Hannah

Le portail allait s'ouvrir sous peu et avec son arrivée s'annonçait tristement le départ de leurs proches. Les familles de l'équipe les entouraient pour de dernières précieuses minutes, il y avait une certitude : personne ne pouvait dire quand les volontaires allaient revenir et dans quel état. Hannah jeta un regard à la ronde, les Weasley étaient là formant comme un cercle dont l'épicentre était le trio : Harry, Ron et Hermione ; Lucius et Drago étaient seuls de leur côté et elle, ainsi que la grand-mère de celui-ci, faisait face à Neville.

« Je suis fière de toi, mon petit, commença l'ancêtre Londubat comme adieu, très fière Neville ! Tu nous trouveras une relique le plus rapidement et sera de retour pour me donner un baiser d'adieu ; la magie tu vas la sauver, je le sais ! J'en suis intimement convaincue. »

Etait-elle émue ? Certainement, car tremblante elle déposa un bec sur la joue mal rasée de son petit-fils. Celui-ci lui serra le bras affectueusement et regarda derrière son épaule le portail prendre une lueur plus agressive et sombre, un courant d'air froid s'engouffra dans leurs jambes. As-tu peur Neville ? se demanda Hannah tendant une main en sa direction, il la saisit et la serra tendrement. Vas-tu revenir ? Le Ministre passait de familles en familles, il échangea des mots chaleureux avec Harry et ses deux acolytes. Les trois d'un même pas après avoir enlacés et embrassés la famille ne firent qu'un avec le portail, leur forme se fit comme dissiper ou diluer par la matière étrange qui flottait dans l'espace vide de l'arche : ils étaient loin. Ils avaient lancé le mouvement des départs et des pleurs, Ginny venait d'essuyer quelques larmes, un à un les huit disparurent. C'était à Neville d'y aller, ils venaient de terminer l'échange d'un baiser d'adieu et il tourna les talons. Hannah sentit son coeur se déchirer brutalement et avec une soudaineté qui rendait la douleur plus intense : non ! Il ne pouvait partir… Le portail brilla intensément, tout le monde était parti. Presque, affirma-t-elle, presque tout le monde est parti. Neville attend !

Hannah échangea un regard avec Shackelbot qui paraissait désolé pour elle, mais elle lui sourit sauvagement. Tu fais une connerie, ma vieille. se dit-elle alors qu'elle s'élançait dans un pas fou vers le portail qui clignotait rapidement, elle entendit un cri de protestation mélangé d'effroi et elle fut englouti. Le portail la recracha avec force, elle s'écrasa sur le dallage rouge sang d'une grande salle, des voix remplissant la salle à son arrivée s'estompaient dans un silence étonné : elle ne devait pas être là. Alors qu'elle se redressait pour découvrir les grandes arches et les hautes fenêtres qui éclairaient la salle, elle put observer les faces mécontentes et inquiètes d'un grand nombre de femmes et d'hommes tout vêtu de clairs. Des gens de ce monde…

« Qu'est-ce que tu as fait Hannah ? » C'était Neville.