Chapitre 3 - Explications


Giles est presque heureux de l'opportunité de parler à Alex. La nuit précédente, la jeune Willow lui avait pratiquement ordonné de lui parler et ses grands yeux remplis d'inquiétude avaient emporté ses défenses..

Quand il avait demandé ce qui exactement n'allait pas avec son vieil ami, tout ce qu'il avait reçu était une série de séries de bredouillement et l'affirmation indignée « n'est-ce pas évident ? Il n'est pas comme Alex avait-elle dit avec des yeux qui sont devenus encore plus mélancoliques, si une telle chose était possible.

Assis à table et regardant le visage de l'adolescent, il a dû concéder qu'elle avait marqué un point. Le plus irrévérencieux et, apparemment, humoristique des amis de Buffy était beaucoup plus grave que d'habitude. Giles pensait au livre qu'Alex avait écrit en quelques minutes plus tôt. Maintenant, qu'il venait de penser à cela, il se rappelle Willow lui disant qu'elle l'avait vu écrire quelque chose lorsque Alex avait pensé que personne ne le regardait.

Pour le moment, Alex est occupé à regarder la table, de toute évidence profondément plongé dans ses pensées et Giles s'apprête à l'interrompre doucement en disant quelque chose quand soudainement, il se rassoit et regarde l'Observateur.

- Giles, nous ne sommes pas vu depuis Halloween, dit-il. Mais je pense que Willow vous a dit ce qui m'est arrivé.

Giles hoche la tête et pose ses lunettes dans une position plus sûre sur l'arête de son nez.

- En effet, oui, elle... elle a dit que vous étiez possédés par le personnage d'Obi-Wan Kenobi," dit-il, Cela a dû être assez… intéressant. Je ne suis pas un total idiot quand il s'agit de la culture populaire, Alex, donc je sais qui est le personnage dans les films.

L'adolescent lui sourit brièvement, et une expression plus sombre s'installe alors sur son visage.

- Oui, mais ce que Willow ne vous a pas dit – car elle ne le sait pas – est lorsque vous avez rompu le charme cette nuit-là, quelque chose a été laissé derrière : la Connaissance."

Intrigué Giles se penche en avant.

- La connaissance de quoi, Alex ? demande-t-il en plissant son front.

Alex laisse échapper un soupir et regarde à travers toute la pièce

- Je pense qu'une explication prendra trop de temps, donc une démonstration doit être faite.

Il pointe le doigt vers le comptoir

- Est-ce votre stylo là-bas?"

Se tournant sur son siège, Giles regarde vers l'endroit où le vieux stylo que son père lui avait acheté pour son 21e anniversaire, repose sur le dessus d'un exemplaire usagé du Mabinogion.

- Euh, oui, dit-il perplexe, avant de se retourner.

A travers le table, l'adolescent ferme ses yeux à moitié et regarde très fort le comptoir, ses poings serrés à moitié. Quelques secondes plus tard, un Giles alarmé remarque que le visage d'Alex était perlé légèrement par la sueur.

- Vous vous sentez... bien Alex?" demande-t-il doucement et puis soudain il voit une sorte de mouvement du coin de l'œil et lui fait tourner la tête brusquement vers celui-ci. A son étonnement total son stylo bouge lentement dans les airs vers lui. Il ne se déplace pas vite du tout, l'appeler foncer aurait été une exagération grossière. Au lieu de cela, c'est vacillant comme un canard en état d'ébriété, mais il s'approche de lui.

Comme il se rapproche, il entend Alex dire, d'une voix plutôt tendue, de le prendre, et il tend la main et le prend dans l'air. Sa plume se sent... bien, tout à fait normal et par pur réflexe, il la place dans sa poche intérieure et se hâte vers Alex qui se sent fatigué mais heureux.

- Comment diable... ce n'est aucune forme de magie que j'ai jamais vue, dit dans un souffle l'Observateur.

Alex hausse les épaules.

- Giles, c'était la Force et je n'ai aucune idée comment vous pourriez la classer. Je pourrai le bouger beaucoup plus vite. Mais mon contrôle n'est pas encore à 100% et je ne veux pas que Buffy pose des questions gênantes si je me trompe et je le plante dans votre tête par erreur.

Il s'affale sur son siège légèrement.

- Comme je l'ai dit, une certaine connaissance fut laisser en moi. Je dis un peu, mais je veux dire en fait beaucoup. Giles, je peux sentir la Force, utiliser la Force. Et ce n'est pas quelque chose que je puisse ignorer.

- Bon Dieu, souffle un Giles stupéfait, ôtant ses lunettes et les essuyant distraitement. Et... et.. . vous pouvez faire bouger les choses avec votre... esprit, en utilisant la Force?

- Vous avez compris.

- De quelle façon précisément? Je veux dire, comment pouvez-vous utiliser.…

Il cherche les bons mots et échoue :

- Un concept mystique d'une série de films dans ce monde ? Cela ne devrait pas être possible.

En réponse, Alex fait un autre haussement d'épaules.

- Vous m'avez eu. Vous êtes l'expert sur la Bouche de l'Enfer

Cela lui vaut un regard furieux.

- Cela n'a rien d'un phénomène normal, même pour Sunnydale! Bien que je suppose qu'il est possible que... que vous étiez est si profondément dans le caractère que le sort d'Ethan aurait... il ne laisse rien d'autre?

S'interrompant, Alex prend une profonde inspiration.

- Souvenirs, pour une chose. Je me souviens de faire des choses, aller dans des endroits, d'autres planètes, d'autres personnes. Je sais que George Lucas gratta seulement la surface du nombre d'aliens qu'il pouvait mettre dans le film.

Maintenant Giles était presque bouche bée.

- Mémoires? souffle-t-il. J'aurai dû.. vraiment… interrogé Ethan plus à fond sur le sort qu'il a utilisé. Souvenirs, je veux dire des souvenirs détaillés - ne devrait pas être possible.

Puis il se retourna vers Alex.

- Rien d'autre?

- Oui, est la réponse, mais elle est suivie d'une pause. Alors lentement, il ouvre la poche intérieure de sa veste et en sort le livre qu'il avait écrit plus tôt. Reposant sur la paume de sa main pendant un long moment, il est finalement placé sur la table.

« Giles, je ne sais pas quoi faire d'abord. J'espérais en quelque sorte que tout cela disparaisse comme cela l'avait été après que j'ai été possédé par la Hyène l'année dernière. Mais cela ne l'a pas fait et c'est resté dans ma tête et j'étais…. Confus. Cela n'a pas été jusqu'à ce que je commence à mettre les choses par écrit. Il leva les yeux rapidement et, en ouvrant le livre, il le pousse de l'autre coté de la table avant que Giles puisse exploser sous le choc, et avant que cela vous rendent fou, jetez un coup d'œil à ce que j'ai écrit ".

Ravalant son agacement à la stupidité d'écrire des informations relatives à la Force sur la Bouche de l'Enfer, Giles baisse la tête et regarda le livre ouvert. Puis il tourne quelques pages, puis quelques pages de plus, jusqu'à l'endroit où il y a un schéma de circuit impressionnant détaillé pour une certaine forme de dispositif. Enfin, il retourne encore une autre page au hasard, tourne le livre lentement de 360 degrés pour qu'il puisse regarder l'écriture de tous les angles et alors le regarde à nouveau hébété.

- Je ne sais pas dans quelle langue c'est écrit dans, dit-il doucement.

Pendant une seconde, l'ancien Alex se montre comme un sourire suffisant apparaît à l'autre bout de la table.

- C'est écrit en Anglais, mais l'écriture est le Basic, l'alphabet utilisé dans l'univers de la Guerre des étoiles. Peut-être un fêlé de la Guerre des Etoiles pourrait le lire, mais pour quelqu'un d'autre, c'est du charabia. "Le sourire disparaît.

- C'est du Jedi 101 (Note du traducteur : 101 est le cours d'introduction à un cours universitaire aux USA). La prise en charge et les parcours d'un Jedi. En premier, je devais accéder à la Force pour gagner l'entrée à la connaissance, mais maintenant je peux le prendre presque à volonté aussi longtemps que je me concentre dessus correctement. Ce n'est pas encore terminé mais vous pouvez utiliser les informations là-dedans pour entraîner quelqu'un dans la façon d'utiliser la Force. Les former à être un Jedi.

- Bon Dieu, dit Giles, et puis il feuillette les pages de nouveau soigneusement. Bien qu'il n'ait aucune idée de ce qui est écrit, il peut voir à la fois que cela semble être soigneusement organisé avec des titres soulignés et des sous-rubriques ainsi que ce qui ressemble à une variation extraterrestre étrange d'un point final.

- Ainsi, vous pouvez accéder à toutes ces informations et... faire ce que Obi-Wan pourrait faire?

Alex grimace

- Pas tout à fait. Avoir accès à la mémoire n'est pas comme être capable de comprendre l'information. Je pense que c'est comme regarder des partitions de musiques. Je peux lire les notes, mais je ne peux pas siffler la mélodie. Puis il désigne les notes

- Mais ce qui est établi dans cela pourrait être suffisant pour me laisser bien dans le secret correctement.

- Vous voulez dire ?

- Devenir un Jedi. Je pense. Si je voulais.

Giles regarde Alex au-dessus du rebord supérieur de ses lunettes

- Si vous le voulez ? répète-t-il. Le… Giles réalise en sursaut qu'il doit s'arrêter de se référer à Alex comme à un adolescent alors qu'il semble avoir investi soudainement un poids écrasant d'années … L'homme assis en face de lui regarde la table de nouveau.

Après un certain temps, il retrouve sa voix de nouveau

- Giles, Buffy et Willow ne savant pas cela. Je pense qu'ils ont assez de soucis, surtout maintenant que Deadboy est le Tueur Deadboy. Je suis venu à vous d'abord parce que je besoin de vos conseils.

Ses sourcils montèrent d'un seul coup.

- Vous... vous avez besoin d'un conseil ? Pourquoi moi ?

Leurs yeux se rencontrent et Alex se racle la gorge.

- Je veux savoir comment éviter le côté obscur. Comment garder... " ses mains se crispent et desserre. " Je chasse la colère de l'obscurité. Je dois savoir comment vous restez Rupert au lieu de Ripper. La dernière chose que cet endroit a besoin est que je me transforme en Vador et commence à étouffer les gens à mort chaque fois que je reçois un ticket de parking ou quelque chose de ce genre.

Il se penche en avant sur sa chaise et un accent de vrai désespoir entre dans sa voix

- Giles, j'ai toutes ses connaissances et des pouvoirs possibles et je ne veux pas tout foutre en l'air, je veux dire, je ne veux pas tomber vers un certain chemin sombre qui me mène à porter une armure noire ou des costumes gris en caressant un chat blanc ou quelque chose de semblable. Cette chose est énorme et je veux faire ce qui est juste.

Pour la première fois depuis que la conversation avait commencé, Giles sent le début d'un soulagement et il se permet qu'un petit sourire éclaire son visage.

Raclant la gorge, il tend la main et tapote Alex sur l'épaule.

- Le fait même que vous êtes inquiet au sujet des possibles effets de... cette chose est un bon signe Alex, car cela signifie que vous avez pensé aux répercussions potentielles. Beaucoup trop de gens saisiraient le pouvoir d'abord et se soucierait des points négatifs après. Gardant à l'esprit ce qui pourrait arriver si vous perdez le contrôle pourrait vous aider à rester sur le chemin. Et je peux vous donner quelques conseils au sujet de ne pas céder aux tentations du pouvoir. Il grimace, se souvenant de certains des événements les plus désagréables de sa propre jeunesse. Franchement, s'il a obtenu l'accès au même type d'informations qu'Alex a maintenant au même âge, il est probable qu'il aurait fait quelque chose de stupide avec eux.

- Tant que vous avez un chemin à l'esprit, ce qui est un chemin en esprit, je précise.

Alex lève un sourcil et recule le livre.

- Eh bien, une partie d'un plan. J'avais planifié un road-trip cet été. A la place, je vais demander à mon oncle Will - vous n'avez jamais entendu parler de lui, il est le mouton blanc de la famille - si je peux emprunter son pavillon de chasse près de Victorville à proximité du désert de Mojave pour l'été. J'ai besoin d'être ailleurs pour m'isoler et m'entraîner. Si je peux, je pourrai être capable d'avoir une formation intensive pour le faire. Peut être.

Autre chose est, j'ai besoin de plus d'aide de vous. Une chose est la méditation. Ce putain de livre semble prendre pour acquis que les Padawan des Jedis – les apprentis - savent déjà comment méditer. Je peux semi-méditer – je devrais le faire pour avoir accès à la Force. Mais le Grand Jeu m'échappe encore et je dois arrêter de parler comme un Anglais.

Giles sourit.

- Cela ne devrait pas être un problème du tout. Au moins avec le premier point de votre ordre du jour. Rien d'autre ?

- Oui, j'ai besoin de leçons de combat à l'épée.

L'Observateur sourcille à cela.

- Je... Je pensais que, eh bien, comme tout le Jedi est dans votre tête que-

- Que les combats à l'épée viendrait naturellement ? Non, je n'ai pas les muscles pour cela. Et pour une autre chose, les souvenirs sont sur l'utilisation d'un sabre laser qui coupe à travers n'importe quoi sauf un autre sabre laser. Si vous essayez d'utiliser une épée comme un sabre laser, j'imagine que vous terminerez avec un morceau de métal cabossé à la fin de la journée. Pouvez-vous m'aider ? Et éloigner les autres, au moins jusqu'à ce que je sais que je peux contrôler cette chose ?

Fermant ses lèvres, Giles regarde la bibliothèque pour un long moment. Puis il tend la main.

- D'accord. Nous allons voir ce qui se passe, mais je vous remercie d'être venu me voir.

Les deux se serrent la main et pour la première fois depuis des mois, Alex sent diminuer un peu de poids sur ses épaules. D'accord. Le temps d'aller au travail.