AN : Je sais que dans canon les jumelles Carrow ont un an de plus qu'Harry, pas un an de moins, mais ce sera ainsi dans cette histoire.

Chapitre 5 : Alice et Ariana

Hermione ne savait pas trop quoi pensé en lisant l'article sur Harry et les décisions qu'il avait prit concernant, les Malfoy, Snape, les Weasley et McGonnagal. Heureusement pour elle, Blaise et Neville lui expliquèrent rapidement ce que cela signifiait et avant que le Slytherin ne finisse par mentionné, "ce n'est qu'un épisode des aventures d'Harry Potter, mais de plus en plus de personne se pose des questions. Rita Skeeter fait apparemment partit de ces personnes vu la neutralité dont elle a fait preuve depuis le tirage au sort de la Coupe de Feu."

Ceci attisa la curiosité d'Hermione qui demanda, "quel genre de question ? Et qui sont les personnes qui se les posent ?"

Blaise hésita quelques instants avant de répondre, "Amélia Bones est une personne particulièrement honnête et droite, le fait qu'elle défende Harry aussi ouvertement depuis ce week-end alors qu'une réunion à eu lieu entre elle, le Directeur et Potter à ce moment-là… Le fait que Fudge avait forcé les choses afin qu'il mène personnellement la l'affaire de la mort de Ginny Weasley, et qu'il s'y est raté, vu que Potter à été libéré sur un vice de procédure. Maintenant la personne qui aurait du menée l'enquête protège la même personne… Tu avoueras que c'est quand même particulier comme situation. Sans même parlé du fait que certain trouve qu'avec le recul les preuves contre Harry étaient moins incriminantes qu'elles ne l'avaient été jugé au procès."

Hermione se rassura en remarquant que Neville et Daphnée étaient également surprit, même s'ils le semblaient un peu moins qu'elle. La nouvelle Ravenclaw comprit également que selon comment les choses allaient tournées dans les prochains mois, il était probable qu'Harry sauve une partie de son image et de sa réputation auprès de partie de l'école. C'était insuffisant à son goût puisqu'elle était persuadée qu'il était innocent, mais elle avait apprit qu'il n'y avait jamais de petite victoire et qu'il ne fallait jamais craché sur une bonne nouvelle.

OoOoO

Un grande partie du château était plus que perplexe devant ces nouvelles informations, certain Gryffindor insultant l'ancien membre de cette maison, et une autre partie de la maison demanda à laissé le temps nécessaire afin que les choses puissent être jugées. Une opinion qui était partagé par une bonne partie des Ravenclaw et une partie non-négligeable des Slytherin. Quand aux élèves de Beauxbatons et de Durmstrang ? Leurs opinions étaient mitigés mais la grande majorité avait décidée de ne pas s'impliquée.

Une chose était certaine, de moins en moins d'élève étaient certain que l'ancien détenu avait placé son nom dans la coupe. Ce qui ne pouvait qu'être une bonne chose pour le jeune homme concerné.

OoOoO

Amélia était surprise du contenu neutre de l'article, en pensant qu'il était possible que Skeeter s'intéresse finalement à la vérité, mais elle se rendit rapidement compte qu'aujourd'hui, le plus gros scandale -et ce qui serait donc le plus vendeur- ce serait la possibilité qu'Harry soit innocent.

Ce soutient indirect était une surprise, et il aurait des conséquences qui serait difficiles à gérer dans les prochaines semaines, mais cela lui faciliterait les choses sur le long terme, à commencer par l'exonération de Sirius Black. Amélia espérait sincèrement que Fudge ne ferait pas une connerie -sous ce qui restait de l'influence de Malfoy- en voyant la situation.

OoOoO

Alors qu'il quittait la classe de runes, Harry fut accosté par deux Slytherin, des jumelles de ce qui était désormais son année. Le jeune homme n'avait pas de souvenir négatif associé avec elles, ce qui le poussa à accepté de les suivre lorsqu'elles firent signe qu'elles voulaient lui parler.

L'autre raison c'était parce qu'après avoir ignoré Lovegood -non méchamment- la veille, Harry c'était rappelé du conseil d'Amélia afin de ne pas s'isolé, et de ne pas ce faire des ennemis inutilement alors qu'une simple conversation était recherché par la personne l'approchant. Sans parlé du fait qu'avoir une relation cordiale avec ne serait-ce que quelques Slytherin ne pourrait pas lui faire de mal.

Il y avait aussi bien sur le fait que s'il survivait jusqu'à la rentrée prochaine, il irait dans une nouvelle maison -ne pouvant pas retourné chez les Gryffindor après avoir renier cette maison, ce qui était une règle- et ce serait mieux s'il connaissait un minimum quelque personne de son année, car sans parler de son cas spécial, en 4ème année, cela fait longtemps que les amitiés et les groupes sont défini. Rajoutait au fait que les gens semblaient avoir une tendance à l'ignoré ou l'insulté comme réaction par défaut… Ouais, faire une bonne impression. "Bonjour, que puis-je faire pour vous ?" Voilà, c'était plutôt bien.

Ce fut celle de droite qui répondu d'un air amusé, "je m'appelle Hestia Carrow, et c'est ma sœur Flora, nous sommes en troisième année, de la maison Slytherin." Il se posa la question de s'il était sensé se présenter ainsi dans le monde magique, mais essaya de ne pas y pensé car c'était trop tard, par contre, il demanderait à Amélia. "Nous voulions savoir si ce qui était dans le journal ce matin était la vérité." En vérité ce qu'elles voulaient savoir, c'était les nuances dans le récit, et le fait que l'article était neutre envers lui, mais légèrement plus agressif envers le ministre et Dumbledore.

"Après tout ce qui a été dit sur moi, je ne lis plus le journal, mais je n'ai pas de raison de pensé que ce qui y est écrit est faux." Peut-être qu'il devrait prendre une suscription afin de ne pas être surprit par les autres élèves en cas d'un article plus agressif envers lui ? La aussi, il demanderait l'avis d'Amélia.

Les deux sœurs échangèrent un regard avant qu'Hestia ne continu, "c'est compréhensible, merci de votre réponse. Il est important de précisé que tout le monde ne partage pas les avis de Draco Malfoy."

Ce n'était pas forcément une surprise, car Hermione ne partagerait pas un groupe d'étude avec deux personnes comme le blond, mais peut-être qu'il était mal placé pour donner son opinion sur ce genre de chose, car autrement il n'aurait pas été aussi surprit de l'attitude sans raison acceptable d'une autre paire de jumeau. "Merci de l'information, ce fut un plaisir." Harry ne saurait dire si c'était le fait qu'elle était des Slytherin, si c'était les sœurs en particulier ou si c'était lui, mais cet échange lui avait paru particulièrement étrange.

OoOoO

Le jeudi soir, 6 jours après son retour dans le temps, il avait déjà pas mal progresser dans sa planification, le sort produisant de la fumée était au niveau 1, tout comme 'Accio' et son opposé. Harry avait trouvé les sorts afin de masquer son odeur et les sons qu'il faisait et avait également commencé à travailler dessus. Le jeune Potter avait réussi à rattraper une partie du retard qu'il avait commencé à prendre cette année dans les 5 classes de troisième année qu'il suivait toujours, ce retard avait été le résultat de son état de santé, de l'incompatibilité de sa baguette et le fait qu'il avait du mal à se souvenir clairement des cours des années précédentes. Il avait trouvé un sort pour avoir une vision thermique, mais ce n'était que pour une minute environ et directement sur ses yeux, alors qu'il cherchait quelque chose de permanent sur ses lunettes, et il avait pu vérifier que c'était bien à nouveau des Dragons. Harry avait également apprit que les autres champions avaient reçu un exemplaire du livre des règles.

Il avait bien évidemment apprit qu'Hermione et Neville avaient quitter Gryffindor mais Harry n'avait pas essayer de se rapprocher d'eux, sans raison particulière à part les raisons évidentes, il n'était pas non plus certain de vouloir les approcher alors que ses capacités mentales étaient si durement affecter par le parasite. De plus, il ne serait pas surprit s'ils choisiraient le camp de Dumbledore en apprenant la prophétie, la seule personne envers laquelle il avait une quelconque confiance était Amélia, et cette confiance était loin d'être aveugle.

Alors qu'il se promenait en espérant tombé sur des sites à explorer et pour se vider l'esprit le temps que sa magie se recharge, il remarqua qu'il était suivit et sortit discrètement sa cape de son inventaire avant de l'enfiler, ou du moins c'était ce qu'il avait fait les trois fois précédente qu'il s'était retrouvé dans cette situation cette semaine, par contre, cette fois il ne pouvait pas le faire sans révéler son inventaire, déjà qu'ils savaient pour sa cape à cause de Ronald... Quelques instants plus tard, les jumeaux Weasley apparaissait devant Harry qui avait sa baguette à la main. Leur visage enragé et leur manque de parole ne faisait qu'inquiéter Harry sur ce qui allait se passer.

"Incendio !" Harry se jeta par terre à temps pour échapper au flamme, et alors que l'autre allait enchaîné, une voix le stoppa en même temps qu'un bouclier magique apparu devant Harry.

"Stop !" Le jumeau qui allait lancer le sort de feu s'arrêta et se retourna pour voir arriver la préfète en chef et une amie à elle, elles étaient toutes les deux des Slytherin en 7ème année. Alicia Mongomery la préfète déclara -voyant un Weasley ouvrir la bouche-, "Garde tes excuses pour Flitwick, vous en aurez besoin."

Quelques minutes plus tard, les deux Weasley, les deux Slytherin et Harry étaient dans le bureau de Dumbledore avec les directeurs de Ravenclaw et de Gryffindor, et il semblait que McGonnagal était à deux doigts de blâmer Harry pour ce qui venait de se passer. Harry en eu marre d'être accuser sans preuve et demanda la présence d'Amélia. Abus était clairement indécis mais le regard d'Harry était sans concession, la directrice de Gryffindor n'était pas stupide, et elle savait qu'elle était déjà sous enquête d'Amélia et que cela n'allait pas arranger la chose mais Harry et Albus ignorèrent ses protestations -pour des raisons différentes- comme quoi ce n'était pas nécessaire.

Une fois que Mme Bones eu entendu tout les parties, elle se retourna vers Dumbledore en inclina la tête sur un coté, d'un air de lui demander 'et maintenant ?'. La voix du directeur était glaciale et personne n'osa dire un mot pour le contredire. "Minerva McGonnagal, vous êtes immédiatement suspendu de vos position de Directrice de Maison et de Directrice Adjointe, au moins jusqu'à la fin de l'enquête de Mme Bones. C'est votre deuxième avertissement formel. Messieurs Frederick et Georges Weasley, vous êtes suspendu jusqu'à la fin du mois, pour avoir volontairement et répétitivement harcelé un élève depuis le début de l'année scolaire, et pour avoir intentionnellement mené une action entraînant la possibilité d'une conséquence mortelle dans une école. Vous ferez 10 heures de retenu par semaine chacun jusqu'à la fin de l'année scolaire, vous êtes banni à vie de l'équipe de Quidditch scolaire et se sera le dernier avertissement avant le renvoi. Sans parler d'éventuel suite légal, pouvant être entreprise par l'école ou l'agresser."

Le choix du sortilège de feu était -à lui seul- très grave, ajouté au fait que les Weasley venaient d'officiellement devenir les ennemis de la famille Potter, augmentant la possibilité prochaine d'un duel à mort et que cela continuait d'endommager la création prochaine de l'Ordre du Phoenix pour lutter contre Voldemort faisaient qu'Albus ne se sentait pas du tout d'être clément dans ses choix. Les jumeaux avaient au moins le mérite de ce rendre compte de la gravité des choses. La surprise visible sur le visage d'Harry qu'Albus ait fait ce qui était juste plutôt que de protéger les gens qui le suivaient ne l'aidait pas à avoir la moindre once de pitié ou de remords devant les larmes de Minerva.

Mais ses insultes et remarque déplacés répétés contre Harry et le fait que 3 élèves au grand potentiel avaient quitté la maison qu'elle dirigeait en la désignant comme faisant partie des raisons… il aurait du la sanctionné ce Week-end au plus tard... De plus, même s'il n'avait rien fait, Amélia les auraient crucifiés vivants, lui et Minerva. Sans parler de ce qu'aurait fait Malfoy à travers Fudge... il ne voulait même pas y penser.

Il alla même jusqu'à récupéré la Carte des Maraudeurs en soulignant qu'ils devraient être heureux qu'il ne les expulse pas pour avoir voler dans le bureau de Filch un objet considérer comme étant dangereux. Les six jours depuis qu'Harry avait quitté Gryffindor lui avait permit de se rendre compte que la majorité de leurs alliés 'de la lumière' étaient contre le comportement des Weasley et de McGonnagal. Le fait qu'Harry soit défendu fortement par une personne ayant une image aussi parfaite que celle d'Amélia Bones ne faisait qu'amplifier la chose. Amélia n'avait aucun problème à avoir un laquer de Fudge comme professeur à partir du moment où il faisait son travail.

Il fit signe aux deux Slytherin et à Harry qu'ils pouvaient partir afin d'éviter une confrontation avec les parents Weasley lors de leur convocation. Il n'avait aucun problème à les laissées seul avec Harry, car Alicia Mongomery et Ariana Jones étaient deux personnes qui tenaient à leur neutralité, et Harry ce montrait de plus en plus neutre, n'ayant fait aucune différence entre les maisons au cour des cours de la semaine qui venait de passée.

Pour en revenir aux Weasley, il avait initialement laissé faire car ils étaient en deuil et que la rationalité prenait des vacances dans ses moments là, mais persécuter un innocent n'était pas justifiable, deuil ou pas deuil. De plus, cela faisait 18 mois depuis la mort de Ginny, et plus de 3 mois qu'il avait expliqué aux Weasley et aux autres qu'Harry était innocent même s'il allait sortir sur une faute de procédure. Alors qu'il expliquait la situation au parents Weasley, il vit du coin de son œil que les deux Slytherin avaient accompagné Harry dans sa chambre, croisant le regard avec Amélia qui avait remarqué la même chose, il écrit une note pour un elfe qui le préviendra en cas d'attaque avant de refermer la carte.

Un silence pesant s'installa dans le bureau une fois que les jumeaux et les parents avaient quitté la pièce, il avait fallu près d'une heure avant que les parents n'entende raison, comme si le fait que ce soit des Slytherin faisaient qu'elles avaient obligatoirement menti, sans parlé des insultes et autre remarque balancé par la mère Weasley sans même faire l'effort d'apprendre l'identité des personnes…

Cette manière de voir les choses le laissait très inquiet sur le future du monde magique.

Ce fut Amélia qui mit des mots sur son impression. "En écoutant Molly Weasley, et en retirant à qui c'était adressé, j'ai remarqué que c'était la même chose que pour les Death-Eater, la même haine, le même mépris sans la moindre connaissance ou basé sur des jugements complètement stupide et biaisé. Du genre tout les Slytherin sont des Death-Eater, ou au moins des supporters idéologiques de Tom Riddle. Sans parler du fait que les gens ont parfaitement le droit de croire en ce qu'ils veulent croire tant que ce n'est pas illégale, je n'ai pas de problème avec les gens qui croient que les lignes magiques doivent être protégé, tant qu'ils ne deviennent pas des meurtriers ou autre chose du genre par ce qu'ils croient cela." Albus partageait son avis, et était agréablement surprit de la voir dire le nom. "C'est difficile d'utiliser un surnom débile quand on sait la vérité, de plus ce qui ait arrivé à Harry est sans nom, mais c'est pas Riddle qui à jeté un gamin à Azkaban."

"Non, effectivement. C'est la 'lumière' et le ministère qui l'ont fait…" En ce rendant compte de ce genre de chose, Albus ce demandait si Harry voudrait ce battre contre Voldemort, et si ce n'était pas le cas, et ce que les gens auraient le droit de lui en vouloir ? Évidemment que non, mais ce n'était pas comme si cela allait les gênés, comme cela avait été prouvé plusieurs fois de manière très nette depuis le retour du dernier des Potter dans le monde magique.

"Pour les listes de personnes dont je vous ai parlé, il ne faut pas négligé la possibilité qu'accepté certaine personne soit contre-productifs vu qu'elles poseraient des problèmes envers l'acceptation de gens plus neutre." Il ne pouvait malheureusement pas la contre-dire, car par exemple, si Alicia Mongomery et Ariana Jones étaient amenées à prendre les armes contre Voldemort, des personnes comme Molly Weasley les refuseraient… La situation était compliquée, et Albus avait le sentiment qu'Amélia refuserait d'écouté Molly dans ce cas là, ce qui était compréhensible du point de vue de la directrice du département le plus important du gouvernement magique…

Il était d'ailleurs soulagé de voir que les deux Slytherin avait la suite d'Harry sans que l'elfe ne le prévienne, ce qui voulait forcément dire qu'il n'y avait pas eu d'altercation.

OoOoO

Alice et Ariana avaient silencieusement observé les choses depuis le début de l'année scolaire. Elles étaient arrivé à plusieurs conclusion. Voldemort n'était pas mort, la confiance dans leurs futures de Draco Malfoy -et de certains autres- n'y laissait aucun doute. Potter n'avait pas tué Ginny Weasley, c'était clair dans ses attitudes, ce qui allait faire que le coté de la 'lumière' allait être détruit, ou au moins radicalement changer, car il y aurait forcément des conséquences aux altercations entre ses différents membres par rapport à cette affaire. Le traitement de McGonnagal envers Potter étant devenu -notoirement- aussi dure que celui que le jeune homme doit subir de la part de leur propre directeur de maison.

La défense farouche d'Amélia Bones dans tout ce qui concernait Harry Potter était beaucoup plus importante que ce que les gens pourraient croire. Dans le cas des deux jeunes femmes, elles auraient voulues être neutre mais savaient parfaitement qu'un Voldemort vainqueur ne tolérerait pas la neutralité. Pour qu'il ne soit pas vainqueur, il lui fallait un adversaire à la hauteur et si la 'lumière' continuait de se déchirer, il n'y aurait rien en face de lui.

Daphnée Greengrass était sous leur protection, et c'étaient elles qui l'avait convaincu d'approcher Zabini, Longbottom et Granger. Si une coalition plus neutre, mener par des familles comme les Bones, les Zabini, les Longbottom, les Jones et les Greengrass -entre autres- pouvait prendre forme, ils auraient la possibilité d'avoir une alternative à Voldemort sans renier leur croyance ou leur tradition. Il y avait même des rumeurs comme quoi il y aurait des irrégularités dans l'affaire Sirius Black. Ce qui pour le coup redistribuerait beaucoup de carte vu la richesse et l'influence énorme de cette famille, sans parlé du fait que Narcissa Malfoy était née Black.

Potter avait changer depuis qu'il avait quitter les Gryffindor, et ce soir serait peut-être leur seul chance de l'approcher avant la première tâche. S'il mourrait, des têtes tomberaient, surtout vu le climat actuel, s'il survivait dans l'état physique qu'il était, il aurait plus de propositions d'aides ou d'alliance après la première tâche, de plus vu le nombre de mort dans les tournois précédents, ce serait une preuve indiscutable des qualités du jeune homme. De plus leur volonté n'étant pas tout à fait louable, il était préférable qu'elles l'approche tant qu'il était encore isolé, car elles étaient parfaitement consciente qu'Harry serait beaucoup plus suspicieux envers une approche d'alliance normale. La solution était tout simplement de se rapprocher de lui dans un premier temps, avant de s'intéresser plus tard à la possibilité d'une alliance.

OoOoO

Harry était plutôt nerveux, mais pas forcément inquiet d'être en la présence des deux Slytherin, et même s'il était, cela ne voudrait pas dire qu'il n'était pas reconnaissant. Et dans ce cas, la moindre des choses était de le manifesté, chose qu'il fit lorsqu'il arriva dans le couloir de sa chambre. "Merci beaucoup pour votre intervention, si j'avais du faire un voyage sérieux à l'infirmerie, j'aurais eu beaucoup moins de temps pour me préparer pour la première tache, et vu que c'est toujours en rapport avec une créatures dangereuse… Merci. Sincèrement. Si je peux aidé d'une quelconque manière ?" Bien qu'il était vrai qu'Alicia avait simplement fait son boulot en tant que préfète, il était parfaitement au courant que certain en aurait profité pour faire d'une pierre deux coup en ce se débarrassant de lui et des jumeaux de manière définitive, il aurait suffit de le laisser ce faire gravement blesser ou tué par les jumeaux et d'arriver 'après'.

Ce fut Ariana qui répondit : "Pas besoin de nous remercier de t'avoir aider, avoir l'occasion de voir McGo ce faire punir par le directeur et celle de voir les jumeaux Weasley enfin payer pour leur conneries, il était temps. Par contre on apprécierait un entretien privé." Ne voyant pas ce qu'il pourrait dire sans paraître stupide, Harry resta silencieux sauf pour donné son mot de passe en Parcel-Tongue alors qu'il les menait dans sa suite. Une fois installé dans son salon -une des trois pièces avec la salle de bain / toilettes et sa chambre-, elles échangèrent un regard devant son silence avant qu'Ariana ne reprenne, "On cherchait une occasion de te contacter avant ce soir, tu ne le sais probablement pas mais, tu as été malgré l'objet de beaucoup de fantasme parmi les filles de Slytherin."

. . .

Modification d'un Trait :

Parcel-Tongue : Capacité de parlé au serpents / ? / ?

Est devenu :

Parcel-Tongue : Capacité de parlé au serpents / Capacité exponentiellement plus grande pour les actions sexuelles orales réalisée par le Gamer / ?

. . .

Grâce à la notification, Harry voyait exactement de quoi elle parlait, comme prouvé par son rougissement flagrant. Ce fut Alicia qui verbalisa leur pensées avec un sourire séducteur : "Si tu nous rendais un service, on pourrait te rendre la pareil." S'il utilisait cette capacité sur elles, elles étaient prêt à lui rendre l'appareil, mais si Harry voulait bien croire que le fait qu'il soit un Parcel vaille le coup, manière de parler, il n'avait aucun doute sur le faite qu'elles étaient -ou seraient- dégoûté en voyant l'état de son corps. Sans parler du fait qu'il n'avait qu'un corps malade de 14 ans alors qu'elles étaient clairement en pleine santé, très belle et forcément des adultes vu qu'elles étaient des 7ème années.

C'était donc dans un moment de panique qu'il expliqua : "je préférais si vous m'aidiez en métamorphose pour le tournois, -changer de la matière en fer, créer (conjuration ou transformation) des animaux pour faire des diversions, et m'aider à créer un lasso." Voyant leur surprise devant la spécificité de la demande, il se défendit en pointant vers l'historique du tournois où la première tâche était toujours le fait de récupérer un objet d'un animal -ou d'une créature- magique dangereux. Elles avaient accepté son offre même s'il était certain qu'elle savait pourquoi il avait réellement refusé.

Quelques temps plus tard, alors qu'il les voyaient sortir de sa chambre avec des sourires satisfait et des jambes tremblotantes, Harry se dit qu'il n'allait peut-être pas tout raté dans la vie, de plus sa confiance en soi même n'avait pas souffert, c'était même tout l'inverse, des événements de cette soirée. La notification qu'il avait reçu en les voyants sortir renforçait cette opinion.

. . .

Pour avoir réussi un accomplissement difficile pour vos circonstances, recevez 8 points de Charisme et 10 points de skills.

. . .

Les augmentations avaient portés son Charisme à 20, et lui donnait désormais une réserve de 80 points de skills.

OoOoO

Harry travailla sur sa précision et les devoirs qu'il avaient autour de ce qui restait de son planning officiel jusqu'au soir, dans la soirée il se concentra sur la théorie derrière la métamorphose dans l'espoir d'optimisé le temps qu'il avait avec les deux Slytherin. Le samedi matin, il continua sur la théorie avant d'être rejoint dans une salle qu'il avait voulu vide à l'exception de quelques tas de débris qui servirait comme matière première pour travailler sur sa métamorphose. Elles lui firent travailler sur sa la théorie concernant les trois domaines qu'il voulait apprendre, étant donné que c'était des choses de niveau NEWT, peut-être fin d'OWL pour la métamorphose de la roche en métal.

Il était nécessaire qu'Harry comprenne un minimum ce qu'il faisait, de plus, c'était évident qu'il ne pourrait pas l'apprendre tout seul -la partie théorique-, vu qu'il n'aurait absolument rien comprit à leurs explications s'il n'avait pas prit les devants et travailler sur la théorie qui était concerné. Dans la situation actuelle, il avait de vague notion de la théorie concernée, ce qui était évidement loin d'être suffisant afin que la situation soit optimale pour son apprentissage.

Pour la pratique, Alicia l'informa sur les spécificités du sort 'serpensortia' qu'avait utilisé Malfoy lors de leur duel en deuxième année dans le club de l'imbécile nommé Gilderoy Lockhart, elle résonna que c'était le sort de conjuration le plus simple, et il était donc logique de pensé que s'il n'y arrivait pas, ce n'était pas la peine d'essayer d'apprendre le reste. Elle insistait beaucoup sur la visualisation, comment cela serait au toucher, à l'odeur, etc, afin qu'il réussisse une bonne conjuration, plus y arriverait à avoir une image claire et précise, plus cela serait simple selon elle.

Il ne lui fallu qu'un gros quart d'heure pour réussir à faire venir un tout petit serpent, et quelques minutes de plus pour en obtenir un plus proche de celui qu'avait utilisé Malfoy, et Ariana en profita pour lui faire apprendre le contre-sort 'vipera evanesca' qu'il arriva à faire en un peu moins d'un quart d'heure cette fois. Harry ne manqua pas le regard positif qu'elles échangèrent, elles ne semblaient pas forcément impressionnées, mais elles semblaient pensées que c'était une vitesse d'apprentissage plus que correct.

Alicia l'informa qu'il serait préférable d'apprendre un sort de manière plus poussé car c'était notoirement plus difficile de réussir un sort dans un moment de stress ou dans un moment où on avait du mal à se concentrer. Il continua pendant près de deux heures sur les deux en essayant de réduire son incantation, le temps qu'il prenait à faire le sort et de réduire sa vocalisation, elles profitèrent de ce temps afin de lui parler de la théorie sur la métamorphose. Il partait du principe que s'il y arrivait sans incantation au calme, il y arriverait au moins avec incantation pendant un moment de stress. Il décida également de monter tout ses sorts au niveau 2 lorsqu'il en aurait l'occasion, voir niveau 3 pour ceux qu'il utiliserait contre le dragon.

. . .

Niveau de sort 2= 100 % réussite avec mouvement et baguette mais sans incantation

Niveau de sort 3= 100 % réussite avec baguette mais sans incantation et mouvement

. . .

Pour son lasso, elles avaient conseiller le sort 'incarcerous' qui était malheureusement un sort de 6ème année. Il lui avait fallu l'après midi avec des conseils et des corrections pour qu'il obtienne ses premières cordes, mais ses tentatives avaient été espacé d'explication, et de conseils ce qui l'aiderait forcément pour les autres choses qu'il voulait apprendre, que ce soit sur un plan pratique ou théorique. Voyant l'heure du dîner ce rapprocher, Ariana lui apprit le sort pour coller les choses, qu'il réussi avant qu'elles aillent manger.

Il passa une bonne partie de son temps libres de la semaine à travailler sur la métamorphose qu'elles lui avaient déjà apprit dans l'espoir qu'il puisse commencer directement un sujet nouveau lors de la session du samedi.

Le samedi suivant, le 19, elles lui donnèrent le choix de ce qu'il voulait apprendre et il choisit la possibilité de modifier le terrain en défense de fer. Il avait passé sa journée à y travailler -prenant une courte pause pour manger- et il commençait enfin à avoir de la réussite utilisable quant elles virent que c'étaient bientôt l'heure du dîner. Alicia hésita une seconde avant de se mettre à genoux devant Harry avant de déboutonner son pantalon sans qu'Harry ne puisse dire quelque chose, aussi choqué qu'il était, en disant : "On sait pourquoi tu avais choisit de nous refuser la dernière fois, mais on apprécierait si tu rentrais dans l'arène avec au moins un bon souvenir."

Alors qu'il était allongé dans son lit, plus tard, Harry se dit qu'au moins, il aurait connu un certain plaisir avant de retourner contre le dragon, même si cela n'avait été que le fait de le prendre en main. Il fut surprit par la manœuvre, surtout qu'elle n'avait rien demandé en échange, peut-être était-ce de la pitié, ou une volonté de continuer après 24 novembre dans le cas où il survivrait… Peu importe la raison, il n'y avait pas de raison qu'il en souffre et il avait d'autre préoccupation plus grave.

OoOoO

Le samedi 12 Novembre, soit le jour de la première aide scolaire de deux Slytherin de 7ème année envers le quatrième champion, un article de Skeeter apparu dans le journal sur les événements qui avaient eu lieu le jeudi soir. Les Gryffindor ne savaient pas comment réagir, à ce qu'ils lisaient, vu qu'ils avaient déjà été informé du fait que fait que les jumeaux Weasley étaient suspendu, tout comme l'était McGonnagal de ses deux autres profession, a part son professorat.

Une bonne partie d'entre eux n'étaient pas surprit de ce qu'il c'était passé, et ils avaient le sentiment que leurs doutes envers la culpabilité d'Harry étaient de plus en plus justifiés, bien que cela n'ait rien à voir avec l'enquête qui avait précédé la condamnation du jeune homme.

Une certaine partie des Slytherin serait plus démonstratives devant leur opinion sur ce qu'il ce passait, si elle n'était pas certaine que leur propre Directeur de Maison n'était pas à deux doigts de subir le même sort. Les réactions étaient les mêmes sur la dernière information de l'article, les Weasley et Minerva McGonnagal avaient subit une Interdiction de Rentrer en Contact envers Harry Potter à moins qu'Amélia Bones ne soit présente, et même dans ce cas, leur action seraient observé de très près.

OoOoO

Le lendemain après-midi, le dimanche 13 Novembre, Amélia attendait l'arriver d'Harry afin qu'il ait leur discussion prévu, elle avait pas mal de chose à discuter avec lui, notamment à propos de certaines Slytherin en 7ème année, les elfes avaient prévenues Dumbledore qui avait choisit de ne pas intervenir en disant que c'était une zone privée -la chambre d'Harry- et qu'ils étaient tout les trois majeurs. Dans les règles d'Hogwarts, cette situation précise était beaucoup plus clair et répréhensible qu'on pourrait le croire -beaucoup des règles de bases (bases sur lesquels les autres avaient été créer) dataient des fondateurs de l'école et changer ce genre de règle serait un cauchemar, beaucoup de gens dans le mondes magiques pensaient que ce genre de chose étaient privés et qu'une intervention des professeurs serait très mal vue.

Légalité à part, il les 'aidait' tout les vendredi soir et elles l'entraînaient en magie avancés pendant la journée du samedi, c'était plus le coté morale de la chose qui l'embêtait alors qu'Albus l'avait prévenu car il jugeait ne pas avoir une relation en suffisamment bon état avec Harry pour discuter ce genre de sujet avec le jeune homme. A dire vrai, elle ne comptait pas non plus le critiquer, sa propre adolescence n'était pas si lointaine qu'elle ne puisse pas imaginer la logique qu'avait suivit Harry.

Vu sa conviction qu'il irait seul au bal, s'il survivait à la première tâche… Les deux Slytherin en question n'étaient pas des Veelas, mais elles étaient plutôt jolies, et avaient forcément -vu leurs âges- des courbes plus qu'évidentes. Le plus drôle dans tout cela, c'était qu'avant de mettre son nez dans cette affaire, elle aurait sûrement été beaucoup plus critique -même si cela aurait uniquement été dans ses pensées, car ce n'était pas sa place de les donnés à voix haute- sur tout cela, aujourd'hui elle comprenait presque…

Quant elle était encore à l'académie des aurors, ils envoyaient les dernières années à Azkaban afin que les élèves aient un goût de ce que c'était avant que les élèves ne deviennent auror, elle y avait passé deux heures tout au plus, en plus elle était quelqu'un de très solide et avait également un très bon niveau en occlumencie… elle s'était jeter dans les bras de son petit ami de l'époque ce soir-là afin de ressentir à nouveau de la chaleur humaine…

Comment pourrait-elle le critiquer en se rappelant très exactement le désespoir qu'elle avait ressentit dans la prison ? Elle décida qu'elle le préviendrait simplement de faire attention à ce que ce genre de chose reste bien privé, et qu'il fasse attention a ce qu'il discutait avec les deux jeunes femmes. Un bon exemple qu'elle pourrait lui donner était qu'il devrait éviter d'en dire beaucoup sur lui même si les jeunes filles ...les jeunes femmes n'en faisait pas de même. Elle l'informerait qu'elle avait obtenu auprès de Dumbledore qu'il le dispense de cours pour la semaine de la tâche -vu qu'elle était le jeudi- et Amélia lui donnerait la tenue de combat qu'elle avait fait faire à sa taille pour l'occasion, son boulot était de l'aider à refaire sa vie, pas le critiquer sur des choix qui étaient compréhensible si on y réfléchissait plus de deux secondes en se posant les bonnes question.

Il fallait aussi considéré que si elle se refusait totalement à manipulé Harry, elle n'était pas aveugle aux avantages d'un rapprochement avec des familles comme les Mongomery ou les Jones, sans parlé du fait qu'elle avait menée sa petite enquête sur les deux Slytherin, et si elle était quasi-certaine qu'elles n'avaient pas approcher Harry 'que' -elle aussi avait entendu parler des bénéfices d'un Parcel-Tongue sur ce point- pour le plaisir qu'elles pourraient recevoir de ses rencontres, elle était également certaine qu'elles n'avaient pas d'intention malicieuse envers Harry.

Elle était également consciente qu'elle faisait part d'une certaine preuve d'hypocrisie envers le fait qu'elle aurait une réaction très différente si c'était Susan qui était concernée, mais elle se réassurait en justifiant -de manière très juste- qu'ils n'avaient pas eu les mêmes vies. Elle pouvait même rajoutée que malgré son temps en prison, Harry avait -dans certain sens- fait preuve d'une maturité beaucoup plus grande que celle éprouvée par sa nièce, surtout si on prenait son comportement envers Harry en compte.

Rita avait préféré tourner ses articles en soupçonnant si Dumbledore ou le Ministère -voir les deux- n'étaient pas en train d'essayer de se débarrasser d'un cas gênant en essayant de tuer Harry dans le tournois, le pire dans tout cela, c'était qu'elle ne serait pas surprise si quelqu'un au ministère était réellement entrain de faire cela. Apparemment, leurs suspensions avaient ramené Minerva et les jumeaux Weasley sur terre concernant Harry, même si Ronald se rapprochait chaque jour -dans sa stupidité- de la création d'un duel à mort le concernant.

Amélia avait d'ailleurs reprit l'entraînement physique et magique depuis qu'elle avait apprit le fait que Voldemort était toujours présent, elle ne pensait pas être arrogante en assumant que le seul danger pour elle dans un duel à mort réglementer -un contre un fermer-, par rapport à sa relation légale avec Harry, était William Weasley, le fils aîné qui travaillait pour Gringotts.

Amélia se rendait à nouveau compte -par le simple fait qu'elle y avait réfléchit- qu'elle tenait désormais sincèrement à Harry, quasiment au même niveau que Susan, mais c'était logique qu'elle l'apprécie au moins un minimum car il faudrait avoir un cœur de pierre pour ne pas ressentir de l'affection pour un jeune homme ayant eu une vie aussi merdique. Et qui malgré tout cela restait quand même quelqu'un de bien, il n'était clairement pas parfait, mais le simple fait qu'il n'était pas obsédé à l'idée de se venger était une immense preuve qu'il n'était pas quelqu'un de mal. Le fait qu'il ne souhaitait qu'avoir une famille à l'abri des interférences du ministères, de Dumbledore, ou encore du jugement des autres en disait beaucoup sur le genre de personne qu'il était.