Cet OS était posté auparavant sur un autre compte (Celui de Orosei) J'ai décidé d'ouvrir mon compte X).

Bonne Lecture


Pomme d'amour

Il y avait beaucoup trop de monde malgré les fines gouttes de pluie qui tombaient. Le bruit, mêlé des rires, des cris et des conversations bien trop bruyants de la foule, mettait le détective de mauvaise humeur. Il maudit cette affaire sordide où une blessure étrange et un bouquin posé sur la victime les avaient finalement conduit dans cet endroit où se trouvait l'assassin. Sans ça, ils ne seraient pas ici, à arpenter les allées, mais chez lui, bien au chaud à terminer une expérience cruciale qui attendait bien sagement dans le réfrigérateur.

- Tu veux bien arrêter de bouder et profiter un peu ? Finit par dire le docteur las de supporter l'attitude de son ami.

- Profiter de quoi !? Tous ces manèges sont faits pour divertir et agrémenter d'une dose d'adrénaline la vie plate et monotone du commun des mortels. Répondit-il avec toute l'arrogance et le dédain dont il était capable.

Comme l'enquête était bouclée, John avait insisté pour faire un tour dans cet endroit qui lui remettait en mémoire de bons souvenirs. Et malgré son aversion pour ce genre de distraction des plus ennuyeuses et dénuées d'intérêt, il n'avait pas pu dire non à son fidèle ami. Mais, ce n'est pas pour autant qu'il devait se montrer agréable. John décida de l'ignorer. Lui, il aimait les fêtes foraines l'odeur des gaufres, des barbes a papas et autres aliments bien trop gras et sucrés. Cependant, ça importait peu ici. C'était une parenthèse où toutes les bonnes choses étaient permises et où la bonne humeur était de mise. Seul Sherlock semblait ne pas avoir eu le mémo. Il souffla de lassitude. Ce n'était pas facile tous les jours d'être ami avec Sherlock Holmes.

- Je me prendrais bien une pomme d'amour, tu en veux une ? Demanda finalement John à son compère pour briser la glace.

- Qu'est-ce que c'est? Questionna-t-il en levant un sourcil.

- Tu n'en as jamais mangé !

Ce n'était pas une question, c'était plus une constatation de l'enfance inhabituelle qu'il avait vécue.

- Non John, je ne suis jamais venu dans ce genre d'endroit avant ! J'avais bien mieux à faire.

- Et bien, c'est une pomme enrobée de sucre caramélisé. Ma sœur en raffole. Elle dit que ça un petit goût de paradis.

- Et pourquoi appelle-t-on ça pomme d'amour ?

- Je n'en sais rien Sherlock. Peut-être parce qu'elle est colorée en rouge et que c'est souvent une pâtisserie associée aux couples.

- Et tu m'en proposes une ?! Dit Sherlock, un sourire au coin des lèvres.

John se figea alors que son ami continuait d'avancer comme s'il n'avait rien dit, mais le détective finit par se retourner.

- Alors cette pomme d'amour, John ?

FIN