Yo ! Voilà le 3ème chapitre. Il n'y a que Yuya dedans. Je butte sur le passage avec Kyo qui doit suivre. Mais ce n'est pas une excuse pour ne pas au moins publier celui-la. Je me suis promis de publier au moins cette fic assez régulièrement. (et puis ça me déstresse étant donné que apparemment je suis pas ASSEZ de p***** d'énergique pour vendre des foutus livres dans une p**** de librairie qui me contacte ELLE-MÊME pour finalement m'envoyer paître ! Oui je le vis mal ! ****** de ********* de *****) un bonus pour celui qui devine ce qu'il y a sous les étoiles. (à part Simba, évidemment)

Merci pour les reviews de Neliia, Roncia, Guest et Yuya82 !

Yuya82 : Hehehe... Merci. Espérons que la suite soit pareille.

Guest : Vœux réalisé.

Roncia : Oui je vais essayer de faire en sorte que Kyo est Yuya soit assez "cassés" (C'est le titre XD) et sombres. J'espère que l'évolution de Kyo te plaira, mais finalement je coupe un peu sa partie la plus sombre par une ellipse... Désolée.

Neliia : ... Et une Yuya qui en bave ! Une !

BREF. Bonne lecture.


-Yuya-

Le monde s'était écroulé. Elle n'était rien, rien qu'une fille paumée dont le cœur venait d'être arraché. Restons amis d'accord ? Un rire tremblant lui échappa, Shinrei pouvait vraiment être cruel parfois. Ils avaient été ensemble pendant cinq ans. Elle ne pouvait pas être une amie. Pas alors qu'il avait été, qu'il était si important pour elle. Pas alors qu'il l'abandonnait. Pas pour une raison aussi... Stupide. Yuya...Tu es forte… Je t'aime beaucoup mais pas comme ça. Je suis tombé amoureux de quelqu'un d'autre. Tu n'as plus besoin de moi maintenant. Tu t'es remise de la mort de Nozomu, non?

Pourquoi ? Et qu'est-ce que Nozomu venait-il faire dans cette conversation? Quel était le rapport?! C'est comme si il avait résumé leur relation a un simple deuil. Comme si la seule raison pour laquelle ils avaient été ensemble tous ce temps était parce qu'il… Avait eu pitié d'elle?

C'était… douloureux. Pas autant que l'orphelinat dont elle se souvenait à peine. Bien moins que quand le cancer qui avait fini par emporter son grand frère.

Mais… Vraiment? D'abords ses parents qui l'avaient abandonnée. Puis Nozomu qui n'avait pas eu la force de se battre assez longtemps pour rester auprès d'elle. Et maintenant Shinrei qui avait fini par réaliser ses sentiments pour Sasei ?

Était-ce si étrange qu'elle l'ait considéré comme étant sien? Était-ce si étrange de s'attacher aussi profondément à ceux qu'elle aimait ? Ses amis, Sakuya et Shinrei. Ils étaient bien plus qu'une famille de sang, ils étaient la famille qu'elle s'était choisie. Ils lui « appartenaient ».

Évidement elle sait que le terme « appartenir » ne convenait pas. Qu'ils étaient libre comme elle l'était. Son indépendance était toute aussi importante pour elle. Mais pour l'orpheline qu'elle était, l'idée d'un groupe, d'une meute était le plus proche du bonheur qu'elle connaisse.

Ils étaient sa base. Son encrage sans lequel elle partirait à la dérive. Mais si Shinrei avait pu partir, pourquoi les autres resteraient-ils ? Quel assurance avait-elle qu'ils ne l'abandonnent pas à son tour ? Chaque séparation serait-elle toujours aussi dure ? Fallait-il vraiment qu'elle se sente déchirée par chaque personne proche d'elle ?

Alors Sakuya l'avait sauvée. Comme Nozomu bien longtemps avant. Sakuya était venue et était resté. Puis Mahiro. Et tant d'autres qu'elle ne pourrait jamais remercier assez. Eux ne partiraient pas. Ça lui suffirait.

Mais elle n'oublierait jamais avec quelle facilité sa rupture avec Shinrei l'avait brisée.

Elle avait besoin d'être plus forte. Elle refusait de ressentir de nouveau cela. Elle avait atteint son point de non-retour. Elle garderait ceux qu'elle aimait, mais elle n'aurait besoin de personne pour être heureuse. Elle ne se brisera plus. Elle aimera mais elle ne tombera plus amoureuse.

Elle n'appartiendra à personne.

Plus jamais.


Yuya à 21 ans. Nozomu est mort i ans. Kyo est parti à ce moment là.

voilà voilà !

(Fautes corrigées... Celles que j'ai vu en tout cas... Pardon...)