Chapitre 3 : Lucrehulk

L'acclimatation à la vie sur un vaisseau fut plus simple et plus rapide que Narcissa ne l'aurait pensée, mais avec le recul, il y avait une certaine logique sur ce point lorsqu'on considérait le fait que leurs derniers lieux de vie étaient loin d'être idéaux. Pour en avoir parler avec Aurora, celle-ci justifiait que le sentiment d'avancer était ce qui avait poussé certain d'entre eux à rejoindre ce groupe, le sentiment d'être enfin proactif dans leur vie après les dernières années qui avaient été passées sur la défensives, à se cacher comme l'espèce en voie de disparition qu'ils étaient.

Le regard surprit que Bellatrix n'avait pas réussi -ou n'avait pas essayer- à cacher lorsqu'elle choisit ce groupe avait bizarrement -ou pas- servit à conforter Narcissa dans son choix. La réalité était que si elle tenait à la relation qu'elle avait réussi à restauré avec Androméda, si elle devait lister les cinq autres personnes avec qui elle s'entendait le mieux parmi ceux encore en vie, elle citerait Lily Potter, Filius Flitwick, Aurora Sinistra et les deux Flamel, quatre des personnes étant dans ce groupe, le choix était vite fait.

Car elle aurait très bien se battre contre l'esclavagisme d'autre façon, mais peut-être que ce qui l'avait aidée dans son choix était que dans cette équipe tout le monde avait au moins fait l'effort d'être poli envers chacun. Il était également important de préciser que Fleur, Bellatrix ou encore Harry -il avait demandé à être appelé ainsi une fois qu'ils étaient en vitesse lumière- étaient beaucoup plus relâcher qu'ils ne l'étaient auparavant.

OoOoO

La première raison qui avait poussée Fleur à choisir ce groupe malgré le fait qu'il était celui qui verrait logiquement le plus de conflit, une donnée importante vu que Gabrielle n'avait que 13ans, c'était que l'une comme l'autre se sentait endettée envers Harry, et envers les Flamel dans une mesure relativement moindre.

Le fait que chaque était soit immunisés en étant partiellement gobelin, soit par le fait d'être une femme, soit extrêmement résistant pour Nicolas et Harry facilitait également grandement le choix. Dans le même principe, savoir qu'elle ne subirait aucun regard déplacé et qu'elle pouvait être elle même, relâchée son pouvoir et se conduire sans réfléchir sans craindre qu'un imbécile ne vienne l'interpellé en permanence car il aimerait bien la baisée. En y réfléchissant après une poignée de jour dans le 'Europa', elle se demandait comment elle avait pu hésitée ne serait-ce qu'un instant.

Bien sur, Fleur et Gabrielle, comme toute Vélane et ceci en totale opposition avec ce que les gens croyaient savoir sur leur race, étaient des femmes de principes ayant de fortes morales et voir de l'esclavage sexuel être aussi répandu dans la galaxie sans réagir étaient totalement impossible vu l'histoire de leur race.

Tout ceci dit, Fleur faisait tout simplement une confiance absolu envers Harry en tant que leader d'un groupe, un avis que partageait complètement sa petite sœur. Une confiance qu'il prouva être au moins partiellement réciproque lorsqu'il réveilla ses deux elfes de maison afin qu'il s'occupe de l'équipage, le mâle s'appelait Tibbi et il avait presque 4siècle, la femelle s'appelait Rifi et elle avait plus de 6 siècles. Harry expliqua qu'il n'était plus des elfes habituels -comme si ce n'était pas clair par leur âge- et l'équipage comprit pourquoi rapidement.

Harry expliqua les avoir mis en stase après la destruction de son manoir quelques années plus tôt, ils avaient passé la très grande majorité de leur vie à son service. Ils avaient atteint près d'un mètre de hauteur et une élocution quasi-parfaite. Les entendre maltraités la langue de Shakespeare alors qu'il pouvait parler plusieurs dizaines de langues avait apparemment été une situation que le Peverell n'avait pas supporté longtemps, ils savaient également très bien compter.

Harry avait longuement les membres du groupe avant de continuer en disant qu'ils avaient arrêter de vieillir en atteignant leur pointe physique… probablement car c'était des êtres qui vivait en symbiose de leur maître et que ce n'était une race qui ne pouvait pas survivre sans se lié à un sorcier pour vivre de sa magie… a part des cas extrême de lieu riche en magie tel qu'Hogwarts. Une déclaration qui surprit visiblement Hermione et effaça toute trace de malaise qu'avait la jeune femme avec les elfes.

Alors qu'elle approchait Perenelle car elle savait que sa compatriote avait une idée du future proche, elle lui demanda : "Maintenant qu'on s'est bien approprié le vaisseau, c'est quoi la suite du plan ?"

"Il y a des hésitations entre le fait de commencer notre ...croisade, je pense que le mot est juste, avec les équipements que l'on a et le fait de d'abord renforcer notre position. Pour l'instant, comme tu l'imagines, la seconde solution est privilégiée, cependant le plan sur comment faire cela est un plan typique Peverell. Tellement osé que cela en devient de l'insolence, très risqué et comptant sur les skills des membres agissant mais avec une récompense qui changerait complètement nos mois à venir."

Lorsque Perenelle ne continua pas, un sourire vint au lèvre de la Vélane, "Madame Flamel, j'apprécie autant que chacun le suspens, mais beaucoup d'entre nous, c'est grandement réduit quand j'en suis la cible."

La Flamel laissa un léger rire s'échapper avant de répondre, "Perennelle, Harry a raison, dans un groupe de dix personnes qui se font confiance -sinon on ne serait pas là- et qui travaillent ensemble depuis plusieurs années la formalité et la distance n'ont pas réellement leur place. Pour répondre à ta question, Harry et Bellatrix ont l'intention de s'emparer d'un Lucrehulk de l'intérieur."

Fleur fut surprise de voir que le fait que la confiance était une chose qui était loin d'être omniprésente soit si aisément discuté mais elle se dit que c'était peut-être justement cela le fait d'avoir confiance, celui de pouvoir parler librement de nos doutes, de notre propre volition. "Appelez moi Fleur dans ce cas, et c'est quoi un Lucrehulk ?"

OoOoO

Entrer dans l'atmosphère sur un vaisseau volé avec Bella dans ses bras en les recouvrants de son manteau d'invisibilité avant d'utiliser le même système de portoloin instantané pour arriver sur la surface, avant de se déplacer dans une Barge de Débarquement C-9979, un modèle transporteur de troupe de la fédération, laissant le vaisseau se cracher sur la surface.

Il leur avait fallu un peu plus d'un mois pour faire le plan, volé le vaisseau et arriver à temps sur un champ de bataille qui leur conviendrait : un où les chances que la Barge de Débarquement ne se fassent détruire avec eux à l'intérieur était négligeable, il fallait aussi que la Barge appartienne à un Lecrehulk qui n'était pas en ruine, et tout cela mis bout à bout était une situation beaucoup plus improbable qu'on ne le croirait. Ce qui faisait que cela faisait 2 mois et demi qu'ils étaient arriver dans cette univers lorsque le plan fut exécuté.

Harry et Bellatrix rentrèrent rapidement dans le vaisseau en voyant que les droïdes sensés montés dans la barge arrivaient à ses portes. Se plaçant contre un mur, il garda sa vassale dans ses bras avant d'attendre patiemment que la barge les ramènes dans un vaisseau de contrôle... c'était la seule partie vraiment dangereuse de la mission, et elle était vraiment dangereuse car ils n'étaient pas en contrôle de leur sort finale, un simple malfonctionnement de la barge dans l'espace après un dégât passer inaperçu…

Même si le risque était minium si l'on prenait en comte que la république était déjà en retraite avant qu'il ne quitte l'hyper espace, de ce qu'il pouvait sentir dans la Force -même si cela lui faisait bizarre d'utiliser ce terme- le dernier combat s'étaient terminer avant que les portes de la barge ne se referme. Harry fut agréablement surpris de remarqué que la barge était seulement à moitié pleine lorsqu'il la sentit décollée.

Il s'était assis par terre contre en mur en gardant l'ancienne Black assise entre ses jambes en utilisant son torse comme un dossier afin qu'ils puissent être à l'aise, réagir rapidement en cas d'attaque et qu'ils restent tout les deux suffisamment compact pour être cachés par son manteau.

L'attente paru plus longue que réel vu la tension qu'il éprouvait mais elle prit fin rapidement, une fois que les troupes quittèrent la barge alors qu'elle venait d'atterrir dans le vaisseau de contrôle, probablement pour la maintenance ou la réorganisation des troupes restantes en groupes complets. Harry avait milité lors de la discussion du plan afin qu'il reste à l'intérieur de la barge malgré la possibilité qu'elle se verrouille une fois vide de son cargo, afin d'attendre que le vaisseau soit en hyper-espace -et donc ne puisse communiquer ou recevoir des communications- avant qu'il ne passe à l'action.

Il prit le temps d'étendre ses sens de manière prudente dans le cas improbable ou un autre force-sensitifs serait à bord du vaisseau. Il n'y en avait pas mais il y avait sept autres être vivant dans le vaisseau. Ils semblaient tous assemblé dans la même zone du vaisseau, zone qui était le poste de commandement d'après les plans qu'il avait pu examiné au préalable.

Le plan était simple, Bella resterait ici -il précisa qu'il ne fallait pas qu'elle s'inquiète s'il prenait plusieurs heures-, il tuerait les membres vivants de l'équipage avant de désactiver toutes les communications du vaisseaux, ensuite il dirigerait le vaisseau dans un endroit isoler prédéfini avant 'd'éteindre' le vaisseau et de commencer la partie deux une fois que l'Europa sera à bord. Son équipière n'était sensée intervenir que si cela se passait mal, un point qui avait été grandement débattu notamment par la jeune femme concernée mais il avait finalement gain de cause en citant la taille du manteau d'invisibilité et les restrictions dans les mouvements que cela engendreraient s'ils l'utilisaient tout les deux.

Une fois qu'il sentir que le vaisseau était entré en hyper-espace, il utilisa un sort permettant de voir a travers le mur de la barge -fonctionnant que d'un coté- et transplana une fois qu'il avait l'image mentale nécessaire, il remarqua distraitement que le hangar était quasiment vide. Et oui, ils avaient découvert à travers les elfes que le transplanage n'était pas plus risqué dans l'espace qu'il ne l'était sur la Terre, par contre cela ne concernait évidemment que les déplacements à l'intérieur de vaisseau, pas dans l'espace lui même. Cette découverte laissait entendre que c'était les planètes -et peut-être pas toutes- qui rendaient le transplanage dangereux par la Force ou cet univers particulier. Même si les risques d'utiliser cette technique en hyper espace faisait qu'elle n'avait pas encore été utilisée dans ce cas-là. Il fut profondément surprit de la faiblesse de la sécurité alors qu'il venait de rendre inconscient tout les membres vivant de l'équipage et d'avoir éliminé les droïdes présent dans la salle de commandement, envoyant ainsi un signal à Bellatrix un fois qu'il avait éteint les systèmes de défenses, d'alarmes, et de sécurités.

Il avait eu l'intention de tous les tués mais ce dit que s'approprier les souvenirs de quelqu'un ayant l'expérience concrète du maniement de ce monstre de l'espace serait probablement plus rapide. Il s'interrogea brièvement sur les risques inhérent à cette technique et décida de ne l'utilisé que sur trois d'entre eux.

Ce serait la première fois qu'il utiliserait la légimencie de manière active envers un alien, et il préféra prendre son temps afin d'éviter les mauvaises surprises. Trois d'entre eux organisait la maintenance, réparation, etc. Un s'occupait de la communication, deux autres du pilotage du vaisseau et le dernier s'occupait du commandement.

Il choisit le plus salopard des mécanos, le pilote en chef et le commandant du vaisseau, vaisseau qui n'avait pas été nommé a part un code d'identification à rallonge. Il exécuta les quatre autres et fit disparaître les corps, avant de commencer par le pilote. Il venait de finir avec le pilote quand Bellatrix lui fit remarqué qu'à ce rythme-là, ils laisseraient l'Europa et son équipage à découvert pendant un certain temps, ce qui fit qu'Harry n'entreprit le deuxième qu'une fois qu'il avait paramétrer le voyage et que le Lucrehulk était en mouvement. Pendant qu'il assimilerait les souvenirs des deux autres, Bellatrix s'occuperait de vérifier l'état exact du vaisseau, elle avait montée la garde pendant qu'il s'occupait du pilote puisque le Lucrehulk était arrêter avec tout les systèmes de défenses désactivés.

L'Europa était prévu d'arriver sur le site de rencontre 18 heures après le début de la mission, il en finit avec le troisième membre d'équipage 14 heures après le début de la mission et il avait encore plusieurs heures de voyage à faire.

Bellatrix expliqua que l'aile gauche du vaisseau avait subit de gros dégât de structure et de surface -près des trois quarts sont aux moins partiellement touchés, la droite était en meilleur état même si ce n'était pas parfait. La quasi-totalité des systèmes de défenses de l'aile gauche était détruit et la moitié pour l'aile droite. Le système d'assemblage et de réparation -hors structures- du vaisseaux avaient été tout les deux détruits. La réserve de munition et de d'énergie étaient encore pleine. C'était des dégâts majeur, non prévu par Harry mais pas rédhibitoire. Elle avait bien entendu étudié les plans d'un Lucrehulk de manière extensive vu que cela faisait partie des choses qui avaient été récupéré à Nar Shadaa.

En consultant le journal de bord, Harry remarqua que c'était la première mission du vaisseau depuis son dernier ravitaillement. Les matériaux du vaisseau en générale était de qualité plus que moyenne, son système informatique était basé sur le même principe. Il ne semblait pas y avoir de traceur, et il n'y pas de piège à bord. Tout cela dit, tant que le structure du vaisseau était fonctionnelle, les dégâts n'étaient pas une donnée importante en vue de l'objectif particulier qu'il avait.

La 'qualité moyenne' qu'ils avaient constatés en utilisant des sorts d'analyses sur les matériaux du vaisseau était explicable par le fait que le CIS avait pour principe de favoriser la quantité à la qualité et le fait que le Lucrehulk était à la base un transport de matériel reconvertit en vaisseau militaire, ce qui remettait les choses dans une certaine perspective.

Mais tout cela n'était que des détails dans le plan qu'il avait formé en voyant les plans d'un Lucrehulk pour la première fois.

Ils se mis ensuite à prendre deux autres de ses coffres avant de leur redonner leur taille original. Ces deux coffres contenaient tout ses livres et ses affaires pour travailler en Runes ou en Arythmancie. Il sortit également un bloc d'Auricalque, c'était un métal magique hautement instable à travailler mais extrêmement conducteur de magie. D'autres métaux avaient plus tard été nommé ainsi par les grecs ou les romains -même si, s'était avec un écriture différente- par rapport au mythe d'Atlantis il ne savait pas si le mythe d'Atlantis avait une quelconque base historique, il n'avait en tout cas rien trouvé de tel malgré de longue recherche.

L'Auricalque était un métal verdâtre plutôt fluorescent qui n'était pas créer naturellement et il ne savait pas non plus comment on le créait. Il savait par contre que c'était forcément un procédé avec un taux de réussite hautement improbable grâce a ses recherches en Arythmancie. Il prit ensuite 5 plaque circulaire de fer pure -purifier de manière magique par lui-même. Ces six objets allait servir de Ward-stone et de stabilisateur à une Living-ward. Il n'avait jamais fait de LivingWard lui même mais avait lu de manière répété les travaux de Rowena Ravenclaw sur le sujet.

En arrivant -et en voyant le nombre de planète- il avait prévu de faire un manoir sous Fidelius sur une planète inhabité avec ce plan comme un fantasme improbable, en apprenant l'existence de ce type de vaisseau, il s'était très rapidement tourné vers cette solution de manière sérieuse. Harry avait déjà plusieurs millénaire et la situation ne semblait pas changé. Au contraire, le rythme auquel il devenait plus puissant avait triplé depuis son arrivé dans cette galaxie. Les soleils s'éteignent, les bombardements orbitaux sont rares mais ils existent dans cette galaxie, on pouvait également rajouter les comètes et autre catastrophe naturelle…

Les gens pensaient que pour faire une ward 'permanente' il fallait une Ward-stone, une Ward-stone ne pouvait fonctionner qu'en étant immobile vu qu'elles puisaient leur puissance de la magie de la planète, même si un sorcier devait influer de sa magie dedans pour la démarrer. Faire une Ward-stone mobile demandait donc deux choses, un 'objet' -sur lequel elle était activé- suffisamment grand -pour une question de stabilité dans l'espace autour d'elle- et une source alternative de magie. Sur Terre, un tel objet n'existait pas, car impossible à construire et pas suffisamment utile pour que la recherche nécessaire à sa construction ne se fasse. C'était donc -logiquement- devenu une idée uniquement utilisé en théorie, notamment pour tester les élèves cherchant à obtenir un Maîtrise dans certains domaine magique.

Ceci faisait que les théories afin d'avoir la source alternative de magie avait été nombreuse et publique. Harry étant lui même quelqu'un d'intéressé dans ce genre de chose, il avait évidement suivit ceci et parfois participé. Des êtres vivants magiques -plus la personne était puissante mieux c'était, évidemment...- restants à l'intérieur de la LW (Living-ward), la présence de faune magique, le fait de la charger manuellement, ramener l'objet dans un endroit magique de manière périodique, etc., étaient des théories justes. L'aryhmancie ne pouvait pas se tromper sur ce genre de chose. Il fallait par contre une puissance suffisante de base pour que la WS (Ward-stone) soit viable.

Ce vaisseau faisait 3356 de long, 3009m de large et 1029m de haut, cette taille était largement suffisante pour une LW, même si cette taille n'était pas -loin de là- complètement utilisée. Le fait que plus de la moitié du vaisseau était faite d'immense espaces libre -les deux ailes- en faisait le modèle idéal pour son idée de ville flottante indétectable. Une LW était particulière, un Fidelius ne pouvait pas lui être appliqué, en tout cas la version basique et tout les calculs laissaient à pensé qu'un Fidélius ne pouvait pas se déplacer. Par contre, un Fidelius Familio était applicable. Seul un être vivant vassal au créateur de la LW -ou simple WS- pouvait voir la structure dans cette version et elle renforçait -au fil du temps/en fonction de la puissance de la WS- la structure concerné. Bien sur un simple contrat basique de travail en équipe avait déjà été écrit et signé par tout les membres du groupe le soir-même où la composition des groupes avaient été faite.

Par contre cette version du Fidelius était uniquement passive. Si quelqu'un suivait un vaisseau rentrant dans un Fidelius Familio, il pourrait voir le Lucrehulk car il saurait qu'il y avait quelque chose -surtout s'il était magique de manière active ou force-sensitif- mais si les membres n'attirait pas l'attention sur eux, le Lucrehulk ne serait pas découvert. C'étaient des limites avec lesquelles il était facile de travailler. Par exemple, s'il sortait d'hyper espace et rentrait dans la LW du Lucrehulk avant que le vaisseau le poursuivant ne sorte d'hyper-espace, le Fidelius tiendrait selon ses estimations.

Ceci, lui donnait une liberté IMMENSE dans ses actions par rapports au Jedi, notamment. Avoir la possibilité de se rendre dans une base quasi-introuvable pour ses adversaires… Par contre toute ses recherches laissaient à penser qu'un voyage en hyper-espace serait catastrophique envers une WS. L'autre avantage d'une LW dans un vaisseau serait qu'elle pourrait devenir l'ordinateur du système, gérant ainsi le vaisseau et les droïdes. Et rien que de l'imaginer se connecter à l'Holonet laissait envisager des progrès hallucinant.

Une LW était considéré comme étant une entreprise dangereuse et risqué car elle pouvait se retourner contre le créature si les commandes n'étaient pas suffisamment précise, à moins de créer un lien magique permanent. La perte d'un tel lien serait mortelle pour la très très grande majorité des personnes. Lui même pourrait peut-être finir dans un coma, mais -pour le coup- c'était un risque qu'il était prêt à prendre. De plus, une LW n'était pas transférable vers une descendance ce qui -pour la quasi totalité des personnes- en faisait quelque chose ne valant pas l'effort nécessaire à sa création.

L'inconvénient d'une LW -parce qu'il y en avait forcément un- était qu'on ne pouvait placé qu'une ward dessus par WS -il placerait un Fidelius Familio mais s'il était percé il n'y aurait pas d'autre ward protégeant le vaisseau à part la LW. Il ne serait pas surprit si le traçage nécessaire lui prenait jusqu'à ce que le vaisseau arrive au point de rendez-vous. Un autre problème était que les WS avaient beaucoup de mal avec les charmes d'extensions, encore plus pour la configuration qu'il prévoyait. Peut-être qu'un jour, il trouverait une solution, mais pour l'instant… il n'en avait pas pour ce problème particulier.

Avec l'aide de Bellatrix, il traça les 5 stabilisateurs -qui serviraient également de batteries magique- qu'ils avaient déjà suffisamment chargé pour un lancement ce qui faisait qu'ils étaient prêts à l'emplois. Un vers la pointe de chaque aile, un autre un peu après le milieu de chaque aile et un vers le moteur à l'arrière du vaisseau. La WS serait dans l'arrière de la salle de commande, au centre la sphère centrale qui ne sera malheureusement plus détachable du reste du vaisseau car cela déstabiliserait la WS, de plus la sphère particulièrement vulnérable, il avait déjà dans l'idée de la modifier lourdement. Il ne manquait plus que l'activation, ce qui ne serait possible que lorsque le vaisseau serait arrêté et complètement éteint.

Une fois arriver, le vaisseau sortit automatiquement de l'hyper-espace et Harry dirigea le Léviathan -nouveau nom du vaisseau sur lequel ils s'étaient accordés- vers la zone prédéfinie. L'Europa était déjà là lors de leur arriver et le Praetorian fut placé dans l'aile gauche, vu qu'elle était en meilleure état. Quelques heures plus tard, tout les systèmes -même les astromechs et autres droïdes de protocoles avaient été désactivés, cependant lorsqu'ils arrivèrent, les autres eurent une surprise dans le fait que le Peverell n'avait aucune intention de se lancer dans la création d'un LW, non, il allait utilisé celle qu'il avait aidé à construire pour Hogwarts.

Ce qui limitait grandement les risques liés à l'utilisation d'un tel système et avait l'avantage énorme d'être une LW ayant déjà mille ans d'expérience plutôt qu'une à qui il faudrait tout apprendre. Ce point continuait également sur la capacité qu'elle aurait à commencé de manière beaucoup plus puissante qu'une neuve, quatre ou cinq fois plus puissantes selon les calculs qu'il avait fait.

Le procédé fut sans accroche et une interface parla quelques instants plus tard à travers les hauts parleurs : "Bonjour Tibbi, Rifi et Maître Harry." Vu qu'elle les connaissait le mieux avec leur histoire commune vu qu'elle n'avait jamais parlé après que Dumbledore soit devenu directeur lorsqu'elle c'était rendu compte que celui-ci n'apprécierait pas la nature même de ce qu'elle était, ce qu'elle expliqua aux autres. Fawkes, le phœnix lié à Hogwarts apparu quelque instants plus tard vu qu'il avait lié son âme à l'entitée.

"Bonjour Hogwarts, on a beaucoup de chose à t'expliquer", répondu Harry avec un grand sourire aux lèvres avant qu'il ne réactive les astromechs, les droïdes de maintenance, le système d'exploitation et l'Holonet, tout en demandant si un compte rendu total pouvait être fait sur le vaisseau et les différents droîdes et équipements qui le composaient. Il finit son action en plaçant le choixpeau, qu'il avait récupéré d'Hogwarts -l'école- à coté de l'intelligence artificielle afin qu'elle ait toujours quelqu'un avec qui conversée de plus il l'aiderait probablement dans certaines choses, il ne savait pas pourquoi le no de l'artefact avait été perdu au cour du temps, mais il s'appelait Alexander.

OoOoO

La création d'Hogwarts résonna dans la force mais avec tout les Jedi mourants, personne n'y vit quelque chose de particulier.

OoOoO

Si Hermione Granger avait eu des soutes sur son choix, il était impossible d'en avoir en apprenant ce qu'Harry avait mis en place entre Hogwarts et le Lucrehulk, qui était désormais nommé Léviathan. Outre ses croyances contre l'esclavage, la raison principale qui l'avait poussée vers ce groupe était le fait que dans ce groupe, la quasi totalité des personnes pouvaient être considérés comme des intellos, la seule dérangeant à cette règle était Bellatrix Black-Peverell qui était très loin d'être stupide et avait des capacités magiques tout simplement hors-normes.

Hogwarts ordonna aux astromechs de vérifier l'état du système et de ses principaux composants et de lui donner un rapport complet quant ils auraient finit. Elle demanda que l'état du vaisseau soit vérifiés par les sorciers et que au moins l'un d'entre eux créait une maquette du vaisseau incluant les dégâts de taille importante afin qu'elle soit utilisée pour la répartition des choses dans le future. La LW demanda ensuite aux elfes de maison de faire l'inventaire de tout les droïdes présent sur le vaisseaux -en séparant ceux qui étaient en bonne état, de ceux qui étaient endommagés mais fonctionnels et de ceux qui ne l'étaient plus. Elle ordonna également que les elfes mémorisent au maximum le vaisseau vu qu'ils seront amenés à le traverser en long, en large et en travers.

D'après ce qu'Hogwarts lui avait expliqué quelques jours plus tard, un astromech était capable de progrès mais c'était -pour 99 % des cas- dans un cadre limiter qui n'était pas aussi grand que l'on ne pourrait le croire, l'expérience lui permettrait d'utiliser les meilleurs choix qui lui était disponible par son système de base et ses connaissances. Il lui était donc pratiquement impossible de grandir au-delà de ces données de base, les exceptions étaient quelques choses dont elle n'avait pas les connaissances pour comprendre à par le fait que normalement, cela ne devrait pas arriver on pourrait même dire que l'effacement de mémoire à intervalle régulier sur la majorité des droïdes étaient fait dans la volonté que cela n'arrive pas.

Pour que cela soit différend, il fallait une IA évolutive, un IA qui allait apprendre et évoluer, le problème de ces IA était que le 'propriétaire' pouvait -à terme- en perdre le contrôle, à moins d'inspirer une loyauté naturelle avant qu'elle ne devienne complètement indépendante. C'était d'ailleurs pour cela que les souvenirs des droïdes étaient normalement effacés. Mais vu que les droïdes présent sur le vaisseau -même les R2- était sous la commande d'Hogwarts qui était lié à Harry, ce risque était inexistant dans leur situation.

Elle apprit qu'Hogwarts était également instruite par Harry d'améliorer la capacité de R2 et des futures astromechs vu qu'elle aurait forcément un contrôle absolu sur eux. Hogwarts avait également activé 24 Droïdeka qu'elle avait répartit dans le vaisseau comme système de défense interne.

Plus elle en apprenait sur les plans d'Harry concernant le Léviathan, plus Hermione se rendait compte la chance qu'elle avait eu de faire ce choix. A terme, le Léviathan deviendrait complètement autonome -sans avoir besoin de sorciers- et Hermione se disait de plus en plus qu'elle se verrait bien y passer le reste de sa vie, car si vivre sur un vaisseau n'était pas idéal, la qualité de vie s'améliorait quasiment de jour en jour.

Le seul problème pourrait être la solitude mais entre Hogwarts, les deux elfes et les neufs autres sorciers et sorcières… c'étaient déjà beaucoup plus que ce qu'elle avait eu pour une grande partie de sa vie, d'autant plus qu'elle s'entendait bien avec eux. Si elle ne serait jamais proche des deux Peverell, elle avait une bonne relation de travail avec eux, de la même manière mais sur un plan plus académique avec Narcissa Black et les deux Flamel, elle pouvait dire qu'elle était amie avec les Delacour, surtout Fleur et elle avait une bonne relation entre équipière et amie avec Aurora et Filius. Et même si ce n'était pas énorme, c'était largement suffisant.

OoOoO

Darth Sidious, ne savait pas trop quoi penser des six derniers mois. Tout aller conformément au plan qu'il avait formé, tout était parfait, et d'un coup, cela ne l'était plus. Mais pour honnête, le premier problème était apparu 16 ans plus tôt, alors qu'il continuait de mettre le plan des Sith en marche avec son Maître, il avait eu un mauvais pressentiment qui avait été partager par son Maître. Ensemble, ils avaient décidé qu'il valait mieux avoir une armée trop grande que trop petite.

C'est ainsi qu'ils récupérèrent une armée de droïde immense dans un secret absolu dont eux seul connaissait l'existence. Après avoir disposer de son ancien Maître, Sidious décida également que former de manière partielle des combattants Sith serait également une précaution agréable. Il en avait presque oublié le pressentiment avec tout ce qu'il devait gérer pendant la guerre.

Il avait paniqué. L'arriver du choc dans la force avait été si soudain et si puissant qu'il avait paniqué. Il ne savait pas ce qui était arrivé dans la galaxie six mois plus tôt, mais c'était trop proche de la sensation de mourir pour lui. L'ajout de troupe -soudain et en grand nombre- avait été mal gérer, il avait failli activé l'Ordre 66 mais c'était ravisé en pensant -justement- qu'il n'arriverait pas à contrôler la République dans le contexte d'aujourd'hui.

Les Jedi étaient encore trop nombreux, Anakin était loin d'être prêt, il y avait cette force inconnue et -surtout- il lui manquait des pouvoirs légaux et politiques afin de faire une transition tolérable pour un Empire, aujourd'hui, il était encore très loin du compte.

Malheureusement, il était raisonnablement sure que les Jedi savaient désormais qu'il était très proche du Sénat et obtenir les pouvoirs dont-il avait besoin allait se prouver plus dur que prévu avec les suspicions supplémentaires envers le Sénat. Un certain nombre de loi qu'il avait l'intention de passer dans ses prochains mois seraient désormais vue comme un néon pointant 'Sith !' dans sa direction.

L'incident de Kamino l'avait également rendu beaucoup plus prudent, ce genre d'adresse pourrait faire une tentative d'assassinat réussir contre lui… et il commençait à regretter la décision qu'il avait prit a ce moment envers l'attaquant.

Tout était tout de même loin d'être perdu s'il analysait les reports des pertes Jedi correctement. Les problèmes militaires de la République n'était pas bonne pour son image mais ne pas pousser derrière le CIS en tant que Sidious rendraient les dirigeants membres de l'entité suspicieux envers lui. Lui aussi, se retrouvait dans une certaine mesure bloquer dans ses plans.

Au moins, la situation des Jedi étaient bien pire que la sienne… Il attendait la bonne nouvelle venant d'Umbara dans les jours qui venaient, il appréciait le fait qu'il allait faire d'une pierre trois coups dans cette situation.

OoOoO

Ce fut à ce moment-là, lorsqu'il vu que tout ce mettait bien en place qu'Harry déclara qu'il allait se coucher, car il notamment besoin de médité afin de classer ses nouveaux souvenirs, tout en précisant que les risques étaient désormais minimes puisqu'il ne faudra que quelques heures afin que la ward soit en place.

Le lendemain matin -il avait prolongé la méditation en voyant qu'il pouvait avancer grandement dans son assimilation s'il continuait encore quelques heures- il se mit en route pour savoir l'avancement des choses. Cela lui rappela les connaissances qu'il venait de gagner, une compréhension beaucoup plus complètes des langages binaire et basique, une découverte et -à terme- un apprentissage quasi-complet du langage Néimoidien. Des bases -plus ou moins légères- dans une douzaines d'autres langues, dont celui des Twi'leks et des Hutts. Il avait également progréssé dans un certain nombre de domaine grâce à ses assimilation : mécanique, loi, pilotage -spécifique à l'espace-, le système économique, des connaissances historiques, une connaissance des races approfondies, connaissance médicale générale légèrement augmenté, une compréhension basique du commandement militaire du CIS et la connaissance des unités et des vaisseaux utilisés par CIS. De plus avoir les souvenirs de personnes directement impliqué dans le conflit devraient grandement augmenté sa compréhension de cette guerre.

Il apprit par Hogwarts que les droïdes qui assurait la maintenance était au nombre -restant- de 7600, auquel les 39 récupérés de la mine avait été ajouté, et ils assuraient la réparation selon les plans basiques du système auquel ils étaient connecté, uniquement des choses préprogrammés. Grâce à ses nouvelles connaissances, il était que les robots de maintenances n'avaient aucune capacité à progresser ou la possibilité d'améliorer ce sur quoi il travaillait. A la différence d'un astromech comme ceux de la série R2, ceci était un problème, car cela signifiait qu'il allait falloir qu'ils en ramènent d'autres, des astromechs supplémentaires, si ses plans d'agrandir le vaisseau venait ce concrétiser. Les systèmes de défenses étaient détruit ou gravement endommagé au trois-quart, et les 29 turbolasers qu'il avait prit sur Nar Shadda ne ferait pas de mal pour restaurer un minimum de la puissance de feu du Léviathan dans les prochaines semaines.

Tibbi les informa qu'il avait finit l'inventaire des droïdes et autres véhicules présent sur le vaisseau. Le premier nombre représentait ce qui était en bon état, le second était ceux qui était endommagé mais fonctionnel, le troisième était le nombre de ceux qui étaient inutilisable sans réparation et le quatrième était le total présent au départ :

Mark I = Droïdes vautours : 607+110+0 / 1500

Barge C-9979 : 39+2+0 / 50

CAB = Char d'Assaut Blindé : 189+204+13 / 6520

TMT = Transport Multi-Troupes : 315+4+0 / 550

STAP = Système de Transport Aéroporté Personnel : 29+8+0

2 Navette de classe Sheathipede

Sur 139 000 droïdes de combats :

Droïdeka : 39+18+3

Droïdes de combat B1 : 18059+415+0

Super droïde de combat B2 : 109+82+0

Même Harry était surprit en apprenant l'étendue des dégâts encaissé par le vaisseau et son entourage. Il trouva une partie de la réponse dans les souvenirs du mécanicien, que se soit en coût ou en temps, la réparation était à peine supérieur au remplacement complet. Il était facile de voir que le CIS avaient appliqué ce principe à l'intégralité de son armé. Les droïdes étaient sensé gagner par leur nombre plus que par leur tactique ou leur qualité.

Il réactiva les Mark I en cas d'alarme –alarme qui était devenu manuel afin d'éviter les problèmes liés à une reprogrammation-, et réactiva les droïdes de maintenances. Il demanda ensuite aux elfes de placer tout les autres droïdes restant dans le même endroit du vaisseau par type de droïde. Une fois qu'ils auraient fini, ils devraient récupérer tout les matériaux de base traînant et les mettre dans un autre endroit. Hogwarts était toujours en train d'analyser le système en profondeur afin d'en avoir la compréhension la plus complète possible et de faire un rapport en conséquence. Si elle prenait du temps en faisant cela, c'était car elle apprenait les nouvelles technologies en même temps qu'elle devait les utilisés.

L'implantation et l'énergie nécessaire au redémarrage d'Hogwarts avaient -malgré la préparation- bouffé plus 80 % de la magie de chacun des sorciers à cause du manque de magie ambiante, et c'était sans parlé du mal de crâne infâme qu'ils avaient subi. Il avait fallu plusieurs heures afin qu'Harry explique en détail à Hogwarts ce qu'il voulait. Il savait qu'il faudrait probablement plusieurs semaines -minimum- malgré l'Holonet afin qu'Hogwarts ne se stabilise et commence a faire de vrai progrès avec le Léviathan.

Une estimation rapide l'informa que la WS tiendrait un peu plus de 3 semaines avant d'être vide à ce rythme, cela voulait dire qu'afin d'éviter les pertes de capacité ou d'éviter de prendre des risques inutiles, il était préférable que le système soit recharger manuellement toute les deux semaines jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée. Il faudra aussi qu'il essaye le fait d'amener le vaisseau dans l'atmosphère d'une planète même s'il était inquiet sur la possibilité que le Léviathan devienne apparent dans ce cas là. Il pouvait également surcharger la WS afin de rendre le vaisseau plus magique naturellement mais -surtout en espace- il y aurait plus de 95 % de pertes a faire ainsi.

Après s'être occupé de créer un conteneur avec stase magique, qu'il lia spécifiquement à la Ward, il vida deux de ses coffres, et seulement partiellement pour le troisième. Le premier contenait ses potions et ses ingrédients -il transféra quelques potions afin d'en garder quelques une avec lui-, le second contenait des plantes et des graines pour des arbres -fruitiers ou magiques- et le dernier contenait des vivres. Une action répétée par ses coéquipiers lorsqu'ils le virent faire.

La conjuration était l'art le plus taxant en métamorphose, encore plus pour ce qui était de la conjuration 'permanente', cependant ces dernières ne duraient qu'un temps proportionnel à la puissance placer dans le sort… donc parfois très longtemps mais toujours avec une durée limitée. Il y avait deux moyens de contrecarrer cela, le premier était l'inscription de rune à cet effet même si dans ce cas là, cela lâcherait quand la rune lâchera l'autre manière était celle découverte par Godric Gryffindor, il s'agissait d'un sort 15 à 20 fois plus coûteux permettant de retirer toute trace de magie de la conjuration la rendant ainsi parfaitement similaire à son équivalent naturelle. C'était particulièrement pratique pour les matières premières, Godric avait notamment utilisé ce sort pour certains des matériaux du château d'Hogwarts.

Le lendemain, il s'activa donc à créer de grand bac en fer – sur cinq rangés faisant chacune une longueur totale de huit-cent mètres de long et quinze de large- qu'il fit remplir de terre par les autres sorciers avant de commandé les elfes de planter au moins deux exemples de chaque plantes qu'il possédait. Il s'attacha ensuite à créer deux containers de 5000L et de les remplir en eau potable. Tout ceci les avaient laisser à genoux, et jugeant qu'il avait bien bosser Harry s'arrêta pour la journée afin d'étudier l'Holonet et fini avec l'aide des autres le surlendemain.

Il apprit que Narcissa et Perenelle avaient sorti le bloc médicale du Praetorian pour le mettre en place sur le Lucrehulk. Nicolas s'occupait de la pousse des différentes plantes et fruits qui avaient été plantés. Aurora utilisait l'Holonet afin de trouvé si certaine planète était plus magique que d'autres, et si c'était le cas, pourquoi ? Hermione assistée de Gabrielle aidait Hogwarts à naviguer dans la logistique et l'inventaire du Léviathan, tandis que Fleur, Filius et Bellatrix aidaient dans ce qui était la première phase du plan de re-modèlisation de la sphère centrale du vaisseau afin de la solidifiée et d'en améliorée le coté pratique.

Harry avait déjà un autre plan, pour être honnête, il avait pensé a ce plan en même temps que celui vaisseau en apprenant l'existence du clonage à taille industrielle. C'était plus la technologie qui l'intéressait -afin de l'adapter à ses besoin- rien que le système avec lequel ils étaient instruits lui servirait probablement à réussir à 'télécharger' des données à partir d'un terminal électronique. A faire ce que Hogwarts faisait pour faire simple. L'ancien commandant du Lucrehulk savait que les clones venaient de Kamino, par contre le sorcier doutait qu'une navette Séparatiste serait bien accueillit dans un des endroits les plus importants stratégiquement pour la République.

Il pouvait essayer de capturer un clone afin d'essayer de faire une ingénierie inversé… mais il doutait que se serait aussi simple malgré la magie et ...expérimenter sur un innocent, même un clone, c'était une ligne qu'il n'était pas prêt à franchir surtout que ce n'était ni urgent ni la seule manière.

Alors qu'il s'effondrait dans le lit de la tente, à la verge de sombrer dans l'inconscience, Harry était suffisamment conscient de son environnement pour ne pas être vraiment surprit quand Bellatrix plaça sa tête sur son ventre avant de passé les heures suivantes à passé ses doigts dans les cheveux du sorcier dans une volonté de l'aider à récupérer.

Harry passa la semaine et demi suivante à conjurer des matériaux -l'équivalent très haute qualité- utilisable par Hogwarts à travers les droïdes de maintenance ou à améliorer la maniabilité et la vitesse d'une des navette de classe Sheathipede -qui avait été renommé New-York- d'une manière magique qui était beaucoup moins intrusive et destructive -dans la durée- mais plus longue à faire et moins efficace -en résultat- que le travail qu'il aurait penser pouvoir faire. Il avait également jeté un œil sur la composition du carburant du Léviathan, et s'il n'avait pas la possibilité de faire une matrice runique réglant ce besoin, quelques mois -au maximum- de recherche réglerait ce problème, problème qu'il avait communiquer aux autres afin que quelqu'un de libre puisse s'en occuper, mais vu que le vaisseau n'était pas sensé être déplacé prochainement -le test de chargement en atmosphère pouvait attendre- ceci n'était pas un problème.

Le sorcier passa également ce temps à réfléchir a ses plans et décida qu'un deuxième voyage vers Nar Shaddaa était vraiment nécessaire ce qui lui fit conjurer plus de pierres précieuses -qu'il pourrait vendre ou échanger. Finalement, il lui fallu 3 semaines -et un rechargement d'Hogwarts- pour faire tout cela -ce qui faisait donc trois mois et demi depuis leur arrivé dans cette galaxie- et il se retrouver donc à embarquer avec Bellatrix dans le hangar en train de charger le New-York, en espérant éviter les problèmes en utilisant une navette Némoïdienne, il avait été jugé préférable qu'il n'y aille qu'à deux de par leur travail d'équipe et le fait qu'il y avait beaucoup de travail sur le Léviathan. Par contre R2-Z7 l'accompagnerait, sans oublier le fait que leurs coffres vides avaient été mis en commun, faisant un total de 13 coffres pleins d'argents et de pierres précieuses.

Dans le principe même d'un Fidelius Familio, il était lié de manière magique à la LW, mais celle si était basée sur un 'objet' suffisamment large pour qu'il puisse être à l'autre bout de la galaxie sans que cela ne pose ne problème, de plus le lien permettra qu'ils se localiseraient l'un l'autre facilement. Ils pourraient aussi se contacter à travers le lien bien que cette possibilité deviendrait très dure pour Harry en fonction de la distance. Il aurait rechargé les 'batteries' magique avant de partir si un groupe mené par Narcissa ne lui avait pas fait comprendre qu'il n'avait pas besoin de faire toute les tâches difficiles lui même, ils pourraient s'en occuper même quand il serait parti avec Bellatrix.

Avant de partir, Harry avait aussi améliorer et préparer les 29 turbolasers qu'il avait acheter et ceux-ci commencèrent ensuite à être répartit sur le vaisseau. 12 astromechs et 7600 droïde de maintenance dirigés par un IA qui progressait chaque jour ? Il était évident de noter des progrès visible sur le Léviathan.

Harry remarqua à la fin des trois semaines que les plantes et arbres commençaient à être suffisamment grand pour commencer à produire de la magie passive. Hogwarts informa également Harry que même s'ils n'étaient que 10 force-sensitifs, ils étaient tous puissants avec des liens magiques -négligeable mais existant- envers lui -part le contrat- donc envers elle, et que cela aidera son chargement naturelle de manière non négligeable, faible mais non-négligeable. Harry s'était intéressé au moteur du Lucrehulk, même s'il n'avait pas la possibilité d'utiliser l'hyper-drive, le Proton 2 qui était le moteur primaire du Lucrehuk avait déjà été améliorer -sans risque particulier ou détérioration spécial- de 8 % en vitesse de pointe.

Harry avait de bonne connaissance mécanique datant de son temps sur Terre, il avait récupéré les souvenirs de deux mécanos, et il avait déjà opéré sur 4 moteurs et hyper-drive différent -le Lucrehulk, le Praetorian, les deux YG-4210 et les deux Sheathipede, ce qui faisait qu'il avait déjà des idées nouvelles d'améliorations. Harry était tellement plus avancé qu'il ne pensait à ce stade qu'il n'avait pensé l'être qu'il se disait que ce serait dommage de se reposer sur ses lauriers et de ne pas continuer à avancer.

Même si c'était plus difficile que l'on ne pourrait le croire, notamment lorsqu'on réalisait que son souhait, d'avoir une maison sécurisés à l'abri des éléments naturels et de possibles ennemis, était déjà bien en marche, ne nécessitant qu'un voyage pour l'instant qu'un voyage de temps à temps afin de récupérer des vivres.

Il n'avait malheureusement pas eu le temps de travailler sur ses projets personnels ou sur l'amélioration des performances de ses pistolets. Chose qu'il fit pendant le voyage vers Nar Shadaa, les coups de feu standards avaient désormais un double réglage, le deuxième étant beaucoup plus puissant afin de pouvoir percer les blindages présent dans cette galaxie même si les résonances dans la force seraient forcément plus importantes, l'équivalent d'une balle perforante même si la cadence de tir sur ce réglages en serait réduite.