Bonjour à tous ! Ou bonsoir, ça dépend de l'heure a laquelle vous me lirez.

Ça fait un moment que je devais poster ce chapitre, désolé pour l'attente. Honnêtement je ne comptait pas le faire, je n'avais vraiment aucune inspiration pour écrire sur Michi-Gan, il faut dire qu'il n'est pas beaucoup développé dans la BD. Mais a l'occasion de la sorti du dernier tome des Légendaire je me suis dit que c'était une bonne occasion d'essayer de m'y remettre et j'ai donc écrit le dernier chapitre de cette fic.

J'ai pris quelques liberté par rapport au canon pour inventer le passé de Michi-Gan, donc j'espère que ça ne vous gênera pas et que vous apprécierez la lecture.

Si ça vous plaît n'hésitez pas à laisser une review.


Lorsque Ténébris et Korbo (ou plutôt Razzia) étaient venus confier Toopie au cirque ambulant auquel Michi-Gan appartenait à l'époque, c'était lui qui avait récupéré le nouveau née. C'était aussi lui qui s'était occupé d'elle et qui l'avait élevé.
Cela n'avait pas été facile au début, les autres membres du cirque voyaient d'un mauvais œil cette enfant que les généraux de Darkhell avaient apporté.
Ils craignaient qu'ils ne reviennent finir le travail un jour, les tuant tous au passage. Pourtant Michi-Gan avait tenu bon.

Et puis un jour la troupe avait fait la rencontre d'un jeune homme gravement blessé sur le bord d'une route.
Encore une fois ce fut Michi-Gan qui s'en occupa.
Encore une fois les autres membres du cirque s'opposèrent à la présence du nouveau venu.
Et encore une fois Michi-Gan tenu bon.

Petit a petit l'état du blessé s'améliora et il fini par reprendre connaissance. C'est ainsi que Michi-Gan appris que l'homme s'appelait Shaki, mais aussi que tout son village s'était fait décimer par Darkhell et qu'il avait réussi à blesser au visage le mage noir avant d'être laissé pour mort.
Cette nouvelle effraya au plus haut point les autres membres du cirque et, comme Michi-Gan refusait toujours de l'abandonner, il fut contrait de quitter le cirque avec Toopie.
Et, puisque les chasser ne suffisait apparemment pas, juste avant de partir l'un de ses anciens camarades apprit à Toopie la façon dont ses parents biologique étaient mort, ce que Michi-Gan avait toujours refusé de faire.

Malgré cela, au début tout se passa bien.
Une fois totalement remis de ses blessure Shaki décida de rester avec eux pour les aider et le remercier de lui avoir sauvé la vie.
Ensembles ils élevèrent Toopie qui s'avéra très vite avoir un don pour l'invention et fabriqua un grand nombre de robots qu'ils purent utiliser pour monter leur propre troupe de spectacle.

Bien sur, Michi-Gan voyait bien que le désir de vengeance de Shaki ne faiblissait pas et que celui de Toopie grandissait de jour en jour, mais les récits des exploits des Légendaires qu'il ne manquait pas de leur rapporter semblaient alors les calmer.
Ils vécurent ainsi pendant encore quelques années, paisiblement et heureux malgré tout.

Puis l'accident de la pierre de Jovenia eu lieu et les Légendaires tombèrent en disgrâce.

Alysia était maintenant privée de héros.

Le sorcier noir ayant également disparu, Michi-Gan eu néanmoins l'espoir que le désir de vengeance de ceux qui étaient désormais sa seule famille disparaîtrait lui aussi.
Mais cet espoir fut vain.
Car la disparition des Légendaires, suivit de peu par celles des faucons d'argent, eu pour conséquence d'augmenter nettement la criminalité de leur monde.

A partir de ce moment Toopie et Shaki n'eurent de cesse de convaincre Michi-Gan qu'à eux trois ils pouvaient être les nouveaux héros d'Alysia, et de peur de les voir le quitter il finit par céder.
Ensemble ils devinrent les Fabuleux et prirent la place des Légendaires dans le rôle de héros officiels d'Alysia.
Ils parvinrent a ramener l'ordre et sauvèrent un grand nombre de personnes.
Grâce au revenu de héro officiel Toopie put laisser libre cours à sa créativité en achetant autant de matériel qu'elle le voulait pour construire de nombreuses armes et machines de combat et Shaki trouvait un défouloir à la rage qui l'habitait.
Mais malgré ça Michi-Gan n'étais pas satisfait de cette situation.

Qui l'aurait été à sa place !

Le métier de héro était dangereux et Toopie n'était qu'une enfant !
Elle n'aurait jamais dû avoir à risquer sa vie ou à assister au scènes, parfois très dures, auquelles ils étaient régulièrement exposés.
Et même si Michi-Gan était heureux qu'elle puisse créer autant de machines qu'elle le souhaitait il aurait préféré que ce ne fussent pas des armes.

Quand à Shaki les combats ne faisaient qu'exacerber sa soif de sang. Michi-Gan avait dû plusieurs fois intervenir pour l'empêcher d'aller trop loin avec certains de leurs adversaires.
Pour lui la fin des Légendaires avait signifié la fin de leur vie paisible et le début de la descente aux enfers des deux personnes qui comptaient le plus pour lui. Des deux seuls qui comptaient.

Et pour ça il en avait toujours gardé une certaine rancœur envers les ex-héros d'Alysia.

Rancœur qui n'avait fait qu'augmenter après avoir découvert qu'ils avaient caché le fait que Darkhell avait survécut à l'accident Jovenia, puis leur alliance avec Ténébris la fille de ce dernier, ou encore la découverte que l'un des membres des Légendaires, Razzia, était en réalité Korbo, l'ancien général de Darkhell, et enfin dernièrement les soupçons selon lesquels ils travailleraient pour le Sorcier noir.

-Par... Pitié ! A L'AIDE !

Alors quand Ténébris apparut, entouré des corps mutilés des Légendaires, Michi-Gan ne ressentit pas la moindre compassion à l'égard des héros déchus.

Au contraire il regrettait presque de voir qu'ils respiraient encore.

Et quand la capitaine Shamira se jeta sur Ténébris dans l'intention manifeste de la tuer il ne réagit pas. Après tout ce monstre avait tué les parents de Toopie. Et Michi-Gan (il) ne pouvait pas s'empêcher d'espérer que la mort de la sorcière libère le jeune fille de son désir de vengeance qui la mettait en danger.

Mais Shamira n'atteint jamais Ténébris.

Parce que Toopie s'interposa entre elles pour sauver celle responsable de la mort de ceux l'ayant mis au monde, faisant preuve de plus de courage que Michi-Gan ne pensait avoir eu durant sa vie entière.

-Non ! Vous ne pouvez pas et ne devez pas la tuer. Nous ne savons rien de ce qu'il c'est passé, Ténébris n'est peut être pas la cause, nous devons l'emprisonner pour l'interroger une fois que nous aurons soigné les légendaires !

Ce fut a ce moment que Michi-Gan compris deux choses.

Premièrement, le désir de vengeance de Toopie, si tant est qu'il ait existé, avait disparut depuis sa rencontre avec Ténébris. Elle gardait, bien sûr, de la rancœur envers ceux qui avaient assassiné ses parents et tout son village mais le contraire eut été étonnant.

Quand a Shaki, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas vu se consumer dans ses yeux les flammes de la vengeance. Depuis qu'ils avaient affronté Darkhell sur l'île des Piranhis en fait. Et découvrir que le sorcier Noir avait finalement survécut n'avait rien changé.

Deuxièmement, les Légendaires n'étaient pas responsables de ce qu'il s'était passé. Leur chute n'avait été qu'un prétexte. Tout comme le désir de vengeance de Toopie et Shaki.

La vérité, c'est qu'ils avaient eu besoin de partir.

Ni Toopie, ni Shaki, ni même lui, n'avaient attendu la création des Fabuleux pour jouer les héros.

Combien de fois avait-t-il dû intervenir pour les sortir d'une mauvaise passe ou ils s'étaient fourrés ? Combien de fois avaient-t-ils tous trois courus sauver des innocents attaqués par des monstres ou des bandits ?

Les Fabuleux avaient commencé à exister bien avant qu'ils ne s'officialisent.

Parce que Toopie et Shaki en avaient eu besoin. Ils avaient besoin de combattre le mal qu'abritait ce monde.

Et cela n'avait rien à voir avec la vengeance.

C'était parce qu'eux, mieux que quiconque, savaient à quel point des gens avaient besoin d'être sauvés. Parce que lui les avait sauvé. Et qu'ils l'admiraient pour ça.

Une admiration que Michi-Gan n'avait jamais pensé mériter.

Et alors qu'Ikaël protégeait sa fille à sa place, il remarqua enfin les points serrés de son compagnon et son regard trouble où se rejouait les scènes traumatisantes de la mort des siens.

A défaut de mériter leur admiration il pouvait au moins tenter de s'en montrer digne.

Michi-Gan posa une main apaisante sur l'épaule de son compagnon attendant qu'il récupère ses esprits. Reprenant pied avec la réalité Shaki lui sourit brièvement avant d'aller porter secours aux Légendaires blessés.
Michi-Gan lui, parti chercher le nécessaire de premiers secours. Il féliciterait Toopie pour son courage en revenant.

La priorité pour l'instant c'était que les Légendaires survivent.