Bonjour,

J'espère que vous allez bien et que vous en profitez pour faire ce que l'on a jamais le temps de faire.

Je parle de faire du dessin, de la musique, des puzzles, de la lecture... pas de faire le ménage ^^

Un grand merci à Les Kinagies qui m'a donné envie d'écrire ce chapitre.

OS Modern donc peut être un peu OOC

Bonne lecture

.

En ligne

POV Merlin

Le Lycée de Camelot en Californie était semblable à tous les lycées américains. Les étudiants étaient répartis en groupes en fonction de leurs passions et de leur popularité. Tout en haut de la pyramide se trouvaient les basketteurs et leurs copines, beaux, bronzés, passant leurs week-ends à la plage ou à faire la fête chez leur chef de troupe : Arthur Pendragon.

Il parait que l'on dit chef d'équipe en basket, mais vu leur façon d'agir je préfère chef de troupe. Il y en à un qui dicte ce qu'il faut faire et les autres le font sans réfléchir. Bons petits soldats idiots. En même temps leur QI frôle le parquet.

Bref, tout en bas il y a mon groupe, celui du club d'histoire. Avec les membres du club nous passons notre temps libre à la bibliothèque ou aux archives de la ville pour en apprendre toujours plus. Gwen et Lance, mes amis, sont aussi fan des histoires du passé. Ça nous a pris dés le collège, honnêtement quand votre collège s'appelle Elador et votre Lycée Albion... vous cherchez pourquoi non ? En plus notre prof d'histoire était géniale ! Elle racontait tout comme si elle l'avait vécu elle-même, même Gauvain qui est un cancre et ne s'intéresse à rien écoutait son cours.

Gauvain est mon voisin et mon meilleur ami, on a tout fait ensemble et on se raconte tout. Il est aussi inscrit au club d'histoire techniquement mais il ne vient presque jamais, quand il est là c'est dans un coin avec son téléphone. C'est lui qui a découvert la nouvelle application crée par le club informatique : CamMeet.

Le club informatique était considéré comme l'un des pire, comme le notre, avant de créer cette application. Mais soudain ils sont devenus des génies pour tout le monde. CamMeet c'est une application de rencontre pour notre lycée. Il faut se créer un profil, répondre à des questions et paf ! Ça nous trouve une ou deux correspondance avec qui vivre le grand amour.

Je n'y crois pas une seconde.

Mais apparemment les abrutis populaire y croient vu qu'ils sont dessus toute la journée maintenant. A discuter avec leur amoureux secret.

Gauvain veut qu'on essaie aussi, il me tanne avec ça depuis des jours. Du coup je lui ai dis que si ma mère acceptait de nous amener aux archives en voiture ce week-end on s'inscrirait. Elle refuse toujours alors on prend le bus.

Devinez qui a un rendez-vous tout près des archives samedi ? Ma mère. Donc elle accepte de nous déposer au passage.

.

Nom* : Aquipedes

Prénom* : Merlin

Pseudonyme : Dragonfly

Sexe : Homme

Recherche : Homme

Age : 17

Passions : Lecture, marche à pied, jeux vidéo

* : Confidentiel.

.

Pour le profil c'était plutôt simple, ils ne demandaient pas grand chose et aucune photo. Les questions qui suivirent aussi étaient basiques, de simples QCM. On aurait dit les tests de personnalité qui disent quel type de vacancier on est, dans le magasine chez le médecin.

Je me demande bien qui ça intéresse si je regarde plutôt NCIS, Grey's Anatomy ou Prodigal Son ?

Et qu'est censé vouloir dire « Votre animal totem ? »

Je n'ai jamais testé le yoga, ni l'escalade, est-ce que se prendre un coup de poing fait de moi un boxeur ?

A la fin du test au lieu de compter les petits carré, triangles ou petites fleurs colorées, le logiciel a affiché un cercle qui tournait. Il a tourné sur mon téléphone pendant 2 minutes puis à affiché une notification : On me donnait le choix entre deux profils.

Au moins j'avais le choix. A côté de moi Gauvain avait eu sa réponse tout de suite mais il n'avait pas eu de choix : On lui avait désigné une certaine Annadead.

.

1er profil

Willywonka (Homme)

Age : 17

Passions : Informatique, Cinéma, Guitare héro

.

2ème profil

Cyrano (Homme)

Age : 18

Passions : Ecriture, Musique, Sport

.

Le premier profil était sûrement un mec de son année, le deuxième pouvait être en dernière année ou il venait d'avoir son anniversaire. En tout cas le choix était simple, hors de question de discuter avec William qui se cachait sans doute derrière le premier profil. Ils étaient sortis ensemble pendant quelques semaines en troisième et faisait maintenant parti du club informatique.

J'appuyais donc sur le second profil, le sélectionnant. Cyrano.

La messagerie s'ouvrit immédiatement pour commencer une discussion.

« Salut ! Je... » Non c'est nul. Effacer

« Enchanté, je suis... » Merde, j'ai 17 ans pas 50. Effacer

« Coucou c'est moi... » Heuu non. Effacer

« Slt Cyrano, on est... » Fait chier ! Effacer

« Bonjour » Envoyé.

Voilà c'est fait. S'il ne répond pas tant pis, j'ai fais ce que j'avais promis.

.

Le lendemain la journée fut très longue, 2h de sport avec l'infatigable Mr Morez suivi de 2h d'anglais. Mortel. Pendant l'inter-cours je sentis mon portable vibrer dans ma poche, sûrement Gauvain qui me disait où on se retrouverait pour manger ce midi. Il sortait normalement de maths à cet heure-ci donc il venait tout juste de se réveiller.

Ce n'était pas Gauvain.

C'était CamMeet, Cyrano avait répondu.

J'ouvris l'application et...

De Cyrano : « Bonjour Dragonfly » C'est tout ? Merde, l'autre mec n'était pas mieux que moi. On n'avancerait pas vite si on n'osait pas écrire. J'étais en plein doute quand je reçus un autre message.

De Cyrano : « Je suis heureux de te parler, je suis inscrit depuis plusieurs semaines mais aucun profil ne correspondait au mien. Est-ce que cela te dérange si on s'écrit sans se donner nos vrais tout de suite ? »

Ok je retire ce que j'ai dis, ce mec est beaucoup plus à l'aise que moi.

Sa question ne m'étonnais pas vraiment, il ne voulait pas que je me moque de lui si on se révélait des choses personnelles et que finalement ça ne collait pas entre nous. Moi aussi j'y avais pensé. Chez les loosers se protéger était une seconde nature.

De Dragonfly : « Bonjour Cyrano, je suis totalement d'accord pour ne pas échanger nos véritables identités tout de suite. Je trouve plus simple d'apprendre à se connaître comme ça. Tu dis que tu es inscris depuis plusieurs semaines, tu t'es inscris dés la sortie de l'application ? »

Si ça se trouve il espérait tomber sur un des débiles des clubs sportifs ? Je sais que pas mal de filles se sont inscrites pour ça au départ. Il allait être déçu dés qu'il apprendrait qui je suis.

Cyrano n'était plus en ligne, son profil s'affichait en gris. Il devait être entré dans son prochain cours. Au moins c'était quelqu'un de sérieux, je préférait ça. J'adore Gauvain, c'est comme mon frère et jamais je ne le laissais tomber, mais je ne voudrais pas sortir avec un mec comme lui. Je ne supporterai pas quelqu'un qui ne s'intéresse à rien.

Le cours d'anglais passa encore plus longuement que le cours de sport. Je n'arrêta pas de regarder mon téléphone dans l'espoir qu'il affiche l'icône ridicule de CamMeet. Cyrano ne répondit pas avant midi pendant que je déjeunais avec Gauvain, Gwen et Lance.

De Cyrano : « Merci, je pense la même chose. Savoir qui on est réellement va nous donner une fausse image de qui on est. Oui je me suis inscrit tout de suite, mais ne va pas croire que c'est parce que je suis en manque d'une relation. C'était un défi avec mes amis, on s'est tous inscrits en même temps. Et toi, pourquoi t'es-tu inscrit ? »

Je souris en lisant sa réponse, ce qui m'attira les regards moqueurs de mes amis.

- Hey bien Merl, serait-ce un sourire que je vois ? Raconte nous ! Dit Lance.

- Oui Merlin, raconte ! C'est qui ton amoureux secret ? Enchéri Gauvain.

- Amoureux ? Qu'est ce que vous nous cachez encore tous les deux ? S'interrogea Gwen.

- On s'est inscrit sur CamMeet avec Merl ! Répondit mon traître de meilleur ami.

- Nooooon ?

- Raconte !

- D'accord, d'accord, répondis-je à mon tour, mais arrêtez de crier. Gauvain et moi avons parier et... Je suis inscris sur CamMeet. J'ai eu le choix entre deux profils, il y avait Will parmi les deux donc...

- Ne me dis pas que c'est cet abruti de Will qui te fait sourire comme ça, s'énerva la seule fille du groupe en me frappant.

- Aïe, mais non Gwen, arrête ! Donc j'ai sélectionné l'autre profil et je parle depuis ce matin avec lui.

- Alors ? C'est qui ? Il est comment ? S'excita Gwen en regardant les élèves autour de nous.

- Je ne sais pas Gwen, on ne s'est échangé que 4 messages. Je sais juste que son pseudo c'est Cyrano et qu'il a l'air bien.

Je n'ai plus écouté ce qu'ils disaient après, ils parlaient de moi mais j'avais mieux à faire, il fallait que je réponde à Cyrano.

De Dragonfly : « As-tu si peu confiance en toi ou en ta réputation dans ce lycée ? Je ne crois pas dans les castes qui disent que certains étudiants sont mieux que d'autres selon le club ou le groupe auquel ils appartiennent. Je ne pense pas que les stars de notre vieux Camelot seront forcément les plus heureux dans 10 ans. Je me suis inscrit parce que j'ai perdu un pari avec mon meilleur ami. »

Et merde, il va penser que je ne m'intéresse pas à lui.

Pas que je m'intéresse à lui bien sûr ! Je ne fais que discuter.

Je ne veux pas qu'il pense que je me moque de lui avec Gauvain mais c'est la vérité !

De Dragonfly : « Je ne veux pas dire que c'est pour rigoler ou me moquer, je va pas croire ça. C'est juste que je ne l'aurait pas fais si je n'y avait pas été poussé »

Voilà, comme ça il comprendra.

De Cyrano : « Merci d'avoir précisé. Ta réponse ne m'a pas rassuré, j'ai cru que tu ne faisais que jouer. De mon côté je cherche vraiment à te connaître, j'espère que cela mènera à une vraie relation. Je n'ai plus vraiment confiance en mon jugement, j'aimerais rencontrer quelqu'un de différent. Pour répondre à ta question, je crois que ma réputation au lycée ne m'aide pas. Elle fausse l'image que les gens ont de moi et me force à montrer une mauvaise image. »

Cyrano avait l'air d'être quelqu'un de trop mignon, un sensible qui se fait passer pour un bad-guy. Serait-il réél ? Il faut avouer que tout le monde rêve d'un mec pareil : un protecteur qui est en réalité un gentil garçon.

Il s'était dévoilé dans son message, c'était à mon tour de le faire. Les cours de l'après-midi reprenaient dans 5 minutes mais tant-pis.

De Dragonfly : « Je ne joue pas avec toi. Je ne croyais pas du tout au principe de l'appli mais tu m'intrigue, parler avec toi me plais et j'ai envie de te connaître. J'aime ton côté sensible qui se cache derrière un masque. Moi je n'ai jamais eu à cacher qui j'étais, mes amis sont autour de moi depuis la maternelle et nous nous connaissons par cœur. La seule chose que je ne montre pas c'est quand je suis en couple, certaines personnes ont encore du mal à voir deux mecs ensembles dans cette ville »

Le sujet délicat était lancé, le premier cour aussi, j'espérais qu'il me répondrait vite et qu'il serait honnête.

De Cyrano : « Est-ce une demande cachée pour savoir si j'assume et si je suis déjà sorti avec d'autres mecs ? En fait non, je n'assume pas encore. Je suis toujours sorti avec des filles mais je ne les aimais pas, et récemment j'ai commencé à regarder les mecs. Je n'ai eu qu'un copain, même si ça n'a duré que quelques jours je sais que c'est ce que je veux. Être anonyme me permet de parler librement, avec toi je peux être moi pour la première fois depuis très longtemps. C'est vraiment libérateur de pour voir dire et penser ce que l'on veut sans jouer de rôle. »

Génial, il fallait que je tombe sur un mec qui se cherche encore. Mais il était mignon, et honnête ! Inutile de dire à quel point ça me change de mes abrutis d'ex. Comment ne pas craquer ?

On a parlé toute la semaine et une bonne parties des nuits aussi. Ce Cyrano me plaisait vraiment, il était drôle, intelligent, me comprenait en peu de mots. Il nous arrivait de nous moquer d'un prof ou d'une rumeur qui circulait dans le lycée, nous avions souvent de même avis. Parfois un débat éclatait entre nous mais il écoutait mes arguments même s'il n'était pas d'accord avec moi.

Pendant le week-end nous avons continuer à parler, il le passait chez sa mère qui habitait à une centaine de kilomètre d'ici. Apparemment c'est une femme riche qui vit avec son nouveau mari, un ancien militaire. Cyrano n'était pas de bonne humeur à cause de son beau-père, il passait son temps à râler en me racontant ses journées.

Je crois que ce mec n'aimait pas beaucoup qu'on lui donne des ordres, ou il n'en avait pas l'habitude. Ça me faisait rire et je lui répondais de rester calme jusqu'à dimanche soir.

Depuis quand les râleurs me faisaient rire ? Je commençais à m'attacher à lui, sans connaître ni son nom ni son apparence.

Moi qui m'était promis de ne jamais ressortir avec qu'un du même lycée que moi, j'étais en train de tomber amoureux. Et en plus c'était d'un mec qui n'assumais pas son homosexualité. Dans ce style j'avais déjà donné, merci bien !

J'avais eu horreur de faire semblant de ne pas connaître mon copain en le croisant dans les couloirs. J'avais eu horreur d'attendre le soir pour lui parler. Ça avait été encore pire quand on sortait en ville et qu'on croisait quelqu'un du lycée, immédiatement Will se détachait de moi. Jamais je ne voulais revivre cette sensation de vide, de honte. Et si ça ne marche pas avec Cyrano, je devrais continuer de le croiser tous les jours ! Déjà 2 ans que je vivais ça avec Will, j'avais encore droit à ses regards noirs.

En même temps Cyrano n'était pas Will, peut être qu'il n'aurait pas honte de qui il était. Pas honte de moi.

En tout cas je n'avais pas envie d'arrêter cet échange de messages.

De Dragonfly : « Je suis heureux de savoir que je parle à la vraie version de toi, personne ne devrait avoir à se cacher. J'espère que tu trouveras quelqu'un avec qui tu pourras sortir la tête haute sans te soucier des regards. Que se soit un homme ou une femme. »

J'avais envoyé mon message mardi soir.

On était vendredi.

Trois jours sans nouvelles.

Il me manquait. Je savais que c'était de ma faute. On s'était parlé pendant plus de deux semaines en s'échangeant des dizaines de messages par jour, en discutant de tout et de rien. Mais il avait suffit d'une discussion un peu plus personnelle pour que je foire tout.

Cyrano n'avait rien à se reprocher, au contraire ça avait été courageux de sa part et honnête de me dire qu'il n'avait pas eu de vraie relation avec un homme. Je ne sais pas si j'aurai fait de même à sa place.

Je m'étais éloigné seul, lâchement, de peur d'être blessé une fois de plus.

De Dragonfly : « Salut, comment vas-tu ? »

Il fallut attendre encore deux heures mais mon approche avait marché.

De Cyrano : « Salut. Ça va et toi ? »

De Dragonfly : « Oui oui, moi aussi je vais bien. Je suis désolé si j'ai merdé dans mon dernier message. »

De Cyrano : « C'est pas grave »

Apparemment c'était grave, j'avais merdé. En deux semaines je le connaissais assez pour lire entre les lignes que je l'avais déçu. Il n'allait pas me faciliter ta tâche, j'allais devoir m'excuser, m'expliquer et sûrement ramper pour retrouver le Cyrano que j'aimais.

Oui je l'aimais, en tout cas j'aimais beaucoup la version à qui je parlais. Gauvain et Gwen me l'avais fait comprendre pendant les quelques jours où selon eux j'avais été 'une loque'.

De Dragonfly : « D'accord, tu as raison j'ai pas été cool. Quand tu m'as dis que tu n'avais pas vraiment été avec un mec j'ai fuis comme un lâche. »

Cyrano était marqué en ligne et il avait lu.

Aucune réponse.

Il attendait une suite.

De Dragonfly : « J'ai été en couple plusieurs fois avec des mecs qui avait honte de notre relation, j'ai eu peur de retomber amoureux et souffrir de nouveau. Désolé, j'espère que tu me pardonneras. »

Cette fois-ci Cyrano se mit à écrire.

Puis s'arrêta.

Et repris. L'application indiquait tous ses mouvements et hésitations. Je pouvais imaginer ses doigts bouger sur son téléphone et sa bouche se tordre d'hésitation.

De Cyrano : « Si je t'ai dis tout cela c'est parce que je me suis attaché à toi. J'espérais que c'était la même chose de ton côté. Je suis désolé si ce n'est pas le cas et pour ton passé avec des abrutis. »

Waouh ! Alors je plais à Cyrano ! Il parle même pas présent, il ne m'a pas oublié.

Et il trouve que mes ex sont des abrutis ! C'est vrai, il le sont.

De Dragonfly : « Tu ne t'ai pas trompé, je suis aussi très attaché à toi. Tu m'as beaucoup manqué ces derniers jours. C'est étrange être aussi attaché à quelqu'un sans savoir qui il est. Ressens-tu ça toi aussi ? »

De Cyrano : « Oui c'est exactement ça ! Il faut que l'on se voit, je veux te parler en vrai et pouvoir t'appeler autrement que Dragonfly (même si j'aime beaucoup ton pseudo). »

Il veut me voir ! C'est génial ! Et ça fait un peu peur aussi, si je ne lui plaisais pas ? Si ça se trouve il imagine que je suis un grand blond athlétique avec des yeux à tomber par terre, comme cet imbécile de fils du maire Pendragon !

De Dragonfly : « Bien sûr ! » Menteur, je me serais bien frappé.

De Cyrano : « Samedi matin au parc près du lycée ça te va ? Il n'y a pas grand monde d'habitude. »

De Dragonfly : « C'est un rendez-vous on dirait. J'y serai. Comment je te reconnaîtrais ? »

De Cyrano : « Je porterais une écharpe rouge et je serai assis sur le banc en pierre tout au fond, ça te va ? Et toi ? »

De Dragonfly : « Je mettrai un pull vert avec un dragon, ça ira ? »

De Cyrano : « Impeccable ! A demain Dragon ;) »

Pas le choix, je ne peux plus reculer.

Cette nuit je n'ai pas dormi, j'ai d'abord regardé 'N'oublie jamais' pour me convaincre que parfois l'amour existait. Ensuite j'ai commencé à lire mais je n'avais pas la tête à ça alors j'ai essayé de me coucher. A 4h j'ai arrêté de tourner dans mon lit, je suis sorti par la porte de la cuisine et j'ai escaladé la palissade pour aller chez Gauvain. Mon meilleur ami dormait mais sa chambre est juste au dessus de la pergola donc je suis monté et j'ai frappé à sa fenêtre pour qu'il m'ouvre. Ce qu'il a fait évidemment.

Gauvain n'est pas du matin alors il lui a fallu deux cafés pour ouvrir les yeux. Mais c'est un super ami, on a joué sur sa PS en discutant jusque 8h puis on est descendu manger un petit déjeuner en entendant sa mère se lever. Martha n'est jamais étonné de me voir arriver à l'improviste, quel que soit l'heure.

9h30. Mon rendez-vous est à 10h mais je suis déjà prêt et je n'en peux plus.

J'approche du parc avec un peu d'avance.

Le parc est plutôt grand, je mets cinq minutes à aller vers le vieux banc en pierre. C'est censé être un monument historique de notre ville mais comme le coin est toujours à l'ombre personne ne s'y trouve jamais.

Sauf cette fois.

Quelqu'un est assis sur le banc, il est 9h53 sur ma montre. C'est sûrement Cyrano mais je ne vois pas s'il porte une écharpe rouge, avec ce temps la personne a fermé son manteau et mit sa capuche.

Quand je m'approche je vois que la personne relève la tête, il a l'air frigorifié. Ses bras sont serrés le long de son corps et ses joues rougies. Oh et c'est ce foutu Arthur Pendragon !

Sous choc je m'arrête net, glissant un peu sur la mousse qui recouvre le chemin. Nous nous fixons quelque seconde puis je fais demi-tour. Mon pas est encore plus rapide qu'à l'aller.

Cet imbécile avait tout gâché, est-ce qu'il savait que l'on devait se retrouver ici avec Cyrano ? Il n'y a personne dans le parc, ne pouvait-il pas se trouver un autre banc ? Je suis sûr que les pouf avec qui il sort habituellement préfère un endroit plus chaleureux pour leurs rendez-vous.

Quelqu'un court derrière moi.

- Attend ! Non ne pars pas !

Je regarde au dessus de mon épaule, c'est Pendragon, mais je ne vois pas après qui il court. Je me décale pour le laisser passer. Il s'arrête à côté de moi et me fixe.

C'est là que je remarque son écharpe. Rouge.

Il suit mon regard et la sort complètement de son manteau.

Je n'y crois pas mais il continue de me fixer sans parler. Je ne l'ai jamais vu aussi silencieux, pourtant on est dans le même lycée depuis 2 ans et il n'est pas vraiment invisible.

Il a l'air gêné et regarde vers l'encolure de mon manteau.

- Dragon ? Finit-il par demander.

Je ne lui répond pas et ouvre mon manteau. En dessous je porte mon vieux pull vert avec un dragon, souvenir d'un rallye histoire sur les mythes et légendes.

Arthur sourit, il a l'air soulagé. Pas moi.

- Attend laisse moi t'expliquer. Je ne me moque pas de toi je te le jure !

Je ne sais plus quoi penser. Il a l'air honnête, comme l'était Cyrano, mais c'est Arthur Pendragon. Le stéréotype du sportif.

- Je t'ai dis que ma réputation ne m'aidait pas rappelle-toi. Peux-tu essayer de me voir sans ce que tu pense connaître de moi au lycée ?

- Vas-y, je t'écoute.

- Le vrai moi tu le connais, c'est celui qui parle de littérature et qui a raison quand on a parié sur la date de naissance de Beethoven. Même si pour ça j'ai triché, j'ai été voir sur Internet.

Je souris à ce souvenir, Arthur ressemblait à Cyrano. Le blond en face de moi prit un air sérieux et me tendit la main.

- Je me présente, Arthur. Je suis en première, j'aime bien le basket mais ma passion c'est les livres.

- Merlin. Je suis en première et au club d'histoire.

- Pour le club je l'avais compris, quand tu es lancé c'est dur de t'arrêter. Tu es déçu que ce soit moi ?

Il avait un air d'enfant qui demande si le Père-Noël est passé. Plein d'espoir et un peu craintif.

Je décidais d'être honnête, tous nos échanges se basant là-dessus depuis le début.

- Étrangement non. Je m'attendais à un gentil garçon, discret, mal dans sa peau, avec qui j'aurais plein de point commun. Je suis surpris mais pas déçu.

- Je suis surpris mais pas déçu moi non plus. Dit Arthur en s'approchant, jusqu'à ce que nos torses soient presque collés l'un à l'autre.

- Tu m'imaginais comment ? Interrogea Merlin, curieux.

- Moins beau. Je ne savais pas que le club d'histoire cachait des élèves aussi mignons. C'est dommage de vous cacher.

Merlin se recula et le frappa sur le torse ce qui fit rire Arthur.

- Si tu me trouves mignon, je peux t'embrasser ?

.

Et c'est comme ça que leur histoire commença.

Il passèrent la journée du samedi à se promener en ville et celle du dimanche à s'embrasser chez Merlin.

Arthur ne fit pas de son couple un secret, dés le lundi matin tout le lycée fut au courant.

.

Alors ? Qui veut s'inscrire sur CamMeet ?

xoxo

Audelie