Notice : J'ai publiée ce chapitre comme étant le 15 mais en fait, c'est le 14. Je m'en suis rendu compte récemment, désolé du dérangement ^^


Rebonjour! Je vous poste ce chapitre plus tôt puisque je n'aurai pas le temps se soir!

Il y a du nouveau sur les prochaines sortit dans les messages d'en bas. Bonne lecture ^^


Choc

- Félicitation. Mon cher Ulquiorra, tu as flirté pour la première fois de ta vie.

Seul un long, très long, gémissement plaintif lui répondit. Le petit brun, la tête plongé entre ses bras, ne laissait rien voir de son visage devant certainement rivalisé avec une tomate.

- Plutôt une cerise, à ce stade... Pensa Grimmjow en souriant, amusé.

Il taquinait Ulquiorra au sujet de son "rendez-vous" d'hier depuis une bonne dizaine de minute. C'était complètement sadique et méchant mais au moins, ça détournait ses pensés d'Ichigo... Quoique parler d'une rousse pour oublier un roux était plutôt ironique.

- Ce-ce n'était pas un rendez-vous! se lamenta le pauvre Ulquiorra.

Il releva la tête, foudroyant Grimmjow qui allait répliqué pour le rendre un peu plus gêné si c'était possible. Le petit brun se redressa entièrement en grimaçant, ses muscles appelant au massacre depuis le réveil. Cette fois, Grimmjow se retint de balancé une réplique qui aurait totalement achevé son très cher ami. N'était-il donc pas miséricordieux?

- Tu devrais être content, tu as enfin eu un moment avec elle. N'importe quel stalker en serait ravit!

- ... Grimmjow, je te hais.

Le dit Grimmjow étouffa un rire en buvant une gorgé d'eau. Ah! Ce que ça fait du bien de l'agacé! Il pourrait presque comprendre pourquoi Ichigo lui mène la vie dure.

...

Et voilà, il vient d'y repensé. Son visage s'assombrit une fraction de seconde mais il chassa vite ses pensés avec un long soupire las. Mais c'était quoi déjà l'expression? Ah oui... Oeil pour oeil, dent pour dent...

- Et t-toi? Pourquoi t-tu soupire?

Ce fut au tour du bleuté de lui lancé un regard courroucé. Ulquiorra, stoïque, haussa un sourcil comme lui disant qu'il l'avait chercher et qu'il ne lâcherait pas l'affaire. Avec un énièmes soupire, il tenta quand même de détourné la conversation.

- Hinamori a clairement une mauvaise influence sur toi, tu deviens beaucoup trop fouineur... Et d'ailleurs, tu n'as pas eu trop de problème avec les types que tu as croisé?

- Grimmjow.

- Oui oui, j'ai comprit...

Sans un mot, il sortit la lettre et après une seconde d'hésitation, la lui tendit. Intrigué, Ulquiorra déplia le bouts de papier avant de froncé les sourcils sous une trop grande concentration. Une seconde langue, je vous dis! Puis, il écarquilla violemment les yeux. Il bégaya un moment, incapable de parlé, agitant les bras dans tout les sens et soudainement aussi nerveux et préoccupé que Grimmjow pourrait l'être.

- Oui, j'ai pensé la même chose... Et je n'ai clairement pas envie d'essayé de le reconnaître...

Un long frisson d'effroi lui secoua tout le corps et un éclair de terreur traversa son visage. Un tremblement imperceptible lui pris les mains. Ulquiorra lui redonna la lettre avant de se levé, sachant que le mieux à faire serait de lui changer les idées. Sans un mot, il se dirigea vers la salle de classe et ils assistèrent au cour dans une sorte de léthargie, perdu dans leur pensé. Et en fait, toute la journée se passa ainsi et une chance qu'Hinamori vint égayé leur dîner car sinon, il aurait passé toute l'heure dans un silence digne d'un salon mortuaire. La fin de la journée sonna et ils quittèrent lentement l'école. Mais à la moitié du chemin, au tournant d'un rue, ils croisèrent les pires personnes possible en ce beau vendredi...

Grimmjow frissonna violemment en voyant le regard noir du grand baraqué qu'il avait croisé à l'infirmerie. Sans un mot, la montagne de muscle le dépassa. Ce qui ne fut pas le cas des autres truands qui, évidement, le reconnurent. Avoir les cheveux bleu n'est pas un gage de discrétion, évidement... Un type maigre à en faire peur se planta devant lui, ses cheveux noirs contrastant avec sa peau maladive. Un percing à la lèvre attira son attention et un frisson de dégoût le prit. Une aiguille ou tout ce qui était question de trou dans le corps le révulsait. Mais son aversion ne passa pas inaperçu.

- Ah? Ma gueule te plait pas?

Grimmjow ne dit rien, détournant le regard pour évité plus d'ennuie. Si seulement c'était possible.

- Hey! Je te parle, tu m'écoute, sac à merde!

En disant cela d'une vois désagréable, trop aigu, une mains squelettique vint enfoncé ses doigts dans les joues du bleuté, le forçant à regardé devant lui. Mais violemment, le visage face à lui se superposa à un autre et une terreur indescriptible lui parcourut les veines. Il réagit avant même que son cerveau ne lui dit qu'il était en danger. Violemment, il décrocha les mains de son visage avant de repoussé le type rachitique en hurlant.

- NE ME TOUCHE PAS!

Il tremblait de tout son corps et sa grande taille n'empêchait en rien l'impression qu'il donnait. On aurait dit un enfant perdu, cherchant le chemin pour retourné chez lui alors que la nuit tombait. Il fixa le visage blafard devant lui. Il le vit toucher sa lèvre, au niveau de son percing, avant de grimacé et qu'une goutte de sang ne perle. Sans même pouvoir réagir, il vit le poing arrivé mais il se pensait à un autre endroit, entouré de mur blanc, un homme vêtu d'habit tout aussi blanc proche de lui. Ou au dessus, il ne savait plus. Du sang maculait son visage. Le poing disparut de son champs de vision. Il revint à lui quand un cri se fit entendre. C'était Ulquiorra... Qu'es ce qu'il se passait? Sa vision était parcouru de tâche blanche difficile à faire partir, son corps tremblait et il était sur le point de s'effondré. Il vit le gars en blanc étendu au sol se relevé. Rageusement, il revint à la charge alors que le petit brun faisait tombé un autre attaquant. Le poing s'approcha à nouveau mais bifurqua rapidement. Un craquement sinistre suivit d'un cri de douleur suivit et le gars blafard se tint le nez en essayant de ne pas tombé. Son menton se couvrit rapidement de rouge et cette fois, les jambes du bleuté se dérobèrent sous lui. Ulquiorra le retint de justesse alors qu'une voix de grave et terrifiante parlait lentement, avec un calme feint.

- Vous avez oubliez les ordres? Celui qui le touche devra le payer cher...

Et comme pour illustré ses propos, son pied vient écrasé la main encore au sol de sa victime, l'empêchant de se relevé. Après un cri de douleur et un assentiment à moitié craché, la montagne de muscle le relâcha. Sans demander son reste, il partit en courant suivit du reste de la truandaille. Après un dernière regard, l'armoire à glace les suivit. Ulquiorra pensa un instant à un chien traquant tranquillement un groupe de lapin qu'il savait pris au piège. Il était tout bonnement effrayant. Puis, jetant un regard à Grimmjow, il décida de s'éloigner rapidement. Quand il fut rendu chez lui, son père le prit en charge, remerciant Ulquiorra sans même pensé à demandé ce qu'il s'était passé.

Il fut enroulé dans une grande couverture, sa soeur ne voulant pas le lâché assit prêt de lui et empiétant carrément sur son espace vitale. Il resta dans cette état un bon moment et soupa tel un automate, mangeant à peine la moitié de son assiette. Quand lundi arriva, il refusa simplement d'allé à l'école.


J'ai essayé de faire la scène de combat du point de vue d'une personne sous le choc mais j'ai l'impression que ça sort plus... flou et incompréhensible qu'autre chose. Et comment évolue nos deux protagonistes? Vous trouvez leur changement logique de comportement logique? J'ai eu l'impression de les faire avancé trop vite... Vous me direz ce que vous en pensez!

Pour les prochaines sortit, alors... Après celle ci, il n'y en aura pas pendant un temps indéterminé. Comme je l'ai mentionner, je voudrais la terminer avant la nouvelle année mais je ne peux donner aucune garantie que je vais y arrivé... J'ai retenu ma leçon, plus de promesse de sortit! Surtout que je sais pas si j'aurai le temps d'écrire... Bref, espérons que je tienne mon échéancier!

À la prochaine! Et laissez une review si vous avez le temps, quoiqu'il semble y avoir beaucoup de personne pressé ;)