La bataille faisait rage. Sans étincelles, sans vacarme et sans fracas meurtrier. Cobalt contre vert-de-gris, les iris ne se quittaient pas. Le moindre clignement d'oeil marquerai alors la fin du combat, la défaite de l'autre. Et aucun des deux n'était prêt à en prendre le risque. Le silence menaçant était mécaniquement ponctué par un bruit de salive qu'il jugeait répugnant et qui accentuait peu à peu la ride du lion qui se creusait entre ses sourcils. Sherlock Holmes, statue de pierre dans le vieux fauteuil qui tournait le dos à la cuisine, serrait peu à peu ses longs doigts sur les accoudoirs, faisant blanchir ses jointures et s'envoler quelques particules de poussière qui s'en allèrent mourir dans le rayon de soleil le plus proche. En bas, Madame Hudson passait l'aspirateur, à en juger par le bruit étouffé.

Nouveau bruit de succion.

Son dos commençait à s'engourdir dans cette foutue assise défoncée - comment John faisait-il pour rester des heures avachit ici ? - le forçant à bouger imperceptiblement toutes les quatre minutes afin de rectifier une position qui serait de toute façon toujours inconfortable.

« Ne pose pas tes mains sales sur mon fauteuil.

- Elles sont pas sales, je les ai léchées. »

Soupir.

« C'est justement parce queu tu les as léchées qu'elles sont sales. Une bouche humaine contient environ six fois plus de bactéries que...

- J'en-tends paaaaaaas. »

La voix était aiguë, enfantine. Légère.

Et pour cause. Sa némésis du jour, son super-vilain du moment n'était qu'une enfant de cinq ans.

Sherlock Holmes s'était fait volé son fauteuil par une fillette.

Assise tranquillement en face de lui, elle dégustait un bâtonnet de glace, qui n'avait plus de bâtonnet que le nom puisque la chaleur l'avait fait fondre, enduisant les petits doigts de l'enfant d'une pellicule grasse et cacaotée qu'elle s'amusait à lécher tandis que sur ses genoux, le reste de sa glace vivait ses derniers instants, prisonnier dans un bécher que le détective lui avait imposé à l'instant même où elle avait sortit la friandise de son emballage.

Emballage qui traînait à présent sur le sol.

Madame Hudson s'en chargera.

Tout ça était de la faute de John.

Tout était toujours de la faute de John.

Il était un horrible ami.

Lorsqu'il était venu lui demander un service la veille, Sherlock n'avait même pas prit la peine de relever le nez du microscope sur lequel il était penché. Les services demandés par John étaient toujours ennuyeux au possible. Alors il avait refusé. Et puis John - toujours aussi agaçant - avait avancé l'idée que Sherlock garde la fille de leur cliente le lendemain matin pendant qu'il se rendait à St Barth Hospital avec elle afin de lui faire passer quelques analyses de sang. Alors, bien évidemment, il avait refusé une seconde fois.

Mais John n'aurait jamais tenu aussi longtemps au 221B Baker Street s'il n'avait pas su s'adapter au caractère difficile du génie. « C'est à la portée de n'importe quel imbécile de première zone de garder un enfant, Sherlock. » « Tu seras donc parfaitement à même de t'en charger. » avait répondu le détective.

Et John, dans un soupir, avait passé sa main dans ses cheveux blonds. « Tu as raison. Je t'ai peut-être un peu surestimé. »

Et voilà comment lui, Sherlock Holmes, homme mondialement reconnu, s'était vu confier la garde d'une gamine banale et ennuyeuse avant même sa première tasse de thé matinale. Il ferma calmement les yeux, se concentrant sur la douce étoffe de son peignoir violet et de son pyjama sur sa peau pour oublier qu'elle était en train de ruiner son cuir avec ses mains poisseuses.

« C'quoi ça ? »

L'enfant pointait à présent du doigt la montagne de papiers qui s'accumulait sur le bureau, à coté de l'ordinateur portable en veille.

« Qu'est-ce. On dit Qu'est-ce que c'est que ça.

- Ouais, ouais. C'est quoi ?

- Mon travail. »

Silence.

« Quand je serais grande, je serais pompier avec un diadème.

- Les pompiers ne portent pas de diadème.

- Sauf si je suis une princesse pompier.

- Ca n'existe pas. Tu ne peux pas exercer un métier qui n'existe pas.

- C'est celui qui dit qui est. »

Nouveau froncement de sourcils. Ca faisait deux heures et six minutes que ce petit manège durait. Elle disait quelque chose. Il réfutait. Et elle répondait quelque chose d'encore plus idiot que la première fois. Chose à laquelle, malheureusement, il ne parvenait pas à répondre. Il mettait cela sur le compte de la faible intelligence de la blondinette, mais son égo commençait à en prendre un coup. Et par conséquent, il commençait à s'agacer. Voir même à se vexer. Sherlock Holmes ne restait jamais muet. Il savait toujours quoi répondre et quand pour donner à la pauvre personne ayant eut l'audace de lui déplaire une bonne raison de la fermer et de s'en aller rapidement, la queue entre les jambes.

Mais pas là. Elle avait joué avec son crâne, et manqué de le briser contre le marbre de la cheminée. Puis, elle avait colorié au stylo bic - et en dépassant, en plus - les schémas du cortex préfrontal d'un de ses manuels d'anatomie. L'historique de son ordinateur était rempli de " Youtube - Totally Spies épisode ... " et elle avait réussi à tâcher le sol de la cuisine avec une fiole de bleu de méthylène.

La porte claqua, en bas, accompagnée de bruits typiques d'une conversation. Bondissant comme un diable du fauteuil, et se drapant dans son peignoir - et dans le reste de sa dignité - il s'avança en deux enjambés jusqu'au palier pour toiser les nouveaux arrivants, masquant le soulagement derrière son habituelle expression hautaine. Le petit monstre allait rentrer chez lui.

« Tu avais dis deux heures, Jawn. Tu es en retard. Quelle femme voudrait de toi si tu n'es même pas capable d'être ponctuel. »

« Sherlock. Tu peux pas rester prostré dans ce sofa toute ta vie simplement à cause d'une enfant. »

Silence.

« Sherlock. »

Silence.

« Tu es un crétin, Sherlock.

- ... C'est celui qui dit qui est. »