Chapitre 36 : Suzie :

L'ancien chevalier du Phoenix soupira regardant la scène aux alentours qui étaient de plus en plus sombres. Après qu'elle ait marqué une pause le temps de redresser la jeune femme du mieux qu'elle put avant de déclarer lourdement :

« Tu…Tu connais bien ce qui entoure cette armure ou pas ?

Morgane répondit alors :

-Non.

A cela la jeune femme répliqua :

-Tu…Tu ne peux pas mourir…Enfin pas de la façon normale si je peux dire. Lorsque tu as ton armure et que tu pars aux enfers tu as plus ou moins une facilité à rester toi-même. Lorsque j'ai perdu la vie c'était le cas. En clair cette armure est un paradoxe à la vie humaine si tu préfères lorsque tu es aux enfers… »

Morgane marqua une pause à son tour choquée, puis reprit au bout de quelques secondes d'une voix lourde :

« Si j'ai bien compris cette armure me tue aux enfers d'une certaine façon… ? »

L'intéressée hocha la tête avant de soupirer. Puis elle reprit au bout de quelques secondes :

« Je vais te laisser tu n'as plus le temps pour le moment de rester ici…Et dernière chose… Prends soin de Tenma pour moi d'accord ? »

Sur ces mots la jeune femme hocha la tête et la vision se brouilla au niveau de son cerveau. Elle reprit enfin conscience.

Une voix lâcha dans l'obscurité ces mots depuis l'obscurité lorsque la jeune femme tenta de reprendre conscience. Puis la voix fut plus claire :

« Morgane…Morgane réveille-toi ! Hey ! Hey ! »

Lorsque la jeune femme ouvrit finalement les yeux, et commença à remuer la voix fut enfin reconnaissable. C'était clairement la voix de Scilla qui disait à présent ces mots :

« Hé les gars ! Elle est réveillée ! »

En ouvrant les yeux elle vit qu'elle était dans une salle étrange, qu'elle ne connaissait pas et qu'à ces côtés se trouvait plusieurs silhouettes inconnues dont les silhouettes de Tenma, Yato, et Scilla. Elle était dans un endroit étrange, où il y avait des armures au sol, détruites. Alors le chevalier de Pégase s'approcha d'elle et dit :

« Bon sang ! Tu vas bien ! »

Mais à ce moment précis elle entendit une autre voix lâcher ces mots :

« Chuis vivant ?

A cela la voix d'un homme à côté répliqua ces mots :

-Il semblerait que le glaive d'Athéna t'ait protégé. Il renferme les prières d'Athéna envers ses chevaliers. En fait les prières contenues dans cette épée vous ont protégées au royaume des morts là où nul vivant n'est censé pouvoir pénétrer. Voyez ! »

Yato regarda la lame un court instant avant que l'homme ne dise :

« La lame est fendillée. Elle s'est subtilisée à vous afin de vous protéger.

Tenma regarda Yato en disant ceci :

-Au fait Yato !

Yato répliqua cela :

-Ouah ! Quoi qu'est-ce qu'il y a encore ?

Le chevalier de Pégase répondit alors :

-Merci ! Je suis bien content que nous soyons saufs tous les six. »

Tous se regardèrent un court instant, heureux, mais le maître de Yuzuriha et Liana s'avança et déclara ces mots d'une voix lourde et forte :

« Il me semble un peu tôt pour se réjouir. L'offensive d'Hadès semble s'être étendue jusqu'ici. »

A ces mots, les protagonistes se levèrent et se précipitèrent dehors, pour voir d'où venait la source d'énergie, et qui la produisait. En sortant la chevalier du dragon lâcha ces mots :

« Que se passe-t-il ? Des spectres balayés violemment ? »

Tenma se dit alors ces mots :

« Ce puissant cosmos…Asmita de la vierge… »

Il ajouta cependant aussitôt à voix haute :

« Qu'est-ce qu'il est venu faire ici, cette fois ? L'enflure…

Une voix familière résonna à ce moment précis :

« Enflure ? Est-ce une manière de parler ? Veux tu que je scelle de nouveau cette si grossière langue ? »

A cet instant la silhouette d'Asmita apparut et déclara ces mots au bout de quelques secondes :

« Il semblerait que vous ayez rempli votre mission…Conduisez-moi immédiatement auprès du vieux Maître ! »

A suivre…