NDA: Et voilà la suite. Attention, la température monte... Il y a une troisième partie qui sera publiée ce soir ou demain... Enjoy!:-)

Titre: À la piscine II

Rating: T

Couple: Kenpachi X Byakuya

Nombre de mots: 892

Byakuya est un homme patient, calme, discipliné, réservé... On le connait et l'admire pour son sang-froid inébranlable. D'habitude, rien ne peut le déstabiliser. Mais aujourd'hui, il semble que la chance ne soit pas de son côté...

"Hey Princesse, ça te dit une course hein?"

En effet, depuis que cet enquiquineur de Kenpachi est arrivé, sa légendaire patience se rétrécit comme une peau de chagrin.

"Non, cela ne m'intéresse point," répond-il froidement.

"Aller, me dis pas que t'as l'intention de rester planter là comme une statue toute la journée! L'eau est super bonne! En plus, c'est pas tous les jours qu'on peut se détendre comme ça!"

"Rien ne t'empêche de profiter de l'eau à ta guise. Moi, je préfère rester ici. Et d'ailleurs, il me semble qu'à part dormir, te battre et boire, tu ne fais rien de tes journées."

"Hein! Qu'est-ce que tu me sors encore? T'oses dire que je suis paresseux?"

Byakuya penche la tête.

"Ai-je tort?"

"Bah bien sûr que oui! répond le géant, énervé. Je suis occupé!"

"Ah vraiment?" dit le noble, sceptique.

"Ouais, j'entraîne les gars! Ha, parce que si je les fais pas travailler, ils se ramollissent! Et dans la onzième, y a pas de place pour les ramollos!" s'exclame Kenpachi.

"Évidemment. Une telle brutalité même envers tes propres hommes ne m'étonne point. Mais dit-moi, quel etait le titre du dernier rapport que tu as signé?"

"Hein! Me fais pas rire! Je m'occupe pas de ces conneries! Moi, mon boulot, c'est de m'assurer que mes gars vont pas mourir dès que leur adversaires portent le premier coup!"

"Ben voyons, il n'y a pas que l'entraînement. Les tâches administratives font partie du devoir d'un capitaine. Il est donc essentiel de s'en occuper. Mais à quoi bon faire la leçon à un barbare comme toi qui ne connais rien à part le sang et la violence?"

Pas affecté par l'insulte, le géant se contente de boire son saké amème la bouteille.

"Tss, chacun sa façon de voir les choses! Tiens, t'en veux?"

Byakuya regarde la bouteille et recule, visiblement dégouté.

"T'es qu'un rabat-joie! lui lance Kenpachi, ennuyé. Tu veux pas nager ou trinquer avec moi. Qu'est-ce qu'y a? Tu tiens pas l'alcool, hein?"

"Je ne bois pas, répond le noble en croisant les bras. De toute façon, je refuse de partager une bouteille avec toi."

"Tant pis, tu sais pas ce que tu rates!" s'exclame Kenpachi en prenant une autre gorgée et en poussant un soupir de satisfaction? .puis il réclame en hurlant qu'on lui apporte une autre bouteille et à manger. La serveuse de tout à l'heure se précipite et manque de trébucher? Le noble à de la peine pour elle.

"T'es manières sont affreuses, remarque-t-il. Ne vois-tu pas que tu lui fais peur?"

"Tu veux quand même pas que je lui baise la main, si? Et puis quoi encore!"

"Un peu de courtoisie ne fait pas de mal."

"Attends, je vais te montrer, moi, comment je suis courtois!" Les mains sur les hanches et montrant toutes ses dents, le capitaine de la onzième interpelle la pauvre fille:

"Dit donc jolie donzelle, apporte un autre cocktail pour notre prince ici!"

Cela n'a pas eu l'effet escompté et la jeune fille a été encore plus intimidée. D'une main tremblante, elle tend un verre au noble qui la remercie aimablement. Cela la rassure un peu et elle s'en va plus tranquillement.

"C'est que tu sais y faire avec les filles, dit Kenpachi en souriant. Je te demanderais bien de m'apprendre. Mais je suis sûr que tu refuserais!"

"EN effet, rétorque Byakuya, ce serait une perte de temps."

"Tu pourrais quand même me remercier! Grâce à moi, t'as eu un autre verre, et sans alcool en plus!"

"Oh, mais quelle délicate attention, déclare sarcastiquement le capitaine de la sixième division. Merci beaucoup. À la tienne."

Kenpachi grogne. Il ne supporte pas que le noble se moque de lui. Il se met à réfléchir. Oui, il sait aussi réfléchir! Enfin, surtout quand il s'agit d'embêter sa victime préférée. Et puis il se tourne vers Byakuya avec un sourire carnassier.

"Attends, je sais pourquoi tu veux pas qu'on fasse la course! Tu sais pas nager ou alors t'as peur que je te batte!"

Byakuya fronce les sourcils.

"Ridicule. Je ne serais pas dans cette piscine si je ne savais pas nager. Et je refuse de me livrer à des enfantillages avec toi."

"Mouais, fait le géant, pas convaincu. T'as vraiment peur, hein!"

"Non,"

"Bah alors?"

"C'est non."

"T'as peur de te prendre une raclée devant tout le monde," fait Kenpachi en se rapprochant tel un prédateur.

Byakuya fronce les sourcils encore plus. Il voit bien où cet idiot veut en venir. Il cherche à le provoquer. Il essaie de garder son calme. Mais plus Kenpachi se rapproche, plus il se sent mal à l'aise. Il se sent acculé?

"Maudit fourbe!" peste-t-il intérieurement. Byakuya serre les dents et les poings. Tous ses muscles se tendent. . Il tremble de rage. Visiblement, il n'a pas d'autre choix. Kenpachi n'est plus qu'à quelques pas de lui. Il peut presque sentir son souffle alcoolisé. Cela lui donne des frissons et il rougit imperceptiblement.

Le sourire de Kenpachi s'élargit. Sa stratégie fonctionne à merveille. Il voit bien que Byakuya essaie de garder son calme. Mais ça n'a pas l'air de marcher. Il est sur le point de craquer...