Bonjours à tous, ceci est ma toute première fic donc je serais ravie de recevoir vos critique, je ne suis pas très forte en orthographe et grammaire donc je vous pris de m'excuser si vos yeux se mette à brûler. J'ai écris cette fic pour répondre au défis de Sakurako Nagasaki (même si ça fais longtemps qu'il l'a lancé) ça se passe donc juste après la victoire d'Anathos mais elle sera écrite en plusieurs chapitre. Je ne sais pas vraiment si je vais arriver à être régulière mais je vais essayer. Et j'avais pas d'inspiration pour le titre.

Point de vu du capitaines Shamira

-Je vous en supplie... A L'AIDE !

Le capitaine Shamira resta figé quelques instants, stupéfié, face à la scène sous ses yeux. Puis elle avisa le corps de Shimy, sa fille, immobile et sans vie parmi les corps des autres Légendaires. Dans le même temps elle remarqua le sang qui maculait les mains de la criminelle. Sa vision se tinta de rouge en même temps que sa haine prenait le pas sur sa raison.

-TOI ! QU'AS TU FAIT A MA FILLE !

Remplie de rage elle se précipita sur ce monstre qui avait osé s'en prendre à sa fille, dégainant son épée, alore qu'elle s'apprêtait à empaler l'immondice, un cri retentit et une forme s'interposa.

Le capitaine Shamira dévisagea d'un regard haineux la plus jeune des Fabuleux, qui avait osé s'interposer.

-Écarte toi ou je te tue avec elle.

-Non ! Vous ne pouvez pas et ne devez pas la tuer. Nous ne savons rien de ce qu'il s'est passé, Ténébris n'est peut être pas la cause, nous devons l'emprisonner pour l'interroger une fois que nous aurons soigné les légendaires !

Shamira regarda avec animosité la gamine qui s'était exprimée en parlant d'une traite. Alors qu'elle s'apprêtait à écarter cette gosse insolente du chemin la menant à sa cible une main se posa sur son épaule. Elle tourna la tête pour croiser le regard du capitaines Ikaël,

-Toopie a raison, nous ne devons pas perdre notre sang-froid !

Alors qu'elle allait monter à ce jeune impertinent ce qui se passait lorsqu'elle perdait son sang-froid un gémissent presque imperceptible la figea.

-maman …

En un instant elle fut prés de sa fille, la prenant dans ses bras, découvrant ses blessures. Le capitaine Shamira sentit ses entrailles se retourner en contemplant le visage défiguré de sa fille. Retenant ses larmes elle murmura des paroles de réconfort à sa fille, la prenant dans ses bras pour l'amener voir l'un des guérisseurs du camp, sans plus se préoccuper des Fabuleux, d'Ikaël, de Ténébris ou même des autres légendaires.