Bien le bonjour à toutes et à tous. voici un petit poème en homage à mon arrière grand-mère (qui, comme toutes les personnes que nous aimons, nous à trop tôt quitté).

Je tenais à employer le Corse pour l'honnorer au nom de toute la famille et j'espère que vous aprécierez.


A te mio Mamo.

A te la vieille à sa fenêtre, que l'on venait voir car tu était la Mamo.

Là, tu as laissé la Mamie, comme le Babo avant toi.

Que la maison me semble vide et pourtant ton fils, le frère de la Mamie, y vit encore. Il égaye à lui tout seul. Il est gentil, on l'aime aussi.

Plus de oh!? de ta voix grinçante lorsque nous passons la porte.

Plus de Bonjourle, ou de allez-vous à la merle?, ni de genoux de vieille.

Plus de Mamo tout simplement...

Seule la grosse voix du Figlio retentit.

En face de la fenêtre il-y-a la maison de la Mamie.

On l'aime notre Mamie.

Mais elle ne te voit plus de son balcon, la fenêtre est close.

Plus de Mamo...

Tu as rejoins le voisin d'au dessus. Il est si loin

Moi je suis en bas. Et pas proche de la fin

Ne t'inquiète pas Mamo. Quand je te rejoindrai, je te raconterai la terre. Même si tu le sais déjà.

Juste écoute moi.

Je te chanterai la chanson en te berçant. Te cantera la cancone.

Te dirai que le Mont Tagliu n'est pas tombé sur la place de l'église. Lu Monte di Tagliu no fue falere in la piazza a la chjesa.

Que boire l'eau de la fontaine n'est pas interdit. Que l'acqua di la funtana per beie no sea difesa.

Qu'on ne pense pas encore aux lampes allumées. No pensan a los lampanas accesa.

Qu'à la foire de l'Est, a la fiera del Este;

le seigneur, Al fin el signore,

maria sa fille, marida a so figliola

au bouvier, a el Magellano,

qui tua le veau, que tomba el vauyo,

qui but toute l'eau, que bebe el agua,

qui éteignit le feu, que espigne el fogo,

qui brûla le bâton, que bruja el bastone,

qui frappa le chien, que pija el cane,

qui mordit le chat, que morciga el gato

qui croqua le rat, qui simogno el tobo,

qui mangea le grain de mon père. que han el gran o mio padre compro.

Mamo ensemble nous chanterons "que Dieu vous protège Sainte Vierge!". Diu vi salvi Regina!

Vous qu'Il respecte jusqu'au Paradis. Per cui favor si sale al paradisu.

Vous, La mère universelle. Madre universale.

La joie et le sourire de tout les affligés. Gioia e risu di tutti i sconsolati

De tous les malheureux l'unique espérance. Di tutti i tribulati unica speme.

Qui donnez victoire et gloire éternelle au paradis. Que datte vittoria e poi l'eterna gloria in paradisu.

A te Mamo