Bonsoiiir ! Cet Os a été écrit pour la 91 ème nuit du FoF sur le thème Champignon
Il a été écrit en environ 30 minutes
J'espère qu'il vous plaira quand même

Bonne lecture
Review ?


Alice venait de tomber dans cet étrange terrier et elle ouvrit une porte au hasard avant de s'engager à l'intérieur. A peine fut-elle entrée que la porte se verrouilla derrière elle. Elle avança de quelques pas avant qu'une fleur tombe du ciel.

"-Bonjour, lui dit-elle
-Bonjour, répondit Alice pour qui l'idée de parler à une fleur était tout à fait normal
-Tu es dans la vallée au champignon, cache toi sous moi, je vais te protéger.
-D'accord, accepta la jeune fille"

Elle pris donc la tige de la fleur et mit celle ci au dessus de sa tête avant d'avancer un peu plus. Elle leva les yeux et apperçut, de chaque côté du chemin, deux grandes rangées de champignons mesurant plus de 3 mètres de haut. La jeune fille, étonnée ne fit pas attention et sortit de sous la protection que lui offrait la fleur.

"Attention !, lui cria celle-ci"

Alice leva les yeux juste à temps pour voir un des immenses champignons sauter sur elle. Elle eut à peine le temps de l'esquiver qu'un autre se précipitait déjà sur elle. La jeune fille courut de toutes ses forces vers l'autre bout du jardin. Plus elle approchait de la sortit, plus elle sentait les champignons passer près d'elle. Elle finit par se jeter la tête la première vers la sortit quand elle sentit le dernier champignon sur une de ses ballerines, qu'elle abandonna donc. Elle referma ensuite la porte derrière elle mais elle entendait les monstres cogner contre le bois. Elle ne savait pas combien de temps elle serait à l'abris alors elle décida de trouver un moyen de sortir le plus rapidement possible. Elle essaya d'ouvrir les autres portes mais elles étaient bloquées. Une des planches de la porte céda quand elle remarqua une toute petite porte, mais comment passer ?
Elle trouva ensuite une boisson où il était écrit "Buvez moi". Sans réfléchir, parce qu'elle n'en avait pas le temps, elle la but et se mis à rétrécir, rétrécir, jusqu'à pouvoir passer la fameuse porte. Une autre planche céda et elle s'y précipita, refermant la porte derrière elle. Puis elle nota mentalement de se rappeler de ne plus jamais toucher à ces maudits champignons.