Petit remerciement que j'avais oublié de faire au premier chapitre. Lilisu a été celle qui m'a donné l'idée de cette fic. Vous devriez allez faire un tour par chez elle, ses fic sont de vrais perle!

Et même si c'est classé dans les ratings T, il y aura des scènes un peu violentes sans être extrême, comme c'est le cas pour ce chapitre.

Je vous avertirez lorsque ce moment arrivera avec un gros WARNING écrit comme qui suis.

Bonne lecture ^^

Mauvaise rencontre et violence gratuite

La cloche finit enfin par sonner et Grimmjow s'empressa de quitté la classe. Il prit ses affaires en quatrième vitesse et sans attendre Ulquiorra prit le chemin de sa maison. Cela avait été une journée infernale! Il avait eu l'impression toute la journée que cet Ichigo le fixait du regard, s'emblant le disséqué de la façon la plus lente et minutieuse possible. Il secoua la tête et accéléra le pas. À peine quelque temps plus tard, il arriva chez lui et entra sans même s'annoncé, légèrement essoufflé.

- Grimm-ni-chan! Ça va, t'as l'air fatigué! s'exclama une jeune fille en faisant émergé sa tête du dossier du divan.

Reprenant son souffle, le bleuté la rassura avec un grand sourire.

- T'inquiète pas pour ça, c'est rien. Dit-il en passant à côté d'elle, lui ébouriffant les cheveux au passage.

Elle poussa un cri de protestation et retourna à ses activités d'avant en boudant. Grimmjow rit pour la forme et fila à l'étage. Sa sœur n'était pas encore arrivée mais il entendit un faible bruit de clavier pianoté très rapidement. Surement son père qui travaillait encore…

Sans le dérangé, il alla s'enfermé dans sa chambre, déposa son sac quelque part entre la porte et le lit et se jeta sur ce dernier. Soupirant profondément, il évacua tous le stresse accumulé au cour de la journée. Son épuisement était tel que sans s'en rendre compte, il s'endormit doucement en repassant en boucle sa journée infernale dans sa tête.

Mais il se réveilla quelque temps plus tard. Sa mère semblait être rentrée du travail. Il se leva en grognant un peu et descendit les escaliers lentement. Il finit par débouché dans la cuisine et vit sa mère, une femme aux longs cheveux blonds respirant la joie de vivre. Elle se tourna dans sa direction, avertit par quelque mystérieux sixième sens, et sourit encore plus fortement.

- Si ce n'est pas mon petit Grimmjow! On mange de la fondu, ce soir. Calme-toi, Lilynette. S'exclama-t-elle sans perdre son sourire à l'encontre de la jeune fille aux cheveux verts pâle sautillant partout.

Cette dernière continua un moment avant d'aller s'assoir à la table, continuant ses devoirs que sa mère lui avait certainement ordonné de faire. Il salut sa mère d'un vague mouvement de la main et alla s'asseoir dans le salon. Cette dernière n'insista pas, voyant que son fils unique n'était pas dans son assiette. Il alluma la télé alors que sa mère continuait le repas et que Lilynette n'arrêtait pas de raconté sa journée.

Grimmjow regarda distraitement la télé et finit par empoigner le téléphone. Il composa un numéro et attendit un moment avant que quelqu'un ne décroche.

- A… Allo? S'exclama une voix craintive.

- Salut, Ulquiorra. Répondit le bleuté, amusé.

- Grimmjow! Ça va? Tu es partit tellement vite que je n'ai pas pu te rattraper.

- Oui, je vais bien. Je voulais juste que ce voyou arrête de me fixé. Il me donne des sueurs froides. Murmura-t-il pour que sa mère n'entende pas.

- Oh! Tant que ça? Je n'ai même pas osé lui jeté un coup d'œil, il fait vraiment peur…

- Ouais, il fait peur et pas qu'un peu!

- Grimmjow! Tu peux aller chercher quelque chose pour moi à l'épicerie? J'ai oublié le bouillon pour la fondue. S'exclama sa mère de la cuisine.

- On se voit demain. Termina le bleuté en raccrochant après un rapide bye de la part de Ulquiorra.

Grimmjow se releva et répondit à sa mère qu'il y allait tout de suite. Il prit quelques yens et sortit dehors. Le ciel commençait à s'assombrir et il pressa le pas. Quelques minutes plus tard, il entra dans l'épicerie, acheta se dons il avait besoin et passa à la caisse. Il paya et sortit du bâtiment, entamant le chemin du retour d'un pas moins rapide. Les nuages étaient splendides aujourd'hui et la légère brise apportait une fraicheur particulièrement agréable. Il marcha, le nez en l'air, admirant les nuages dérivés paisiblement.

Mais il fut ramené à la réalité par un drôle de bruit venant d'une petite ruelle attenante. Il s'arrêta, interloqué, et s'avança lentement et prudemment en direction de ce bruit. Après quelques pas, il recommença de plus belle et Grimmjow se raidit (arrêté de pensé croche! XD). Un cri de douleur se fit entendre et le bleuté accéléra le pas en entendant un autre cri. Peut-être était-ce un sans-abri, qui s'était blessé d'une quel conque façon…

Il se retrouva finalement à l'entrée de la ruelle et, ne voyant rien, s'avança un peu dans la pénombre entre les poubelles et les sacs à ordures. Là, il s'immobilisa, tous simplement terrifier, et sa bouche s'ouvrit en un cri qui ne s'exprima jamais.

WARNING

Au centre d'un groupe d'élève de Mihadori, effondré au sol et incapable de bouger, se tenait un adolescent. Ce dernier tenait un des mecs par le collet et le frappait à répétition alors que ce dernier tentait vainement de le supplié d'arrêté. Un coup plus fort que les autres le fit taire pour de bon et l'adolescent laissa finalement tombé le corps sur l'asphalte encore chaude de la journée. Il resta immobile un moment, comme une bête s'assurant qu'il avait abattue tous ses adversaires et se détendit imperceptiblement. Un petit gémissement se fit entendre et il se raidit aussitôt. Se tournant vers celui encore conscient, il lui asséna un violent coup de pied dans les côtes et il se tut à son tour. L'adolescent ricana légèrement et s'avança un peu entre les corps, les regardants par à coup. Il finit par s'arrêté sur un mec, resta immobile un moment et déplaça sa jambe. Un craquement sourd se fit entendre et Grimmjow, n'en pouvant plus face à cette violence injustifié, recula d'un pas.

Ce dernier heurta une poubelle et tomba au sol. L'adolescent se tourna vivement dans sa direction et s'avança en marmonnant quelque chose dans le genre qu'il y en avait encore un…

Le bleuté resta au sol, tremblant de tous ses membres et incapable de réagir. L'adolescent s'avança mais ralentit de plus en plus le pas jusqu'à s'immobilisé juste avant de quitté la pénombre de la ruelle. Mais la lumière qui se reflétait sur lui était plus que suffisante pour l'identifier.

Son visage passa progressivement de l'état de prédateur chassant sa proie au gigantesque sourire dément, à un visage incrédule de plus en plus blême. Il était couvert de sang et ses poings était tellement abimé d'avoir frappé qu'il goutait, formant une flaque de sang au sol. Il avança une main dans la lumière, vers Grimmjow, et voulut formuler quelque chose mais ce dernier finit par réagir.

Il utilisa son sac d'épicerie pour frapper la main ensanglanté s'avançant dans sa direction, comme le bras de quelque monstre voulant le déchiqueté. Grimmjow se releva en catastrophe et partit en courant, manquant de tombé à plusieurs reprise. Il courut plus vite qu'il ne lut jamais fait et déboucha par il ne savait quel miracle sur sa rue. Sans ralentir, il fonça vers chez lui, ouvrit la porte en trombe, fonça vers les escaliers en balançant le sac d'épicerie dans la cuisine. Il monta les marches en quatrième vitesse et s'enferma dans sa chambre malgré les cris de protestation de sa mère.

Mouais, je sais, c'est un peu violent mais ne suis-je pas une renarde folle armé d'une hache?

Tout cas... Vos impressions? (sous-entendu... Review?)