Bonjour a tous je sais que cela fais un moment que je n'ai pas publié je ne vais pas abandonné cette histoire je compte bien la finir même si ma muse est vraiment capricieuse. En cette période difficile de corona virus je vous souhaite la santé et la sécurité pour vous et vous famille. j'espère que vous apprécierai le chapitre

Bonne lecture

Tous deux se rendent au rez-de-chaussée de la demeure du professeur puis se dirigent silencieusement vers la cuisine. Ai ouvrit le réfrigérateur et en sortit quelques légumes, Conan sens dire le moindre mot qui pourrait brisé le calme apaisant qui était installé après leur énième arguments nettoya les légumes alors que Ai sortit les ustensiles de cuisine qui leur servirai à préparer leur repas.

En parfaite harmonie ils coupèrent leurs tomates et leurs poivrons fraîchement lavées, épluchèrent leurs pommes de terre les coupèrent en cubes et déshabillèrent leurs oignons des peaux protectrice qui les recouvraient avant des hachées finement, et ce sans regard et en parfaite synchronicité.

Ai finit par levé les yeux et le regarda pendant quelques secondes transmettant à son jeune compagnon un message silencieux, qu'il comprend en un instant, il s'éloigna du piano de cuisine, rassembla le couvert pour deux et sortit de la cuisine bien conscient du fait de son incapacité à cuire quelque chose de comestible même si une légère moue fit son apparition sur sa bouille infantile qui fit soulever narquoisement le coin des lèvres de la chimiste métamorphosée en chef de cuisine temporairement.

-c'est totalement un juste que Ai-Chan puise cuisinier et pas moi je devrais quand même être capable de suivre la recette bougonnât-il entre ses dents

Le jeune homme ne mit pas longtemps avant d'achever la tâche de préparer la table pour leur futur repas puis n'ayant physiquement plus rien à faire il décida de s'allongé sur le divan pour se reposé quelques minutes avant le dîner, pendant ce temps une fillette s'activait en cuisine pour achevé la préparation du leur nourriture, la cuisson devant durée encore un bon quart d'heure lui permettrait un moment de calme et spiritualité supplémentaire. Ai-Chan tout comme Conan-Kun savaient que la situation actuellement confortable serai rapidement que l'écho d'un lointain souvenir, ils connaissaient suffisamment leurs caractères respectif pour savoir l'un comme l'autre qu'il ne supporterai pas longtemps de mettre leur conversation et leur dispute précédente en suspens. L'un ou l'autre finiraient bien par laissé glisser un mot même sans rapport direct ou indirecte qui mettra le feu au poudre et relancera le débat avec plus ou moins de violence aucun d'eux n'avaient hâte d'arrivée à cette étape pénible mais n'est en moins cruciale pour maintenir l'équilibre et la fragile harmonie qu'ils ont construite avec beaucoup de difficulté au fil de leur relation conflictuelle et notoirement compliquée. Quand finalement Haibara-San coupa le feu de la gazinière et mit la nourriture dans des plats pour les ramener à la table elle appela Conan pour lui donner un coup de main. Dans le salon Conan fut sorti de son moment de relaxation méditative par la voix douce de celle qu'il espérer un jour devenir sa futur compagne.

- Conan le dîner est prêt veut-tu m'aider ramener les plats s'il te plait

- j'arrive Ai-Chan

Une fois les mets posées, la jeune fille les servit tous les deux puis ils commencèrent à manger lentement en appréciant les saveurs qui s'épanouissent sur leurs papilles et la diminution de la sensation de faim qui les tenaillait depuis quelque temps déjà.

-Où en est-tu de tes recherches sur l'emplacement de gin commença Ai sur un ton sérieux

-Pour l'instant je n'en suis qu'aux hypothèses sur les endroits ou ils pourraient se trouver j'ai commencer à éliminé tout les endroits improbables et les plus évidents et à délimiter le périmètre le plus probable mais pour l'instant rien de vraiment concluant et je ne peux donner aucune aucune informations sauvages au FBI ou à la police japonaise je ne peux pas disposé de leurs ressources pour rien expliqua-t-il d'un ton serein

-je présume donc que le FBI n'as rien trouver

-En ce qui les concernent non mais la journée n'as malgré tout pas était complètement infructueuse et j'en suis presque soulagé

-Alors ils ont arrêter des gens ?

-Ouais des criminelles ils sont tombés par hasard sur diverse trafiquants en tout genre Judie-Sensei et le commissaire Meguré vont se pendant rester vigilant avec la menace de Gin dans les parages

-C'est une décision sensée qui sais ce qu'il a en tête. Répondit presque distraitement Haibara.

-Tu aurais des idées sur leurs intentions demanda Conan en tournant légèrement son regard vers sa scientifique préférée.

-Des idées j'en ai beaucoup, des certitudes aucunes tous ce que je pourrais faire c'est de te donnée des prophéties divinatoires, des paroles sybiline au mieux et se serai totalement inutile Kudo déclara-t-elle avec une apparente désinvolture.

Les yeux de l'enfants masculins s'écarquillèrent à l'entente de son nom de famille d'origine sortant de la bouche de sa compagne de table avant de se rétrécir dangereusement il répondit d'une voix calme et profonde mais pour laquelle il était facile de détecté une pointe d'agacement.

-Ai-Chan si tu t'obstine à m'appeler Kudo ou toute autre variante de mon nom de naissance je devrais t'appeler Miyano ou Shiho-Chan asséna-t-il à la fille en signe d'avertissement.

-Je te le déconseille fortement si tu ose tu va amèrement le regretté ne joue pas à ce jeu là rétorqua-t-elle plus glaciale que jamais de toute façon quand l'antidote sera fini il faudra bien que tu reprenne ton nom dans l'hypothèse que tu ne te fera pas tué avant continua-t-elle sur un ton des plus banal comme si elle parlait de la météo du l'en demain.

Cette dernière partie calma Conan pendant une seconde.

-Va jusqu'au bout de ta pensée demanda-t-il légèrement décontenancé par ce brusque revirement de situation

-C'est pourtant on ne peut plus claire, tu as une propension scandaleuse pour attiré le danger et la mort et quand ils ne se présentent pas à toi sur un plateau tu cours les retrouvaient à la première occasion, c'est comme si tu était un drogué de l'adrénaline sécrété par ton corps en situation dangereuse expliqua-t-elle avec une touche de fureur dans les yeux sans pour autant changer la teinte délibérément ennuyée de sa voix.

-Tu t'inquiète pour moi sourit-il doucement

Cela attisa la colère d'Haibara

-Evidemment crétin, je suis sur que tu va te remettre à les chercher et quand tu va les trouvé parce que je sais tu va le faire, la première chose qui va te venir à l'esprit sera de foncé tête baissé pour vérifié si tu as raison et ensuite ton cerveau va s'éteindre et ton complexe du héros s'allumer comme des illuminations de noël, tu ne demandera pas d'aide et tu ira te jeter dans la gueule du loup, tout seul comme toujours risquant encore une fois de te faire tué, n'essaye pas de me dire le contraire nous savons tous les deux que sa se passera comme ça

-Attend je n'ai pas un complexe du héros dit-il complètement ahuri

-Vraiment ? Tu aurais pus me trompé ajouta-t-elle sarcastiquement

-Je reconnais que je ne suis pas toujours la personne la plus prudente avec moi-même concède-t-il ; Mais toi reconnais que c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité avec la façon dont tu t'es toi-même mise en péril plus d'une fois tu ne peux pas vraiment me faire de reproche argumenta-t-il

-Je sais cependant on parle toi en ce moment pas de moi tu es le sujet de cette conversation personne d'autre

-On ne parle pas de toi ? on ne parle que de moi ? Tu es sérieuse ! Bien sur qu'on parle de toi c'est autant pour ta sécurité que la mienne j'ai promis de te protéger et je n'ai pas l'intention d'échouer je t'aime et je ne te perdrais pas que se soit de ta main ou de celle d'un autre hurla-t-il en se levant rageusement de sa chaise.

La respiration de Conan était lourde, Ai bien que gardant un visage calme se tendit légèrement et s'abstint de prononcé un mot de plus. Pour ce soir le dialogue était définitivement rompu. Conan-Kun pris quelques profonde inspirations calmantes avant de se dirigé vers la pièce d'étude dans laquelle il travaillé avant le dîner. Frénétiquement il recommença à travaillé sur sa recherche de la nouvelle planque des hommes en noir en essayant de mettre de coté la plus récente dispute et les mots dures que lui et sa reine des glaces viennent de s'envoyé joyeusement à la figure. De son coté Haibara commença mécaniquement à débarrassé la table son esprit encore sous le choc d'avoir entendu son partenaire lui criait je t'aime alors qu'elle finissait de rangé les reste du dîner de nettoyer la vaisselle, hébétude dans son fort intérieur se dissipa, la fureur antérieur revint coléreusement vengeresse et un sentiment de détermination traversa son être de part en part, elle allait trouver l'antidote qu'il le veuille ou non et le ramener à Ran. Elle sortit en hâte de la cuisine et descendit les escaliers du sous-sol avant d'allumer son ordinateur et de pianoter rapidement sur son clavier.

Salut à tous c'était le nouveau chapitre j'espère que vous avez apprécié laissez un commentaire pour dire ce que vous en pensez en core une fois rester en sécurité au revoir et au prochain chapitre