C1 By my side, you'll never be (episode 09 saison 06)


Bones POV

Lorsque j'avais compris que je n'étais pas la victime, je ressentis un soulagement. Je n'étais pas folle. Mais Booth m'avait suivie et accessoirement, sauvée d'être percutée par un véhicule. Nous étions dans la voiture. Je me sentais mieux. J'avais compris.

- Vous avez peut être besoin de quelques jours de repos. Proposa Booth.

- Je vais bien maintenant. Sauf que... Je me suis trompée. Avouais je.

- Je vous ai dit mon opinion, je pense que vous avez raison.

- Pas sur tout. Elle est morte avec des regrets.

- Non mais arrêtez Bones. On a tous des regrets.

- Je l'ai entendu. Je vous assure.

Booth me regardait, l'air perdu.

- Micah dit que tout ce que nous avons c'est... c'est des signaux lointains et faiblards que nous envoie l'univers. Expliquais je.

- Ah oui... Et... C'est qui ce Micah ?

- Le veilleur de nuit. Mais il assiste à de nombreuses conférences. Enfin.. là où je veux en venir c'est que, elle ne lui a pas donner sa chance.

- A Micah ?

Booth ne comprenait pas.

- Non. Non. Au pilote d'hélicoptère. Il s'est offert à elle. Mais elle ne lui avait jamais donner sa chance.

Les larmes me montaient aux yeux.

- Ca a été son plus grand regret. Ajoutais je.

Booth me regarda droit dans les yeux. Je crois qu'il comprenait enfin.

- J'ai.. J'ai reçu le signal Booth. Je ne veux pas avoir de regrets.

Je souriais. Mais pas lui. Booth détourna le regard.

- Je suis... Commença t il.

Il allait tout brisé.

- Je suis avec quelqu'un.

J'hochais la tête, je ne pouvais rien dire. Ma gorge était nouée, douloureuse. Quelques larmes m'échappèrent.

- Vous savez, et si je suis avec Hannah ce n'est pas pour me consoler. Je l'aime.

C'était comme être poignardée. D'un coup franc, sans aucune hésitation. Je ne pu contenir ma déception, ma douleur, mes regrets. Les larmes s'échappèrent et je ne su rien faire d'autre que de laisser tout sortir. J'avais honte de laisser ma tristesse voir le jour devant Booth. J'étais une femme forte. Indépendante. Mais j'avais perdu celui que j'aimais. Le regarder était douloureux. Entendre le nom d'Hannah était pire. Je ne voulais plus rien avoir a faire avec cela.

- Je ne veux pas vous faire de mal, mais je vous dois la vérité. Ajouta Booth.

- Je comprends. J'ai rater ma chance. Mon univers entier vient de basculer. J'arriverai a m'adapter.

- Comme je l'ai fais.

- Oui c'est vrai.

- Vous voulez que je demande à quelqu'un de rester avec vous ou...

- Non. Ca ira seule. Merci.

Le reste du trajet fut silencieux. Il s'arrêta au bas de mon appartement.

- Ca va aller ? Demanda t il, alors que j'ouvrais la portière.

- Oui. Soufflais je sans même le regarder, en descendant de la voiture.

Je montais les étages en tentant de ne pas pleurer. J'ouvris la porte de mon appartement et fermais a verrou derrière moi. Je m'assis dans le sofa et m'autorisais a craquer. Je ne retenais rien. Je laissais sortir tout ce qui devait sortir. Je m'endormis sur le sofa après des heures passée a pleurer.

Je fus réveillée par la sonnerie de mon téléphone. Je l'attrapais et regardais le nom afficher. Booth. Sans même réfléchir, comme un réflexe, je rejetais l'appel. Je ne voulais pas lui parler. Ni le voir. Je voulais être un peu seule. Trop fatiguée de ma nuit passée a pleurer, je quittais le sofa uniquement pour rejoindre mon lit. L'enquête précédente avait laissée quelques traces. La fatigue des nuits d'insomnies me laissait épuisée. Mais j'étais épuisée aussi bien moralement que physiquement. Allongée dans mon lit, je repensais encore et encore à la veille. Il aimait Hannah, pas moi. Etais je condamnée a ressentir des sentiments pour quelqu'un qui ne ressentait rien pour moi ? Je ne voulais pas de ça. Mon téléphone sonna a nouveau. C'était Booth. Encore. Agacée, j'éteignis le téléphone. Je pouvais désormais être tranquille. Après tout, il avait bien proposer que je prenne quelques jour de repos. J'avais bêtement cru que mes révélations sentimentales se solderaient par un meilleur résultat que celui que j'avais eu. J'avais cru que Booth allait sourire et me dire qu'Hannah et lui, ce n'était rien de bien sérieux. Mais j'avais eu tord. Encore. Je ne prenais que de mauvaises décisions. Je n'étais plus aussi rationnelle. Je me laissais distraire et dirigée par des émotions, des sentiments qui ne sont que des hormones et des substances chimiques, l'amour ce n'est pas ce que l'on croit, ce n'est que de la chimie. Des réactions créent par des substances et des hormones et qui ne sont qu'éphémères. Mon amour pour Booth ne devait plus me distraire. Me changer. Parce que ce n'était rien de réel. Tout comme l'amour que pensait ressentir Booth pour Hannah. Je secouais la tête, je ne voulais plus y penser. Je fermais les stores et me recouchais.

Mon second réveil fut plus violent que le premier. Quelqu'un tambourinait à la porte, comme ci sa vie en dépendait. Je me pressais de sortir du lit pour ouvrir la porte. Une fois ouverte, j'y trouvais Booth et Sweets.

- Que faites vous là ? Demandais je, froide.

- Vous ne répondez plus au appels maintenant ? Demanda Booth, énervé.

- Vous m'aviez conseiller de prendre quelques jours, non ? C'est chose faite. Laissez moi tranquille.

Je commençais a fermer la porte quand une main se mit en travers du chemin.

- Bones. Mais enfin, qu'est ce qu'il ce passe ? Demanda Booth.

- Je veux juste être seule.

- Est ce que vous aimeriez parler ? Demanda Sweets.

Je pris quelques secondes pour réfléchir.

- Sweets entrez. Booth, au revoir.

Booth me lança un regard déçu et d'incompréhension. Sweets entra et s'assit. Je fermais la porte sans un mot de plus pour Booth.

- Que ce passe t il entre vous et Booth?

- Rien.

Je commençais alors à lui raconter la discussion de la veille. Toute la discussion. Je lui expliquais mon ressenti. Je ne voulais plus voir Booth. J'avais honte de l'aimer. Honte de lui avoir avouer mes sentiments illogiques. Honte d'être tombée dans le piège. Honte d'avoir craquer devant lui. Je n'étais pas forte. Je ne l'étais plus. Quelque chose c'était brisé en moi.