-Je suis Hermione Jean Granger.
Je vais avoir 18 ans cette année.
Je suis une née moldu ou une sang-de-bourbe, comme vous voulez.
Mes parents ne se souviennent plus de moi.
La guerre est finie.
Je suis la meilleure amie du sauveur et la petite-amie de Ronald Weasley.
J'aime Ronald, j'aime Ronald, j'aime Ronald, enfin, j'essaye...

Tous les matins, je me répétai ce monologue, devant mon miroir, tous les matins je me persuadai que j'étais heureuse avec Ron, que j'étais chanceuse d'être vivante, d'avoir survécu alors que d'autre se sont sacrifiés pour sauver Harry, Ron, ou même moi-même, tous les matins je pleurai seule devant ce fichu de miroir, à me convaincre que j'ai tué pour le bien de l'humanité, pour sauver le monde magique, le monde moldu.
A me convaincre que mes parents sont mieux loins moi, de tout ce sang séchée. Et puis tous les matins, je le revoyais me regarder et lire sur ses lèvres "Je suis désolé" avant de baisser la tête et aller vers Voldemort quand sa mère l'appel. Tous les matins, je repensai à cette guerre, à lui.