Bonjour à tous, voici le premier chapitre de cette histoire qui est découper en trois parties. J'espère que vous l'apprécierez !

Concernant la publication je pense faire une partie par mois, le temps d'avancer dans l'écriture et de vous pondre une partie agréable à lire.

Sur ce je vous souhaite bonne lecture.

Disclaimer : Les personnages appartiennent à JK Rowling, sauf pour les OC


Septembre 1976 :

Une nouvelle année débutait dans la célèbre école de sorcellerie. Tous les élèves descendait du train, avançant vers les diligences pour se rendre au château Poudlard afin d'assister au repas avec les professeurs. Une fois qu'ils passèrent les portes de l'école, ils se vêtirent de leurs uniformes et rejoignirent la grande salle. Quatre grandes tables était dressées et les élèves se régalaient avec le somptueux repas. Parmi une des tables se trouvait une petite bande de quatre garçons assis les uns en face des autres. Ils se racontaient leur été même s'ils s'écrivaient.

- Bon alors, dis nous Cornedrue comment tu vas te débrouiller avec Evans cette année ? Demanda un garçon au cheveux long et noir

- Je n'en sais rien mais je vous assure que d'ici la fin de l'année, Lily et moi on sera ensemble ! Répondit un autre jeune homme aux cheveux en bataille et portant des lunettes rondes

- Encore faudrait-il qu'elle accepte cette fois-ci ! Rajouta le troisième aux cheveux fin et décolorés

- Et toi tu en pense quoi Lunard ? Demanda le premier

- Laissons l'année nous le dire ! Répondit-il

Un peut plus loin se trouvaient une trio de jeunes filles. Qui racontait eux aussi leurs vacances. Deux des jeunes filles se connaissent depuis leurs enfances et passèrent leurs vacances ensemble depuis leurs 15 ans.

- Bon alors vous êtes allé ou cette année les filles ? Demanda Alice

Alice Davis était une jeune femme au visage rond, des yeux d'un marron glacé et des cheveux qui formaient une tresse le long de son dos.

- Eh bien cette année, nous sommes allé en Écosse, notre ami William a une maison la-bas. Répondit Caroline

- Et c'est vraiment un paysage magnifique ! Répondit Lily

Caroline Bernard était une jeune femme aux cheveux noir qui arrivaient au milieu de son dos et des yeux gris. Elle était d'origine française et vivait en Angleterre depuis l'age de 5 ans.

Lily Evans était une jeune femme au cheveux -mi-long roux et des yeux vert émeraude.

Elles se connaissaient depuis l'école primaire et quand elles remarquèrent qu'elle était dans la même école et la même maison, elle en furent plus qu'heureuse

- Et toi alors ? Demanda Lily

- Moi, je suis allé avec mes parents en Irlande. Nous avons rendu visite à des cousins que nous n'avons pas vu depuis mon entrée à Poudlard. L'un d'entre eux est marié à une moldue et je dois dire qu'elle m'a fait rêver du monde dans lequel vous venez ! Répondit-elle

- Bon parlons peu mais parlons bien, les Maraudeurs ne cessent de nous lancer des regards et je pense connaître leur sujets de conversation. Commença Caroline. Je me tourne donc vers notre Lily

- Moi ?

- Oui, que ferai-tu si Potter continue ses avances envers toi ? Demanda-t-elle

- C'est vrais ça dis nous tous ! Approuva Alice

- Eh bien, qu'il aille se faire voir ! Car plus il insistera moins j'aurai envie d'avoir ne serai-ce qu'une once d'amitié avec lui ! Répondit la jeune rousse

En entendant la réponse de leur amie, Caroline et Alice pouffèrent de rire. Quant à Lily, elle se concentra sur son assiette en sentant le regard perçant de James sur elle.

Quand l'heure du repas fut terminé, les préfets en chefs accompagnèrent les première années en leur donnant toutes les information nécessaires pour leur sept prochain années, ainsi que le mot des passe pour entrer dans la salle commune de Gryffondor.

- Bon alors, la salle communes sert aux élèves de Grynffordor de se retrouver tous ensemble de la première à la septième année. C'est un lieu de détente ou vous pouvez lire et écoutez de la musique. Mais il faut avant tous se respectez les uns les autres, vous ne devez pas vous balader dans les couloirs en pleine nuit et revenir dans la salle commune avant vingt heure qui est la fin du repas et retournez dans vos dortoir avant vingt-une heure trente qui est le dernier couvre feu sinon c'est une heure de retenue qui vous attends. Pour ce qui est des cours, ils commencent tous à huit heure et se termine au plus tard à dix-huit heure. La bibliothèque ouvre de neuf heure à dix-sept heure. Profitez bien de vos sept prochain année à Poudlard et surtout ne vous attirez pas d'ennuis auprès des professeur. Pour terminer les dortoir des garçon se trouve au première étage au fond à gauche et celui des filles au fond droite, vous y trouverez également toutes vos affaire. Termina Lily en leur adressant un sourire

Les premières années remercièrent la préfète et allèrent dans leurs dortoirs. Au même moment, les élèves de Gryffondor firent leurs entrées dans la salle commune. Lily alla vers ses amies qui étaient avec les Maraudeurs.

- Non mais sérieusement les garçons, allez-vous nous dire votre secret d'ici la fin de l'année ? Demanda Caroline

- Secret de Maraudeurs, personne ne saura ! Répondit Sirius

- Putain pendant sept années vous avez été le sujet de toutes les conversations. Et là comme c'est notre dernière année vous n'allez rien nous dire ? C'est injuste ! Vous n'avez même pas fait fuiter le moindre indices. Continua la jeune moldue

- Pourquoi voulez-vous tant savoir ? Demanda Peter

- Les secrets sont fait pour être découvert. Répondit-elle

- Dans le monde moldu peut-être mais pas ici ! Fit Sirius

- Oh chier !

Caroline monta dans son dortoir qu'elle partage avec Lily, Alice et Marlène McKinnon. Lily quant à elle regarda Alice sourire en coin car la jeune femme regardait un autre groupe d'élève. Alors la jeune rousse s'approcha.

- Et si tu allai lui parler ?

- Qui ça ?

- Celui que tu en cesse de regarda Banane !

- Par Merlin Lily, ça va pas la tête ?

- Ma tête va très bien au contraire. Écoute, ça fait deux ans que tu observa Franck en douce ! Je pense qu'il est grand temps que tu aille le voir et lui parler. Vous étiez ami avant non ?

- Nos parents le sont, on a jamais été proche Franck et moi !

- Bon très bien, j'irai le voir moi même ! Fit Lily en allant vers Franck

- Lily Grace Evans tu fais ça et je te tue ! Dit Alice en haussant le ton

Seulement tous les Gryffondor s'étaient retournés vers elle l'air surprit, alors que Lily avec un air mi-amusée de la situation et mi-contrariée car Alice avait dit son nom complet. Honteuse d'avoir hurlée ainsi, Alice monta dans sa chambre, alors que Lily fit un non de la tête.

- « Lily Grace Evans » ? Pas mal le second prénom ! Fit Sirius

- Ouais, très jolie ! Tes parents ont bien choisit. Ajouta James

- Oh la ferme ! Contra Lily

- Ils viennent de te faire un compliment. Assura Remus

- Je sais mais je déteste mon second prénom. Et si vous vous avisez de le ressortir ce sera un mois de retenu ! Menaça-t-elle

- Lily la tigresse chapitre sept est de retour ! Ricana Sirius

Les trois autres Maraudeurs rigolèrent et firent lever les yeux de la jeune femme. Elle- jugea bon de rejoindre ses amies mais c'était sans compte sur James qui la rattrapa.

- Tu reste pas avec nous ?

- Non, j'ai mieux à faire que supporter vos blagues débiles

Elle s'en alla et la salle commune se vida peu à peu laissant les quatre amis devant la cheminée.

- Bien alors Lunard, demain c'est la première pleine lune de l'année, comment tu te sent ? Demanda Sirius

- Comme toutes veilles de plein lune, je fais avec. Répondit-il

- On fait comme d'habitude alors, on te rejoindra dans la cabane hurlante une heure après le couvre feu par le passage secret. Résuma Sirirus

- Faites gaffe tout de même, les préfets en chef ont leurs première réunion demain !

- Allons, n'oublie pas que ma cape d'invisibilité est toujours la pour nous venir en aide ! Informa James

- C'est vrais mais faut tout de même faire attention à Lily, elle est en plein forme cette année. Pire qu'une beuglante quand elle s'y met. Ajouta Peter

- Pour Evans j'en fais mon affaire Queuedver. A moins que notre cher Cornedrue veuille le faire ! Taquina Sirius

- Patmol cette année, je vais tenter d'enter dans les bonnes grâces de cette chère Evans. Répondit le brun à lunette

- Bonne chance alors, quelque chose me dis que cette année, elle ne va pas nous louper. Dit Peter en grimaçant

- En même temps soyez sympas avec afin de ne pas la faire sortir de ses gongs comme l'an dernier. Conseilla Remus

- Nous ? Jamais ! Firent à l'unisson James et Sirius

C'est sur cette note que les quatre Maraudeurs allèrent dans leur chambre qu'ils partageait depuis leur première année. Chacun s'installa sur son lit. James lui prit la carte et regarda une nouvelles fois les plans du château, qu'il connaissait par cœur, ainsi que les petits pas qui représentaient les personnes. Comme tous les ans, il lança un sort afin d'actualisé la carte en y ajoutant les premières années plus les changement effectuer durant l'été. Ainsi il regarda que le saule cogneur qui était au milieu du parc du château se trouvait désormais plus au sud à quelques mètre de la maison d'Hagrid. James se concentra d'avantage sur le nouvel emplacement de l'arbre magique et se demanda si il ne devait pas y avoir un nouveau passage secret pour les Maraudeurs.

[xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx]

Le premier jours avait débuté et les Gryffondor de septièmes année avaient cours de Défense contre les Forces du Mal avec les Serpentard. Lily et Caroline se mirent au deuxième rang derrière Alice et Marlène. La classe prit des notes durant la première heure alors que la deuxième heure sera de la pratique. Et ce fut durant cette heure la que les Maraudeurs humilièrent une nouvelle fois les Serpentard en les aspergeant d'huile suivit d'une farandole de plume blanches. Tous les élèves éclatèrent de rire excepté le professeur et Lily qui regardait James d'un œil noir. Une fois l'hilarité passée et les Serpentard débarrassés de leur déguisement improvisé. Ils quittèrent la salle de classe ou la maison Gryffondor perdit cinq points. Ils se rendirent en cours de potion avec le professeur Slughorn. Par la même occasion James taquina la préfète.

- Allé Lily jolie avoue que c'était drôle

- Du tout Potter à cause de vos bêtises notre maison perds à nouveau des points. Il faut sérieusement que tu te remette en question afin de grandir dans ta petite tête !

- Evans, dit-il en lui attrapant le bras,

- Potter lâche moi si tu ne veux pas recevoir un gifle de ma part !

Le jeune sorcier la lâcha tandis qu'elle accentua le pas pour allé en cours sous le regard amusé des maraudeurs, Caroline, Alice et Marlène.

- Je pari dix gallions que ces deux la se mettront ensemble cette année ! Lança Sirius

- Sans moi ! Répondirent Rémus, Peter et Marlène

- Sirius et les pari, toute une histoire. S'amusa Alice

- Pari tenu, accepta Caroline, j'ajoute même qu'ils seront ensemble après Noël ou alors durant le bal !

Les deux compère se serrèrent la main en signe d'accords et entrèrent en classe qu'ils partageait avec les Serdaigle.

- Bien, nous allons consacrer cette heure à effectuer les différentes sorte de filtre d'amour. Vous trouverez les méthodes à suivre selon votre choix à la page trois cent onze de votre manuel.

Tous les élèves s'attablèrent avec leurs manuels et commencèrent à effectuer leurs potions.

- Potter ! Potter ! Chuchota une élève de Serdaigle

- Quoi qu'est-ce que tu veux Mills ?

- Si tu veux Evans, fais lui boire un filtre. Conseilla le jeune homme

- T'es complètement cinglé ! Je ne vais pas la forcer avec ce truck

- Dommage, ça aurait éloigné les autres prétendants

James lui lança un regard assassin et dévia ensuite ses yeux vers la jeune sorcière qui était concentrée sur sa préparation. Pour lui, il n'y avait que Lily qui comptait c'est pour cela qui la taquinait sans cesse. Et c'était surtout avec elle qu'il voyait faire sa vie après les études. Le jeune homme se fit prendre en flagrant délit par le professeur et se concentra à nouveau sur sa mixture.

L'heure du déjeuner arriva et chacun s'installa pour manger, seulement James avait d'autres projets. Il fit faux bond à ses amis et alla vers le saule cogneur. Voyant que l'arbre s'apprêtait à le frapper avec ses branches, il lança …

- Immobilus

Les branches se figèrent et le jeune homme contourna le tronc avant de trouver un énorme creux. Il s'y aventura à l'intérieur et avança tout droit devant lui. Plus il avançait plus le couloir devenait sombre et étroit, Cornedrue aperçut ensuite une petite montée. Il la gravit et souleva ce qu'il se trouva au somme. Puis ce fut la réalisation, il avait trouvé un nouveau passage secret permettant d'arriver à la Cabane Hurlante.

- Et un nouveau secret pour les Maraudeurs ! Dit-il en souriant

Il ajouta l'emplacement sur la carte avant de partir déjeuner afin de terminé cette journée pour commencer un longue nuit.

L'obscurité et le silence venaient de s'installer dans l'école de sorcellerie. Les élèves avaient rejoint leur salle commune et les professeurs leurs appartements. Vers vingt-trois heure quand plus aucun bruit de fit entendre, trois des Maraudeurs sortirent de leur dortoir. Ils se trouvèrent au beau milieu de la salle commune.

- Allé Queudver, transforme toi !

Peter ferma les yeux et fit appel à la magie qui est en lui afin de transformer en l'animal qui était présent dans sa tête. Quand il rouvrit les yeux, il vit deux paires de pieds, deux mains le soulevèrent du sol et aussitôt sa vue s'assombrit.

- T'es sûr de toi ? Demanda Sirius

- Oui Patmol, je l'ai vérifier durant le déjeuner ce nouveau passage secret mène directement à la Cabane Hurlante

- Combien de passage avons-nous à notre effectif ?

- Sept, mais si il y en d'autre je vais les découvrir ! Foie de Maraudeurs !

Ils arrivèrent devant le saule cogneur et immobilisèrent les branches afin de s'engager dans le tunnel qu'avait découvert Cornedrue plus tôt dans la journée, menant à l'endroit ou l'attendait leur ami. Le rat se trouvant les mains de Patmol se fit entendre !

Queudver, je pense que Cornedrue à un pète au casque

James ne répliqua pas et ils arrivèrent tous les trois à leur destination. Ils rejoignirent Rémus à l'étage.

Peu avant minuit, James et Sirius firent place à Cornedrue et Patmol. Puis quand la lune fut au plu haut dans le ciel, Rémus commença à sentir ses muscles s'endolorir, sa respiration devenir de plus en plus saccadée et des tremblement firent leur apparition. Sous la douleur que lui provoquait sa transformation, il se plia sur lui même au sol en poussant des hurlements qui faisait froids au dos. Son corps s'allongea en hauteur, ses vêtements se retrouvèrent en lambeaux, ses ongles devenaient des griffes pointues, ses dents devenaient des crocs qui pourrait vous arrachez un membre en un seul coup et ses yeux laissait apparaître une couleur jaune. C'est ainsi que Remus le garçon doux et généreux laissait place à Lunard un loup garou assoiffé de chair fraîche et terrifiant. Très vite les trois animagi firent face à Lunard qui semblait éreinté mais il reprit du poil de la bête puisqu'il poussa un long cri. Comme à leur habitude, ils sortirent de la Cabane Hurlante et vagabondèrent dans la forêt interdite.

Pendant ce temps au château, Caroline sortit de sa chambre sur la pointe des pieds.

- Qu'est-ce que tu fais ? Demanda Lily d'une voix endormit

- J'ai entendu du bruit bizarre tout à l'heure en bas et je n'arrive pas à me rendormir !

- C'est sûrement les Maraudeurs !

- Impossible, après le dîner ils sont allé directement dans leur dortoir ! Je vais allé voir

- Caroline, tu ne peux pas y allé !

- Alors accompagne moi comme on se fera pas prendre par les professeurs si il font une ronde de dernières minutes

Une fois habillées, elles sortirent de leurs dortoir sans faire de bruit et descendirent dans la salle commune qui était vide

- Tu vois il y a personne, retournons nous coucher !

- Non, il y a un truck qui cloche ! Dit la jeune moldue en sortant de la salle commune

- Caroline, attends !

La jeune rousse suivit son amie à travers les couloirs du château. Très vite, elle furent dehors sous le petit air de septembre. Lily serra les pans de sa veste en laine tout en suivant Caroline qui était déterminée à trouver la cause de son réveil précoce. Elles se stoppèrent devant l'entrée du château à guetter le moindre bruit bizarre.

- Caroline rentrons ! Tu vois bien qu'il y a rien. Et il fait nuit !

- Attends deux minutes

Elles continuèrent de marcher mais Lily se prit une énorme roche dans la jambe ce qui la fit hurler.

- Caroline sérieusement nous devrions rentrer

- Tu t'es fais mal ?

- Non ça va mais … oh bon sang !

Caroline se tourna et vit arriver quelque chose qui courrait en leur direction. Quand cette chose fut près d'elles, elle leva sa longue patte afin de les frapper. Les jeunes sorcières fermèrent leurs yeux afin de recevoir le coup mais un cerf vint à leur secours pour empêcher le loup de leurs faire du mal.

Seulement Lunard n'avait pas dit son dernier mot et commença à s'attaquer à Cornedrue qui riposta aussitôt. Patmol pendant ce temps s'approcha des filles pour les aider à se relever mais Lily se prit à nouveau la roche dans la même jambe et tomba. Lunard envoya le cerf au loin par un coup de pied et s'avança dangereusement vers les jeunes sorcières. Mais ce fut Patmol qui s'interposa cette fois-ci, Caroline aida Lily à se relever mais la jeune rousse sentait une vive douleur au niveau de sa jambe quand elle marchait. Cornedrue qui s'était relever alla les aider en leur montrant son dos afin qu'elles montent dessus. Caroline s'y hata tandis que Lily regardait l'animagus dans les yeux pensant qu'elle les avaient déjà vu quelque part.

- Lily vite !

Sortant de sa torpeur, elle monta à son tour sur le cerf qui s'élança vers l'entrée du château ou elles seront en sécurité dans l'enceinte du bâtiment. Elles descendirent et Cornedrue s'élança à nouveau afin d'aider Patmol qui commençait à avoir du mal à gérer tout seul Lunard.

Caroline s'activa pour retourner à l'intérieur alors que Lily regarda à nouveau le cerf qui s'était éloigné. Puis elle suivit Caroline du mieux qu'elle pouvait et retournèrent dans la salle commune de Gryffondor.

- Un loup garou à proximité de Poudlard ! Non mais tu te rends compte ?

- Oui et c'est pour ce genre de chose que l'on ne doit pas sortir du château la nuit !

- Ouais, désolé, c'est ma faute ! Fit Caroline mal à l'aise

- C'est rien !

- Tu veux pas allé à l'infirmerie ?

- Non, quelle excuse on va donner sinon ?

- J'en sais rien on improvisera !

- Eh oh nous ne sommes pas les Maraudeurs pour inventer des excuses crédible !

[xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx]

Le lendemain matin fut très pénible pour les six adolescents Rémus se trouvait à l'infirmerie pour la journée, James, Sirius et Peter semblaient dormir debout alors que Caroline et Lily semblaient agitées mais sans dire la raison. La jeune rousse avait toujours mal à la jambe.

- Tu devrais allé voir Mme Pomfresh ! S'inquiéta Alice

- Non tout va bien, c'est juste un nerf qui s'est coincée, ça va se remettre tout seul en place. Je vais pas allé embêter l'infirmière pour un simple bobo.

- Vous avez vu comment les Maraudeurs sont endormit ? Et où est Remus ? Demanda Caroline

- Apparemment, il a mal digéré le repas d'hier et les garçons on veillés sur lui toute la nuit avant de l'amener à l'infirmerie ce matin ! Répondit Marlène

Quand le petit déjeuner fut terminé, les septièmes années de Gryffondor et de Poufsouffle avaient cours d'Histoire de la magie. Les trois Maraudeurs s'endormirent aussitôt sur leur table pour ensuite se faire disputer par leur professeur et se faire renvoyés de cours. Ils sortirent sans faire d'histoire et le cours put reprendre. Caroline tentait tant bien que mal de suivre alors que Lily errait dans ses pensées. Quand le cours se termina, ils avaient une heure de libre et se retrouvèrent dans la grande salle afin d'avancer dans leurs devoirs. Les septième années devaient rendre un rouleaux du parchemin sur les effets escomptés d'un filtre amour.

- Les effets sont : immédiat si le filtre est bien préparé sinon c'est des migraines, suivit de vertiges pour se terminer en une violente fièvre … ou alors changement de comportement ! Eh bien quelle plaie ! S'exclama Sirius

- Bon Potter ! Fit John Smith en s'asseyant à la table des Gryffondor. Toi et moi on doit parler !

- Quoi ? De quoi est-ce que tu parle Mills ? Demanda James penaud

- Est-ce qu'il est possible que tu puisse me présenter officiellement à Evans ? J'ai envie d'être ami avec elle si tu vois ce que je veux dire ! Sourit-il

- Va te faire voir ! Et puis je ne pense pas qu'elle t'appréciera.

- Nuance mon cher, c'est toi qu'elle apprécie pas. En même temps tu la cherche sans arrêt ça doit être lassant à force ! Alors que moi j'irai en douceur.

- Avec quoi ? Un filtre d'amour ? Ricana James

- Et alors, tous les coups sont permit !

S'en fut trop pour le jeune Gryffondor qui se rua sur le jeune Serdaigle qui se défendit. Sirius et Peter tentèrent d'éloigner John et James avec d'autres élèves jusqu'à que le professeur McGonagall arriva furieuse.

Aussitôt, ils furent envoyés dans le bureau du directeur avec deux heures de retenus le soir même. Ils entrèrent dans le grand bureau et firent face au professeur Dumbledore

- Eh bien que me vaut votre visite messieurs ?

- Nous nous sommes battu ! Répondit James

- Et pourquoi cela ?

Aucun des deux sorciers ne voulaient évoquer la raison de leur bagarre, ils firent donc le silence. Voyant qu'il n'obtiendrait rien de leurs part, le directeur leur énonça quelques règles de vie dans l'enceinte de l'école pour ensuite laisser partir John tout en retenant James.

- Comment s'est passée la nuit dernière ? Demanda le vieux sorcier d'une voix calme

Le directeur savait la condition de jeune lycanthrope et sur celles des trois autres Maraudeurs et passait donc l'éponge sur leur virée nocturne qui se déroulaient une fois tous les mois.

- Très bien, nous avons bien dormit !

- Tu es sûr ? James tu as l'air tendu ce matin

- Comme tous les ans professeur. Vous savez que les cours et moi ça fait deux.

- Oui je l'ai remarqué. Par ailleurs j'ai eu la fâcheuse nouvelle de savoir que tes notes on baissées en potion et le Professeur Slughorn s'inquiète

- Tien donc, il se préoccupe de moi tout d'un coup ! Pensa James.

- Tes notes ne sont plus aussi glorieuses qu'avant !

- L'année vient tout juste de commencer

- Il n'y a pas que cette année, il y a aussi l'an dernier. Si tu ne remonte pas vite tes résultats dans cette matières tu vas avoir une note négative dans tes ASPIC !

- Les potions ne sont pas ma tasse de thé professeur. Rigola-t-il

- Je sais, c'est pour cela que je te propose que un de tes camarades puisse t'aider ! Proposa le professeur Dumbledore

- Qui ? Pas Severus Rogue !

- Bien qu'il soit doué dans ce domaine, je pensais plutôt à Lily Evans

- Vous pensez qu'elle acceptera ? Elle est du genre volcanique avec moi ?

- Cela fait partit également de son devoir de préfète en chef. Je vous laisse donc vous charger de la plage horaire !

- D'accords

- Merci, tu peux y allé !

Le jeune sorcier le remercia et quitta le bureau. Le directeur esquissa un sourire sur ses lèvres. Si il y avait bien une chose dont il était sûr, c'était que James Potter et Lily Evans seraient bien plus que des amis durant cette année. Comme tous les élèves de son école, il suit leurs petites disputes tel une série de livres. Alors autant donner un coup de pouce au destin.

N'ayant aucune envie d'aller en cours, James décida d'aller voir Remus qui était en repos forcé pour la journée.

- Salut Lunard, comment tu vas ? Demanda James en s'asseyant

- Comme tous les lendemains de pleine lune ! Et toi ?

- La forme !

Ils restèrent ainsi en silence jusqu'à que Remus demanda d'une voix blanche.

- Comment j'étais cette nuit ? Je veux dire que j'ai la sensation d'avoir fais quelque chose de mal !

- Oh super, mis à part que à un moment, tu as faillis t'en prendre à Lily et Caroline qui se baladaient en plein nuit à l'extérieur du château !

- Pardon ? Demanda Remus choqué

- Ne panique pas, elles vont bien. Sirius et moi on a géré la situation !

- Je suis un monstre

- Ne dis pas n'importe quoi ! C'est Lunard qui s'en est prit à elles pas Remus !

Au plus grand bonheur de tous les élèves cette journée se termina. Finalement, Lily alla voir Mme Pomfresh et en sortit quelques minutes plus tard avec un bandages au genoux. La jeune moldue s'était déplacée la rotule donc avec l'aide d'une potion, l'infirmière la lui replaça mais elle ne devait pas forcer sur sa jambe. Pour cela, elle lui donna un outil moldu que Lily reconnut en souriant … des béquilles.

[xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx]

Durant les semaines qui suivirent, James et Lily s'étaient finalement entendu sur la plage horaire pour le tutorat de potion. Ils se retrouvaient donc tous les samedi matins dans la classe de Slughorn. En ce moment même, Lily avait eu l'idée de faire faire à James la potion de chance liquide. En le regardant, elle demanda …

- Pourquoi John et toi vous vous êtes bagarrés il y a quelques semaines ?

- Ce gars est un goujat et puis je ne supportais plus les propos qu'il avait ! Répondit-il

- Des propos sur qui ?

Tout en continuant la potion, le jeune sorcier se demanda si il devait être honnête et lui ou bien le lui cacher.

- Toi ! S'entendit-il dire

- Moi ? Répondit-elle surprise. Pourquoi ?

- Disons qu'il aimerai que vous soyez proche

- Et où est le mal à ça ?

- En te faisant boire quelque chose. Donc si il te propose un verre, refuse tout de suite

Lily se mit à réfléchir à la réponse de son camarade, qui avait toujours les yeux fixer vers le chaudron. Puis elle réalisa …

- Par filtre d'amour ?

En silence, James fit un oui de la tête et touilla la mixture. Lily quant à elle, sentait qu'elle était au bords de l'explosion, ce qui fut le cas quelques minutes plus tard.

- Mais quel immonde personnage ! Comment peut-on forcer une personne à aimer ? Mais c'est complètement insensée et immature ! Me faire boire un filtre d'amour et puis quoi encore ? Je préfère sortir avec un gobelin au moins ces créatures ont une grande intelligence ! Je vais allé lui dire deux mots tiens !

- Ah non, ne me laisse pas seul avec ce truck ! Fit James en désignant le chaudron. Par ailleurs j'ai finis

Allant à coté de lui, la jeune sorcière y jeta le dernier ingrédient qui s'enflamma aussitôt.

- Bravo, c'est une potion très réussi ! Comment tu as fais ?

- J'ai seulement suivis les instructions ajoutées dans le manuel

- « Ajoutées » ? Fais voir !

James lui montra le livre et Lily vit qu'il y avait effectivement plusieurs indications rayées et modifiées sur chaque pages. Elle tente de voir à qui appartenait ce manuel mais la seule indication qu'elle lut fut « Ce livre appartient au Prince de Sang Mélés ». Plus elle regardait les pages, plus elle avait l'impression de reconnaître l'écriture. Puis elle regarda James, qui haussait les épaules, dans les yeux et sursauta légèrement en reconnaissant la couleur des yeux du cerf qui l'avait sauvé. Elle continua de les observer avant de comprendre et partit à toute vitesse pour s'éloigner de James.

- Evans ? Appela James incrédule

Elle lâcha son sac à l'entrée de la classe et se mit à courir à une vitesse folle, en sortant de l'enceinte du château pour se réfugier à proximité de la forêt interdite. Puis elle souffla un bon coup avant de remettre ses esprits en place. Elle tenta de constituer l'énorme puzzle que constituaient les Maraudeurs depuis sept longues années.

Pendant ce temps au château, Caroline chercha Lily pour faire une balade à Pré-au-lard. Elle l'avait chercher dans tous les coins du château : tour d'astronomie, grande salle, salle des préfets, salle commune et même la bibliothèque mais aucune trace de la jeune rousse. Mais elle vit au loin une silhouette bien connue.

- Potter ! Cria-t-elle

Il se tourna vers elle et attendit qu'elle arrive à sa hauteur.

- Dis moi, tu aurai vu Lily ?

- J'étais avec elle mais d'un seul coup elle est partie en courant en laissant son sac sans aucune explication.

Surprise de la réponse de son camarade, Caroline prit le sac de sa meilleure amie, remercia le jeune homme. James lui proposa de l'aider à la chercher, ce qu'elle accepta.

- Laisse moi juste ramener mon affaire dans ma chambre et on y va !

- Ouais, je vais en profiter pour déposer le sac de Lily !

Ils allèrent vers la tour de Gryffondor et posèrent les affaires dans leurs dortoirs respectifs. En même temps, James en profita pour regarder la Carte du Maraudeur afin de trouver sa camarade. Il la localisa à l'extérieur du château et rejoignit Caroline.

- Tu as regardé dehors ? Demanda-t-il

- Non pas encore

- Allons-y !

Ils se rendirent à l'extérieur et croisèrent les trois autres Maraudeurs.

- Alors Jamessie comment s'est passé ton cours particulier avec Evans ? Demanda Sirius en souriant

- Bien jusqu'à qu'elle disparaisse sans savoir pourquoi. Avec Caroline on allait à sa recherche.

- On vous suit dans ce cas. Ajouta Remus

Les voilà partit tous les cinq à la recherche de Lily.

La jeune rousse n'avait pas bougée et errait toujours dans ses pensées jusqu'à qu'un léger frisson la fit sortir de sa transe. Elle était toujours autant perdu quand elle décida néanmoins d'aller rejoindre Caroline pour cette balade. Elle s'avança vers le château en regardant ses pieds jusqu'à qu'elle entende son prénom. Elle leva la tête et vit les Maraudeurs et Caroline au complet.

- Eh bien Lily t'étais où ? Demanda la jeune sorcière

- J'avais besoin de prendre l'air

- C'est sûr vu la façon dont tu es partit tout à l'heure ! Rétorqua James

- Lily tout va bien ? Demanda Remus

En effet elle regardait les Maraudeurs un à un se demandant si la suggestion qu'elle s'était faite était la bonne et si ils étaient tous au courant.

- Lily Grace Evans tu es avec nous ? Fit Patmol

- Euh … ouais

- On ne dirai pas, tu veux toujours la faire cette balade ?

- Oui Caro, on y va !

- Bon ben, allons-y dans ce cas !

Les filles passèrent devant les garçons sans que la jeune rousse ne jeter un regard vers eux. Elles partirent pour de bon et les garçons retournaient au château, plus précisément dans la salle sur demande.

- Qu'est-ce qui s'est passé ? Demanda le lycanthrope

- Je ne sais pas, elle vérifiait ma potion qui était bien préparée puis elle m'a demande comment j'ai réussis et j'ai répondu que c'était avec les instructions ajoutées dans le manuel. Et la j'ai pas comprit, elle est partit en courant soudainement.

- Vous pensez qu'elle aurait découvert notre secret ? Demanda Peter

- Impossible Queudver, elle est comme tous le monde c'est à dire pas si maline que ça ! Répondit Sirius

- Je lui parlerai ! Informa Remus

- Quoi ? S'exclamèrent ses amis

- Afin de voir ce qu'elle pense, je suis celui avec qui elle arrive à parler facilement. Si elle est proche de notre secret je vous le dirai et on avisera par la suite !

- Et si elle est complètement à coté ?

- On devra être plus prudent car elle cherchera à savoir malgré tout

Les filles entrèrent au château en fin d'après-midi, elles avaient passées une bonne journée à Pré-au-lard à faire différents magasins. Mais la jeune sorcière n'avait pas réussit à s'enlever les yeux de James et du cerf de la tête. Alors que Caroline alla rejoindre Marlène et Alice, Lily alla vers la tour d'astronomie mais elle rencontra Remus.

- Ah Lily tu tombe bien

- Pourquoi ?

- Oh pour rien, ça fait longtemps qu'on s'est pas vu tous les deux et je voulais savoir comme s'est passé ton été.

Ils allèrent près du terrain de Quidditch ou l'équipe de Poufsouffle s'entraînait.

- Alors ton été ? Demanda le jeune homme

- Oh super, j'ai passé le deux premières semaines avec mes parents et ma sœur à Southampton pour ensuite revenir à Londres où j'ai eu la joie de rencontrer celui qui deviendra mon beau-frère et après avec Caro et des amis moldus nous sommes allés en Écosse pour passer le reste du mois d'Août.

- « Beau-frère » ?

- Oui ma sœur va se marier !

- Quel âge a-t-elle ?

- Elle va avoir vingt-et-un an en mai prochain

- C'est bien jeune !

- Pas tant que ça, mais ce qui m'ennuie le plus c'est qu'elle va épouser un homme qui est moche comme … comme un cochon !

Remus éclata de rire la réplique de la jeune femme qui grimaça en ayant la vision de Vernon Dursley.

- Tant que ça ? Comme un cochon ?

- Oui, certes ma sœur et moi on ne s'est jamais entendu mais elle mérite mieux et puis je le trouve grossier et hypocrite. Par contre mes parents l'apprécie ! Mais …

- « Mais » ?

- Du moment qu'il respecte ma sœur et mes parents ça me va mais les dîners en famille vont être géniaux. Dit-elle ironiquement

Un silence s'installa entre eux et pour Remus c'était le bon moment d'entrer dans le fond du problème.

- Tu veux toujours pas dire ce qui t'es arrivé tout à l'heure avec James ?

- Je sais pas, j'ai complètement été absorbée par ses yeux qui m'ont rappelé quelque chose

- C'est à dire ? Insista Lunard

- Il y a quelques semaines, Caro et moi somme sortit du château …

Elle raconta ce que Remus savait déjà à savoir la première pleine lune de l'année scolaire. Il l'écouta attentivement sans manquer un seul passage, il ne l'interrompait pas et gardait un air concentré.

- … et en voyant les yeux de Potter, j'ai cru voir les yeux du cerf !

- …

- Je sais c'est complètement idiot !

- Non je ne trouve pas ! C'est dingue c'est sûr de voir en James un cerf majestueux alors qu'il est tout le contraire.

Au moment où il disait ça, il reçut une petite douleur sur la tête mais ne fit rien. Lily n'avait rien remarquée.

- Tu as sans doute raison. Bon je vais allé rejoindre les filles, à l'heure qu'il est elles doivent se préparer pour le repas.

Lily partit et Remus regarda par dessus son épaule en haussant les sourcils. Après avoir vérifié les alentours, James apparut.

- « Je suis tout le contraire d'un cerf majestueux » ?

- Depuis quand tu es là ?

- Depuis que vous êtes arrivé et ma curiosité à été plus forte que ma raison. Alors ?

- Elle pense que tes yeux sont les même du cerf qui l'a sauvé la vie. Faut …

- Ah je ne peux rien n'y faire pour mes yeux ! La nature m'a fait naître ainsi !

- J'allais dire que faut que tu fasse gaffe quand tu la fixera !

- C'est pas ma fautes si dans la famille Potter on a de beau yeux ténébreux !

Les deux amis pouffèrent de rire avant de partir à leurs tours en direction du château.

[xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx]

Halloween approchait à grand pas et tous le château, personnel et étudiants, décoraient l'intérieur. Les fantômes se faisaient plus présent en cette période de l'année ce qui avait effrayes les premières années. Mais pour le moment, tous le château se trouvait au terrain car la coupe de Quidditch venait de commencer avec son premier match opposant Gryffondor à Serpentard. La météo était humide mais ça ne gênait pas les joueurs. Pour le moment le score était serré quinze à treize pour Gryffondor. Les élèves criaient pour encourager leur équipe, le capitaine de Serpentard, Caïus Groove, avait le souaffle en main et était entouré de ses batteurs. James quant à lui était le capitaine de l'équipe de Gryffondor avait donné l'ordre à ses poursuiveurs d'encercler leurs adversaires, aux batteurs de les suivre à l'afflux d'un cognard, au gardien de rester vigilant alors que l'attrapeur s'occupait du Vif d'or. De son coté, James fonça droit vers Groove pour lui prendre le souaffle. Il évita de justesse un cognard arrivant vers lui et vola vers les but. Ainsi il marqua dix points pour sa maison qui hurlaient de joie. Groove n'ayant pas accepter son attaque tente de le faire tomber de son balais mais il échoua car James l'avait sentit venir. Puis le jeu reprit, avec Marlène, qui avait le souaffle, ils se le lançaient à tour de rôle afin de rapprocher des buts plus rapidement et marqua trois points supplémentaires. Peu heureux de ce nouveau but, Groove prit la batte d'un batteur et envoya un cognard en direction de James qui se le prit en plein torse et tomba de son balais pour atterrir lourdement au sol. Mais le match se termina puisque l'attrapeur de Gryffondor Flynt McLaggen arriva avec le Vif d'Or dans la main. Chaque équipe se saluait et retournait dans leurs vestiaire attribué tandis que Madame Pomfresh s'occupa de James.

Dans les tribunes, les Maraudeurs étaient inquiet pour leur ami mais ne le montraient pas car ils savaient que leur bon vieux Cornedrue finissait toujours dans un piteux états à la fin d'un match. Du cotés des jeune sorcières, Lily n'avait pas lâcher une seule seconde la main de Remus et tremblait malgré elle. Elle avait beau ne pas apprécier énormément James et son caractère impulsif mais elle devait admettre qu'elle avait toujours peur pour lui même si il était un excellent joueur, elle disait souvent que son coté impulsif pouvait le nuire lors d'un match. Caroline au contraire pensais que le caractère de James était un atout pour leur maison.

Les tribunes se vidèrent petit à petit, les Maraudeurs allèrent voir leur ami à l'infirmerie.

- Eh bien quelle victoire ! S'exclama Sirius

- C'est sûr, vous avez bien joués ! Renchérit Peter

- Par contre Groove y est allé un peu fort de t'envoyer un cognard ! Dit Remus en se massant la main

- Poh j'ai l'habitude après toutes ces années ! Pourquoi tu te masse la main Lunard ?

Les trois Maraudeurs pouffèrent de rire alors que Cornedrue attendait sa réponse.

- Il se trouve que cette chère Evans t'apprécie beaucoup plus que nous le pensions. A chaque fois que tu allais en attaque, elle s'empressait de serrer la main de Lunard ! Expliqua Sirius hilare

- Et quand tu a reçut le cognard, elle a mit encore plus de pression.

- Ce n'est qu'une question de temps entre elle et toi ! Termina Peter

Patmol tapota l'épaule de son meilleur ami en confirma les dires de Peter. Alors que James s'empêcha de laisser apparaître un sourire satisfait sur son visage.

[xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx]

Le jour était enfin arrivé ! Comme chaque année, Poudlard fit finir les cours plus tôt laissant aux élèves d'aller se préparer pour le repas du soir en ce 31 octobre 1976. A chaque Halloween, il était coutumes que tous ceux qui vivent au château dîner en étant déguiser pour ensuite laisser les étudiants faire la fête entre eux. Car après tout Halloween est bien un jour apprécie dans le monde sorcier.

- Cornedrue, je ne remerciera jamais assez ton père d'avoir instauré cette idée ! Dit Peter

En effet, ce fut Gideon Potter, le père de James, qui avait proposé cette coutume à l'époque ou il faisait ses études.

- Moi aussi Queudver je ne le remercierai jamais assez ! Mais si il ne l'avait pas fait moi oui !

Les Maraudeurs continuaient de s'habiller : Peter était déguiser en prisonnier moldu, Sirius en gangster, Remus en Dracula et James en matelot.

- Je me demande comment les moldus peuvent porter ce genre de chose ! Fit Peter en grimaçant

- Queudver, c'est amusant et puis qui te dis que tu sera prisonnier plus tard ? Argumenta James

- C'est vrais et puis c'est gentil de la part de Caroline et Lily de nous avoir aider à acheter ces costumes dans leur monde natal. Ajouta Remus

Peter se laissa convaincre et ils descendirent dans la grande salle. Tous le monde s'était prêter au jeu … même les professeurs. Les garçons prirent place à leur table près des jeunes femmes : Caroline était déguisée en déesse grec, Alice en fée, Marlène en indienne et Lily en pirate.

- Eh bien dite moi les garçons, vous êtes bien vêtu ainsi ! Dit fièrement Caroline

- Tu aurais pu me trouver un autre costume pour moi ! Rétorqua Peter

- Je t'ai demander ton avis et tu m'as presque envoyer sur les roses ! Se défendit Caroline

Le jeune sorcier avoua sa faute en baissant la tête. Ses amis le rassurait en lui tapotant les épaules. Car si il y avait bien une chose que tous les septièmes années savaient c'était de ne jamais se mettre Caroline Bernard à dos. Lily et elle n'étaient pas amies pour rien car elle avait le même tempérament volcanique.

Quand tous furent dans la grande salle, le repas fut servit et tous le monde se servit une bonne assiette avec plaisir.

Durant le repas, Severus Rogue ne cessait de regarder celle qui fut sa première amie. Il s'en voulais de lui avoir fait du mal …

Flash Back deux ans auparavant

Comme toujours, Severus Rogue était seul près du lac, assis contre un arbre. Il étudiait ses cours d'Initiation au monde Moldu jusqu'à que les Maraudeurs arrivent. Au fond de lui, il espéra qu'ils allaient le laisser tranquille mais c'était plus fort que lui … il les provoqua

- Vous allez embêter à nouveau les premières années ? Quel manque de courage et après ça se dit être à Gryffondor !

- Qui te dis que nous allions voir les petites têtes ? Demanda Sirius

- C'est l'unique chose que vous savez faire à Poudlard. Répondit Severus

- Toujours à écouter ta stupide intuition et comme toujours, tu n'es pas arrivé à la bonne conclusion Servilus ! Rétorqua James

A l'entente de ce surnom, Severus s'approcha de James avec sa baguette en main. Tous les deux se défièrent du regard alors qu'un petit groupe s'était réunit autour d'eaux.

- Répète pour voir Potter ? Montre à tous le monde quel crétin tu es !

- Répéter ton surnom ? Pas de soucis SERVILUS !

Rogue s'apprêta à lui lancer un sort et James se protégea avec un « Protégo ». Le Gryffondor le désarma et pointa sa baguette vers lui

- Expedimenta

Severus se sentit quitter le sol avant de flotter dans les airs et hurla pour que James le fasse redescendre. Les autres étudiants crièrent en chœur « crasseux Servilus »

- Ça suffit ! Laisse moi ! Cria le Serpentard

- Qui veut me voir déshabiller Servilus ? Demanda James

Tous encouragèrent le jeune sorcier qui allait commencer quand un tornade rousse arriva et s'opposa à James.

- Laisse le tranquille Potter ! Fais le redescendre !

- Désoler Evans, il m'a cherché, il m'a trouvé !

- Et alors ? Ça te donne tous les droits ? Fais le redescendre ou tu en subira les conséquences. Menaça-t-elle

Contre son gré, James fit redescendre Severus et partit avec ses amis. Lily quant à elle alla voir son ami.

- Tout va bien Severus ?

Il ne répondit pas, trop humilié pour le faire. Il ramassa ses affaires et commença à partir.

- Tu pourrais me remercier au moins, tu ne crois pas ?

- Je n'avais pas besoin de ton aide, je pouvais très bien me débrouiller tout seul !

- Je n'en avait pas l'impression , mais la moindre des choses c'est de dire « merci »

- Je n'ai pas à te remercier, ni à te montré de la gratitude espèce de sang de bourbe ! Cria-t-il

Lily se figea à l'entente de l'insulte, de même pour ceux qui l'avait entendu. Il eut alors des chuchotement. Se rendant compte de ce qu'il venait de dire, Severus tenta de s'excuser mais elle ne lui laissa pas le temps qu'elle lui donna un gifle.

- Voilà ce qu'elle te répond la sang de bourbe à tes excuses !

Fin du flash back deux ans auparavant

La confrontation entre la Gryffondor et le Serpentard avait fait le tour du tout le château. Très vite, les Maraudeurs s'étaient empresser d'aller voir Lily et lui remonter le moral ainsi que Caroline, Marlène et Alice. Cela faisait deux ans maintenant et pourtant Lily l'ignorait toujours. Severus avait maintes de fois essayer de venir lui présenter ses excuses à nouveau mais elle avait la rancune tenace et l'envoyait balader sans aucun scrupule.

Mais ce soir, il se promit que leur amitié reprendrait là où elle s'était arrêter !

Le repas se termina et le professeur Dumbledore transforma la grande salle pour l'occasion. Les professeurs partirent et les élèves dansaient au rythme de la musique. Pendant que tous le monde dansaient, Severus empoigna le bras de Lily et l'amena dehors loin du raffut.

- Qu'est-ce qui te prends ? Demanda-t-elle froide

- Je voulais m'excuser pour t'avoir insulté il y a deux ans !

- Severus, ce n'est pas en t'excusant que ça va arranger les choses !

- Alors que dois-je faire ? Que dois-je faire pour que l'on redevienne ami ?

- Me laisser tranquille ! Je ne veux plus avoir affaire avec toi, tu as été odieux envers moi et le monde auquel je viens et ce ne sont pas de simples « excuse-moi » qui vont faire que je vais te pardonner ! En m'insultant comme tu l'a fais, tu as insulter les autres moldus et sorciers qui sont originaires moldus.

- Donc par la même occasion, je me suis insulté moi-même !

- Severus, je vais être plus clair ! Ne t'approche plus de moi, ne viens plus me parler ou présenter tes excuses car tu as perdu ma confiance. Et quand on la perd, je ne fais plus marche arrière. Sur ce bonne soirée !

Lily partit rejoindre ses amis et Severus serra le poing sous l'effet de la colère qu'il avait contre lui même mais surtout envers James car c'était lui qu'il l'avait poussé à bout. A cause de lui, il avait perdu celle qui fut son amie, sa meilleure amie et son premier amour.

Par une soudaine impulsion, le Serpentard retourna dans la grande salle et avança en direction des Maraudeurs qui s'amusaient sur la piste de danse. Il bouscula ses camarades et colla son poings dans la figure de James qui tomba. La musique s'arrêta et tous les élèves regardaient la scène. James se releva et lui fiait face.

- Mais qu'est-ce qui te prends ?

- Tous ça c'est de ta faute !

- Mais de quoi est-ce que tu parle ? Je t'ai rien fais pour une fois !

Ce fut la goûte d'eau qui fit déborder le vase. Severus se rua à nouveau sur lui alors que James se défendit, les Maraudeurs et les camarades de chambres de Rogue les séparèrent avant que les professeurs ne soient alertés. James fut amener à l'extérieur tandis que le Serpentard à la salle commune de sa maison.

Dehors, Remus tendit un mouchoir à Cornedrue qui le colla contre son nez afin de stopper l'hémorragie.

- Eh bien en moins de trois semaines, tu t'es fait massacrer par les Serpentards c'est ton record mon vieux ! S'exclama Patmol

- Pense à allé voir Pomfresh demain ! Conseilla Lunard

- Ouais ! Mais je sais pas ce qu'il lui a prit, il est arrivé d'un coup sans que je le vois et BAM je sens un coup dans la figure !

- Il ne vas pas s'en tirer comme ça ! Dit Queudver

- Oh non, je ne vais certainement pas m'abaisser à son niveau !

- Eh la depuis quand notre Jamessie est-il devenu raisonnable ? Dit Sirius en souriant

Dans la grande salle, la musique battait à nouveau son plein mais avec beaucoup moins d'étudiants sur la pistes.

- Par Merlin, je ne savais pas Severus capable d'en venir aux mains. Constata Alice. Il est si discret !

- N'empêche James s'en prend des coups cette années par les Serpentards. J'espère que ça ne va pas devenir un habitude ! Dit Marlène

Caroline haussa les épaules et bu sa bière au beurre en regardant Lily du coin de l'œil. La jeune sorcière était très choquée de l'attitude de son ancien meilleur ami. Elle revoyait James le nez en sang et la lèvre inférieur légèrement ouverte, elle frissonna et tente de revenir à la réalité.

- Je vais allé prendre l'air !

- Tu veux qu'on t'accompagne ? Demanda Alice

- Non c'est bon, je vais dehors et après j'irai me coucher.

- D'accords, couvre toi ! Lui ordonna gentiment Caroline

Lily partit dehors en laissant ses amies. Caroline termina son verre et se tourna vers Alice.

- Bon passons aux choses sérieuses ! Ma chère Alice, tu te fais dévorer du regard par un certain garçon ! Dit Caroline

- Qui ? Demanda la concernée surprise

- Regarde derrière toi et le prendre en flagrant délit ! Lui assura Marlène en souriant

Alice se tourna et vit qu'effectivement, Franck Londubat la regardait. Quand ils croisèrent leurs regards, il détourna le sien afin de suivre la conversation de ses amis. La jeune homme était déguisé en arlequin et semblait être très concentrée sur la conversation de ses amis. La jeune femme sourit discrètement et se tourna vers ses amies à elle. Elles reprirent le cours de leur discussion quand …

- Excusez-moi les filles mais puis-je vous emprunter Alice ?

- Hum ...

- Vas-y fais-toi plaisir ! Dirent Marlène et Caroline d'une seule voix

Alice suivit Franck sur la piste de danse et ils entamèrent un slow. Les deux jeunes sorcières souriaient à pleine dents et c'était de même pour les amis de Franck, qu'ils avaient poussé le Gryffondor à inviter Alice. La jeune sorcière était très heureuse de cette initiative inattendu et en profitait pleinement de même pour Franck qui sentit un sentiment de bien-être.

Tard dans la nuit, Lily se fit réveiller par une Caroline souriante …

- Tu ne vas pas le croire ! Lui dit-elle

- De quoi ? Ça ne peut pas attendre demain ? Demanda Lily endormit

- Oh non, ça en vaut la peine crois-moi ! Renchérit Marlène

- Qu'est-ce qui se passe ?

- Alice et Franck … ça y est ! C'est OFFICIEL !

Pleinement réveillée, Lily sauta de son lit en écarquillant les yeux !

- Non ! C'est vrais ou bien c'est un blague ?

- Vrais, il l'a invité pour un slow et après ils ont continués à danser ensemble et là contre toute attente, ils s'embrassent devant tous le monde ! Expliqua Marlène en étreignant Alice qui était aux anges

[xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx]

- Bien durant les cours qui nous amènent jusqu'au vacances, nous verrons les différents cas d'animagi qui puisse exister en passant par les effets de la transformation. Bonne journée !

Le cours de DCFM se termina et tous les élèves sortirent. Pour vaquer à leur occupations vus qu'ils avaient une heure de libre. Seulement, trois des Maraudeurs avaient prévu autre chose puisque l'anniversaire de Sirius s'est passé le 3 novembre mais ce fut en pleine semaine et pour le week-end, ses amis lui avaient préparé une surprise dans la salle commune de Gryffondor.

Donc James devait occuper Sirius durant toute la journée afin que Remus, Peter, Caroline, Marlène et Alice préparent la salle. Lily quant à elle devait les prévenir si ils revenaient !

Les deux meilleurs amis se trouvaient sur le terrain de Quidditch afin que Sirius aide James à mettre des stratégies pour le match qui opposera Gryffondor contre Poufsouffle. Lily quant à elle était devant l'entrée du château avec un bon livre et regardait aux alentours la venue des deux Maraudeurs.

- Coucou Lily !

- Bonjours Franck ! Comment tu vas ?

- Bien, qu'est-ce que tu fais toute seule ?

- Je guette l'arrivée de Black et Potter !

- Ah oui pour …

- Oui !

Le silence se fit entre les deux Gryffondor mais Lily étant trop curieuse entama une nouvelle conversation.

- Qu'est-ce qui t'as pris autant de temps ?

- Comment ça ? Demanda-t-il

- Pourquoi tu as mis du temps avant de sortir avec Alice ?

- Oh … je sais pas. Vu que nous avons jamais été proche j'avais peur qu'elle ne ressente pas ne serai-ce de l'amitié à mon égard même si tous mes amis me disaient le contraire ! Répondit-il

- Je lui ai dis la même chose !

- Par contre tu sais que toute notre promo n'attends qu'une seule chose !

- Laquelle ?

- Que les choses avancent entre James et toi !

- « Que les choses avancent » ? Ça veut dire quoi ?

- Lily, tous le château voient bien que James te fait enrager afin que tu lui accorde de l'attention … même si c'est en le réprimandant ! Mais on sait tous que un beau jour, James et toi vous serez bien plus que de simples amis ! Expliqua Franck

- Eh bien, les gens de notre promo se trompent ! James est une personne arrogante et immature ! Je ne me vois pas avec un garçon de ce genre parce que je sais très bien que je vais devoir jouer la responsable dans ce genre de situation ! Dit-elle

- Avoue tout de même que tu l'apprécie beaucoup plus qu'avant !

- Mon ressentis à son égard est toujours le même que lors de ma première année à Poudlard ! Répondit-elle convaincu

L'heure se termina et tous les septième année avaient cours de Divination. Ils se mirent en groupe de deux avec une tasse devant eux.

- L'art de la divination est comme vous le savez est celui de l'art d'ouvrir votre esprit. Nous avons vu au cours de ces années précédentes à ouvrir votre esprits quelle que soit l'état dans lequel il est ainsi que reconnaître les signes de lire l'avenir. Aujourd'hui nous allons à nouveau combiner les deux ! Prenez la tasse de votre voisins et sans vous aider de votre manuel tentez de lire son avenir !

Les étudiants prirent chacun la tasse en face d'eux et déchiffrèrent les formes faite par les feuilles de thé.

- Miss Davis que lisez-vous dans la tasse de Miss McKinnon ?

- Hum ...

La jeune Gryffondor perçut plusieurs signes qui lui étaient facilement reconnaissable mais un seule d'entre eux lui disait clairement l'avenir de sa meilleure amie.

- Eh bien ? S'impatienta le professeur

- Oui, excusez-moi. Marlène va vivre plusieurs aventures qui l'aideront à devenir la sorcière qu'elle souhaite être. Au cours d'un moment, elle sera dans une phase de transition pour ensuite être à la gloire de son existence.

- Très bien !

Le professeur Ximena Grey passa en revu au moins un membre de chaque binôme. Mais la jeune sorcière n'oublia pas ce qu'elle avait vu dans la tasse de Marlène, qui elle était concentrée sur le cours. Alice n'avait pas voulut annoncer un malheur en plein cours au risque de rendre mal à l'aise la principale concernée. Mais quand ce fut le tour de Caroline de raconter l'avenir de Lily, elle écouta attentivement.

- Pour commencer, Lily va toujours avoir son caractère volcanique et ça ne va pas s'améliorer avec le temps. Dit Caroline en faisant rire la classe. Mais je lis également que d'ici peu de temps, elle va avoir un tournant dans sa vie et qui la rendra heureuse mais dans cette euphorie du bonheur, Lily va …

- Miss Bernard ?

- …

- Caroline ! Secoua Lily

- Pardon … Lily va avoir des moments troublant mais cela l'amènera dans une sensation de paix et d'harmonie. Donc si je résume la chose elle risque de souffrir pour ensuite être heureuse à nouveau.

Alice vit que Caroline avait lu également quelques de chose de sombre dans la tasse de Lily et tout comme elle, elle ne savait pas comment l'interpréter ! La sorcière, se replongea dans son souvenir sans écouter ce que l'avenir réservait à son petit ami. Elle errait toujours dans ses pensées quand ce fut le tour de James de lire l'avenir de Peter.

- Peter se tournera vers quelque chose de tout nouveau ce qui ne pas vraiment apprécier à tous le monde. Il aura aussi quelques moments de solitude car il repensera à son ancienne vie. Fit James en ricanant

- Bien après avoir vu l'avenir dans toute sorte de forme, nous allons maintenant passé à le voir dans un boule cristal ! Pour cela vous allez devoir regarder au delà de votre esprit vous allez devoir ressentir des forces et des choses qui vous seront bien plus impressionnant que vous ne le pensez !

Pendant que le cours suivait son cours Alice était toujours dans ses pensées mais prit tout de même des notes qui lui semblait plus ou moins importante. Cependant, Franck remarqua son air absent et même si ils étaient ensemble que depuis quelques jours, il se promit de l'épauler en cas de soucis mineures ou majeurs.

Le cours se termina et durant les minutes qui passaient, Alice se demanda si elle devait parler au professeur de ce qu'elle avait dans la tasse ou non. Mais elle décida de lui en parler quand elle-même y verrait plus clair car cela était encore flou dans sa tête.

Elle sortit de la classe et s'apprêta de se rendre en cours de Métamorphose avec le professeur McGonagall mais un bras la retient.

- Qu'est-ce qui se passe ? Demanda Franck

- Rien, pourquoi ?

- Alice, tu semblais être ailleurs durant le cours !

- C'est rien !

- Qu'est-ce que tu as vu dans la tasse de Marlène ?

Elle ne s'attendait pas à cette question si brutalement. Mais elle vit que Franck s'inquiétait pour elle, ce qui la toucha beaucoup.

- On va être en retard en cours et tu sais combien McGonagall à horreur de ça

- Alors on sèche ! Dit-il en lui prenant la main

- Pardon ?

- Tu m'as très bien entendu !

Ils se dirigèrent vers le parc de Poudlard ou personne ne pourraient les voir.

- Je n'ai jamais manqué un cours durant toute ma vie

- Eh bien, il y a un début à tout, maintenant dis moi ce qu'il te perturbe ! Qu'as-tu vu dans la tasse de Marlène ?

- …

- Alice !

- La mort !

- « La mort » ? Comment ça ?

- Ce que j'ai dis en cours n'était pas totalement la réalité … enfin si mais je l'ai tournée de façon à ce que ce soit … le moins précis possible !

- Dis moi ce que tu as lu !

Elle s'assoie contre le tronc d'un arbre et ramena ses genoux contra sa poitrine et posa sa tête dessus. Franck fit de même et passa son bras autour de la taille de le jeune sorcière.

- Dis moi ! Insista-t-il pour l'encourager

- J'ai précisément lu que Marlène connaîtra des moments certes de bonheur avant que tout s'arrête tout d'un coup ! J'ai vu que elle devra mener des combats tout aussi dangereux les uns que les autres pour qu'ensuite elle …fasse la rencontre de la mort.

Le silence s'installa et Franck laissa le temps à Alice de remettre ses idées en place et pour lui de digérer cette divination. Quand il eut trouvé les mots justes il resserra son étreinte.

- Alice, personne pas même Dumbledore ne sait de quoi l'avenir serai fait ! Il arrive parfois même que les divinateurs se trompent, c'est déjà arrivés !

- Mais …

- Ce n'est pas forcément écrit qu'elle mourra mais peut-être que le destin aura décider autre chose ! Et qu'elle vivra longtemps !

- Je l'espère !

- Écoute enlève toi cette idée de la tête pour le moment … non enlève toi cette idée tout court. Ce soir nous sommes en week-end et nous avons une méga fête qui se prépare, donc tu va le faire le plaisir d'oublié tout ça et repenser à la merveilleuse soirée qui nous attends ! C'est pas tous les jours qu'on va surprendre Black de cette manière !

- C'est vrais !

La journée se termina et tous les élèves de Gryffondor se dépêchèrent de retourner en salle commune pour allés retirer leurs uniforme conte leurs vêtements normaux. James devait toujours retenir Sirius le plus longtemps possible, ce qui commença à l'agacer.

- Cornedrue, je rêve de m'allonger sur le canapé et commencer ce week-end en paressant.

- Oh ça va, ça fait longtemps qu'on n'a pas élaboré un plan pour embêter nos Serpentards adorées.

- Mais on peut très bien le faire en salle commune !

- Et repérer les lieux ?

- On connaît le château comme notre poche !

- Patmol s'il te plaît ?!

- James !

Le jeune sorcier fut surprit d'entendre son meilleur ami l'appeler par son prénom, ce qui était très rare puisqu'il se contentait de l'appeler par ses surnoms.

En salle commune, Remus se tenait devant tous les Gryffondor de la première à la septième année afin de résumer la soirée !

- Bien, alors puisque nous sommes tous prêt nous devons juste attendre que Peter revienne pour qu'il nous dise que James et Sirius sont sur le point d'arriver. Quand il sera la on se cache tous et quand Sirius entrera on se dévoilera pour lui crié « Surprise ».

- On a bien l'accord des professeurs ? Demanda un première année

- Oui, nous l'avons et même l'accord d'avoir de la bière au beurre ainsi que de la musique. Nous avons même fait un sort d'insonorisation pour ne pas déranger le château avec la musique. Bien dans ce cas, attendons Peter et après éclatez-vous !

Les discussions commencèrent afin de combler cette attente. Puis au bout de quelques minutes Peter arriva, les prévenu et tous se cachèrent. Ils entendirent le tableau s'ouvrir et deux voix résonner.

- Je comprends pas pourquoi tu voulais établir un plan en plein parc alors qu'on pouvait nous surprendre ! Dit Sirius

- SURPRISE ! Crièrent les Gryffondor

Sirius s'était figé face à tous les Gryffondor qui venaient d'apparaître devant lui. Il regardait tous ses camarades, puis ensuite jeter un regard à travers la salle pour voir qu'il y avait un gâteau et toutes la décoration. James s'approcha de lui et lui dit à l'oreille …

- Tu comprends pourquoi maintenant ?

- Hum ...

Face au silence du principal concernée, tous rigolèrent.

- Je crois que l'on définitivement perdu le grand Sirius Black ! Dit Flynt McLaggen

Les rires redoublèrent suivit de Sirius qui se moquait de lui même pour ne pas avoir découvert la supercherie. Avec son meilleur ami, il allèrent se changer alors que Remus et Peter s'occupèrent de insonoriser la salle commune et la musique battit son plein.

Les deux Maraudeurs firent leur retour et Patmol alla prendre Remus et Peter dans ses bras ainsi que James.

-« Joyeux anniversaire Patmol ! » Whoua, j'adore la banderole ! Dit-il

- Tu peux remercier les filles ce sont elle qui se sont charger de la décoration ! L'informa Remus

Le jeune sorcier alla en direction des filles qui étaient avec Franck et ses amis.

- Merci beaucoup pour cette décoration les filles !

- De rien, c'était avec plaisir ! Répondit Marlène

- Et puis, on aurai manquer ça pour rien au monde ! Pour une fois que c'est toi qu'on surprends autant faire les chose en grand afin de voir ta tête ! Renchérit Caroline

- Car on savait que tu allait être surprit comme tu l'as été … continua Alice

- … donc c'était pas à manquer ! Termina Franck

- Et toi Lilynette tu ne dis rien ? Demanda-t-il

- Hum … bon anniversaire ! Répondit-elle

La fête continuait à travers la nuit, les étudiants dansait entre eux, les dernières années donnaient des conseils au première afin de « survivre » à Pourdlard, certains faisaient connaissance autour d'une bière au beurre et surtout ils s'amusaient.

Du coté des Maraudeurs, Sirius n'avaient toujours pas les mots pour exprimer ce qu'il avait ressentit de cette fête surprise mais tous le monde attendait un discourt de sa part. Faisant confiance à son instinct, il se leva coupa la musique sous les reproches des autres et monta sur le canapé pour être en hauteur.

- Bien alors, je vais faire simple et court, je tiens à vous remercier tous pour cette … surprise qui m'a laissé sans voix et qui a dû bien vous faire rire de voir le grand « Sirius Black » comme ça ! En tout cas vous m'avez tous bien eu … je me suis fais prendre à mon propres jeu puisque j'adore surprendre les gens ! Merci donc aux Maraudeurs pour avoir manigancer tous ceci à mon insu, merci à Caroline, Alice, Marlène et Lily pour cette décoration, pour le gâteau je présume que je dois remercier Angus, dit-il en regardant le dénommé Angus qui fit un signe de tête, mais surtout merci à vous tous pour avoir manigancés ! Et enfin … que la fête continue !

Il était bien tard dans la nuit et déjà, tous les première et seconde années étaient partit se coucher parmi quelques autres étudiants. Sirius avait soufflé ses bougies, dansait et parfois faisait draguait les filles. Après avoir obtenu un énième rendez-vous il alla voir ses amis.

- Ça y est tu es de retour parmi nous ? Dit Peter

- Oui, j'ai obtenue un nouveau rendez-vous

- Oui, nous avons compter tu en est à quatorze ! Rajouta Remus

- C'est tout ? Je pensais plus que ça ! Faut que je batte mon record !

- Pour le battre, il suffit que tu aille draguer soit les filles des autres maison mais aussi celles qui sont en couple ! Et puis tu n'es pas allé voir Marlène, Caroline et Lily ! Dit Peter en les désignant d'un signe de tête

- Alors pour Marlène j'ai déjà eu un rendez-vous avec elle l'an dernier et pour Lily je risque de signer mon arrêt de mort ! Je veux pas que Cornedrue me fasse la peau donc je reste loin d'elle ! Fit Sirius en pointant James qui le regardait sérieusement

- Et pour ce qui est de Caroline ? Demanda James

- Ça va pas la tête, c'est une tornade cette fille. Et puis …

- « Et puis » ? Demandèrent-ils

- C'est … pas vraiment … mon style de fille !

- Tu plaisante ? Elle est drôle, intelligente et brune comme tu les aime ! Fit Remus

- Mais avec un sale caractère !

- Seulement si tu lui fait du mal ! Dit Remus

-Si elle te plaît tant que ça qu'est-ce que tu attends mon vieux Lunard ? Depuis Kristen tu ne t'es pas remit au pas de course ! S'exclama Sirius en souriant

- Je te signale, que c'est moi qui ai mis fin à cette relation et tu sais pour quelle raison !

- Ce ne sont que des balivernes et tu le sais très bien !

- Et puis je te signale que je préfère des filles posées et calme !

- Pourtant tu as bien besoin d'une fille qui soit tous le temps agitée !

- Je te signale que c'est moi dont il est question mais toi ! C'est ton anniversaire !

- Par Merlin mais c'est bien vrais ça ! Tu n'as pas encore eu ton gage ! Dit James hilare

- Oh non !

Sirius savait très bien ou ils voulaient en venir ! A chaque anniversaire, les Maraudeurs avaient mit en place que celui qui était à l'honneur devait faire un gage. Il avait été particulièrement été celui qui donnait les gages et il ne s'en privait pas pour mettre ses amis mal à l'aise même si c'était des gages plutôt sympas ! Mais cette fois-ci il sentit qu'il allait s'en mordre les doigts !

- Soyez sympas les gars !

- Alors tu vas devoir … commença Peter

- … allé voir Caroline continua James

- … et l'embrasser … , termina Remus alors que Sirius se leva pour en finir au plus vite, sur la joue ! Zut il m'a pas entendu !

- Il est pas si stupide que ça, il dû comprendre que c'est sur la joue ! Dit Peter

Sirius s'avança vers Caroline, qui riait aux éclats. Il se planta devant elle et se demande si il devait jouer la carte direct c'est à dire l'embrasser subitement ou alors jouer la carte en douceur et lui parler pour ensuite l'embrasser. Dans les deux cas, il pense qu'il obtiendrai une gifle phénoménale de la part de la jeune sorcière au risque des autres représailles par la suite !

- Eh bien Black, qu'est-ce qui t'arrive ? Tu as vu quelque chose ? Demanda Caroline en le voyant

- …

- Sirius, tu as déjà eu l'effet de surprise en début de soirée ! La ça marche plus ! Oh hé tu écoute au moins ? Renchérit Lily

- Oh Black ressaisis toi ! Fit Caroline en le secouant

- Par Merlin au point où j'en suis !

- De quoi tu …

Caroline n'eut pas le temps de terminer sa phrase que Sirius la prit das ses bras et l'embrassa. Stupéfaite de ce geste, Caroline ne bougea pas, Alice, ouvrit grand les yeux dans les bras de Franck car elle voyait la scène un peu plus loin, Marlène s'empêcha de sourire, les trois Maraudeurs, éclatèrent de rire et Lily quant à elle avait les yeux grand ouvert la main posée sur sa bouche !

C'était un baiser simple et qui faisait ressentir dans le ventre du jeune sorcier des papillons pour la première fois et un sentiment de bien être. Pour la jeune brune, elle n'en menait pas large car c'était la première fois qu'un garçon l'embrassait ainsi.

Ils coupèrent au baiser et se regardèrent …

- Euh … dit Caroline

- Voilà ! Fit simplement Sirius

Il partit de la salle commune après lui avoir jeter un dernier regard, les Maraudeurs se regardèrent et James dit …

- Ah ben si, il est stupide !

[xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx]

Plusieurs semaines passèrent depuis l'anniversaire, plusieurs semaines ou ni Sirius, ni Caroline ne s'étaient adressés la parole. Plusieurs semaines que les Maraudeurs tentait de dire à leur ami que c'était simplement un baiser et où les jeunes sorcières tentèrent de faire oublier cet absence que Caroline avait eu devant lui.

Il s'agissait du dernier cours avant les vacances de Noël, tous les élèves préparait leurs sacs pour retourner chez eux puisque ils avaient le train le lendemain matin. Et puis, le bal de Noël avait lieu ce soir donc, ils devaient se préparer également. Pour cela, les professeurs leurs avaient donnés quartier libre toute l'après midi aux étudiants.

En ce moment, les jeunes sorcières étaient dans leur chambre et Lily remarqua que Caroline avait le regard dans le vide et ailleurs puisqu'elle repliait plusieurs fois le même t-shirt.

- Par Merlin ça suffit ! Fit la rousse en lui enlevant le t-shirt

- De quoi ?

- Si tu as un soucis avec Black va le voir et dis lui le fond du problème ! Ajouta-t-elle

- Lily, il y a pas de problème, c'est ça le pire ! Dit Caroline en s'asseyant

- Pourquoi tu dis ça ? Demanda Marlène qui était venu la rejoindre

- Je sais pas, mais quand il m'a embrassé … je … me sentis bien ! Je m'y suis sentis comme un cocon et j'avais l'impression que c'était là qu'était ma place ! J'ai pas de sentiments pour Black mais j'avais un sentiment de bien être ! Mais je suis incapable d'aller le voir et de lui dire mon soucis puisqu'il a l'habitude de faire ce genre de chose avec les filles. Alors a dût oublier !

Dans la chambre d'en face, les Maraudeurs avaient le même problème avec Sirius. Le jeune sorcier était allongé sur son lit ou s'éparpillait ses vêtements et son sac vide à ses pieds ! Il était perdu dans ses pensées !

Depuis un an, il allait passer ses vacances chez les parents de James qui le considéraient comme leur deuxième fils.

- Allé Patmol, tu vas pas en faire tout un drame ! Elle ne t'a pas frapper c'est déjà un bon point ! Dit James

- Si elle ne l'a pas fait depuis plusieurs semaines, elle peut le faire ce soir alors après la rentrée !

- Par Merlin, Sirius, tu dois avoir l'habitude après toutes ces années !

- Merci Queudver mais ça me remonte pas le moral ce que tu dis !

- Avec qui tu vas au bal ? Demanda Remus

- Euh … Jenna Jones de chez les Poufsouffle,

- Alors pense à ta soirée avec Jenna, tu verra le reste après ! Conseilla Cornedrue

- Salon ...

Il fit son sac en quatrième vitesse et ils commencèrent à se préparer, ils passèrent leur tenue de soirée qui était un smoking. Chacun avait sa cavalière : Peter avait Sophia Tate de chez les Serdaigle, James avait voulus Lily mais c'était résolu à prendre Willow Smith afin de voir comment réagirait la jeune rousse et Remus avait demandé à Marlène.

- Queudver, ta tenue est très traditionnelle ! Dit James en souriant

- Ne vous moquez pas, c'est ma mère qui me l'a envoyée. C'était celle de mon père ! Elle est toute moche, farfrelue et … humant l'odeur elle sent l'odeur de ma grand-mère !

- Mais non, un coup de parfum et tour est joué !

Une fois prêt les étudiants devaient descendre à l'entrée de la grande salle. Les Maraudeurs y retrouvèrent leurs cavalières. Remus prit la main de Marlène qui était vêtu d'une robe grise dont les manches et le buste était fait de dentelle sur un tissue pour cacher la poitrine. Puis elle avait une ceinture de toile qui se formait sur son ventre pour se terminer en nœud qui tombait tous le long de ses jambes comme la robe. Elle avait coiffée ses cheveux en un chignon bien compliqué et abordait un maquillage simple.

- Tu es magnifique ! Lui dit-il

- Merci !

Puis vint le tour d'Alice qui arriva au bras de Franck. Il vêtu d'un costume noir avec une rose de la même couleur que la robe d'Alice qui était rose. Deux larges bretelles étaient posées sur ses épaules et remplit de paillette tout comme le buste. Pour ensuite se terminer en plusieurs voiles sur les jambes de la jeune femme. Pour la coiffure, Alice avait opté pour un chignon sur le coté dont des barrette y étaient insérer et un maquillage léger qui s'accordait avec la robe.

Enfin Caroline avança vers son cavalier qui était Daniel Hopkins. Elle portait une robe rouge typique des déesses grecs, des bretelles dont deux nœud tombaient le long de son dos, un ceinture de soie qui laissait le reste de robe volée, la jeune sorcière avait coiffée ses cheveux de manière à ce qu'ils soient bouclé ou ensuite les attacher par une barrette. Pour le maquillage, il était simple avec les yeux ornée d'un eye-liner et d'un rouge à lèvre rouge.

Quand Sirius la vit, il crut qu'il allait faire une attaque car sa cavalière était magnifique certes mais elle avait un peu trop forcer sur le maquillage.

James remarqua son absence de réaction et tourna la tête dans la même direction pour voir Caroline mais il vit tout autre chose.

Lily descendait les marches vêtu d'une robe noir, des manches en dentelle trois quart, le haut de la robe moulait sa poitrine pour ensuite partir en plusieurs voiles sur ses jambe et dévoilant également son dos nu. Elle avait maquillée son visage le plus simple qui soit et avait tout misé sur ses cheveux car vêtu ainsi on remarquait beaucoup plus la couleur de feu de la jeune sorcière. Ses cheveux étaient donc bien lisse lui arrivant à la naissance de la poitrine.

James ne sut retirer son regard de la jeune femme et son cœur s'emballa beaucoup plus fort que l'anormal.

- Eh bien James tu m'écoute ? Demanda Willow

- Excuse moi tu disais ?

- Je disais que nous devrions y allé !

- C'est vrais allons-y !

Les jeunes étudiant s retrouvèrent leurs cavaliers et rejoignirent la grande salle. Le professeur Dumbledore fit son discourt et ouvrit le bal avec le professeur Minerva McGonagall. Puis le reste des professeurs et les étudiants se joignirent à eux.

Plus tard dans la soirée, Caroline alla en direction du bar et entra en collision avec Remus.

- Remus, je suis désolée, dis moi que je ne t'ai pas tâché ?

- Non, tout va bien, rassure toi ! Tu es magnifique toi aussi !

- Merci, et toi très élégant !

- Tu es au bras de qui ?

- Je suis avec Daniel !

- Hopkins ou Kinsella ?

- Hopkins!

- Tu passe une bonne soirée ?

- Plutôt oui et toi ?

- Je suis avec Marlène donc tout va bien !

- Hum hum ! Souria-t-elle

- Par Merlin tu ne vas pas t'y mettre toi aussi ! J'ai déjà Sirius qui m'embête avec ça !

A l'entente du prénom du Gryffondor, Caroline se mordit la lèvre. Mais anticipa la réaction de Remus en lui disant …

- Dis moi est-ce que James à fait exprès de venir avec Willow Smith ?

- Pourquoi cette question ? Demanda-t-il alors qu'il connaissait la réponse

- Lily et elle ne peuvent pas se supporter ! Par ailleurs je pense que je vais perdre mon pari !

- Tu l'a déjà perdu puisque tu avais dis qu'ils seront ensemble avant le bal !

- Ah oui ! Je me demande vraiment ce qu'ils attendent !

- Ça viendra, j'en suis sûr !

- Tu est vraiment optimiste la dessus ?

- Oh oui !

- Bon ben si tu le dis, je ne peux que te croire !

De l'autre coté de la salle, Lily était entrain de danser avec son cavalier qui n'est autre que Eric Fields sous le regard de James. Mais le professeur Slughorn vint lui couper le fil …

- Potter!

- Professeur ? Dit-il en le maudissant intérieurement

- Je n'ai pas eu l'occasion de vous le dire dernièrement mais je vous félicite pour vos notes qui ont bien remontées !

- Oh je vous remercie !

- Continuez ainsi et vous aurez peut-être un bon niveau en potion pour vos ASPICs !

- Je le ferai !

- A la bonne heure !

Le vieux professeur de potion partit en direction du bar afin de se servir un second verre de Whisky Pur Feu. James souffla alors que Lily arriva vers lui.

- J'ai vu que tu discutais avec Slughorn, qu'est-ce qu'il t'a dit ?

- Me féliciter car grâce à toi, mes notes on remontées c'est très bon pour mes ASPICs !

- Tant mieux alors ! Si tu n'as plus besoin de mes cours alors c'est quand tu veux pour arrêter !

- Oh non, justement j'en ai encore besoin ! D'accords, je ne vais pas devenir maître de potion mais ce serai bien que j'ai de bons points dans toutes les matières !

- Mais je peux très bien t'aider James ! Dit Willow en arrivant soudainement

- Willow, nous ne sommes pas dans la même maison et puis nos emplois du temps ne s'accordent pas ! Et puis c'est le professeur Dumbledore qui m'a suggéré de demander à Lily. Répondit-il

- Je vais vous laisser ! Dit-elle en allant vers son cavalier

Tard dans la soirée, les professeurs avaient déjà désertés la grande salle, la musique fut élancer et tous le monde dansait excepté James et Sirius qui avaient été abandonnés par leurs cavalières et se retrouvaient donc dans un coin.

- Regarde nous Cornedrue, nous ne sommes même pas sur la piste de danse comme Lunard et Queudver !

- Au moins, ils s'amusent !

- Oui, si ça peut leur permettre d'avoir une récompense après !

- Pourquoi tu veux a tout prix les caser avec une fille ?

- Parce que ce sont des gars bien … surtout Remus ! Il le mérite tellement ! Répondit Sirius

- C'est clair que celui qui méritent d'avoir une fille c'est Lunard. Mais elle a intérêt d'être … approuva James

- Adorable, avoir le sens de l'humour, qui saura le secouer quand il faut et surtout prête à le comprendre quand ça n'ira pas !

- Je me demande si cette fille existe ?

- Je pense que oui mais faut bien la chercher.

Le silence retomba et Remus s'avança vers eux.

- Tout va bien mon vieux ? Demanda Patmol

- Oui, à vingt-quatre heure de la pleine lune je vais bien … même si je ressens les effets. Répondit-il

- Tu est sûr que tu ne veux pas qu'on vienne chez toi demain soir ? Demanda James à son tour

- Non, ne vous en faites pas, mes parents savent ce qu'il faut faire et puis ma sœur sera de retour pour les fêtes et ça fait longtemps que je l'ai pas vu !

- Bon si tu le dis, mais tu nous écris pour nous dire si ça ne va pas !

- Promit ! Je ne sais pas vous mais je vais allé me coucher, les effets de la plein lune sont la et ça me fatigue plus vite !

- Je vais t'accompagner je pense. Dit James

- Et moi faire un tour dehors. Annonça Sirius

- Toi tu devrai parler avec Caroline, et tous lui dire ! Dit Remus

- Lui dire quoi ?

- Tu sais très bien quoi par ailleurs James toi aussi tu devrai parler avec Lily.

- Pas ce soir, la sangsue qui me sert de cavalière ferai un malheur si elle me voit pas dans la salle et je suis trop crever pour faire de l'humour afin de me défendre.

Ils se levèrent James prévenu Willow qui ne l'écoutait d'un seule oreille et Remus prévenu Marlène. Compréhensible, Marlène lui souhaite bonne nuit.

- Tu as prévenu Willow ?

- Oui et toi Marlène ?

- Oui !

Ils allèrent en direction de leur salle commune alors que Sirius leur souhaita bonne nuit alla dehors prendre l'air. Il pensa au baiser qu'il avait donné à Caroline mais ce qu'il le perturbait, c'était qu'elle ne l'avait ni repoussé ni intensifiait le baiser. Et puis il s'attendait à recevoir un gifle de sa part comme Lily en donnait à James quand celui-ci allait trop loin dans leurs blagues. Il s'assoit sur un banc et regarda droit devant lui.

- Sirius tout va bien ? Demanda une voix féminine

- Oui oui Evans tout va bien.

- Tu vas trouvé ça bizarre mais je ne te crois pas. Il y a sept ans j'ai rencontrer un garçon qui te ressemblait beaucoup mais il était de nature joyeuse, prêt à faire tourner le château en bourrique et puis insupportable sur les bords. Dit Lily en s'asseyant à côté de lui. Tu veux en parler ?

- Non, si je te dis que à cette période de l'année je me demande comment j'aurai finis si je ne m'étais pas enfuis de chez moi l'an dernier est-ce que tu le prendrai pour la véritable raison ?

- Non mais si tu as voulus partir de chez toi c'est parce qu'il le fallait ! Je ne sais pas comment est ta famille mais je pense que tu es partis c'est parce que tu n'en pouvais plus de l'atmosphère familiale et que ça aurait pu te détruire pour construire un avenir.

- Si tu le dis !

- Ne regrette pas le passé car il existe plus mais concentre toi sur l'avenir car tu as encore plusieurs possibilités qui te sont offerte !

- Je ne te savais pas si …

- Psychologue ?

- « Psycho... » quoi ?

- C'est une qualité qui est devenu un métier chez les moldus. Écouter les gens et leur donner parfois certaines réponses à leurs questions.

[xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx]

Le départ pour les vacances de Noël avait commencé, les étudiants qui rentraient chez eux prenaient la direction du Poudlard Express escorté par Hagrid, le garde chasse. Ils donnèrent leurs bagages aux contrôleurs et allèrent vers le wagons qui le wagon qui leur étaient attribué.

- Caroline, cesse de stresser pour rien !

- Lily tu connais mon père tout aussi bien que moi ! Il lit en moi comme dans un livre ouvert et il va forcément voir que quelque chose ne va pas. Si il découvre que c'est à cause de Sirius, il est capable de me demander de le rencontrer, de lui dire, prenant une voix d'homme, « si tu fais du mal à ma fille tu es mort », reprenant sa voix normale, et puis il me balancera une plaquette de beurre.

- C'est à moi qu'il a lancé une plaquette de beurre toi, tu a reçut un coussin !

- Et puis ma mère sera tellement heureuse qu'elle serai capable de le crier sur les toits et ma sœur ne vas arrêter de me charrier !

- Ce serai cool, de rencontrer tes parents ! Dit Alice

- Oh non, croyez moi, ils vous traumatiseront ! Demandez à Lily !

- Non ses parents il sont cool, un peu fou sur les bords mais tellement géniaux !

- Tu m'aide pas la. Dit-elle à sa meilleure amie

Caroline continua de se plaindre de ses futurs vacances jusqu'à qu'elle heurta Sirius. Ils se regardèrent dans les yeux ne sachant pas quoi dire ! Caroline baissa la tête et fonça à l'intérieur du wagon pour trouver un compartiment de libre.

- Bonne vacance Hagrid ! Lança James au garde chasse

- Bonne vacance à toi aussi James ! Lui répondit-il

Durant le trajet, l'animation du retour à la maison était à son comble. Tous les sorciers étaient heureux de quitter le château pour deux semaines, dans chaque compartiments on parlait du programme prévu de ces vacances surtout concernant le nouvel an. Dans le compartiment des filles, la conversation était animé puisque Caroline appréhendait toujours les retrouvailles avec son père.

- Si je suis toujours vivante dans deux semaines faudra fêter ça !

- Oh nan je ne me suis pas encore remise de la dernière fête. J'ai besoin d sommeil ! Dit Marlène en baillant. Cette fin d'année à été marqué par de nombreuses fêtes je trouve !

- C'est vrais Halloween, bal de Noël et l'anniversaire de Black. Vous pensez que c'est normal ? Demanda Alice

- A mon humble avis, les professeurs acceptent ces degré de fêtes car ils savent que l'an prochain les Maraudeurs ne seront plus là pour amuser la galerie ! Dit Lily en rigolant. Ils seront « débarrassés » définitivement d'eaux et de leur blagues !

Les filles la suivirent dans son hilarité et Caroline oublia pour le reste du trajet l'histoire avec Sirius.

Dans le compartiment voisin, les Maraudeurs étaient silencieux afin de permettre à Remus d'avoir l'esprit calme puisqu'il ressentait de plus en plus les effets de la pleine lune qui avait lieu le soir même. Ils vaquèrent chacun dans une occupation calme. Sirius lui lisait la Gazette du Sorcier qui n'apportait malheureusement pas de bonnes nouvelles : « Une nouvelle attaque de mangemorts à travers la communauté magique et beaucoup d'aurors avaient de pain sur la planche. Aussitôt le Ministre de la Magie réagissait en employant de nouvelles mesures de sécurité établit avec ses homologues des autres pays. De plus il avait donné l'ordre d'agrandir la prison d'Azkaban. »

- Par Merlin, le Ministre Minchum ne rigole plus et n'a pas chômé durant ces quatre mois. De nouvelles consignes de sécurité seront mit en vigueur dés la nouvelle année et il agrandit Azkaban. Dit le jeune sorcier

- Pourquoi cela ? Demanda Remus

- Il y a encore eu une attaque des toutous de Face de Serpents et Minchum s'est directement opposé en envoyant limite tous les aurors du pays !

- Je me demande jusqu'où cette guerre va allé ? Ça dure depuis un bon moment déjà ! Imaginez que nous sommes la génération qui devront se battre contre Vous-savez-qui ! Dit James

- Nous sommes cette foutue générations, c'est une certitude ! Affirma Sirius. Je serai le premier à me battre si il le faut !

- Alors on est deux Patmol ! Dit Lunard !

- Trois ! Ajouta James

Les trois amis attendaient la réponse de Peter qui s'était à nouveau remit le nez dans sa lettre. Mais en sentant le regard de ses amis, il répliqua aussitôt.

- Moi aussi, je vous rassure ! Dit-il

Le train arriva sur la voie 9-3/4 de la gare de King Cross à Londres. Tous les élèves descendirent du train en vitesse impatient de retrouver leur famille. Lily et Caroline firent leur au revoir à Marlène et Alice qui se dirigèrent vers leurs parents et s'approchèrent du passage pour aller dans le monde Moldu mais James cria …

- Evans!

La concernée se tourna en sa direction et fit face à James.

- Qu'est-ce qu'il y a ?

- Rien de grave mais je voulais t'offrir ceci ! Dit-il en lui donnant un paquet. C'est pour te remercier de m'aider pour les cours de potion

Lily ouvrit le paquet et y découvrit un collier dont le pendentif était un Vif d'Or. Elle craqua tout de suite sur le bijoux et remercia James en lui adressant un sourire.

- J'espère qu'il te plaît ?

- Beaucoup ! Répondit-elle

- Je suis content alors. Bon je vais allé rejoindre mes parents et Sirius !

- Merci pour le cadeau. Dit-elle en lui embrassant la joue

Ils partirent chacun de leur coté, les filles traversèrent le mur et aussitôt une tête brune s'élança vers elles se jetant dans les bras de Caroline qui la réceptionna en souriant.

- Sara, qu'est-ce que tu m'as manqué ! Dit-elle à sa petite sœur

-Toi aussi, je sais que je le dis à chaque fois mais la maison n'est plus pareil sans toi. Répondit-elle

Sara Bernard était âgée de 13 ans et ressemblait peu à sa sœur puisqu'elle avait hérité des trait britannique alors que Caroline avait les traits de ses origines françaises. Sara avait tout comme sa sœur les cheveux brun mais avec des yeux bleu. Contrairement à son aînée, elle avait pas de capacités à exercer la magie mais s'extasiait en écoutant la vie que mène sa sœur à Poudlard.

- Salut Lily ! Dit-elle la jeune rousse

- Salut, mes parents sont avec les tiens ?

- Oui, ils nous attendent à l'entrée de la gare. Et ta mère trépigne d'impatience de te voir !

- Comme d'habitude j'ai envie de dire !

- Ne la faisons pas attendre plus longtemps alors !

Les trois jeunes moldu allèrent à l'entrée de la gare King Cross. Charles et Elizabeth Evans serrèrent leur fille cadette dans les bras, de même pour Patrick et Henriette Bernard. Puis les deux jeunes sorcière eurent la surprise voir leurs amis moldus.

- Qu'est-ce que vous faites la ? Demanda Caroline

- On voulait vous faire la surprise en accompagnant vos parents à la gare. Et puis vous nous manquez, c'est dommage que vous soyez pas au même lycée que nous ! Dit Ella Anderson

Ils avancèrent en direction des voitures et les filles promirent de venir passé une après-midi avec eux afin de rattraper ces quatre mois.

- On se voit au nouvel an alors ? Demanda William. J'ai réussi à avoir la maison

- Pas de soucis ! Dirent-elles

Leurs amis partirent et les jeunes sorcières se regardèrent.

- Encore heureux qu'ils n'ont pas voulus accompagné ma sœur jusqu'au passage. Dit Caroline

- C'est clair, on se revoit vite ?

- Ben oui comme toujours !

En passant la porte de la maison de son enfance, Lily sourit et monta directement dans sa chambre pour y poser son sac et son manteaux sur le lit. Puis elle redescendit afin de profiter de ses parents. Mais en arrivant dans le salon, elle rencontra sa sœur et son futur beau-frère. Par politesse qui lui fit un mal au cœur, elle les salua.

- Bonjour Pétunia, bonjour Vernon !

- Bonjour Lily ! Répondit son aînée

- Bonjour, comment allez-vous ? Demanda-t-il

- Très bien, Vernon je vous ai déjà plein de fois que vous pouviez me tutoyer !

- Je ne veux pas paraître grossier ! Répondit-il

- Tu l'es déjà de toute façon ! Pensa-t-elle. Comme vous voudrez.

Elle prit la direction de la cuisine afin de s'éloigner de lui. Vraiment, elle pensait que sa sœur aînée méritait beaucoup mieux que ce gros balourd. En arrivant dans la pièce, elle vit sa mère aux fourneaux, s'approcha d'elle et la prit dans ses bras afin de sentir cet amour maternelle qui lui avait manqué.

- Tu as défais ton sac ma chérie ? Demanda Elizabeth

- Pas encore, je le ferai plus tard. Tu m'as manqué maman. Dit-elle

- Toi aussi ma douce. Tu veux bien m'aider ?

- Bien sûr ! Vernon mange à la maison ?

- Oui, et nous passons Noël avec ses parents afin de discuter des détails pour le mariage de ta sœur.

- Génial ! Dit Lily peu ravi

- Lily, je sais que tu ne l'apprécie pas mais essais de faire un effort. Il va bientôt faire partit de la famille ! S'il te plaît ma douce fais le pour moi !

- D'accords, mais ne comptez pas sur moi pour participez à la conversation !

- Je m'en doutais ! Dit sa mère en levant les yeux au ciel

Lily aida sa mère à préparer le repas ainsi que le dessert et termina en mettant la table. Quand le repas fut servit, la jeune sorcière apprit que le mariage était prévu pour 19 avril, soit quelques semaines avant les ASPICs. Elle ferai donc une demande à Dumbledore de pouvoir d'y rendre mais elle connaissait déjà la réponse qui sera positive. Puis une question la tourmenta.

- Qui seront tes demoiselles d'honneur ?

- Victoria et Maria. Répondit Pétunia en la regardant froidement

En entendant la réponse, Lily se sentit effondrée de savoir que sa sœur ne voulait même pas d'elle comme demoiselle d'honneur mais elle ne montra aucun signes devant ses parents et retourna dans son mutisme.

Quand le repas fut terminé, Lily se leva et alla dans sa chambre afin de défaire son sac tout en ayant les larmes aux yeux. Puis elle se mit en pyjama, alla dans la salle de bain pour se démaquiller, se laver les dents et se mouiller le visage. En sortant, elle croisa sa sœur.

- Pétunia ! Appela-t-elle

- Quoi ?

- Si tu as besoin d'aider pour trouver des robes pour tes demoiselles d'honneur ou bien me demander mon avis sur un détails, je suis toujours là !

- Merci mais Maria et Victoria remplissent très bien leurs rôles et puis je ne souhaite pas qu'un monstre vienne me porter malheur dans mes préparatifs ! Dit-elle hautainement

- Pétunia, je te l'ai déjà dis, je ne suis pas un monstre !

- Pour moi tu es et tu sera toujours un monstre qui possède des dons malveillants !

- Des dons que tu aurai apprécier il me semble, car si je ne m'abuse tu as même envoyer une lettre au professeur Dumbledore afin qu'il t'accepte dans son école mais tu es repartis bredouille. Et depuis ce jour me traite de façon ingrate ! Répliqua la cadette des Evans

- C'est bien vrais mais je suis tout de même heureuse que cela fut refusé car je n'aurai pas aimer être un monstre comme toi !

- Je ne suis pas un monstre ! Articula Lily

- Si tu en es un ! Cria-t-elle. Alors durant le dîner de Noël ou bien durant le mariage je t'interdit de t'approcher de moi. Est-ce clair ?

- Pétunia voyons ? Intervenu Charles Evans. Comment ose-tu ? Tu n'as pas honte de dire des mots aussi dures à ta propre sœur ?

- Je suis désolé papa mais je suis incapable d'idolâtrer ma sœur comme vous le faites maman et toi !

- Ça suffit je vais me coucher ! Dit Lily en s'enfermant dans sa chambre et pleurant

[xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx]

Dans la communauté magique, la neige recouvrait tous le paysage en cette belle matinée à quelques jours de Noël, une femme de la trentaine s'approcha d'un imposant manoir. A l'allure élégante, ses cheveux brun doux étaient tirés en un chignon compliqué et ses vêtements paraissait stricte mais elle voulait faire bonne impression devant la famille vivant dans le manoir. Devant la porte elle frappa trois coups un elfe lui répondit.

- Bonjour c'est à quel sujet ? Demanda l'elfe

- Bonjour, je souhaite parler avec ta maîtresse, est-elle disponible ?

- Entrée, je vais voir si elle peut vous recevoir. Et vous êtes ?

- Andromeda Tonks!

L'elfe la laissa entrer et lui demanda d'attendre afin qu'il aille chercher sa maîtresse qui se trouvait dans le bureau.

- Veuillez me pardonnez maîtresse de vous déranger. Dit-il en s'inclinant

- Qui a-t-il Hoha ? Demanda la maîtresse des lieux en levant son nez du dossier qu'elle traitait

- Une dame répondant au nom Andromeda Tonks désirerait vous voir !

- J'ai beaucoup de travail qui m'attends … installe la dans le salon principal, propose lui un thé, je vais la recevoir dans quelques minutes ! Ordonna-t-elle

- Bien maîtresse. Dit-il en s'inclinant

L'elfe disparut pour revenir à l'entré où Andromeda patientait silencieusement. Quand il apparut devant elle elle lui donna toute son attention.

- Ma maîtresse va vous recevoir dans quelques minutes, veuillez me suivre !

La sorcière suivit l'elfe jusqu'au salon, s'installa sur le canapé après avoir retirée sa cape d'hiver et la poser sur ses genoux.

- Madame voudrai-t-elle un thé ?

- Avec plaisir ! Répondit-elle

Aussitôt dit, aussitôt fait, Hoha fit apparaître deux tasses, une tellière et sucrier et servit la visiteuse qui le remercie d'un hochement de tête avant de disparaître dans les cuisines. Quand la maîtresse des lieux arriva, Andromeda posa sa tasse et se leva.

- Je ne penserai jamais qu'un autre membre de la famille Black entrerai dans ma demeure ! Dit-elle en lui serrant la main

- Veuillez m'excuser de vous importuner Madame Potter ! S'excusa-t-elle

- Ce n'est rien asseyez-vous je vous en pris, que me vaut le plaisir de votre visite ?

- C'est à propos de mon jeune cousin Sirius Black. J'ai apprit par le biais d'une de ses lettres qu'il avait trouvé refuge chez vous après avoir fuit le manoir de ses parents. Je sais que cela est tardif mais j'ai une petite fille en bas-âge et elle me demande beaucoup de temps.

- Je comprends, en effet Sirius est arrivé chez nous un soir suite à une énième violente confrontation avec ses parents, nous n'avons pas hésité une seule seconde et nous l'avons accueillit sous notre toit.

- C'est très aimable à vous. Néanmoins, avec votre permission je désirerais qu'il passe les fêtes de fin d'années avec mon époux et ma fille. Comme lui, j'ai été bannit de la famille Black …

- … pour avoir épousé en noce un né-moldu ! Termina Magdalena Potter. J'en ai entendus parler !

- C'est cela, et depuis le jour où j'ai apprit qu'il faisait partit de la maison Gryffondor je lui apporte tout mon soutient afin qu'il passe de bonnes années dans cette maison. Moi même je n'ai pas appartenu à la maison Serpentard comme tous les membres de notre famille insensée.

- Je comprends, en ce moment Sirius et mon paresseux de fils dorment à point fermés mais je peux allé les faire réveiller ! Hoha ?

- Oui maîtresse ? Demanda l'elfe en apparaissant

- Va donc réveiller James et Sirius, ils ont assez dormit comme cela et puis dis leur de venir au salon le plus vite possible !

- Bien maîtresse. Répondit Hoha en s'inclinant avant de disparaître

Les deux femme reprirent le cours de leur conversation en passant par la profession d'Andromeda, par sa fille Nymphadora âgée de trois ans.

Puis elles entendirent une voix mal réveillée qui hurlait à travers le manoir.

- Hoha sans rire tu m'a réveillé au beau milieu d'un rêve avec une jolie fille ! Tu es insupportable quand tu t'y mets ! Fait chier !

- Quel est ce langage que mon fils emploi ! Fit Magdalena outrée

Andromeda sourit face à la scène et reprit un peu de son thé. Quelques minutes plus tard, elle furent rejoint par James et Sirius avec encore l'esprit endormit.

Ils les saluèrent rapidement et quand le jeune homme vit sa cousine qui lui souriait, il se réveilla pleinement.

- Dromeda?

- C'est bien moi ! Enfin je pense ?

Sirius la prit dans ses bras et elle lui rendit son étreinte.

- Qu'est-ce que tu fais ici ? Demanda-t-il

- Je suis venu afin de voir si Madame Potter accepterai que tu passe les fêtes de fin d'année avec nous. Et si tu le souhaite également !

- Pour ma part, cela ne me dérange pas ! Fit savoir Magdalena

- J'en serai plus que ravi ! Tu es la seule cousine que je préfère !

- J'espère bien !

- Vous êtes sûr que ça ne vous dérange pas Madame Potter ? Demanda Sirius

- Pas du tout, même si tu fais partis de la famille Potter, tu as le droit de voir les membres de ta famille avec qui tu as de bonnes relations !

- Bien je vais préparer mon sac !

- Je vais t'aider ! Proposa James

- Oh non jeune homme tu vas m'expliquer pourquoi ô Merlin tu as un langage aussi vulgaire ?

- Tu m'as entendu ? Demanda son fils gêné

- Malheureusement mon fils, tu vas apprendre à parler plus poliment quel que soit les circonstances et tu ira t'excuser auprès d'Hoha pour avoir juré contre lui !

- Bien maman !

- Et après Sirius et toi iriez prendre votre petit déjeuner !

Les deux jeunes sorciers allèrent dans leurs chambres respective afin de s'habiller, de préparer le sac de Sirius pour ensuite redescendre prendre leur petit déjeuner et James en avait profité pour s'excuser auprès de son elfe de maison.

Quand ils eurent terminé, Sirius remercia Magdalena et James pour leur accueille ainsi que Andromeda qui les salua poliment. Les deux cousins partirent du manoir Potter et transplanèrent dans la maison des Tonks où Ted les attendait dans le salon journal en main.

- Nous y voilà, fais comme chez toi Sirius ! Donne moi ton sac je vais te le monter et te préparer la chambre d'ami et je réveillerai par la même occasion Nymphadora ! Informa Andromeda. Mais avant cela !

D'un coup de baguette, Andromeda changea de tenu pour une tenue bien plus souple et ou elle était à son aise. Elle montra la direction du salon à son jeune cousin qui le suivit et il rencontra Ted.

- Bonjour Ted ! Dit-il

- Sirius, tu as pu venir ?

- Oui !

- Je suis bien content et Nymphadora le sera aussi !

- La dernière fois que je l'ai vu, elle n'avait seulement qu'un an !

- Oh mais ta cousine lui parle beaucoup de toi et elle ne cesse de vouloir te voir !

Au même moment des petits réguliers se firent entendre ainsi qu'une voix demandant d'attendre pour descendre les escaliers. Andromeda arriva avec sa fille de trois ans dans les bras. La petite fille voyant le nouveau venu, se précipita pour allé au sol et courir vers lui.

Sirius prit sa petite cousine dans ses bras et la fit sauté en l'air la faisant éclater de rire.

- Sirius je te pris de ne pas l'exciter dés maintenant ! Dit-elle en donnant un biberon de lait à sa fille

- On jouera ensemble plus tard petit monstre, d'accords ?

- 'cords ! Fit la fillette

Il la posa au sol et Nymphadora alla se placer sur le canapé, Sirius regarda sa petite cousine d'un œil tendre !

- C'est fou comme elle a grandit, elle commença te ressembler de plus en plus malheureusement Dromeda !

- Je le dois le prendre comment ? Demanda-t-elle faussement outrée

La journée se passa rapidement et Sirius avait jouait avec la petite fille dans le jardin avec la neige sous le regard attentif de Ted qui était avec eux et de Andromeda qui était dans la cuisine à préparer le repas avec l'aide son elfe de maison : Jupius.

En levant la tête vers le jardin, elle vit les deux hommes discuter alors que Nymphadora grimpait aux arbres !

- Par Merlin, Ted regarde ta fille ! Se dit-elle à voix haute

Mais au contraire, son cousin et son époux l'encouragèrent à grimper plus haut ce qui affola la jeune mère. Elle posa le torchon sur le plan de travail et alla dehors à son tour. Quand Ted vit sa femme arrivé, il sut que son heure avait sonné !

- Je suis un homme mort !

- Pourquoi ? Demanda Sirius

- Ta cousine arrive !

- Nymphadora Tonks descends de cet arbre immédiatement ! Fit la voix sévère d'Andromeda. Sirius va l'aider je te pris !

Sirius prit un balais et vola jusqu'à la petite fille qui alla joyeusement dans ses bras et retourna au sol.

- L'heure de la récréation est terminée petit monstre !

- Par Merlin, Ted, tu aurai pu l'empêcher ! Dit-elle à son mari

- Notre fille grimpe partout où elle va ! Elle ne risquait rien, Sirius à lancer un sort en cas de chute elle puisse atterrir sur un matelas. Tu était exactement la même lorsque nous nous sommes rencontrés !

- Tout de même Ted, j'avais plus de dix ans ! Se défendit-elle en croisant les bras

Ted, sourit et la prit dans ses bras afin de s'excuser ce qu'elle accepta à moitié.

- Je vais allé continuer la préparation du repas, profite de ton cousin ! Lui dit-il

Il partit direction l'intérieur et Andromeda regarda son cousin jouer avec sa fille qui riait aux éclats faisant sourire la mère qu'elle était. Voir sa fille avec un grand sourire aux lèvres était ce don elle avait toujours rêver puisque Sirius et elle avait grandit dans une famille qui souriait très peu voir pas du tout.

Elle ne regretta en rien sa vie actuelle car, elle n'aura pas supporter que sa fille se fasse traiter de manière indifférente par ses grands-parents ou voir même ses tantes.

- C'est définitivement ta fille ! Dit alors Sirius en la faisant revenir à elle

- C'est ce qu'on me dit effectivement !

[xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx]

- Lily, ta sœur est une garce, pourquoi tu ne veux pas l'admettre ? Demanda Caroline

- Je ne sais pas mais … c'est ma sœur et je l'aime malgré tout ! Répondit la rousse

Les deux amis faisaient du shopping avec leurs amies Ella et Sandy. Elle préparait le nouvel an qui aurait lieu d'ici quelques jours avant qu'elle ne partent pour Poudlard quelques jours plus tard. Elles en profitaient également pour acheter des cadeaux de Noël à leur famille.

- Caro a raison Lily, te traiter de monstre est horrible … même si je ne sais pas pourquoi ! Dit Eva

- Moi non plus je te rassure ! Renchérit Sandy. Je me demande pourquoi vous ne vous supportez plus alors qu'avant vous étiez toujours à rire l'une et l'autre.

- C'est suite à une dispute d'après ce que Lily m'a dit mais elle refuse me donner la raison. Dit Caroline alors qu'elle la connaissait parfaitement

- Je pense que vous devriez en parler sérieusement sans aucune arrière pensée ! Ça peut toujours s'arranger ! Dit Ella

- Ella et son optimisme m'avais manqué ! Dit Caroline en souriant

- J'ai déjà essayée mais ça n'a pas fonctionné !

- Je suis sûre que si elle t'invite à son mariage c'est uniquement pour faire bonne impression auprès de tes parents ! Fit Sandy

Cette dernière phrase fit que la jeune rousse se stoppa sur sa route au milieu du trottoir de Londres. Elle ne pouvais accepter le fait que si son aînée l'invitait à son mariage c'était par pur pitié ! Lily serra les poches qu'elle avait dans la main les faisant devenir plus blanche que le froids l'avait déjà fait.

Ne sentant plus qu'elle les suivaient, ses amies se tournèrent en sa direction surprise …

- J'ai dis quelque chose qu'il ne fallait pas ? Demanda Sandy mal à l'aise

- Je crois qu'elle n'avais jamais pensé ce que tu viens de dire ! Répondit Caroline

- Lily, je suis désolé ! S'excusa Sandy

- Ce n'est rien, c'est juste que … je n'avais pas cette vision des choses ! Dit-elle. Elle est beaucoup plus … brutal mais …

Et elle fondit à nouveau en larmes, ses amies la prirent dans leurs bras comme à chaque fois qu'elle revenait dans le monde dans lequel elle est née. Elles allèrent dans un café histoire de la calmer pour ensuite se séparer.

- Je ne sais pas ce que c'est mais c'est sûr que ça doit être dur d'entendre ce qui pourrais être une vérité ! Lui dit Caroline

- Et c'est ça qui me fais mal, c'est la vérité pure et dure ! Pourtant je donnerai tout pour que Pétunia et moi retrouvions notre complicité d'avant.

- Seulement, tu n'as plus rien à faire c'est à elle de changer les choses, tu as fais ta part du marché et tu ne t'ai pris que des mur maintenant c'est à elle de venir vers toi ! Écoute n'y pense plus et profite de tes parents car après tu ne le verras pas avant la remise des diplômes ! Dit Caroline en la prenant dans ses bras. Tu veux venir à la maison ce soir ?

- Non, on la rencontre avec les parents de Vernon ainsi que sa sœur.

- Et tu vas passer Noël avec eux !

- Je me fais une grande joie !

Quand Lily arriva chez elle, elle alla dans sa chambre posé ses sacs avant que ses parents ne les voient. Puis elle se changea pour les invités d'honneur qui ne devrait pas tarder à arriver.

Elle termina de se coiffer quand la sonnette retentit. Elle sortit e sa chambre afin de se présenter à la famille Dursley.

- Monsieur et Madame Evans, je vous présente mes parents Harvey et Betty et voici ma sœur Marjorie. Présent Vernon

- Nous sommes ravis de faire votre connaissance ! Dit Elizabeth. Je suis Elizabeth Evans, mon époux Charles et notre fille cadette Lily !

- Enchanté !

Ils passèrent à table où Pétunia et Lily aidèrent leurs mère. Quand elles furent seules toute les deux dans la cuisine, Pétunia s'appuya sur le plan de travail.

- Oh mais quelle plaît ! Dit-elle en chuchotant

- De qui tu parle ? Demanda Lily sur le même ton

- De Marjorie !

- Pourquoi ?

Les sœurs Evans se regardèrent en silence et Pétunia abaissa les épaules en signe de détente.

- Je suppose que je peux te considérer comme ma sœur durant un court instant !

- Si tu le souhaite !

- Elle ne cesse de faire des sous-entendu afin de me rabaisser et cela m'exaspère !

Lily nota avec bonheur qu'elle était d'accords avec son aînée, la sœur de Vernon ne semblait pas être une personne agréable et surtout elle ne cesse de comparer les gens à des chiens !

- Dis-toi que quand tu sera mariée, ton opinion comptera beaucoup plus pour Vernon que le sien ! Tenta de rassurer Lily

- Je l'espère !

[xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx]

James fut tiré de son sommeil par un léger bourdonnement dans les oreilles, il passa donc sa tête sous l'oreiller afin de faire taire ce bruit mais il sentit immédiatement des picotements sur son bras semblable des aiguilles. Il décala le coussin et vit un petit Père Noël voler autour de lui. Encore un coup de sa mère pour le réveiller comme il se doit. Il attrapa le jouet volant et l'arrêta.

Puis il regarda l'heure et vit qu'il était neuf heure trente du matin, il souffla d'exaspération et se leva à contre cœur passant un pull afin de ne pas avoir froids malgré la chaleur dans le manoir. Il avança ensuite vers sa fenêtre qu'il ouvrit d'un coup de baguette et laissa la lumière entrer … ce qui l'aveugla au passage.

Il jure intérieurement de son « idiotie » mais s'y habitua très vite afin de regarder le temps qu'il faisait.

Devant lui s'étendait un vaste paysage couvert d'un épais manteau blanc. Il avait toujours adoré la neige et il remarqua avec amusement qu'elle continuait à tomber par centaines. Il se demanda à cet instant si dans le monde moldu, il y avait également de la neige pour Noël ?

Puis il descendit rejoindre ses parents dans le salon, il salua au passage Hoha et entra dans la grande pièce.

- Bonjour ! Dit-il en embrassant ses parents

- Bonjours fils. Répondit Gideon

- Tu as bien dormit ? Demanda Magdalena

- Dormir oui mais être réveiller par un vieux Père Noël qui date du siècle dernier moins. Plaisanta-t-il

- Tu n'as cas te coucher plutôt au lieu de faire je ne sais quoi ! Répliqua-t-elle

- Maman, je suis en vacance, un peu de compassion serai la bienvenue ! Fit-il mine de pleurer

- Hum, c'est cela moque toi mon fils ! Bon je passe à un autre sujet, Joyeux Noël !

Magdalena leur tendit leur cadeaux où père et fils prirent avec plaisir tout en donnant ceux de la maîtresse de maison. D'un claquement de doigts, Hoha fit entendre de la musique à travers le manoir afin que l'esprit de Noël soit plus présent qu'il ne l'est déjà.

A sa grande surprise, James eut un nouvel équipement de Quidditch de la part de son père et des tickets pour assister au match Hollande Grande-Bretagne qui se déroulera durant l'été.

- Merci beaucoup ! Dit-il à ses parents

- Tu pourras y aller avec qui tu voudra. L'informa Magdalena en se rendant à la cuisine suivit d'Hoha

- Tu peux y aller avec cette jeune fille … comment s'appelle-t-elle déjà ? Demanda Gideon

- Lily ?!

- C'est cela ! Confirma son père

James fit apparaître un léger sourire sur son visage car son père avait bien vu que son fils était sous le charme de la jeune sorcière, quand il rentrait à la maison pour passer l'été. Et le statue de Lily en née-moldu ne le dérangeait aucunement. Il savait à peut-près toutes les péripéties que son fils vivait tout en se moquant gentiment de lui. James baissa le regard et répondit franchement …

- Elle n'apprécie pas vraiment le Quidditch, pour elle c'est trop dangereux et imprudent. On pourra toujours y aller tous les deux ? Ça te rappellera de bons souvenirs ! Proposa-t-il

Lors de sa jeunesse, Gideon Potter avait été batteur dans une grande équipe mais il avait décider d'arrêter afin de profiter de sa famille quand il avait apprit que James allait venir au monde. Parfois sa jeunesse lui manque mais il ne regrettait rien, et puis il se rattrapait en allant voir James jouer quand cela lui été possible à Pourdlard

- Ce sera avec plaisir et réserve moi un place quand tu jouera la prochaine fois !

- Tu pourra même venir lors de la finale, car je compte faire gagner Gryffondor pour la troisième fois avant que je sois diplômé. Et puis de quoi laissé ma marque quand je quitterai Poudlard au plus grand bonheur des professeurs … la marque Potter qui restera jusqu'à que la nouvelle génération arrive et remettent le bazars ! Dit-il en levant au ciel

- Par la barbe de Merlin tu es incorrigible ! Par ailleurs, nous avons reçut un hiboux de la part du professeur McGonagall nous informa que tu t'es battu avec un de tes camarades. Qu'est-ce qui t'as pris ?

- J'étais sur les nerfs et puis il me cherchait donc il a réussi à me trouver !

- Tu vas me dire la véritable raison n'est-ce pas ? Insista Gideon

Même si il adore ses parents, James voulait avoir son petit jardin secret concernant les Maraudeurs et leurs secrets. Il leur cache même ses nuit nocturne afin d'accompagné Lunard et qu'il a la capacité de se transformer en animagus. Il regarda son père et sourit tout en grimaçant.

- Comme tu voudras. Dit Gideon. Sinon avec cette Lily tu en es où ? Ajouta-t-il en souriant

James sourit et répondit à la question de son père en racontant ses aventures pour entrer dans les bonne grâces de Lily ce qui se résolvait par une gifle la plus part du temps. Et Gideon rigola en apprenant cela.

Du coté Moldu, Caroline était avec sa sœur au pied du sapin en déballer leurs cadeaux sous le regard attendrit de leurs parents.

- « Apprendre le français facilement » ? Pourquoi faire ?

- A ce que je sache, ton père est né en France et a donc de la famille la-bas, ce sera un bon point pour toi d'apprendre cette langue. Dit sa mère

- Dites plutôt que tante Jackie va bientôt venir. Rigola Caroline

- Touché, mais ta mère à raison, si tu veux trouver un travail dans le monde sorcier tu pourras toujours te vanter et dire que tu sais parler une autre langue ! Surtout le français qui est une langue enrichissante ! Dit son père

- Je m'y penchera dessus donc et je deviendrai une parfaite française.Dit-elle en prenant un accent français. Et puis je pourrais allé à Paris sans que la langue soit une barrière !

- Parfait ! Dit Patrick en français pour reprendre ensuite l'anglais. Bon je vais allumer la cheminée …

- Laisse moi faire

Caroline prit sa baguette et fit sortir des flammes qui terminaient leur course dans la cheminé et qui émana une chaleur dans toutes la maison.

Chez les Lupin, Remus et sa sœur de quinze ans Lizbeth jouaient au échecs et la jeune fille gagnait haut la main malgré que son frère soit un très bon joueur.

- J'ai pris un peu la grosse tête en gagnant contre Sirius à chaque fois. Tu as très bien suivit mes conseils ! Dit-il fièrement

- L'élève à dépasser le maître. Répondit-elle en souriant

Depuis son retour, Remus profitait de sa petite sœur vu qu'elle suit des cours à l'école de Beaux Bâtons en France. Les enfants Lupin s'adoraient et se protégeait l'un l'autre. La pleine lune avait été pénible pour chacun d'entre eux mais les époux Lupin avaient sus gérer la situation et Lunard ne fit de mal ni à ses parents ni à sa petite sœur.

Peter quant à lui l'ambiance était morose car il se trouvait seul avec sa mère à dîner en silence. La famille Pettigrew fêtait rarement Noël depuis la mort du père de Peter quand celui-ci avait quatre ans. Mais sa mère s'efforçait de lui préparer un bon repas et de lui offrir de beaux cadeaux en cette période de l'année.

Chez les Evans, ceux-ci recevaient à nouveau les Dursley et Lily cacha son désarroi car la sœur de Vernon était de plus en plus insupportable et c'est dans ces moments la que les sœurs Evans, bien qu'ils soient peu, étaient proches. Parfois Pétunia regardait Lily d'un regard qui voulait dire « par pitié qu'elle se taise ! » et Lily tente de l'encourager d'un pincement de lèvres.

Pour Sirius, le jeune homme avait passé le plus beau Noël de son existence car pour la première fois de sa vie il sentait qu'il faisait partie de sa véritable famille … même si il considère les Potter comme tel mais Andromeda faisait tout pour qu'il soit heureux.

Il jouait beaucoup avec sa petite cousine et passait beaucoup de temps avec Ted et se remémorait certains souvenir heureux de son enfance qu'il avait passé avec sa cousine préférée. C'est lors des moments comme ça que Sirius demanda le silence à table et se leva en ayant sa coupe de champagne en main.

- Je ne sais comment vous remercier à tous les deux de m'avoir accepté pour les fêtes de fin d'année. Je sais que je peux toujours compter sur vous comme vous vous pouvez compter sur moi à l'avenir. Vous êtes ma famille et je vous aime ! Et je vous souhaite un Joyeux Noël !

- Joyeux Noël à toi aussi ! Dirent Andromeda et Ted

- Zoyeux Noël. Fit la voix enfantine de Nymphadora


Et voilà cette première partie, qui j'espère vous aura plu ! J'attends vos reviews avec impatience.

Je vous donne rendez-vous en Mai

De plus je vous donne rendez-vous sur ma page Facebook que vous pourrez retrouvez sur mon profil :)

Bisous bisous

Danao