Je voulais remercier Guest & ObsessedWithMentalist pour le review. J'espère que ce premier chapitre vous plaira. Bonne lecture à tous!


Chapitre 1

Après avoir quitté sa chambre de motel, Jane prit donc la direction du CBI. Il lui suffit de seulement une trentaine de minutes avant d'arriver à destination et de garer sa DS. Il respira un bon coup et rentra dans le bâtiment où ses collègues devaient probablement déjà être arrivés.

Le bip de l'ascenseur le sortit de ces pensées et il se rendit dans l'open space pour saluer Rigsby, Van Pelt et Cho qui semblaient en pleine discussion.

- « Un mois que je suis parti et personne est content de me revoir. »

-« Jane ! Tu es revenu ! » Van pelt et son indéniable charme, vint le saluer et le prit dans ses bras pour lui faire comprendre qu'il ne devait plus partir sans rien dire.

-« Lisbon va te tuer. » Intervint Cho, restant impassible.

-« Oh, encore ! » Répliqua le Mentalist, comme si c'était tout à fait normal de se prendre un savon par sa patronne.

Il se dirigea vers le bureau de Lisbon et afin de ne pas changer ces mauvaises habitudes n'attendit pas que celle-ci l'invite à entrer.

-« Liiiisbon, vous m'avez manqué ! » S'écria-t-il avec son sourire charmeur qui agaçait tant notre agent.

-« Jaane ! »Répondit Lisbon en Sursautant. Elle se reprit et ajouta sur le ton de l'énervement : « -Vous êtes un grand malade, et puis qu'est-ce que vous faites ici ? »

-« Lisbon, Lisbon ! Votre voix si douce et joyeuse m'avait tant manqué ! Ah et pour répondre à votre question je travaille ici. »

Lisbon sentit à ce moment une colère immense l'envahir. Elle avait eu une peur bleue lorsqu'elle l'avait vu face à John le rouge, certes il n'avait pas tiré mais elle s'était inquiétée pour lui. Elle savait que cette enquête résolue avait changé la vie de son consultant et malgré son air idiot, il était encore blessé. Elle le connaissait par cœur et pouvait lire dans son regard de la tristesse et de la peur.

-« Jane, ça fait un mois, un mois que vous êtes encore partis sans donner de nouvelle. » Malgré la colère qu'elle avait en elle, ces paroles étaient sorties avec une intensité si douce et triste que Jane perdit contenance.

Il le savait, il le voyait dans son regard… Il l'avait encore déçu. Après environ 10 ans de collaboration il l'a décevait encore, il ne faisait que ça et même s'il ne l'avouerait pas ça lui faisait mal. Ce comporter comme un idiot, un égoïste était devenu sa carapace et il ne pouvait pas prendre le risque que celle-ci ne se brise. Il tenta donc de se reprendre du mieux qu'il put et répondit à Lisbon.

-« Lisbon ! Toute suite les grands mots, je n'étais pas partis je faisais simplement une petite pause. »

-« Une petite pause ? Mais vous ne faites rien de vos journée vous n'avez pas besoin de pause.

Jane voulait rétorquer mais Lisbon ne lui en laissa pas le temps. Elle était énervée et Jane savait qu'il fallait qu'elle finisse ce qu'elle avait à dire.

-« Je sais que vous n'étiez pas partis en « pause » vous étiez juste trop mal pour rester avec nous après ce qu'il s'est passé. Vous avez fui comme à chaque fois qu'un obstacle ce met devant vous. Nous tenons à vous Jane… Je tiens à vous alors cessez de fuir et parlez-en.

Lisbon observa Jane après cette déclaration, il avait un regard qu'elle n'avait encore jamais vu… Il était ému.

Bien qu'un peu gênée par sa déclaration qui elle le savait allait lui poser des ennuis. En effet, Jane se ferait un vilain plaisir de lui rappeler lorsqu'ils auraient encore une dispute. Elle était tout de même fière d'avoir pu lui transmettre ce qu'elle ressentait vraiment, pour qu'il voie que certaines personnes tenaient vraiment à lui.

-« Ah oui vraiment, vous tenez à moi ! » Répondit Jane, sortant Lisbon de ces pensées.

-« Et bien oui, même si vous avez un nombre infinis de défauts, vous êtes mon ami. »

-« Un nombre infini de défauts ? Vous devez surement vous tromper de personne ! »

-« Non, non c'est bien vous ! Vous êtes arrogant, égoïste, un emmerdeur de première classe et j'en passe ! »

-« Whaa emmerdeur de première classe ! Ça c'est la classe !

Lisbon leva les yeux au ciel devant l'attitude de son collègue. Il lui avait manqué même si elle ne l'avouerait jamais à Jane. Son téléphone sonna coupant court à la discussion, une nouvelle affaire les attendait.

-« Un cambriolage qui a mal tourné, on y va. » Ordonna Lisbon à Jane

-« A vos ordre patron ! » répondit Jane

-« Arrêtez de faire l'imbécile, ça fait à peine 20 minutes que vous êtes revenu et vous m'agacez déjà. »

-« Certes je vous agace, mais vous tenez quand même à moi ! » Lui répondit-il avec son sourire charmeur en lui mettant la main dans le bas du dos pour qu'elle avance.

Ils se dirigèrent ensemble pour prendre l'ascenseur et rejoindre le parking du CBI. Après une tentative inespérée pour prendre sa formidable Citröen DS, Jane se résolu à monter du côté passager de l'énorme voiture que possédait Lisbon. Un SUV, mais pourquoi fallait-il qu'elle est une aussi grosse voiture ? Elle était toute petite elle n'avait pas besoin d'un tel engin. Il lui en fit donc la remarque et après un « Allez-vous faire voir Jane » ils arrivèrent sur les lieux du crime.

A première vu il y avait eu un cambriolage qui aurait mal tourné. Le légiste était déjà sur place et Lisbon prit le plus de renseignement possible auprès de lui afin de ne pas trop traîner sur cette enquête.

Bien qu'elle aime énormément son travail, bien trop d'après ces frères… Lisbon était de plus en plus épuisée et avait désormais du mal à supporter la vue d'un corps sans vie. Elle prit sur elle pour ne pas le montrer.

-« Alors, qu'avez-vous sur la victime ? »

-« Yann Yiruma… »

-« Le pianiste ? » Répliqua Jane surprit ne laissant pas le légiste finir sa phrase.

-« Depuis quand vous vous y connaissez en musique vous ? » Répondit Lisbon avec un sourire, curieuse d'en connaître plus sur son consultant.

-« Depuis que j'ai rencontré ma femme… »

Jane s'éloigna immédiatement ne voulant pas avoir à faire face à Lisbon. Il avait sorti cette phrase d'un air trop triste sans même sans rendre compte et il savait que Lisbon se sentirait coupable. Pourtant elle ne devait pas se sentir coupable il était le seul et l'unique responsable de la mort de ces deux princesses. A chaque fois qu'il en parlait, bien qu'il essaie de le faire le moins possible et seulement devant Lisbon, celle-ci montrait toujours une mine triste et pleine de pitié et il détestait ça.

De son côté Lisbon avait finis d'interroger les témoins, elle chercha donc Jane. Elle avait préféré le laisser seul après ce qu'il avait dit. Elle n'aimait pas le savoir malheureux mais elle savait quand le laisser seul ou non et ça bien que Jane ne lui admettrait jamais il lui en était énormément reconnaissant.

Elle le trouva dans la maison de la victime face à un magnifique piano. Il avait les yeux baissés et semblait ailleurs.

-« Jane, tout est bon pour moi. On peut y aller ? »

-« Hm… »

Il l'a devança et se dirigea vers la voiture de Lisbon s'en rien ajouter d'autres.


Justine note: N'oubliez pas les petits reviews qui font toujours plaisir!