Chapitre 13 : La Première Patrouille

Kakashi Hatake et son équipe d'ANBU qui comprenait Yugao Uzuki et Tenzo, avait récupéré une mission de patrouille, comme c'était de plus en plus courant pour les ANBUs vu la situation du village. Il était néanmoins important de noter, qu'ils ne portaient pas leur masque, vu qu'ils avaient désormais ce choix pour leur mission hors du cadre ANBU, même s'ils utilisaient le reste de leur équipement. Même s'ils ne comprenaient pas vraiment le raisonnement, à part pour le fait que cela pourrait être considéré comme une menace envers Iwa de mettre des ANBUs sur la frontière.

Ce point de règlement n'était qu'un changement parmi tant d'autres qui avaient été mis en place depuis le massacre des Uchiha, même s'il n'y avait pas que les Uchiha qui avaient été massacré contrairement à ce que le nom pourrait laissé pensé. Un autre exemple, était le fait que normalement ils fonctionnaient en équipe de 5 et qu'il n'était que trois pour faire cette mission, les deux autres ayant reçu l'aide de deux autres bon Chunin pour faire une autre mission de patrouille un peu plus loin sur la frontière avec Iwa.

Kakashi et son équipe puisqu'il en était le Chef avait eu beaucoup de chose qui leur avait été assigné depuis cette fameuse nuit, même si les trois présents aujourd'hui avait été mis au courant par le Sandaime qu'il y avait des problèmes avant le cette fameuse nuit. Contrairement aux deux autres membres, ce qui avait malheureusement jeter un petit froid dans le fonctionnement de l'équipe lorsque seulement une moitié de celle-ci fut convoqué de manière répété par le Sandaime.

Ce n'était qu'un détail, mais ce détail représentait très bien le genre de problème que posait la manière de faire du Sandaime avant la création du CMS, même si celui-ci était encore loin d'être parfait, bien sûr, Kakashi était suffisamment intelligent pour savoir que juger ce conseil maintenant serait stupide, pareil pour les autres conseils ayant été réformés.

De plus, si la nouvelle organisation du village n'était pas parfaite, elle était bien meilleure que celle qui existait encore très récemment, bien sûr, il était difficile de savoir si cela venait du fait que des traîtres, des espions, et des personnes simplement corrompues avaient été arrêté, questionné et souvent exécuter ou si cela venait du fait que l'organisation était simplement meilleure. Comme souvent, la vérité était très probablement un mélange des deux, mais il avait ses doutes sur cette organisation au long terme, étant donné qu'elle impliquait plus de personnes.

Car entre divergences d'opinion et ambition personnel, ou de son Clan, cela finissait toujours par des problèmes. Le fait que 3 des 5 membres du Conseil Militaire Supérieur était également des Chefs de Clan allait forcément poser un problème sur certaine décision. Mais plus que sur le Conseil en général, c'était le choix de Tsunade Senju comme 5e membre qui le rendait dubitatif, et il n'avait rien contre elle spécialement, vu qu'il était à peine membre des forces de Konoha lorsqu'elle avait quitter le village.

C'était simplement le fait de donner l'Hôpital, un siège de Chef de Clan, et une place au CMS à une personne revenant à peine au village qui était un choix pour le moins discutable, ce qui servait également à effacé tout doutes existants sur le sérieux des difficultés que traversaient le village, même s'il fallait préciser que la place de Directrice de l'Hôpital était pour le coup une évidence. Le fait que son apprentie reçoive le rang de Tokubetsu-Jonin alors qu'elle n'avait jamais fait partie des rangs de Konoha -elle avait a peine été à l'académie !- était également une décision que pas mal de monde avait eu du mal à encaisser.

Elle aurait du être Chunin, et si cela n'était qu'un détail pour certain, son grade signifiait quand même qu'elle pouvait sans problème donner des ordres à des Chunins qui s'étaient battu pour ce village depuis des années alors qu'elle venait d'arriver, en ayant même pas une mention dans un Bingo Book… simplement une mention comme quoi elle était l'apprentie de Tsunade sur la page de celle-ci.

En parlant de Tsunade, il était par contre satisfait et même plutôt impressionné par les deux examens qu'elle avait mis en place, il avait d'ailleurs obtenu son diplôme de Gestes de Premiers Secours, comme d'ailleurs les autres membres de son équipe puisqu'il leur avait demandé de le passer. Il fallait également noter qu'il était de plus en plus rare de trouver une équipe d'ANBU -de 5- n'ayant personne avec le GPS, la majorité des équipes en avait d'ailleurs au moins 2.

Sur un plan personnel, Kakashi ne s'était pas arrêter là vu qu'il n'avait aucune envie de devoir vivre avec plus de culpabilité, il avait donc commencer à travailler sur la théorie de l'Examen de Premier Soin, et il avait été plutôt surpris par le haut niveau demandé vu l'intitulé du diplôme, difficulté qui avait fait qu'il s'y était beaucoup plus intéressé, de manière assez ironique.

Ceci était par contre une chose qui pour le coup était beaucoup plus rare parmi les ANBUs vu le temps nécessaire à l'apprentissage des requis de ce diplôme, ce que l'ancien élève du Yondaime pouvait parfaitement comprendre, notamment car tout le monde n'avait pas le niveau de contrôle de son chakra requis, même après un entraînement intensif comme celui que subissait les ANBUs lorsqu'ils rejoignaient cette division.

Enfin, pour en revenir aux Sanins, ce n'était pas difficile de ce rendre compte qu'ils avaient toujours eu des concessions totalement impossible pour les autres, loin de là, et parfois, il se demandait si cela avait plus à voir avec le fait qu'ils étaient les élèves du Sandaime que leurs capacités ou leur accomplissements. Ce n'était pas parce que Minato, son sensei, était l'élève de Jiraya qu'il allait s'empêcher de questionner ces choses-là. Sans parler du fait que c'était un secret de polichinelle qu'Hiruzen avait laissé Orochimaru s'échapper malgré le fait qu'il connaissait parfaitement les crimes de celui-ci…

Kakashi avait plus de mal à parler d'Anko Mitarashi, car elle avait prouvé sa valeur et sa loyauté même si sa santé mentale était plus que remise en question vu la joie qu'elle prenait pendant ses interrogatoires. Pour faire simple, il lui faisait confiance sur un plan professionnel mais il était totalement hors de question qu'il l'approche sur un quelconque autre plan.

La révélation que Ne était encore clairement active n'avait pas été si difficile que cela à avaler étant donner que tout ANBU ayant un certain niveau en était arriver à cette conclusion, par contre, la réalisation de la taille de cette organisation avait pour le coup été une vraie surprise. Il fallait dire, que même après la mort d'une partie d'entre eux durant la nuit du massacre, il était toujours au moins 10 fois plus nombreux que ce qu'il pensait, même si après en avoir parlé avec des collègues, certain soupçonnaient un nombre plus proche de la réalité, mais encore très loin de celle-ci.

Apprendre que les Uchiha avaient des suspicions sur la nuit où le Kyubi avait été libéré fut émotionnellement beaucoup plus dure à accepter, même si l'opinion qu'il avait de ce Clan avait cela était loin d'être positive, mais apprendre qu'ils avaient prévu un coup d'état… il ne savait pas quoi penser, et il avait donc inconsciemment décidé de faire comme pour beaucoup d'autre chose, éviter d'y penser.

Parmi les choses auxquelles il évitait de pensé, beaucoup était en relation directe avec des personnes n'étant plus de ce monde, mais il y en avait une en particulier qui était vivante, et à laquelle il essayait de ne pas pensés de toutes ses forces. Malheureusement pour lui, cette personne semblait décidé à faire partie des conversations d'un maximum de ninjas autour de lui, cette personne était bien évidemment Uzumaki Naruto, le Jinchuriki du Kyubi.

Cela avait commencé par ses progrès surprenant à l'académie, couplé avec sa croissance physique surnaturelle, cela avait été continué avec la ré-officialisation de son statut d'Héritier du Clan Uzumaki et le fait que Kurenai Yuhi l'avait prit en tant qu'apprenti. Cela avait été enchaîner par les commentaires de Gai sur l'entraînement qu'il faisait avec son apprenti à lui, un certain Rock Lee, et comme si tout cela ne suffisait pas, il avait prit l'examen final du curriculum de l'académie avec deux ans d'avance, et l'avait réussi avec les honneurs, clairement devant les élèves de 6e année qui l'avait prit avec lui.

Dans le meilleur des mondes, il aurait la même relation qu'il aurait avec sa mère, Kushina Uzumaki, celle qui était la précédente Jinchuriki du Kyubi. Une relation cordiale mais tendu avec très peu de confiance ou d'affection, que cela soit d'ailleurs dans un sens ou dans l'autre. Le plus particulier dans tout cela, c'était qu'il ne saurait pas vraiment dire pourquoi il avait eu une telle relation avec la copine de son sensei, mais le fait qu'elle avait eu la même relation avec Obito n'avait fait que renforcé l'opinion peu chaleureuse qu'il avait d'elle, même si elle n'était pas 'avec' celui qui deviendrait le Yondaime à ce moment-là.

Le fait qu'elle était surprotectrice de Naruto avait également posé des problèmes dans son couple de ce qu'il avait pu voir, réagissant violemment à tout commentaire qui pouvait être fait envers Naruto, ce qui n'avait pas aidé la relation entre Minato et Naruto, déjà que ce dernier n'était pas le fils du Yondaime… bref, ce n'était pas une situation simple.

Pour autant, malgré tout cela, il était très loin de haïr ou de simplement détesté l'Uzumaki, s'il devait mettre un note sur son opinion de la jeune femme, ce serait simplement un 35 ou un 40 sur 100, pas moins, il y avait pas mal de personne dans Konoha à qui il donnerait des notes bien plus basse s'il prenait le temps d'y réfléchir.

Il était suffisamment honnête avec lui même pour savoir que son opinion sur elle venait aussi du fait que la tension qu'il y avait entre eux deux avait également parfois posé des problèmes avec Minato, ce qui n'était pas réellement surprenant avec le recul. Tout cela pour dire, que s'il avait pas mal de raison de ne pas apprécier Naruto, il ne le haïssait pas non plus, et il avait respecté les ordres du Sandaime de garder ses distances après la mort de Minato et de Kushina.

Bien sûr, le vieil homme n'avait pas eu besoin d'insister pour qu'il s'exécute, mais il avait gardé l'idée dans un coin de sa tête qu'il entraînerait le Jinchuriki lorsque celui-ci finirait l'académie en mémoire de Minato… enfin, s'il réussissait à finir l'académie. De plus, il n'avait aucune intention de le prendre en tant qu'apprenti ou quelque chose comme cela, simplement de lui donné les bases nécessaires pour qu'il ait une vraie chance de survie.

Sa vision de la situation s'était grandement renforcé en se rendant compte du manque de talent et d'intérêt affligeant que le garçon avait pour la vie de ninja, il n'avait jamais été plus clair qu'il n'était PAS le fils de Minato, qui était lui-même un des plus grands ninjas ayant vécu dans ce monde. Il était aujourd'hui évident pour tout le monde que ce n'était pas du tout ce qu'il c'était passé.

En plus, il avait été fortement énervé d'apprendre par Yugao que Kurenai avait fait de Naruto son apprenti, le Sandaime n'avait même pas essayer de lui en parler avant, car il l'apprit en même temps que les autres, alors qu'il était clairement lié à cela puisqu'il lui avait parlé de sa volonté de le prendre en tant que Génin lorsqu'il en serait un. Sans parler de Jiraya qui avait personnellement appuyer la candidature de Kurenai, sans avoir penser à lui, ou réfléchir à la possibilité de le prendre lui-même en tant qu'apprenti…

Il y avait aussi le fait que lorsqu'il avait apprit cela de Yugao, il avait réagit difficilement -ce qui était parfaitement compréhensible !- et celle-ci l'avait prit comme une critique envers Kurenai, et même si cela n'était pas son intention, il était vrai que s'en était une. Mais après tout, ils étaient des ninjas, pas des gosses, et il avait donc raison de pointer qu'elle n'était même pas une Jonin, et qu'elle n'avait clairement pas les capacités d'entraînée un Jinchuriki, même s'il ne l'avait bien sûr pas dit comme cela.

Et cette fois non plus, ce n'était pas qu'il avait quelque chose contre de personnel contre l'illusionniste, c'était simplement qu'en tant qu'un des meilleurs ninjas du village, et quelqu'un un rang 'Bordeline S' comme on appelait ceux étant proche du rang-S, il se sentait beaucoup plus aptes à entraîné un Jinchuriki qu'une Tokubetsu-Jonin de rang-B+ comme le dirait sa page du Bingo Book… ce qui prouvait d'ailleurs clairement qu'elle ne faisait pas partie de l'élite de Konoha.

Il était officiellement considéré comme étant le n°4 ou n°5 de Konoha en terme de puissance avec Gai, derrière Tsunade qui était n°3, Jiraya qui était n°2 et Hiruzen qui était logiquement n°1. Enfin, logiquement d'un certain point de vue, car on pouvait aussi facilement considéré que ce n'était pas normale que la personne la plus forte du village était aussi âgée, 64 ans, mais c'était le fait qu'il avait connu une vie bien rempli, et qu'on pouvait donc également s'interroger sur sa fatigue mentale, surtout au vu de ses décisions depuis qu'il avait reprit le poste d'Hokage après la mort du Yondaime.

Cette inquiétude était une chose qui était également transposable envers les deux Sanins restant, dans une mesure moindre, mais tout de même présente puisqu'ils avaient quand même tout les deux 47 ans. Normalement, ces personnes auraient du formé d'autres personnes qui prendraient leurs relèves, mais on avait déjà parlé des cas de Minato, d'Anko et de Shizune.

Lorsqu'il avait parlé avec Jiraya du manque de niveau de Kurenai, le Sanin lui avait répondu que s'il avait progresser ces dernières années au lieu de rien branler en perdant la marge qu'il avait sur certain, il y aurait au moins eu une réflexion sur la possibilité de faire qu'il y ait 6 places au Conseil Militaire Supérieur. Vu qu'il avait été publiquement mentionné que seul le Chef des Armées, le Commandant des ANBUs, les Sanins et l'Hokage pouvait se retrouver à ce conseil, il était facile de comprendre le sous-entendu du message.

S'il avait été plus sérieux ces dernières années, il aurait été envisagée comme Sanin, remplaçant Orochimaru numériquement… alors que celui-ci était à l'époque le plus fort des trois Sanins. Il était tout aussi facile de comprendre que s'il avait voulu prendre Naruto comme élève ou comme apprenti avec un tel statut, il était très probable qu'il y soit arrivé.

Kakashi comprit également que le fait d'être un Sanin était aujourd'hui un grade, plus qu'une appellation pour ceux qui restaient de ces trois ninjas là. Bien sûr, entre les problèmes de Konoha et cette réalisation, il avait réellement reprit l'entraînement, chose qu'il avait d'ailleurs transmis à son équipe. Il était d'ailleurs facile à remarquer qu'ils étaient loin d'être les seuls à être dans ce cas, et pas qu'en ANBU.

Car cette fois il était déterminé à devenir le 4e rang-S de Konoha, surtout qu'il avait des gros doutes quand à la forme qu'avait entretenu Tsunade, Jiraya voir même Hiruzen et que si quelqu'un comme Orochimaru attaquait aujourd'hui, il était difficile d'imaginé qu'il puisse être vaincu sans qu'au moins l'un d'entre eux ne meurt.

On pouvait également voir la remarque de Jiraya comme une critique plus générale sur le niveau de la génération de Minato et sur celle dont Kakashi faisait lui-même parti… ce qui était plutôt compréhensible lorsque l'on se rendait compte que si on enlevait Tsunade et Hiruzen, aucun des Chefs de Clans n'était considéré comme ayant les capacités d'obtenir le niveau que lui avait aujourd'hui, alors qu'ils étaient tous de la génération à Minato.

Malgré tout ce qu'il pouvait pensé d'elle, Kushina était clairement d'un niveau similaire à celui de ces personnes-là sans utiliser le Kyubi et alors qu'elle avait eu un parcours qui était loin d'être idéale, notamment sa grossesse avec Naruto. D'ailleurs, pour en revenir à Naruto, il avait essayer de se rapprocher du jeune homme sans résultat avant d'apprendre de Jiraya les suspicions qu'avait celui-ci sur les protections qu'avaient la demeure du Clan Uzumaki.

Il avait également pensé à briser l'apprentissage en apprenant que le Jinchuriki était très loin de porter le Yondaime dans son cœur, surtout qu'il ne se gênait pas pour dire ses pensées sur un homme qui était cent fois meilleur que ce qu'il pouvait espérer devenir. En apprenant cela, Kakashi avait décidé qu'il ne se gênerait pas non plus de faire connaître le fond de sa pensée sur le Jinchuriki, notamment directement envers l'individu concerné.

Alors que leur équipe rangeait ses affaires après avoir eu un petit-déjeuner, il serait stupide d'attendre midi -et l'arrivé de la relève- pour le faire, Tenzo qui était un sensor de très grande qualité déclara, confirmant qu'il était quasiment aux niveaux des meilleurs Jonins dans cette spécialité : "Présence très forte en chakra détecté à trois kilomètres dans le sens ou la relève devrait arriver." Deux minutes plus tard, il confirma :"Naruto Uzumaki est l'un des trois, ...il est accompagné par Kurenai Yuhi et Anko Mitarashi."

Kakashi fut surprit de surpris de la composition du groupe, mais cela fut confirmer quelques instants plus tard par un des chiens qu'il avait invoquer pour les accompagnés sur cette mission. Alors qu'il allait faire un commentaire, l'Hatake remarqua qu'il était observé du coin de l'œil par ses deux coéquipiers et il se dit qu'il y aurait d'autre occasion pour transmettre ses pensées, notamment une occasion où ils ne voyaient pas la frontière avec Iwa d'où ils étaient.

Par contre, cela ne l'empêchait pas de ruminer sur le nombre de personne et surtout la force des personnes les remplaçants à un endroit loin d'être négligeable de la frontière. Car il fallait dire la vérité, ce groupe était très clairement plus faible que le leur, peut importe la quantité de Chakra de Naruto, il ne restait qu'un Génin sortant à peine de l'académie.

Quelques minutes plus tard, Team 17 arriva avec Kurenai et Anko en pointe et Naruto plus loin sur leur droite observant la frontière avec Iwa. Les membres de la Team Kakashi furent surprit de l'apparence et des vêtements de Naruto mais gardèrent le silence. Ce ne fut que lorsque son invocation renifla quelques fois que Kurenai déclara d'une voix calme et détachée :"Un camp de bandit sur le chemin. La situation a été résolue sans problèmes."

Yugao pencha la tête sur le coté de manière interrogative et Kurenai confirma d'un simple hochement. L'Uzuki allait informé le conseil militaire du fait que Naruto -en tant qu'héritier de clan- avait tué en mission car c'était une étape importante de la vie d'un ninja. Kakashi laissa faire car il n'avait aucune envie de s'impliquer car il pourrait laisser passer une remarque méritée.

Après cela, Tenzo informa Kurenai de ce qui passait dans la zone, notamment la présence de deux camps de bandit un peu plus au nord mais ils étaient clairement après la frontière -et sembler joué de ce fait. Après un tour de politesse et une étreinte entre Yugao et Kurenai vu qu'elles étaient amies, la Team Kakashi leva le camp direction Konoha en informant leur remplaçant que la frontière était à 1,5 kilomètre de leur position actuelle.

OoOoO

"Foutu tension inutile, cela aurait été sympa de prévenir que ce serait eux qu'on remplacerait." Il n'avait pas échappé l'attention de Kurenai -ou celle d'Anko-, que Kakashi était devenu extrêmement tendu en ressentant la réalité la présence en chakra de Naruto, alors que celui en masquait toujours une bonne partie. De plus, les opinions qu'il avait envers elle-même ou Naruto était loin d'être aussi peu connu qu'il pouvait le croire, puisque Tsunade en avait parlé brièvement avec Naruto après qu'elle en ait parlé avec Jiraya, et Naruto avait évidemment transmis ce qu'il avait reçu à sa chef d'équipe puisque cela la concernait.

Après cette complainte dans le vent de la chef d'équipe, Kurenai informa Naruto qu'il fallait qu'il évite qu'il se rapproche à moins d'un km de la frontière car sa présence serait déjà repéré par leurs ninjas à cette distance et aller plus près pourrait être pris comme une provocation. Devant la mine interrogatrice d'Anko, Kurenai lui expliqua ce qu'ils avaient appris après avoir échanger un regard avec Naruto.

Par soucis de simplicité, ils prirent le même site que leur prédécesseur, et commencèrent leur patrouille de la zone de manière immédiate, Naruto créant deux autre oiseaux en plus des deux déjà présents ce qui fit que Kurenai réalisa qu'il avait soit plus de Chakra qu'avant, soit il faisait moins de gaspillage en les faisant, car il était incapable d'en faire 4 encore récemment et qu'il avait encore de la marge vu ce qu'elle pouvait sentir de ses réserves. Lorsqu'elle le questionna sur ce point, elle fut surprise de la réponse :

"Ce n'est pas tellement que j'ai beaucoup plus de Chakra, du moins proportionnellement, c'est simplement que je suis capable d'en utilisé plus d'un coup ou sur une courte durée sans danger. Et là aussi, ce n'était pas que je ne pouvais pas faire cela auparavant, c'était simplement que cela aurait été dangereux ou douloureux, car comme vous le savez sûrement très bien, utilisé beaucoup de Chakra en peu de temps lorsqu'on y est pas habitué peux se révéler dangereux pour les voies de Chakra qu'on a dans nos corps. C'était quelque chose qui était également d'autant plus vrai dans mon cas vu la composition unique de l'énergie que j'utilise."

Anko était clairement impressionner par les connaissances qu'il montrait, ce qui était compréhensible lorsqu'on savait que la quasi totalité des Chunins ou des Tokubetsu-Jonins ne savaient pas ces choses-là. Ce qui monta également un peu l'opinion déjà très haute qu'elle avait de Kurenai lorsqu'elle remarqua que celle-ci n'était pas surprise des connaissances de l'Uzumaki. Cet discussion et quelques autres depuis qu'ils avaient quitté Konoha la rassura sur le fait que Naruto deviendrait très probablement un bon utilisateur de Fuinjutsu, ce qui lui laissait l'espoir qu'avec son aide à elle ou celle de Jiraya -ou les deux-, ils pourraient finir par trouver une solution pour le sceau qui détruisait sa vie.

Ce soir-là, Kurenai continua de lui expliquer et de l'aidé dans la technique permettant d'améliorer ses sens avec du chakra, si cela prenait plus de temps et d'instruction que d'autre technique c'était que les risques était à la fois directes et énormes pour la santé d'un ninja, et ce n'était pas parce qu'il était plus résilient que les autres qu'il fallait pour autant prendre des risques inconsidérés.

Elle l'informa qu'elle lui apprendrait l'étape suivante pour l'élément du vent à leur retour à Konoha vu qu'elle avait finalement trouvé ce que c'était et un site pour le faire deux jours avant leur départ. Elle aurait pu lui faire commencer à ce moment-là, mais elle avait préféré qu'il se repose avant les missions, de plus, il n'aurait pas eu le temps de finir, et cela serait risqué de le faire en dehors de Konoha.

Naruto fut surprit de savoir qu'il ne travaillerait pas son élément en priorité mais fit confiance à Kurenai, comme il lui avait fait confiance depuis qu'il l'avait rencontré. Anko fut surprise de la confiance démonter dans ces moments-là, alors qu'elle avait une excellente idée de l'enfance qu'avait vécu Naruto et qu'elle était consciente des dommages psychologiques, mais surtout dans les relations interpersonnel qu'une telle enfance créait.

La réalité, c'était que Kurenai savait que la possibilité existait qu'il se décourage sans vraiment insister s'il réussissait en vent mais ne faisait aucun progrès -ou presque- dans les techniques plus subtiles qui étaient pour le coup ce qu'elle voulait vraiment lui transmettre. Il fut décidé qu'ils travailleraient également sa tactique avec ses deux coéquipière utilisant des clones d'ombre.

Une chose qui fut étendu à des manœuvres pour facilités la cohésion de l'équipe en cas de problème, activité qui ne se faisait pas chez les ninjas à partir du moment ou ceux-ci avaient un certain niveau, et vu la composition de leur équipe, elle rentrait clairement dans cette catégorie.

Naruto fut surpris en apprenant cela, mais Anko lui expliqua qu'il n'y avait normalement tout simplement pas le temps pour faire ce genre d'exercice, de plus à partir d'un certain niveau, si on connaît les compétences générales de chacun, les chose se faisait d'elle même sauf cas extrême. Il fallait également prendre en compte le fait que pour des missions réellement dangereuses, on utilisait soit une équipe aguerrie, soit on leur laissait justement le temps nécessaires afin qu'ils apprennent à ce connaître.

Naruto continua son entraînement physique -en utilisant le sceau pendant celui-ci- et il continua également de s'entraîner à masquer sa présence en travaillant donc en même temps son contrôle. Bien entendu, Naruto utilisait des Oiseaux d'Ombres en permanence qu'il renouvelait tout les matins afin de surveiller les environs, et notamment l'équivalent de leur équipe qui était stationné de l'autre côté de la frontière.

Un soir, Kurenai approcha Anko après que l'illusionniste eu longuement réfléchit sur le problème que Naruto pourrait avoir dans le future avec la séduction, dans les sens, mais principalement dans le fait de l'encaisser, car dans l'autre sens, ils avaient largement le temps de s'en préoccuper plus tard, s'il s'en préoccuperait un jour, vu que tant que ses réserves était grande au ressenti il n'aurait pas ce genre de mission. Il fallait également prendre en compte le fait qu'au moment où il attendrait cette furtivité -s'il réussissait- il serait très certainement un Chef de Clan, et ce n'était bien évidemment pas le genre de personne qu'on envoyait sur des missions de séduction.

"En ce qui concerne la séduction, je n'y avait pas vraiment réfléchit, et je ne sais pas encore comment gérer ce problème, car il n'a que 10 ans d'un côté mais de l'autre, il a un corps d'adulte, il est un Héritier de Clan -donc une vrai cible- et il est surtout hyper-sensitif au toucher, même s'il a commencé à apprendre à gérer cette dernière donnée dans nos entraînement en Taijutsu."

Anko voyait bien que sa Chef d'Équipe s'agaçait de son indécision et elle décida de préciser sa pensée de la dernière fois. "Il est important que ce topique soit abordé avec lui assez rapidement, après pour ce qui est du cas pratique, tu n'es pas obligée de faire quelque chose, certain irait même jusqu'à dire que tu dépasserais tes fonctions envers son Clan en allant plus loin."

Kurenai se calma un peu plus en entendant cela, car c'était particulière vrai, de plus, Naruto avait vécu son enfance dans des quartiers difficile, elle n'avait d'ailleurs aucune idée de ce qu'il aurait pu voir ou apprendre dans un tel cadre, ce qu'elle relaya à Anko et ce que mis fin à la discussion après que cette dernière prit un air contemplatif, probablement entrain d'essayer d'imaginé ce qu'il était probable que Naruto ait vu ou apprit vu que c'était ce à quoi réfléchissait l'illusionniste.

OoOoO

Ce même soir, le quatrième depuis qu'ils avaient pris le relais de la patrouille, Naruto n'était pas avec les deux jeunes femmes car il était en train d'avoir une conversation avec Xanna, ce qui était d'ailleurs beaucoup plus simple à réaliser maintenant qu'il n'avait plus besoin de méditer pour converser avec l'entité.

Bien que cela n'ait pas réellement augmenté la durée totale des discussions qu'ils avaient, elles étaient simplement plus courte mais plus fréquente. Ce n'était parfois qu'un simple commentaire sur ce qu'il faisait ou l'observation d'une situation ou encore celle d'une personne. Un des autres avantages de cette nouvelle manière de fonctionner était qu'il pouvait désormais rester beaucoup plus réactif aux informations que pourraient lui envoyer un clone en général, mais surtout par rapport aux Oiseaux d'Ombres. Car avant, il ne recevait tout simplement pas les informations des clones tant qu'il était 'dans' le sceau.

Cependant, cela faisait quelque temps que Xanna l'avait informé qu'ils allaient devoir avoir une grosse discussion sur pas mal de sujet, et apparemment ils allaient l'avoir maintenant, et le génin questionna, "de quoi voulais-tu parler ?"

Ce à quoi le démon ne perdit pas de temps pour répondre même s'il était évident pour Naruto qu'elle était hésitante, une affinité envers elle qui venait certainement du fait qu'il ait autant d'énergie ayant appartenu au renard, "je pense qu'il est temps de tirer une sorte de bilan sur ce qu'il s'est passé lors des derniers mois, car la situation est très différente depuis la dernière fois qu'on a réellement eu cette conversation."

Naruto dû admettre que c'était on ne peut plus vrai, car ils avaient certes parlés de certaines choses, mais seulement en surface ou pas très récemment. "Tu voudrais commencé par quoi ?"

"Je n'ai pas envie que l'on fasse des aller-retour incessants entre les sujets, donc le plus simple, serait de commencer par les sujets ayant relativement peu de lien directe avec les autres." Voyant Naruto acquiescez, elle continua. "Le rythme de transfert -ou d'assimilation- de mon youki et les différentes conséquences. On va commencer par les différentes liés au moment ou ce sera fini, la première, assez évidente, c'est que tant que le transfert est en cours, tu ne peux pas utilisé le sceau d'entraînement physique de ta mère, et vu la qualité du sceau que toi et ta chef utilise actuellement, il doit vraiment être excellent, certainement suffisant pour qu'un niveau physique complet de Jonin ne soit qu'une soit qu'une question de temps.

La deuxième est tout aussi évidente, je parle évidemment du problème de stabilité de ton chakra qui existera forcément tant que le transfert sera toujours en cours, et probablement quelques temps encore après pour qu'il se stabilise définitivement. Il est important de noter que plus tu as de youki dans ton corps, plus il m'est possible -dans certaine limite évidemment- d'augmenter la vitesse de transfert. Cependant, on en revient à un problème qu'on a déjà évoqué mais qui se rapproche réellement, à savoir, quoi faire de 'l'impression' du Yondaime qui apparaîtra une fois que le transfert sera terminé, voir même juste avant.

Et oui, je sais que tu y travailles sous la forme de t'améliorer en Fuinjutsu avant de comprendre le sceau et donc de mieux gérer l'éventuelle situation, mais je souhaitais simplement te rappeler que plus le temps passe, plus cela devient urgent, encore plus lorsque l'on considère que si cette confrontation était mal gérer, cela pourrait mettre en péril 'l'impression' laissé par Kushina."

Il y eu quelque instant de contemplation avant que Naruto réponde, "au rythme actuel, il me reste combien de temps ?"

"Entre 18 et 24 mois, mais il est important de préciser que ce n'est qu'une estimation, bien que je m'améliore à la faire, d'autant plus que chaque blessure que tu subira augmentera considérablement ta consommation, car ce sera une réaction instinctuelle afin de sauvegarder ton existence…" Voyant le regard de l'Héritier, elle répondit à sa question avant même qu'il ne la pose, "il m'est impossible d'estimer les conséquences en temps d'une éventuelle blessure que tu subirais."

Naruto était conscient que même s'il n'y avait pas vraiment d'évolution importante dans la situation, il était quand même important de faire le point de temps en temps. "Il y autre chose à discuter sur ce domaine ?"

"Oui, j'ai remarqué durant la mission contre les bandits que mon youki avait un effet sur toi, mais je ne saurais pas en dire plus et je n'ai aucune idée concernant d'autres potentielles conséquences."

Naruto avait remarqué -avec le recul- que quelque chose était différent durant l'attaque, mais il n'avait pas d'idée non plus sur le pourquoi ou le comment, et encore moins envers des possibles conséquences. "J'essayerai d'y faire attention… et je pense que le sujet suivant devrait être le Fuinjutsu," voyant que Xanna était d'accord, il continua. "Certaine de mes connaissances sont d'un niveau équivalent à celui de Jonin, et même encore plus avancé en ce qui concerne le sceau qui te contient, mais j'ai aussi remarqué que je ne connaissais rien ou presque de domaine entier de connaissance de l'Art des Sceaux, une chose qui prouve sans le moindre doute que je n'ai pas un niveau équivalent à celui de Génin dans tout les domaines de cet Art…"

Xanna comprenait très bien que vu que le sceau posé par le Yondaime était toujours la priorité, il était difficilement imaginable que cela change, car assigné un ou des clones supplémentaires au Fuinjutsu compliquerait forcément sa promotion, et cela était inacceptable, à bien des égards d'ailleurs. Sans parler du fait qu'il était clairement le maillon faible de son équipe et que la simple idée de prolonger volontairement cette situation le dégoûtait, surtout s'il arrivait quelque chose à un de ses quo-équipières pendant ce temps-là.

Tout cela était des choses que l'Uzumaki n'avait pas besoin d'exprimer, soit parce qu'il l'avait déjà fait, soit parce qu'elles étaient évidentes. Et s'il était plus facile pour Xanna de faire la part des choses, elle partageait suffisamment son point de vue pour qu'elle se taise sur leur différence d'opinion. Elle avait aussi parfois le même but que lui mais pour des raisons différentes. La plus évidente était que Naruto voulait protéger Kurenai par attachement, alors que dans le cas de Xanna s'était principalement parce qu'elle avait de gros doute qu'il puisse retomber sur quelqu'un ayant la compétence, la volonté et la disponibilité de s'intéresser autant à eux, surtout en ayant également leur intérêt en tête. Ceci dit, Xanna commençait aussi à avoir une certaine appréciation envers l'illusionniste, ce qui était parfaitement logique, voir même inévitable vu les actions et le comportement de celle-ci.

"Malheureusement, on ne peut pas augmenter le nombre de clone que tu utilise pour l'apprentissage sans qu'il y est de grave risque pour ta santé mentale… surtout sur quelque chose d'aussi complexe que l'Art des Sceaux, quant il s'agit simplement d'utiliser des clones pour patrouiller ou faire des exercices de chakra contrôle, sa va encore, au-delà… cela peut être dangereux comme on l'a remarqué lorsque tu les as utilisés pour être pour ton examen de fin d'académie…"

C'était malheureusement une chose qu'ils avaient remarqués, et qui avait d'ailleurs été confirmé lorsqu'il avait utilisé des clones pour apprendre la géographie et les lois nécessaires pour le groupe de mission qu'il faisait en ce moment. "Avant que tu n'abordes le sujet, je pense qu'il est préférable qu'on attende la fin de ce groupe de mission avant de parler du groupe." Xanna accepta d'un simple hochement de tête car il était vrai que les choses pouvaient changer assez facilement et qu'il serait très difficile pour l'Uzumaki de prendre le recul nécessaire à une bonne analyse dans cette situation.

Le jeune garçon reprit ensuite, "on peut parler de l'opinion que j'ai des autres, et de celle qu'ils ont de moi, mais je ne pense pas que cela ait un réel intérêt, car tout ce qu'on pourrait dire est à la fois plutôt évident, et je ne pense pas qu'il y ait eu de vrai changement en aussi 'peu' de temps." Voyant que Xanna n'avait pas l'air d'avoir un avis aussi tranchée que lui, il précisa sa pensé, "peut-être qu'à travers Kurenai, Anko ou encore Tsunade et Shiho, voir même mes propres accomplissement, certain auront l'esprit plus ouvert dans le future, mais…

Je ne pense pas que cela change vraiment les choses, ce qui ait une autre raison qui me pousse à devenir Chunin, parce qu'en étant Chef de Clan, ils n'auront pas le choix et devront me donné un minimum de respect, ce qui pourrait éventuellement me permettre d'avoir une meilleure relation avec ces personnes-là. Bien sur, on en est encore très loin, et il est également vrai que si les choses se passe bien avec mes connaissances actuelles, je n'en aurais pas grand-chose à faire des gens que j'aurais dû 'convaincre'."

C'était à nouveau quelque chose qui était facilement compréhensible pour Xanna, d'autant plus qu'elle avait une opinion encore plus tranchée dans le même sens.

OoOoO

Les deux semaines se passèrent finalement sans incident même s'il y avait une petite tension par rapport aux camps de bandits, mais le calme et cette réclusion avait créer un certain air de camaraderie dans le groupe qui rassura encore un peu plus les deux Tokubetsu-Jonins envers la capacité à travailler en équipe de Naruto.

Finalement, l'Uzumaki réussit à utiliser une version fonctionnel de l'amélioration des sens avec du chakra même si c'était moins bon que son niveau avec la technique équivalente pour les muscles, tout en travaillant sur son contrôle, sa furtivité et sa résistance aux illusions. Il en profita également pour peaufiné sa maîtrise des techniques de base élémentaire et faire de l'entraînement physique, même si celui-ci fut limiter afin qu'il soit toujours dans une bonne forme pour réagir à un éventuel problème.

Il avait également réussit à utiliser la technique de multiplication de kunai sur un kunai avec une note explosive, créant ainsi une volée de kunai explosifs lorsqu'elle était utilisé ainsi. Lorsque Kurenai se rendit compte de la quantité que la quantité de chakra qu'il utilisait pour faire cela était très largement supérieure à sa capacité totale à elle, et elle l'informa donc qu'il serait très probablement le seul à pouvoir utiliser cette version de manière effective. Anko rajouta que pour cela, une compréhension extensive du fonctionnement d'une note explosive était également nécessaire, réduisant encore plus la liste des personnes pouvant utilisé cette technique.

Les deux femmes lui avaient également fait remarquer qu'il gaspillait toujours une quantité énorme de chakra sur chacune de ses utilisations à la fin de la patrouille dans chacune de ses techniques, il gaspillait du chakra même sur le fait de passer d'arbres en arbres à l'aide de l'énergie en courant sur leurs branches, bien que c'était mieux -et de loin- qu'avant.

L'illusionniste théorisa que ses pertes était d'autant plus facile à sentir maintenant qu'il n'avait pas utiliser tant de fois son chakra que cela -de manière externe- durant la patrouille. Ce qui faisait que c'était donc beaucoup plus facile à remarquer, surtout que ses pertes était encore importante, même pour un simple génin n'ayant que peu travailler son contrôle. Cette estimation recadrait les progrès qu'il avait fait même si ceux-ci étaient déjà énorme.

Pour Naruto, sur un plan personnel, les deux semaines passer dans le calme et en pleine forêt lui firent le plus grand bien. Il avait apprécié le fait d'être séparé des regards noirs et chuchotement -ou pas- insultants, surtout que désormais il les entendait. Une impression particulière lorsqu'on savait qu'il passait la grande majorité de son temps sur le site de son clan, site qui était parfaitement isolé.

C'était peut-être aussi lié au rythme d'entraînement qu'il s'était imposé depuis longtemps, et encore plus depuis plusieurs mois, un rythme qui l'avait empêché de se relaxer et de prendre un immense bouffer d'air, comme il le pouvait pendant cette patrouille. Bien sur, il restait quand même attentif à ce qui l'entourait et concentrer sur sa mission.

Les quelques moments de tension dans la rencontre avec l'équipe qu'ils avaient relevé avaient permis de faire un contraste bien net dans leur attitude et celles de ses quo-équipières, cela ne fit que confirmer -pour lui- la chance énorme qu'il avait eu d'avoir Kurenai -seule- comme chef d'équipe et dans une moindre mesure qu'Anko les accompagnes pour ces trois missions. Même si tout les membres n'avaient pas eu l'air hostile, juste celui ayant les cheveux gris, et encore c'était peut-être car il avait plus de facilité à ressentir ces choses-là depuis qu'il avait absorbé beaucoup de youki. Bref, tout cela pour dire qu'il approcherait sûrement la Chef pour refaire ce genre de mission, au moins une fois de temps en temps.

Kurenai informa la relève de l'existence des deux groupes de bandits et la Team 17 put partir sans plus d'interaction qu'un regard surpris mais dénué d'émotion négative du groupe de relève envers Naruto. Le trajet ne leur prit qu'une journée mais il s'arrêtèrent à un hôtel dans un village quelques heures -pour eux- avant le point de rendez-vous, car le convoi correspondant à leur mission n'était prévu d'arriver à la frontière que dans 3 jours, ce qui leur laissait largement le temps de ce rendre sur place, surtout qu'il n'y avait aucun intérêt à les attendre au bord de la route.

Le lendemain matin Anko demanda à Naruto de l'accompagné près d'un petit lac et lui demanda de déposer ses bottes et ses armes blanches avant de la rejoindre sur l'eau. Il eu aucun mal à obéir étant donné que Kurenai les avaient accompagné et qu'elle pouvait ainsi surveillé ses affaires. Par contre, Naruto fut surprit de Anko retirer son manteau et le placer avec ses affaires. Il fut rassurer de voir qu'elle n'était pas nue mais avait un petit haut couleur peau autour de son ample poitrine.

"J'enlève mon sceau de conditionnement physique ou je le garde ?"

"Garde-le, on va faire du Taijutsu." Il l'avait rejoint au milieu du lac et remarqua qu'il avait suffisamment progressé en contrôle pour qu'il n'ait plus besoin de vraiment y pensé. "Le Taijutsu est un domaine qui fait partie de ceux que j'ai favorisé dans mon entraînement, contrairement à Kurenai qui à d'autre qualité de combat, de plus, alors qu'elle a un style relativement basique j'ai un style spécialisé." Un petit regard informa l'Uzumaki que Kurenai n'avait pas réagit à cette proclamation."Ceci te permettra au minimum d'avoir de l'expérience contre une deuxième combattante qui est spécialisé, rien que cela serait déjà un bon progrès pour toi."

Elle attaqua ensuite et Naruto se retrouva quasi-instantanément sur la défensive, le fait qu'il avait du mal a faire des pas d'ajustement de qualité sur l'eau ne faisait qu'empirer le tableau. En quinze minute de combat actifs, elle l'avait envoyé au tapis une quarantaine de fois et ce -au cas où la leçon n'était pas assez claire- en utilisant une vitesse comparable avec celle du génin. Ceci continua pour le reste de la mâtiné même si Naruto faisait quelques progrès notamment dans son interprétation du style d'Anko et de la qualité de ses déplacements sur le lac. Il n'avait par contre toujours pas réussit à la frapper ou même l'effleurer.

A leur retour de déjeuner, Naruto était partit devant ce qui donna l'occasion a ses deux coéquipières de discuter de ce qu'elles avaient observé ce matin.

"En voyant où il en est après que tu ais passé autant de temps avec lui sur le sujet… Je me retrouve avec des envies de meurtres envers les professeurs de l'académie, car il est évident que si ce n'est pas un génie, il a clairement des qualités dans ce domaine... C'est loin, très loin d'être un niveau acceptable pour quelqu'un qui à la cible qu'il a sur le dos. Mais en même temps, je me rends parfaitement compte du temps que tu as déjà investie -de manière efficace de ce que j'en ais vue sur les semaines précédentes- mais c'est insuffisant… N'importe quel génin expérimenté dans le domaine le battrait en un contre un sans trop de problème en affrontement à découvert.

C'en ait même triste car même ce matin sans instruction je voyais des progrès : dans son équilibre, dans ses déplacement, dans le temps qu'il prenait avant de reprendre son équilibre sur l'eau et le nombre de fois qu'il était passé sous la surface du lac avait été bien réduite au cour de la matinée..., dans sa capacité à lire mes mouvements… par contre ce côté instinctuel présent pendant l'attaque sur le camp de bandit était absent, totalement. J'ai apprécié qu'il était rester concentrer malgré la réalisation de sa faiblesse et le fait qu'il avait garder sa présence 'cacher' pour la majeur partie de la mâtiné. Je vais continuer cet après-midi en lui donnant des instructions cette fois, si cela te va ?"

Elle reçu un simple hochement d'une Kurenai qui semblait enfouit dans ses pensées avant qu'elle ne s'exprime alors qu'elles arrivaient. "Est-ce-que du temps passé avec Gai serait nécessaire ou juste un bonus ?"

"Pour l'instant, je dirais nécessaire, en grande quantité, mais je pourrais te répondre de manière plus efficace ce soir."

L'après midi avait également vu Naruto progressé, c'était toujours loin du compte, mais pour une journée de travail, il avait bien progresser. Anko avait apprécié qu'il écoute sans se plaindre alors qu'elle avait au moins une dizaine de remontrance technique pour chaque minute d'entraînement actif. Le bras arrière trop haut ou trop bas, un mauvais équilibre, un poids trop fort sur sa jambe avant ou arrière, un mauvais positionnement du bassin ou encore un mauvais choix de coup, esquiver alors qu'il aurait du bloquer ou dévier et les autres possibilités de cette situation… et encore bien d'autres choses. Elle avait lentement mais sûrement augmenté sa vitesse générale, rien de choquant mais de manière suffisante pour que sa compte afin de l'habituer aussi à affronter des adversaires plus rapide que lui.

A un moment, elle se plaça derrière lui en dirigeant le bassin, les épaules et les membres du génin afin de lui démontrer un mouvement qu'il n'arrivait pas comprendre et elle le vit rougir lorsqu'elle appuya sa poitrine contre le dos du jeune homme mais elle fut surprise de voir qu'il fut à peine distrait de ce qu'elle expliquait, un regard rapide confirma que l'autre Jonin avait également remarqué ce moment.

Naruto était donc parfaitement au courant des charmes des deux Jonins mais ne les avaient pas regardé trop longtemps ou de manière perverse. Anko avait la suspicion que c'était car il les considérait être totalement hors de sa porté et/ou que personne ne s'intéresserait à lui de cette manière alors autant ne pas se faire d'idée et/ou qu'elles l'abandonneraient s'il mettait ne serait-ce qu'un orteil sur cette ligne. Elle partagea ses suspicions au cours du dîner -Naruto avait rapidement quitter la table pour aller se coucher, fatiguer qu'il était- avec sa capitaine d'équipe et l'illusionniste admit que c'était fortement probable qu'il pense cela.

Bien entendu, Naruto n'était pas un cas psychologique où ses problèmes l'empêcherait de fonctionner, juste de le ralentir dans certains domaines… le problème était que ses problèmes liés à son statut de chef de clan, allait, pour le coup lui posé de vrai problème. "Gai sera nécessaire de manière répété même s'il semblerait que son talent sois plus dans le Kenjutsu vu la manière dont-il bouge." Avait été l'opinion d'Anko en fin de journée.

Anko reprit le même principe que la veille en utilisant cette fois des couteaux en bois que Naruto avait fait faire afin de s'entraîner au Kenjutsu en sécurité. Les pensées d'Anko la veille avaient été confirmé vers fin de l'après midi, car même si c'était loin d'être parfait, c'était mieux en Ken qu'en Tai, au du moins, il y avait clairement plus de facilité, de plus Anko avait l'impression qu'il comprenait les instructions de manière plus efficace ce qui confirmerait également que son talent se situerait plus dans cet art.

Vu qu'il leur restait près de deux heures avant qu'il soit l'heure de manger et que Naruto était sérieusement fatigué physiquement et mentalement, une chose qu'elle préférait évité aussi loin de Konoha, Kurenai interpella Anko : "On va arrêter la, par contre, si tu as quelque chose de moins fatiguant que tu veux lui apprendre jusqu'à ce qu'on aille dîner, n'hésite pas."

Anko fut surprise de l'interruption, mais en observant son partenaire d'entraînement, elle en comprit rapidement les raisons, car il était facile de voir à quel point les réserves physique et mentale était entamées. Certain serait surprit de le voir aussi fatigué, mais c'était complètement normal, et c'était aussi une preuve du rythme et de l'intensité qu'ils avaient mis dans leur matchs, de plus, aussi bonne que soit son endurance pour son âge et son expérience, elle n'était encore 'que celle d'un Jonin, comme la sienne et celle de Kurenai d'ailleurs, bien que cette dernière soit un peut moins résiliente dans ce domaine et les Jonins étaient clairement humain et ils finissaient donc par 'assez facilement' être fatigués.

L'ancienne apprentie d'Orochimaru n'eut pas besoin de longtemps pour décider d'enseigner l'art des poisons à Naruto, ce qui était logique, étant donné qu'il savait utilisé des senbons, utilisait des pièges et qu'il connaissait les gestes de premiers secours, en rajoutant la possibilité qu'il puisse en utilisé en combinaison avec ses techniques de multiplication… c'était au moins quatre bonne raison pour lui apprendre, et vu l'intensité avec laquelle il l'écoutait, il était du même avis.

Certain aurait fait la remarque qu'il devrait se concentrer sur des choses plus concrètes -Ninjutsu-, surtout qu'avec son système immunitaire, il n'avait pas grand-chose à craindre des poisons, cependant Anko n'était pas de cette avis, et Kurenai non plus vu ce qu'elle lui apprenait. Bien sûr, cela ne voulait pas dire qu'il n'en apprendrait pas du tout, c'était simplement le fait que d'avoir des prédisposition pour le Ninjutsu -au moins à terme- ne l'empêchait pas d'être entraîné en profondeur sur des choses plus subtiles.

Le jours d'après recommença sur les mêmes bases, avec du Taijutsu le matin, du Kenjutsu l'après midi, et des cours théoriques sur les poisons pour finir la journée. D'ailleurs ce matin-là, avant qu'il ne commence son Taijutsu, Kurenai lui avait fait envoyé un oiseau vers le lieu de rencontre prévu au cas où ceux de Suna serait en avance, ce qui n'était pas le cas, et également pour l'équipe venant de Konoha avec laquelle ils devraient coopérer jusqu'à ce qu'ils arrivent jusqu'à Konoha qui était la destination du convoi.

Le soir de leur dernier entraînement, alors qu'ils venaient de finir de manger, l'équipe arriva et elle était composé d'une des formations assez répandu dans Konoha, à savoir un Hyuga, une Aburame, un Inuzuka, et un Kurama (donc également spécialisé en Genjutsu, ce qui était surprenant vu la présence de Kurenai, mais c'était ainsi). L'Aburame, prénommée Chiori prendrait les commandes de la mission le lendemain puisqu'elle était la seul Jonin, le Kurama étant un Tokubetsu-Jonin et les deux autres des Tokubetsu-Génins.