrêta silencieusement, tendant l'oreille afin de vérifier que tout allait bien. Une trentaine de secondes plus tard, elle allait fermer la porte quand deux voix fluettes résonnèrent dans le silence :

-Maman ?

Elle ferma les yeux. Ils parlaient toujours d'une même voix. Toujours en même temps, toujours.

-Oui ? Demanda-t-elle en ouvrant totalement la porte.

-Tu viens nous faire un bisou-câlin ?

Elle sourit et souffla :

-Bien sûr.

Ils étaient couchés tous les deux, dans le même lit. Timothy et elle, avaient bien essayés de les faire dormir séparément mais ils avaient échoués. Au matin, les deux jumeaux, se retrouvaient toujours collés l'un à l'autre.

Elle s'approcha dans la pénombre ambiante, du lit magiquement agrandit pour les accueillir tous les deux. Ils étaient à la fois dissemblables et étrangement ressemblant. Arthur était aussi blond que les blés alors que William avait des cheveux noirs corbeaux indomptables. Leurs yeux étaient aussi étranges que fascinants, Arthur était doté d'yeux émeraudes tandis que ceux de William était d'un gris anthracite profond. Cependant, leurs traits étaient similaires, les mêmes lèvres fines, la même forme de visage, le petit nez en trompette, les joues rondes marqueur de leur jeune âge.

Elle se pencha par-dessus le lit et embrassa chaleureusement ses enfants, les serra contre elle un long moment tout en leur caressant les cheveux avant de murmurer.

-Vous me promettez d'être sage à Poudlard n'est-ce pas ?

-Oui maman, dirent-ils ensemble.

Elle resta encore un moment avec eux avant de les embrasser une dernière fois. Sur le seuil de la porte, alors qu'elle allait moucher les bougies avec un sort adapté, ils échangèrent un regard qui la fit frissonner.

Ils avaient une façon pour le moins étrange de se fixer. Ils pouvaient rester ainsi de longues minutes, se dévisageant silencieusement mais Katelyn savait qu'il y avait plus. Il était impossible pour des enfants de leur âge d'échanger ce type de regard, le même que lorsque que les sorciers utilisaient la légilimencie pour communiquer. Ils étaient tellement différents et Timothy ne voulait rien voir, rien entendre, rien savoir.

-Maman ? La rappelèrent-ils.

-Mmm ?

-Tu nous racontes l'histoire des Trois Fondateurs ?

-Vous n'êtes pas un peu trop grands pour ça ?

-Non !

-D'accord, céda-t-elle de bonne grâce.

Elle s'installa sur le bord du lit, prit une profonde inspiration et commença son histoire :

-Il y a bien longtemps, dans des temps si reculés que le monde actuel n'est plus en mesure de se rappeler l'histoire que je vais vous conter, Merlin à l'origine du monde, notre créateur à tous avait un apprenti … Ou plutôt une apprentie, Morgane, la plus puissante des fées. Il lui apprit tout ce qu'il savait, tous les sorts, toute la magie défensive et offensive qu'il maîtrisait. Leur belle entente dura durant des siècles et des siècles avant que la rancœur et la jalousie ne viennent empoisonner leur relation…

Morgane chercha par tous les moyens à défier Merlin, elle voulait lui prouver qu'elle était la meilleure, la plus douée et surtout la plus ingénieuse. Cependant, l'équilibre cosmique d'Avalon se devait d'être respecté. Ne pouvant pas se rendre directement sur Terre pour prouver à son Maître sa supériorité la magicienne créa des descendants de pouvoir dotés d'une magie noire très puissante et surtout très dangereuse. Merlin en découvrant la ruse de son anicenne apprentie, créa des Gardiens porteurs de magie blanche qu'il inssufla à des sorciers dignes de recevoir ce pouvoir.

A chaque génération, les deux Grands Mages s'affrontent, confient leurs pouvoirs à quelques sorciers, des élus pour qu'ils continuent le combat originel entre le bien et le mal. Au fil du temps, de nombreux descendants se sont battus mais aucun combat n'égala celui des Trois Fondateurs. Trop de magie, trop de Gardiens avaient été crées par les deux grands mages et l'équilibre était compromis. Le néant menaçait d'envahir la Terre alors descendants de Merlin et de Morgane durent s'allier pour contrer un Mal qu'ils ne pouvaient pas maîtriser seuls.

C'est ainsi que commence l'Histoire des Trois Fondateurs, par une première bataille, qui aurait dû être la dernière mais qui ne fut que le début d'un long combat au cours duquel, nombre d'homme valeureux ont donnés leur vie pour le salut de notre monde, tel que nous le connaissons aujourd'hui…

.
.
.