Disclamer: Le chateau ambulant est un film de Hayao Miyazaki. C'est une adaptation du roman de Diana Wynne Jones. Harry Potter appartient à JK Rowling. Cette fanfiction appartient à sakurademonalchemist. La traduction m'appartient.


1. La Malédiction


Luna « Kohaku » Potter n'avait pas eu une bonne journée. Tout a commencé avec le départ de Privet Drive directement vers les bras de Sirius Black, son parrain trop longtemps attendu.

Cela n'aurait pas été mauvais, mais ils avaient été attaqués par des Mangemorts et elle avait été prise au milieu d'un sort où charme. L'instant suivant, le portoloin l'a emmenée à un endroit qu'elle n'avait jamais vu auparavant.

Cela avait été il y a deux ans, elle avait récemment eu dix-sept ans. Elle avait essayé d'entrer en contact avec le ministère, mais à part éviter la sorcière du roi (une femme du nom de Sullivan) qui avait détecté sa magie, il n'y avait personne.

Ce qui a vraiment rendu sa journée mauvaise était le fait qu'en raison de son aversion pour les grandes foules, elle avait pris une route reculée et qu'elle était maintenant coincée face à l'un des soldats essayant de flirter avec elle.

Tout ce qu'elle avait essayé de faire était de trouver la boulangerie, bordel! Était-ce trop demander?

Luna n'était même pas intéressé à distance par les soldats. Elle essaya de reculer, mais se retrouva piégée. L'idiot ne captait pas même les discrets signe qu'elle faisant montrant qu'il la mettait très mal à l'aise!

Tout à coup, elle fut capturée par une poitrine ferme, un homme de par la sensation.

-Salut. Désolé, je suis en retard, s'est exclamé la personne derrière elle.

Considérant combien les deux autres étaient stupides, elle a préférer choisir le nouveau venu.

-Où étais-tu? Lui demanda t'elle

Elle se retourna et découvrit un blond aux yeux bleu portant des vêtements un peu farfelu et un pendentif d'un bleu soutenu autour de son cou.

-Qui es-tu? Ordonna l'un des soldats.

-Je suis avec elle. Pourquoi ne feriez vous pas tout deux une petite promenade, fit-il, en agitant ses doigts noblement.

Les deux soldats ont été pris par le charme et furent forcés de quitter.

-Beau sort de marionnette, commenta t-elle.

Ses yeux pétillaient d'un plaisir surpris.

-Comment saviez-vous que c'était un sort?

-Parce qu'ils étaient trop stupides pour comprendre que je ne voulais rien à voir avec eux au bout de cinq secondes où j'essayais de reculer. Proposa t-elle sèchement.

Il se mit à rire, et le son sonnait comme des cloches tinter.

-Ne les blâmez pas. Les choses sont assez tendues. Alors où allez-vous? Je serai votre escorte. a t-il dit.

Elle lui a donné un coup d'œil. Elle avait ce sentiment trop familier de quelque chose sur le point de surgir furtivement.

-Qui est à votre poursuite? s'enquit-elle

-Comment saviez-vous que j'étais poursuivi? demanda t'il en marchant

-Je connais le sentiment de quelqu'un qui me poursuit, mais le fait que les poils sur le dos de mon cou ne se sont pas encore redressés signifie qu'ils ne sont pas intéressés par moi. Et votre timing est beaucoup trop commode, répondit t-elle.

-La Sorcière des déchets, admit-il.

-Cette vieille mégère? demanda Luna incrédule, qu'as-tu fait pour l'agacer?

-J'ai découvert son côté cruel et l'ai larguée, lui répondit-il avec un haussement d'épaules.

Ils se sont tout à coup mis à flotter dans les airs alors qu'ils avaient été encerclés. Luna n'agissait pas du tout mal à l'aise, elle avait l'habitude de voler après tout, bien que la méthode était nouvelle.

-Vous êtes une naturelle, l'a complimenta t'il.

-Je suis habituée à voler... mais pas sans quelque chose à quoi me tenir, reconnu t'elle.

Il la déposa sur le balcon à l'étage de la boulangerie qu'elle avait essayé de trouver.

-Je vais les éloigner. Jusqu'à ce que nous rencontrons à nouveau ma belle dame, dit-il avec un arc grandiose.

-Le spectacle est inutile, dit-elle.

-Luna! Tu vas bien? J'ai entendu que vous aviez eu une course avec un sorcier! lui dit Sophie inquiète. Sa sœur travaillait à la boulangerie.

-Je vais bien Sophie. En fait, il m'a aidé à trouver cet endroit lui dit Luna.

-Il faut être plus prudente. Et si ça avait été Hauru?

-Le jour où quelqu'un comme Hauru réussit à gagner mon cœur est le jour où j'aurais un petit ami, répondit-elle en roulant les yeux.

Il était bien connu que Luna n'avait aucun intérêt en l'un des garçons de la ville.

-Pourquoi ne resteriez-vous pas à la boutique ce soir? La dernière chose que je voudrais est que mon amie soit capturée par cet horrible Hauru. proposa Sophie.

-Bien sûr. Je dois rattraper un peu de travail de toute façon, dit Luna.

Luna travaillait à temps partiel chez les Chapeliers, surtout parce qu'ils étaient les seuls à l'engager sans aucune référence ou même preuve qu'elle était une citoyenne du pays. D'ailleurs, qui s'attendait à ce qu'une puissante sorcière travaillent dans un magasin de chapeau?

Luna ferma la porte. Sophie était allé au lit il y a une heure, lui laissant le magasin jusqu'à la fermeture. Elle a entendu la cloche sonner... et elle savait qu'elle était en difficulté. Elle avait bien verrouillé la porte il y a moins d'une minute.

-Quel petit magasin de chapeau... et vous êtes la chose vendant le tout, dit la vieille femme

Luna s'empêcha de grogner. Elle savait qu'elle allait avoir des ennuis après qu'Hauru ait trébuché sur elle tout en étant poursuivi. Elle allait lui donner un œil au beurre noir pour ça!

-La Sorcière des déchets, je présume, dit-elle en se retournant.

-Vous n'êtes pas aussi stupide que vous en avez l'air. Quelle surprise, répondit-elle malicieusement.

-J'aurais deviné que vous vous montrerez après que cet idiot d'Hauru soit tombé sur moi. Je n'ai aucun intérêt dans votre querelle avec votre amant. commenta Luna platement.

-Et quelle langue pour commencer! Dommage que vous n'ayez pas de magie... j'aurais aimé enseigner à quelqu'un aussi étincelant que vous. dit la sorcière.

Luna ne se sentait pas d'humeur à lui dire que Sullivan avait essayé de l'attraper pour sa magie, mais qu'elle avait décliné. Si elle voulait être formée, elle aurait accepté l'offre de devenir l'apprenti de Sullivan deux mois après être tombé à cet endroit!

La sorcière ricana méchamment. Luna est retombée dans une position défensive quand elle sentit quelque chose parcourir son corps. Cette garce venait juste de lui jeter une malédiction!

-La meilleure partie est que vous ne pourrez pas dire à quiconque au sujet de cette malédiction. Mes salutations à Hauru, fit-elle d'un air suffisant.

Luna regarda dans le miroir à la première occasion qu'elle avait.

-Cette... Cette sorcière! Cria t'elle presque

Elle ressemblait à quelque chose tout droit sorti d'un film d'horreur! Ses yeux avaient la forme de ceux d'un chat, ses cheveux avaient tourné à l'argent, elle avait des crocs qui sortaient de sa bouche et ses ongles avaient été recourbés en griffes. En voyant les bosses jumelles sur la tête, elle les touchait soigneusement pour trouver des cornes.

C'était un désastre!

Luna grogna. Alors, cette sorcière pensait que c'était drôle de la maudire, hein? La prochaine fois qu'elle voyait cette femme, elle lui donnerait un morceau de son esprit!

Entendant Sophie descendre les escaliers, probablement après avoir entendu son cri perçant un peu plus tôt, elle lança rapidement un sort de glamour.

Il ne tiendrait pas à l'examen d'un autre utilisateur de magie, mais il empêcherait un Moldu comme Sophie de réaliser que quelque chose avait changé.

-Luna? Tu vas bien?

-C'est bon, je viens d'avoir un client vraiment irritant. Je devais la chasser et elle n'était pas satisfaite de mes manières, menti Luna.

-Oh. D'accord. Allons dormir nous commencerons demain très tôt, a déclaré Sophie.

-A ce propos... Sophie, il serait peut-être mieux si je prenais un congé. Après le stress de rencontrer ce sorcier plus tôt, je ne pense pas que je pourrais faire de mon mieux. dit Luna.

-Vrai... tu pourrais prendre des vacances. Lorsque tu seras prête à revenir au travail fait le moi savoir, lui dit Sophie.

-Merci. Je vais terminer la fermeture et prendre un peu de sommeil, dit Luna.

Luna a réussi à partir sans trop alarmer Sophie, elle a attrapé un déjeuner d'un fournisseur à proximité.

Tout d'abord, elle devait expliquer à Hauru son point de vue sur l'entrainer dans leur dispute entre lui et son amante la sorcière des déchets. Puis elle allait jeter un sort sur cette garce jusqu'à ce qu'elle retire la malédiction qu'elle avait mis sur elle!

Il lui a fallu une bonne partie de la journée pour se rendre au château ambulant. Elle commençait à se lasser de tant de marche en haut de la colline.

Trouvant un bâton à portée de main, elle a essayé de l'enlever.

Elle a découvert au bout le plus étrange épouvantail qu'elle avait jamais vu de toute sa vie. Sa tête pouvait tourner et ses vêtements étaient tout miteux.

-Aïe. Qui a mis cette malédiction sur vous? demanda t-elle.

Elle pouvait dire au vu de la quantité de magie présente sur lui que ce n'était pas du tout un épouvantail.

La magie sentait familière, mais elle ne savait pas d'où elle provenait. Ce n'était pas le travail d'une bonne sorcière.

-Croyiez-vous que vous pourriez me trouver un endroit pour me reposer pendant la nuit pendant que je chasse les deux idiots responsables de me transformer en cela ? lui demanda t-elle.

Le son de l'épouvantail rebondissant en partant, lui rappelait un bâton de pogo.

Quelques minutes plus tard, il revint suivit d'un château familier.

Elle rayonnait auprès de lui.

-Je vous remercier beaucoup! C'est la maison de l'une des personnes que je recherchais!

Elle voulait avoir... une discussion avec un certain sorcier.


Parution:

Cette fiction je voulais la poster pour la St Valentin. Je ne vais pas la poster toutes les deux heures donc la parution débute avec la Chandeleur et se termine avec la St Valentin

Les jours de parutions sont: Lundi, Mercredi, Vendredi ET Samedi. (+ le Mardi 13 Février)