Mot de l'auteur:

Le monde d'Harry Potter ne m'appartient pas à même titre que celui des Avengers ils appartiennent aux créateurs . Seul cet écrit m'appartient et je vous pris de respecter le travail effectué merci.

Je vous pris d'excuser mes fautes d'orthographes car malheureusement je suis dyslexique.

Il faut savoir que l'idée de départ ne vient pas de moi mais de Embry mirdin, ceci est donc une réponse à son défi "le refuge ". Je vous conseille donc d'aller jeter un petit coup d'œil pour mieux comprendre de quoi parlera cette fanfiction. J'avoue que cependant j'ai dévié de certaines de ses idées de départ mais j'espère que cela vous plaira.

Résumé:

Qui est donc ce Hadrian James Potter? Un philanthrope milliardaire dont personne ne connais le visage ou l'histoire ? Pourquoi attire-t-il la curiosité du monde et plus particulièrement du SHIELD?

Dans un monde où la magie à été chassé, où les créatures cherchent à rejoindre l'île refuge protéger par Magie, où des artefacts ont été égaré, qui maintiendra l'équilibre et la paix?

Attention cette écrit comporte des relations homosexuels et hétérosexuels, si vous n'aimez pas cela, libre à vous de le lire ou non. Pour tout les autres bienvenue dans ce nouveau crossing over.

Donnée à connaître :

$ fourchelangue $

[ penser et télépathie ]

« écrit sur un support »

Ssssssssssssssssssssssssssssssssss

Le gardien d'Avalon

Prologue:

Il y a bien longtemps les sorciers et la magie vivaient en paix, libre sur la terre, ils protégeaient les autres enfants de Magie ainsi que la nature et les être dépourvus de don. Jusqu'à ce que les Hommes, aveuglés par leur cupidité et leurs préjugés, se mettent à chasser toutes créatures bénies par un cadeau de Magie. Ainsi les hommes guidés par la peur, le désir de s'approprier la puissance et la force de la magie mère, et pour tous cela ils lancèrent la « chasse aux sorcières ».

Aucun mage ne parvint à survivre, tout les sorciers y perdirent la vie. Mais les quatre derniers enfants de Magie, nommés respectivement Salazard Serpentard, Godric Griffondor, Rowena Serdaigle, et Elga Pousouffle, eurent juste le temps, avant de perdre la vie à leur tour, de créer un refuge pour tout leurs frères et sœurs de don, afin que nuls ennemis ne puissent les atteindre. Malheureusement ils n'eurent pas le temps de lancer un appel aux créatures magiques, l'emplacement du refuge ne fut jamais donné, cependant tout le monde magique connu son existence, il devient alors l'espoir de ce peuple.

Magie aurait voulu leur indiquer le chemin pour rejoindre l'île de l'infini, monde protecteur de liberté, havre de paix, mais les seuls à pourvoir directement communiquer avec elle étaient les sorciers, ils étaient les seuls à pouvoir diffuser ses volontés, puisqu'ils étaient nés du cœur même de Magie.

Elle se savait capable de donner vie à un dernier sorcier, mais elle savait aussi qu'elle ne devrait pas le faire dans l'immédiat car aussitôt naitrait-il, qu'il serait mis à mort par les Hommes. Elle devait attendre, ce temps, elle l'utilisera pour trouver une âme suffisamment pure pour accomplir sa mission sans succomber à la folie du pouvoir qui lui serrait donné.

En attendant les êtres magiques pourchassaient un espoir, nombre d'entre eux atteignirent le refuge, d'autres trouvèrent des moyens de se cacher, mais bien davantage perdirent la vie, trop disparurent.

Ce ne fut que plusieurs centaines d'années plus tard que Magie rencontra l'âme la plus noble, la plus pure, la plus parfaite pour l'accepter, la protéger et la comprendre. Elle décida que le temps était venu de faire naître le sauveur des créatures magiques, roi protecteur d'Avalon.

Le monde des Hommes avait bien changé, les humains avaient totalement oublié leurs méfaits, il ne connaissaient plus la magie, pour eux cela n'est plus qu'illusion, quelque chose d'irréel et futile. De plus les Hommes avaient développé la technologie, il s'agissait d'une sorte de magie nouvelle basée sur la science théorique qui n'admettait pas la réalité hors des chiffres et du concret.

Magie interagissait difficilement avec cette technologie réfutant l'existence même de celle-ci. Elle n'avait rien oublié des méfaits de ses destructeurs. Elle donna alors la puissance magique la plus grande qu'elle pu à son gardien, une puissance tel, qu'elle ne l'avait jamais confié à personne par le passé.

Et enfin, le dernier sorcier apparu sur terre, désigné comme le gardien d'Avalon, monde de la magie et de la paix.

Le 31 juillet, naquit Hadrian James Potter, héritier du Lord James Potter et de Lily Potter née Evans. Magie les avait choisis, car elle savait que ces jeunes parents étaient respectueux de la vie, quelle qu'elle soit, elle était certaine qu'ils seraient parfait pour prendre soin de son enfant.

Malheureusement personne n'aurait pu prévoir le tragique accident qui priva le pauvre Hadrian de ses parents, faisant de lui un orphelin. Il fut confié à la garde de la sœur de sa mère, et sa famille. Les Dursley n'étaient pas une famille accueillante pour le jeune Hadrian. La seule motivation qui avait poussé ces personnes à le prendre sous leur toit, avait été l'espoir de profiter de l'héritage du jeune garçon. Mais heureusement cet héritage était protégé de leurs mains envieuses.

Le jeune Hadrian était extrêmement intelligent, malgré toutes les brimades qu'il subissait de la part de sa pseudo famille, il réussit grâce à cette intelligence à être diplômé de plusieurs grandes écoles à l'âge de seulement 15 ans, avec simplement des cours par correspondance. Par la suite il réussit à devenir indépendant, à échapper à la tutelle des Dursley. Puis à l'âge de 18 ans il devint multimilliardaire suite à des investissements boursiers qui avaient fortement fait fructifier son héritage. On le connu alors comme le petit génie de la bourse. Par la suite il développa une certaine passion pour les objets anciens, et commença donc à les récupérer pour, d'après les journalistes, créer la plus grande collection au monde d'artefacts magiques.

Cependant malgré sa renommée devenu mondiale, rares étaient ceux qui connaissaient le visage du « Mystérieux Lord Potter » comme ce plaisaient à le nommer les journaux. Personne n'avait encore réussi l'exploit de diffuser son image ou son histoire, ni encore sa vie privée, car non seulement il restait extrêmement discret mais aussi parce qu'il avait réussi à limiter l'accès aux informations disponibles sur lui. Quelques personnes cherchèrent bien à faire leur intéressant par rapport à lui, mais Hadrian démentait toujours grâce à des preuves irréfutables. Personne ne savait à quoi il ressemblait, excepté ses amis d'enfance, le jeune homme adorait jouer avec cet anonymat et il ne se privait pas de s'en amuser.

Ssssssssssssssssssssssssssssssssss

À SUIVRE ...