Défi : les 50 drabbles – Roméo x Mercutio


Roméo.

Oh Roméo, à quoi t'attendais-tu ? Pouvais-je passer presque toute ma vie à tes côtés et ne penser à toi que comme un ami, un frère ? Nous ne partageons aucun lien du sang, mon amour pour toi est devenu bien différent d'un amour fraternel. Je passe beaucoup de temps dans le lit des femmes, mais surtout des hommes, et tu ne songes pas possible que je veuille être avec toi bien plus intimement ? Oh mon amour, tu n'es qu'un enfant naïf, et naïvement ton cœur est allé vers Juliette. Mais ne t'inquiète pas, je suis Mercutio, plus rien ne peut me briser, je ferai avec, comme je fais avec le reste, je vivrai à fond, je m'oublierai dans des nuits chaudes et suaves sans amour, je vivrai la fête pleinement. Mon cœur continuera de t'appartenir. Je ne suis pas non plus comme Tybalt, je ne songe pas à me venger, ni à faire du mal à ta belle. Je mourrais pour toi, je refuse de te faire souffrir en te privant de ton amour, je ne sais que trop bien ce que l'on ressent.

Mais ces mots, je ne les dirai jamais et quand Tybalt me tue plutôt que toi, je les emporte avec moi dans ma tombe. Oh Roméo.

Fin.

L'autatrice : je fais souffrir Mercutio, le pauvre. Je suis sûre que Roméo lui aurait rendu ses sentiments s'il avait su.