Hello bonjour ! Me revoilà, après un long silence. Si vous saviez comme je suis contente de revenir ! Et comme j'ai hâte de reprendre l'écriture (et les gribouillis sur les marges de mes cours !). Je ne vous promets rien sur la longueur des chapitres, mais je vous promets de faire des efforts quant à la publication :) Bonne lecture ! :D


Chapitre Un

"Celui qui a le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres approche... il naîtra de ceux qui l'ont par trois fois défié, il sera né lorsque mourra le septième mois... et le Seigneur des Ténèbres le marquera comme son égal mais il aura un pouvoir que le Seigneur des Ténèbres ignore... et l'un devra mourir de la main de l'autre car aucun d'eux ne peut vivre tant que l'autre survit... Celui qui détient le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres sera né lorsque mourra le septième mois..."

Le 3 Août 1980

Lily s'éveilla en sursaut. Dans la pièce d'à côté, Harry pleurait. James marmonna quelque chose dans son sommeil avant de se retourner, profondément endormi. La jeune femme esquissa un sourire avant de se lever. Avec la chaleur qui régnait, ils avaient laissé les fenêtres ouvertes. Il était temps, d'ailleurs, avec le froid qui avait duré des semaines en juin. Ils s'étaient cru en plein automne. À présent les rideaux se balançaient doucement sous l'effet de la brise. La lune éclairait faiblement la pièce, mais suffisait pour s'y repérer. Lily laissa sa baguette sur sa table de chevet et, pieds nus, elle sortit doucement de la chambre.

Harry pleurait sans s'interrompre, d'un désespoir que seuls les jeunes enfants semblent connaître. Des larmes roulaient sur ses joues, sans discontinuer. Quand Lily le prit dans ses bras, il finit par se calmer, étouffant un hoquet de temps en temps. La jeune femme le berçait tout en lui murmurant "Tout va bien, je suis là ... Dors mon chéri, tout va bien". Il était à peine quatre heures du matin, et Lily aurait pu être furieuse de se faire réveiller brutalement alors qu'elle avait enfin trouver le sommeil, mais même si tel avait été le cas, le visage apeuré de son enfant l'aurait calmée. Il avait peut-être fait un cauchemar, peut-être qu'être tout seul dans un grande chambre à peine éclairée par la clarté de la nuit l'avait effrayé. Lily n'en savait rien. Elle continua de le bercer jusqu'à ce qu'il s'endorme à nouveau, serein.

_ Lily, va te coucher, je vais veiller sur lui, murmura une voix derrière elle, la faisant sursauter

James se tenait dans l'embrasure de la porte. Il avait les traits aussi tirés que sa femme. Lily lui adressa un sourire avant de lui tendre leur enfant avec précaution. Harry ne s'éveilla pas, tandis que son père le prenait à son tour dans ses bras. La jeune femme les regarda un instant, sans se départir de son doux sourire. James releva la tête et la serra contre lui :

_ Va te coucher, je vais m'en occuper, répéta-t-il doucement

_ Ne t'inquiètes pas, ça va, murmura Lily. Il ne va pas tarder à avoir faim, je vais lui faire chauffer son biberon

James l'observa tandis quelle quittait la pièce. Elle paraissait presque translucide, tant elle était pâle et maigre. À la regarder ainsi, personne n'aurait pu deviner qu'elle avait accouché quelques jours plus tôt. Les dernières semaines avaient été éprouvantes, entre la fatigue de Lily, puis l'accouchement. Il y avait aussi cette épée de Damoclès au-dessus de leur tête. Cette menace incessante qui les poursuivait, jusque dans leurs sourires. James baissa les yeux sur Harry. Savait-il alors que dehors, les dangers les entouraient ? Se doutait-il de leur amour ? Le jeune homme n'en savait rien. Pour dire vrai, à quatre heures du matin, il ne savait plus grand chose.

Quelques minutes plus tard, Lily était remontée. Ils s'étaient assis, Harry dans les bras de son père, et avaient attendu, somnolents. L'enfant ouvrit les yeux vers quatre heures et demi, et s'époumona si soudainement que les jeunes parents sursautèrent. Lily tendit le biberon encore tiède à James, qui fit boire leur fils. La tête de Lily finit par s'appuyer doucement sur celle de son mari, et un léger souffle lui indiqua qu'elle dormait. James réprima une envie de rire. Ils en étaient réduits à quelques heures de sommeil, peu importait où et quand. Toutefois, le sol de la chambre d'Harry était sans aucun doute plus confortable que le bus.

James finit par s'endormir à son tour, serrant toujours Harry contre lui, un bras passé autour des épaules de Lily. Ils dormirent jusqu'à ce que le soleil entre à flot dans la chambre. Lily grogna légèrement avant de regarder autour d'elle, somnolente. James se leva. Il reposa Harry dans son lit puis, se tournant vers la jeune femme qui se frottait vigoureusement les yeux :

_ Un café ?

_ Même si tu m'offrais un jus de chaussettes, je dirais oui, s'exclama-t-elle en riant

_ Va pour le jus de chaussette alors, répondit James en riant à son tour.

Harry avait été réveillé lorsque James l'avait reposé dans son berceau, mais il s'était bien vite rendormi, avec un air paisible. Les jeunes parents descendirent prudemment l'escalier, évitant les marches qui grinçaient, puis ils s'étaient retrouvés dans la cuisine, hésitant quant à la dose de caféine dont ils auraient besoin. Ils étaient épuisés, c'est vrai. Mais si on leur avait proposé d'échanger leur vitre contre une autre, ils auraient refusé. Au fond, ils étaient heureux comme jamais ils ne l'avaient été. Et puis, tant qu'il y avait du café ...


Alors ? Qu'en pensez-vous ? Non, je ne fais pas de publicité pour le café (que j'ai d'ailleurs en horreur), mais on m'a dis que ça aidait à tenir le coup ^-^ Dîtes moi ce que vous en pensez, à bientôt !