Bonjour à toutes et à tous! Après avoir hésité pendant des lustres, voici enfin ma première fic Dragon Ball sur le couple Gohan/Videl! J'espère vraiment que ça va vous plaire. Sans plus attendre, le début de l'histoire.

Chapitre 1: Une première journée épicée

Cela faisait maintenant sept ans que Gohan vivait et élevait seul sont petit frère Goten depuis la mort de sa mère. Celle-ci avait petit à petit succombé à la dépression dont elle était la victime suite à la mort de Goku. Et si ce n'était pas pour perpétuer la volonté de ses parents, Gohan ne savait pas ce qu'il ferait de sa vie. Depuis la visite de Cell, rien n'était plus comme avant, il avait perdu les deux êtres qui lui étaient les plus chers, et c'était sa faute. Et qui plus est, il devait maintenant élever son petit frère tout seul, le pauvre enfant ne connaitrai jamais ses parent, et encore une fois c'était à cause de lui.

Cependant, malgré la culpabilité qui l'accablait, Gohan devait rester fort, pour eux Papa ..., Maman ..., et pour lui Goten .... Il avait promis, il leur avait promis. Papa, tu peux compter sur moi pour protéger la Terre et ses habitants, j'endosse pleinement ton rôle de défenseur de la planète. Quant à toi Maman, après tout ce que tu as fait pour moi, je te promets de devenir l'étudiant que tu as toujours voulu que je soit et deviendrait un grand homme, tu en as ma parole. Et enfin Goten, attend toi à avoir le meilleur grand frère de tout l'univers. C'est ainsi que Gohan allait commencer l'école, et bien entendu, comme sa mère l'aurait voulu, il avait posté sa candidature à la meilleure école possible Orange Star High School et avait passé les examens d'admission avec un sans faute.

Dès lors, le jour J de la rentrée des classes arriva bien vite...

ooOoo

Gohan fut réveillé par le poids de son petit frère lui rebondissant sur le ventre.

- Gohan! Gohan! Réveille-toi! C'est l'heure! L'adolescent sortit la tête de son oreiller, grommelant.

- Awww Goten ... Tu commences à être lourd tu sais... J'ai pas encore fini de dormir moi, il est quelle heure?! Le petit garçon regarda son grand frère dans les yeux, tout sourire.

- Six heures du matin! Souviens-toi, tu m'as demandé de te réveiller tôt hier soir pour ton premier jour d'école. A la mention du dernier mot, Gohan sursauta.

- Ecole? Ah oui c'est vrai l'école!

Il poussa alors brusquement Goten de son ventre, se leva et se dirigea en vitesse vers sa salle de bain.

- Attend moi en bas Goten, je me prépare et j'arrive tout de suite pour le petit déjeuner!

- Ouiiiii!

ooOoo

Gohan prit une douche, puis s'habilla d'un simple pantalon orange accompagné d'une chemise manche longue qui cachait en grande partie sa musculature imposante, ainsi que d'un simple gilet noir. Il se rendit ensuite en vitesse dans la cuisine, où l'attendait déjà un Goten affamé.

- Gohaaaaan! T'en as mit du temps, j'ai faim moi! cria-t-il. Gohan lui ébouriffa les cheveux affectueusement avant de se mettre aux fourneaux.

- Ne t'inquiète pas petit monstre, je m'y met tout de suite.

Après un petit déjeuner bien chargé qui consistait en une vingtaine de toasts chacun et d'un nombre incalculable de bols de céréales, il était déjà sept heures, autrement dit l'heure de partir pour Gohan.

- Gohan attends! Il se retourna.

- Il y a un problème p'tit frère? demanda-t-il.

- tu va me manquer. lui répondit-il l'air penaud.

- Oh, ce n'est que ça? Ne t'inquiète pas pour ça j'ai prévenu tata Bulma pour qu'elle vienne te chercher comme ça tu pourra passer la journée avec Trunks, elle devrait arriver dans une dizaine de minutes maintenant que j'y pense! le visage du petit garçon parut s'illuminer à la mention de son meilleur ami.

- Vraiment?! Trop coooool! Merci beaucoup grand frère! s'écria-t-il levant les bras en l'air. Gohan sourit devant la figure angélique de son petit frère.

- Tout ce que tu voudras petit frère!

Sur ces mots, il s'envola, cette journée commençait plutôt bien et, même si Gohan redoutait son premier jour d'école depuis longtemps, il avait plutôt hâte de voir à quoi ça ressemblait de vivre en société avec des gens "normaux" de son âge. Et il ne se doutait à aucun moment de la merveilleuse rencontre qu'il allait y faire ...

ooOoo

Après une bonne demi-heure de vol, Gohan entrait enfin dans Satan City. Bon, je ne devrait plus être très loin maintenant et je ne suis pas en retard, je pense que je vais continuer à pieds. Il trouva une rue déserte, atterrit puis se dirigea dans la supposée direction du lycée Orange Star High School. Alors qu'il se dirigeait tranquillement vers le centre de la ville, il entendit des cris ainsi que des coups de feu venant d'une ruelle voisine.

S'approchant, il se rendit compte de la situation, une bijouterie avait été prise d'assaut et les hommes menaçait de tuer les hottages présents à l'intérieur du magasin si les policiers ouvraient le feu. Tsss... Ces humains n'apprendront jamais. Bon, il faut que j'intervienne mais sans me faire reconnaître. Ah oui! Je sais, je vais me transformer en super saiyan, ça devrait faire l'affaire. Pensa-t-il.

Il se cacha derrière un muret puis, sans crier gare, se jeta à une vitesse surhumaine sur le bandit qui menaçait les hottages, l'assommant d'un violent coup de pied à la nuque. Un deuxième qui tenait les policiers en joue pendant que ses collègues remplissaient leur camionnette se tourna alors vers lui.

- Qu'est-ce que tu fais gamin!? Mêle toi de tes affaires! cria-t-il avant d'appuyer sur la détente et d'envoyer un déluge de balle en direction de Gohan. Ce dernier attrapa toutes les balles avant de lâcher les douilles au sol devant un cambrioleur ébahi. Avant qu'il n'ai le temps de comprendre ce qu'il lui arrive, il se fit envoyer au tapis d'un violent coup de poing dans le ventre. Les deux derniers hommes, ayant récupéré de leur état de transe, s'apprêtèrent alors à s'enfuir.

- Démarre! Démarre! Ce type est surhumain il vient d'attraper toutes les balles! Sur ces mots, son compagnon démarra le moteur de la voiture. Alors que ces derniers se croyaient hors de portée, Gohan envoya le véhicule valser avec une légère vague d'énergie puis partit sans laisser de trace, estimant qu'il pouvait laisser le reste du travail aux forces de l'ordre.

ooOoo

Videl avait été appelé par le chef de la police un quart d'heure plus tôt, qui l'avait alors informée de la situation alarmante dans laquelle se trouvait la fameuse bijouterie de Satan City. Tsss... Toujours aussi incapables à ce que je vois, besoin de mon aide dès le premier jour d'école, ça en devient presque déprimant à force ... s'était-elle dit.

Elle fut alors plus que stupéfaite du spectacle qui s'offrait à elle lorsqu'elle arriva sur place. A peine sortie de son jet-copter, devant elle se trouvait la bijouterie, quatre hommes ficelés et menottes aux poignets, ainsi qu'une camionnette complètement retournée à une vingtaine de mètres de là. Je me demande bien ce qui s'est passé ici, et surtout qui a fait ça car ce n'est certainement pas ces incapables de policiers. En tout cas, à ce que je vois le responsable de cette mise en scène à fait du bon travail. pensa-t-elle, esquissant presque un sourire.

Elle fut interrompu dans ses pensées par le chef de la police qui avait pu quant à lui assister à la scène.

- Ah! Videl, tu ne croira jamais ce que je vais te raconter! Elle tendit l'oreille de façon à engranger le maximum d'informations sur la mystérieuse personne ayant été capable de coffrer les bandits en si peu de temps.

- J'ai encore du mal à y croire il est sorti de nul part et a envoyé ces hommes mordre la poussière en l'espace d'une dizaine de secondes et il était tellement rapide que j'avait du mal à suivre ses mouvements. Ah oui, et tu sais quoi ? Lorsqu'il s'est fait tiré dessus, il a juste tendu le bras et attrapé les balles comme si de rien n'était c'était vraiment impressionnant j'arrive toujours pas à y croire. Ce dernier commentaire attira l'attention de la jeune justicière.

- Comment?! Mais une telle chose est totalement impossible! Vous avez du faire erreur!

- Je t'assure que non Videl et tu peux demander aux autres témoins, il a vraiment attrapé les balles et crois moi je suis au moins aussi choqué que toi.

- Ok si vous le dites. Et sinon il ressemblait à quoi? Vous l'avez bien vu d'après ce que j'ai cru comprendre. dit-elle avec une pointe de sarcasme.

- Il avait des cheveux blonds hérissés, et portait un pantalon orange foncé, une chemise blanche et un gilet noir, le tout accompagné du badge du lycée Orange Star High School. De plus, on aurait dit qu'il y avait une sorte d'aura dorée autour de lui, c'était comme un ange tombé du ciel pour nous sauver. Videl fronça les sourcils devant la description étrange qu'elle venait de recevoir. Je me demande bien qui tu es "Guerrier Doré" mais tu peux être certain que je le saurai bien assez tôt.

ooOoo

Gohan courait dans les couloirs du lycée, espérant tomber sur quelqu'un pouvant le renseigner sur la direction de son premier cours. Il jeta un coup d'œil à sa montre 8:05 Merde! Je suis déjà en retard! Raaah! Il fallait absolument que je tombe sur un braquage dès mon premier jour d'école... Il croisa alors une jeune fille de petite taille avec des cheveux de couleur sombre coiffés en deux couettes symétriques et des yeux bleus azurs courant dans la direction opposée à la sienne. Oh, elle est plutôt jolie... Merde! A quoi je pense moi ?! Où j'en étais déjà? Ah oui! Ma première heure de cours!

- Euh... Excuse-moi ? demanda-t-il se frottant la nuque. Tu pourrait m'aider une minute? Je suis nouveau et je suis un peu perdu donc si ça te dérange pas... Videl fronça les sourcils.

- Très bien mais fait vite, je suis pressée moi aussi. Quelle est ta première salle? Gohan sortit une nouvelle fois son carnet de correspondance au dos duquel figurait son emploi du temps.

- Euh... salle 408 avec monsieur Haruma. Tu sais où c'est? Videl écarquilla les yeux lorsqu'elle entendit le numéro de la salle.

- Oh, quelle coïncidence, j'y allai justement. Bon, je suppose que ça signifie qu'on va avoir classe ensemble. Bien, suis moi.

ooOoo

Monsieur Haruma était en train d'expliquer une énième fois le règlement intérieur du lycée lorsque l'on toqua à la porte.

- Entrez! cria-t-il, sa voix légèrement étouffée par sa barbe. La porte s'ouvrit brusquement, révélant une Videl un peu essoufflée talonnée par Gohan.

- Excusez-moi monsieur il y avait un braquage à la grande bijouterie de Satan City et...

- Je sais, je sais ne t'inquiète pas pour ça tu peux monter t'asseoir. l'interrompu-t-il. Oh, et tu dois être le nouvel élève. Entre petit je t'en prie. Gohan, nerveux comme jamais, passa alors le seuil de la porte. Il fut accueilli par toutes sortes de regards, de l'envieux chez la plupart des filles, au dédaigneux chez la plupart des garçons.

- Pourrais-tu te présenter en deux mots mon garçon? Au son de la voix du professeur, Gohan sursauta.

- Ah! Euh... oui. Et bien... Ahem, je m'appelle Son Gohan, j'ai dix-sept ans et je suis enchanté de faire votre connaissance.

- Très bien, tu peux maintenant aller t'asseoir afin que je puisse continuer mes explications.

- Oui monsieur! Il entendit alors une voix aigue venant du quatrième rang crier:

- Il y a une place libre ici!

ooOoo

Alors que Gohan montait les marche de l'escalier vers la place qui lui avait été indiqué, la jeune blonde faisait déjà part de son excitation à sa meilleure ami devant l'arrivée du nouveau venu.

- Pssst! Hey Videl! Il est plutôt mignon tu trouves pas? Tu penses que j'irai bien avec lui? Devant le caractère toujours aussi enthousiaste d'Erasa, Videl ne put s'empêcher de rouler des yeux.

- Eh ben dit-donc... T'as pas changé toi.

- Roooh, ça va, tu vas pas me dire qu'il te plait pas?! En plus maintenant que j'y pense vous iriez super bien ensemble! Et puis qu'est-ce que vous faisiez tous les deux dans les couloirs du lycée? Vous êtes rentrés exactement en même temps. dit-elle la voix pleine de sous-entendus.

- Arrête Erasa tu sais très bien que je ne suis pas et ne serais jamais comme toi! Et puis je n'ai pas besoin d'un petit ami! Je suis une grande fille! Je te rappelle que je suis quand même la fille d'Hercule Satan et que de toute façon il n'acceptera aucun garçon tant qu'il n'est pas plus fort que lui et c'est pas gagné. Les deux jeunes filles furent alors interrompues par l'arrivée du garçon en question.

- Hem... Bonjour... Euh, je suppose que je peux m'asseoir là? demanda-t-il timidement.

- Bien sur assieds toi je ne mords pas tu sais. Je m'appelle Erasa et toi c'est Gohan c'est ça? demanda-t-elle, l'excitation évidente dans sa voix.

- Euh... Oui c'est ça. dit-il en s'asseyant.

- Elle à ma droite c'est Videl, la fille que tu as croisée dans le couloir, et encore à côté d'elle c'est Sharpner, il peut paraître un peu béta mais en vrai c'est un type bien tu verras.

- Ok, et bien... je suis heureux de faire votre connaissance. dit-il avec un léger sourire content de s'être fait de nouveaux amis aussi vite, bien qu'il y avait toujours cette pointe de tristesse dans ses yeux. Bien évidemment cela échappa complètement à la blonde mais pas à Videl, toujours aussi observatrice, bien que le sujet de la conversation lui échappait peu à peu. Quelque chose me dit que tu ne nous dis pas tout Son Gohan.

- Pffft, comme s'il n'y avait pas assez d'intellos à Orange Star High School siffla Sharpner.

- Pardon?

- Ne l'écoute pas Gohan, il est toujours comme ça avec les nouveaux. Ah oui! Et tu sais qui est le père de Videl?

- Tu veux bien arrêter avec ça Erasa... tu sais très bien que ça m'énerve déjà assez comme ça.

- Ben quoi? Gohan a bien le droit de savoir qui tu es, tout le monde n'est pas ami de la fille de l'homme le plus célèbre du monde.

- Je ne vois vraiment pas de qui vous parlez. dit Gohan l'air confus.

- Vraiment? Bon je vais te donner un indice, il a sauvé le monde il y a sept ans. Alors? Cela ne fit qu'augmenter la confusion du jeune saiyan.

- Alors là tu m'as perdu, je ne vois vraiment pas.

- Oh! fit Erasa, l'air plus surprise que confuse. Videl est la fille du grand Hercule, l'homme qui a sauvé la planète en battant le terrible Cell il y a sept ans. Tu ne vas pas me dire que tu n'en as pas entendu parler? Gohan réfléchit un instant, essayant d'engranger les informations qu'on venait de lui fournir.

- Hercule... battant... Cell...? C'est alors que les images d'un clown à la coupe afro de faisant éjecter du ring d'un simple revers du bras refirent surface dans son esprit. Sans prévenir, il éclata de rire.

- HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA!

- Eh! Un peu de silence au fond s'il vous plaît!

- Euh... Oui monsieur! Excusez-moi monsieur!

Le professeur reprit alors son discours devant un Gohan embarrassé et trois adolescents abasourdis par la réaction inattendue de leur nouveau camarade de classe.

ooOoo

Très vite, l'intercours arriva.

- Donc Euh... Gohan tu veux bien nous expliquer ta réaction maintenant qu'on peut parler? demanda Videl sceptique.

- Ahem c'est que... Et bien... Je ne m'attendais pas à être dans la classe d'une personne aussi célèbre que toi c'est tout. Il avait tenté de paraître le plus naturel possible, sans succès.

- Mouais, ta réaction était quand même bizarre.

- D'ailleurs tu dois être vachement peu informé pour ne pas reconnaître Videl, tu viens d'où? enchaîna Erasa.

- Ah, c'est vrai ça. J'habite dans le district Est, département 439.

- QUOOOI?! s'indigna Erasa. Mais c'est à plus de cinq heures de route en voiture et presque deux heures en jet-copter! Comment tu vas faire pour venir à l'école à l'heure tous les jours? Gohan réfléchit à la vitesse de l'éclair afin de trouver un mensonge potable.

- Et bien... En fait, mon oncle est un mécano et il possède un jet ultra rapide qui me permet de m'y rendre en une demi-heure heheheh... Mmmh... J'aimerai vraiment savoir ce que tu caches Son Gohan... pensa secrètement la brune.

Il passèrent ensuite les trois prochaines heures en silence et arriva donc l'heure du de déjeuner.

ooOoo

Il se levèrent afin de rejoindre le self. Videl inspecta une fois encore le nouveau garçon qui, elle en était maintenant certaine, cachait quelque chose. Alors qu'elle cherchait le moindre détail sur son apparence physique, elle se souvint de quelque chose. "Il avait des cheveux blonds hérissés, et portait un pantalon orange foncé, une chemise blanche et un gilet noir, le tout accompagné du badge du lycée Orange Star High School". Elle l'interpela.

- Hey! Gohan! J'ai vu un témoins d'un braquage à une bijouterie qui a eu lieu ce matin qui a miraculeusement été sauvé par un "guerrier doré". Selon cette personne, ledit "guerrier doré" portait un pantalon orange, une chemise blanche et un gilet noir avec le badge de notre école, exactement comme toi. constata-elle avec un sourire espiègle.

- Euh... simple coïncidence... Je suppose...

- Peuh! Tu crois vraiment que ce gringalet est capable de venir à bout de quatres hommes armés? intervint Sharpner indigné. Règle numéro un, ne l'oublie pas Videl, ne jamais se fier aux apparences.

- Oui, et puis comme tu peux le voir Videl, je ne suis pas blond.

- Mouais... fut tout ce qui sortit de sa bouche, objectivement pas convaincue par leur explication pourtant "logique". Il furent coupés de leur "passionnante" discussion par Erasa.

- Bon, et si on allait manger maintenant! Gohan? Tu viens avec nous? Ce dernier hésita une seconde puis...

- Non! Je veux dire euh... Peut-être une prochaine fois, je vais manger seul aujourd'hui.

- Très bien, dans ce cas, Videl, Sharpner, allons-y et bon appétit Gohan!

- Merci, à vous aussi et à tout-à l'heure!

Sur ces mots, les trois adolescents se dirigèrent vers le self tandis que le demi saiyan prit la direction du toit.

ooOoo

Gohan ouvrit la porte qui menait au toit, se dirigea vers le bord, puis s'assit sur le rebord. Bon, et maintenant, c'est l'heure de passer à l'attaque. Pensa-t-il en jetant sa capsule pleine de nourriture qu'il s'était préparé la veille. Après avoir mangé comme vingt, il s'affaissa un peu, repu et regarda sa montre. 12:30 Bon, il semblerait qu'il me reste un peu de temps avant la reprise des cours. Je pense que je vais rester un peu ici. En tout cas pour l'instant, ce premier jour d'école se passe on ne peux mieux, les profs ont l'air de m'apprécier et je me suis déjà fait des amis si je peux les appeler comme tels. Il soupira de contentement et de soulagement, il l'avait redoutée cette journée...

- Bonjour Gohan. et il n'avait peut-être pas tort...

- Quoi?! Qui est-ce?

- Tu ne me reconnais pas? Allons Gohan, tu te souviens de ma voix n'est-ce pas? Bien qu'il n'y avait personne, Gohan pouvait presque voir le sourire narquois qui se cachait derrière cette voix qu'il connaissait maintenant si bien.

- C...C...Cell?!

- Tu vois quand tu veux, bon je ne t'ai pas trop manqué j'espère. Gohan crispa ses mains sur ses tempes.

- Raaah! Non! Ca recommence! Pourquoi est-ce que cette satanée voix ne veux pas sortir de ma tête?! dit-il tout haut, la voix animée par la rage et la mélancolie.

- Tu sais Gohan, ce n'est pas compliqué de rester dans l'esprit de quelqu'un d'assez faible et stupide pour causer la mort de son père bien aimé.

- LA FERME CELL! Je t'ai déjà tué une fois! Tu veux que je recommence?!

- HinHinHin, alors comme ça tu m'as tué. Tu peux m'expliquer comment ça se fait que je te parle en ce moment même? Gohan commençait à bouillonner de l'intérieur et des goutes de sueurs apparaissaient déjà sur son front. Calme toi Gohan, calme toi. Ce n'est qu'une voix, une illusion, pas la peine d'en faire un flan, il est mort bordel! avait-il tenté de se convaincre, mais la voix, tout comme son détenteur l'était auparavant, était tenace.

- Ah oui! J'oubliais presque, je voulais une nouvelle fois que tu passe mes condoléances à ton petit frère. Ca doit être vachement dur de grandir sans parents, pour la simple et bonne raison que son grand frère a voulu faire le malin. C'était la phrase de trop, Gohan lâcha prise sur son self-control et éclata en sanglots, se transformant en super saiyan et faisant voler le des morceaux de crépit du toit autour de lui.

- POURQUOI?! Pourquoi il a fallu que je soit un tel abruti?! rugit-il, envoyant un coup de poing qui dévissa la porte de ses gonds.

- Bon, je vais te laisser la dessus mon petit Gohan, mais ne t'inquiète pas, on se retrouvera bientôt, très bientôt.

- J'en ai marre... Non Gohan! Ca suffit! Il faut que tu te calme! Tu es sur le toit de ta nouvelle école et tu as déjà cassé la porte bordel!

Il reprit petit à petit ses esprits et, une fois son esprit débarrassé des idées noires, il leva les yeux vers sa montre, 12:57. Bon, il est temps de retourner en cours apparemment...

ooOoo

Le reste de l'après-midi se passa sans encombre, bien que Gohan avait les yeux rougis tout le long, ce qui ne passa pas inaperçu par une jeune fille aux cheveux noirs. Alors que Gohan rangeait ses affaires dans son casier et s'apprêtait à rentrer chez lui, elle s'approcha.

- Hey Gohan! Il détourna son regard du fond de son casier pour lui faire face.

- Ah! Euh, salut Videl! T'es pas encore partie?

- Non pas encore mais je voulais juste te poser une question.

- Vas-y je t'écoute.

- Et bien, je suis peut-être la seul à l'avoir remarqué et tu t'es surement aperçu que je suis très observatrice. Tu vois, j'ai toujours l'impression que t'as un air triste donc je voulais te dire que si tu as un problème ou quoi tu peux nous le dire, je veux dire à moi, Erasa ou même Sharpner. C'est jamais très bon de cacher ce genre de choses. dit-elle enfin.

- Oh! Ne t'inquiète pas ce n'ai rien, j'ai juste... des problèmes de famille en ce moment... mais rien de grave vraiment, pas de quoi s'inquiéter. répondit-il en souriant pour la rassurer. C'est vrai qu'Erasa avait pas tout à fait tort, il est plutôt mignon quand il sourit. Elle secoua la tête et rougit à ses propres pensées. Oulala Videl ça ne va plus, oublie pas qui tu es, tu n'as en aucun cas besoin d'un petit ami et encore moins un nouveau garçon que tu connais à peine. Elle fut tirée de ses pensées par sa voix.

- T'es sure que ça va? T'es toute rouge, tu devrais peut-être aller à l'infirmerie avant de rentrer chez toi. dit-il inquiet pour sa camarade.

- Ne t'inquiète pas je vais très bien, j'ai juste un peu... chaud, c'est tout. Et puis je pense que je vais y aller, à demain Gohan.

- A demain Videl et merci de t'être inquiété tout à l'heure! Elle se retourna et croisa son regard une dernière fois avant de partir pour de bon.

- Y a pas de quoi! lança-t-elle par dessus son épaule en se dirigeant vers la sortie de l'école.

Cette journée mouvementée maintenant terminée, Gohan pris le chemin du toit afin de s'envoler vers Capsule Corp récupérer Goten.

ooOoo

Gohan atterrit devant la porte d'entrée du grand bâtiment. Il n'eut même pas le temps de sonner que la porte s'ouvrit et il fut plaqué au sol par deux demi-saiyans surexcités.

- GOHAAAN! Il dégagea les deux boules d'énergies de son ventre avant de se lever.

- Owww... Je vous avais déjà dit d'arrêter de me sauter dessus comme ça, vous commencez sérieusement à avoir de la force.

- Désolé grand frère! s'excusa Goten en souriant.

- Tu nous en veux pas j'espère? enchaîna Trunks. Devant les figures angéliques des deux garçons qui faisaient la moue, il ne put résister bien longtemps.

- Mais non... C'est pas grave. Et dit Trunks, tu saurais pas où est ta mère?

- Si, elle est dans son labo comme d'habitude.

- Okay, j'ai besoin d'elle pour quelque chose, mais ça veut dire que vous pourrez encore jouer ensemble pendant qu'on règle mon petit problème ça vous va? Les visages des deux enfants s'illuminèrent.

- Ouiiich! répondirent-ils en cœur, avant de retourner dans le grand jardin de Capsule Corp.

ooOoo

Gohan arriva enfin devant la porte du laboratoire de la grande mansion qu'il connaissait maintenant si bien. Il toqua à la porte.

- Bulma, tu es là? Je peux entrer? Elle détourna le regards de ses nouvelles capsules-car fin prêtes à être délivrées sur le marché.

- Bien sur Gohan, entre! Il tourna la poignée et alla à sa rencontre.

- Salut Bulma! Ca fait un bail! Je peux te déranger une minute?

- Vas-y je t'écoute, tout ce que tu voudras! répondit-elle en souriant chaleureusement.

- Et bien... en fait, j'aimerai bien pouvoir jouer un peu les super héros si tu vois ce que je veux dire... Mais... le problème, c'est qu'il y a une fille qui m'a l'aire plutôt perspicace, et, malgré le fait que je me sois transformé en super saiyan pour ne pas me faire reconnaître, elle a fait le lien avec mes vêtements donc ça serait pas mal si je pouvais avoir une sorte de costume que je pourrai mettre en l'espace de quelques secondes, tu pourrais faire ça pour moi?

- Mais bien sur Gohan! Tu m'as prise pour qui? Avec moi tout est possible, revient dans une heure et j'aurais fini.

- Vraiment?! Merci infiniment Bulma! Tu me sauves! Juste... ça serait possible que le costume ai l'apparence du kimono que mon père avait l'habitude de porter, j'aimerai lui rendre hommage en prenant sa place de défenseur de la Terre. Bulma se retourna afin de se mettre au travail et dit enfin:

- Pas de problème, fait juste en sorte que les deux monstres ne viennent pas me déranger et reviens me voir dans une heure.

- Ca marche! A tout-à l'heure Bulma. s'écria-t-il en se dirigeant vers le jardin pour rejoindre les deux "monstres".

ooOoo

Après avoir joué une bonne heure au ki-ball, sport qu'ils avaient inventé et qui consistait à envoyer des ki-blasts sur ses adversaires tout en contrôlant sa force pour ne pas les blesser et en esquivant ceux des autres, Gohan revint enfin vers le labo de Bulma.

Alors qu'il allait toquer, la porte s'ouvrit devant lui, révélant Bulma, un petit gadget dans les mains.

- Ah, Gohan tu es là, j'allait justement venir te chercher pour te montrer ce que j'ai préparé.

- Ah oui? Donc c'est ce petit gadget? Comment ça fonctionne? demanda-t-il.

- C'est assez simple, accroche le à ta montre, appuie sur le bouton rouge et regarde par toi-même. Gohan prit alors l'objet des mains de bulma, puis le clipsa sur le côté de sa montre.

- Alors si j'ai bien compris, je le clipse comme ceci et j'appuie sur le bouton rouge c'est ça?

- C'est bien ça, allez vas-y! Il appuya sur le bouton indiqué et, en l'espace de deux secondes ses vieux habits étaient remplacés par le kimono orange et bleu qu'il connaissait si bien de son père.

- Ouah! C'est extra! Merci encore Bulma c'est exactement ce qu'il me fallait! Elle lui répondit avec un sourire radieux, fière que son œuvre ai autant de succès.

- Y a pas de quoi gamin!

- Bon je suppose qu'on se revoit demain matin quand j'emmènerais Goten.

- C'est bien ça. A demain Gohan, passe une bonne soirée!

- Toi aussi Bulma! A demain! Il était désormais temps de rentrer et enfin profiter d'une bonne soirée de repos bien méritée tout en préparant le lendemain. Cette année s'annonçait riche en émotions.

Voila, c'est tout pour le premier chapitre. J'aimerai vraiment que vous me dites ce que vous en pensez pour savoir si je suis pas trop nul dans l'art d'écrire donc n'hésitez pas a poster un review quel qu'il soit, je comprendrait amplement qu'il y ai des critiques, pas de soucis là-dessus. Sur ce, à la prochaine fois pour le chapitre 2, en espérant que ça vous plaise!