Salut, tout le monde

Voici un crossover Harry Potter x Katekyo Hitman Reborn

Résumé: Harry Potter et Luna Lovegood ont un secret. Un secret qui pourrait bien les aider pour leur cinquième année.

Ce chapitre a été corrigé. Désolé, s'il reste des fautes.

Bonne lecture :)


Chapitre 1: Une rentrée mouvementée

Il regardait de ses yeux vert émeraude, le paysage défilant. Il écoutait d'une oreille distraite les conversations de ses amis. Ron et Neville discutaient de Quidditch en mangeant des chocogrenouilles. Hermione lisait un livre de potion, d'après ce qu'il avait pu voir. Il pensait à sa famille qu'il n'avait vraiment pas voulu quitter cette année. Il avait un mauvais pressentiment concernant cette année scolaire. Mais sa famille avait insisté. Et il était finalement venu à contre cœur. Il soupira une fois de plus attirant ainsi l'attention de ses amis.

-Harry ? Ça va ? Demanda Hermione en regardant le petit brun

-Oui. Tout va bien, Hermy. Ne t'inquiète pas. Dit-il en lui souriant bien qu'il savait que ce sourire était faux

Il n'allait pas vraiment bien. Il voulait rentrer chez lui. Il voulait aider son père dans ses travaux. Au lieu de se plier en quatre pour le monde sorcier qui ne lui apportait rien. Ce monde qui lui a pris sa famille de sang, qui lui a pris son parrain, qui la trainer dans la boue avant de le mettre dans la lumière. Ce même monde qui le traité de fou, qui l'insulte et se moque de ses faiblesses. Monde qui l'envoie année après année dans une guerre sans jamais lui demander son avis…Le privant simplement du libre-arbitre.

Il soupira une nouvelle fois. Il se leva et sortit du compartiment en disant qu'il allait simplement se dégourdir les jambes. Il se promena dans le train sans vraiment prêter attention aux filles gloussantes quand elles le croisaient. Il est vrai qu'il était plutôt beau. Il avait des cheveux ébène en bataille, de magnifiques yeux émeraude. Il était un plus petit et plus mince que les autres mais il possédait une certaine carrure forgée par les entrainements de Quidditch. Il portait un pantalon noir et un tee-shirt blanc parfaitement à sa taille. Il finit par arriver devant un compartiment dans lequel il vit Luna Lovegood avec les jumeaux Weasleys. Harry sourit, tapa un coup à la porte avant de l'ouvrir.

-Salut. Je peux m'installer un peu avec vous ? Dit Harry en leur souriant

-Bien sûr. Dit Luna

-Pas de… Dit George

-Soucis, petit frère. Dit Fred

Harry entra et s'assit face à Luna. Celle-ci se trouvait à côté de Fred qui se trouvait lui-même face à George. Les jumeaux lui parlèrent de leurs nouvelles inventions qu'ils avaient très envie de tester sur des premières années ou des Serpentards. Luna lisait le Chicaneur à l'envers comme elle aimait le faire. Harry avait bien senti qu'elle le regardait discrètement. Il parla longtemps avec les jumeaux avant que ceux-ci ne se décident à partir dans le train pour vendre leurs inventions. Le silence se fit alors dans le compartiment.

-Comment vas-tu, Harry ? Demanda finalement Luna

-Bien. Comment va la famille ?

Luna était la seule à connaitre son secret concernant son père. Ni Ron ni Hermione pas même Dumbledore ne le savaient. Ils étaient persuadés que celui-ci vivait chez les Dursleys… S'ils savaient comment ils avaient tort. Heureusement qu'il ne vivait pas là-bas. Il serait sûrement devenu fou. Il connaissait le secret de Luna puisqu'elle connaissait le sien ; aussi quand il lui parlait de « la famille » elle savait tout de suite qu'il lui parlait de son secret.

-Oui, très bien. La famille n'a pas changé…toujours aussi normale. Et toi ? Dit-elle le tirant ainsi de ses pensées

-Cool. Moi, rien de neuf.

Ils se mirent à discuter de tout et de rien. Ils parlèrent principalement de Nargoles et de leur famille. Harry finit par repartir dans son compartiment disant qu'ils se retrouveraient plus tard. Il rejoignit donc ses amis. Il se changea et finirent par arriver à la gare de Pré-au-lard.

Ils étaient maintenant dans la grande salle. Dumbledore venait de finir son long et ennuyeux discourt habituel. Il présenta ensuite la nouvelle prof de Défense Contre Les Forces Du Mal. Elle était vêtue d'un horrible tailleur rose bonbon qui ne lui allait vraiment pas ; surtout avec sa face de crapaud. Il ne la critiquait pas. Non. Mais elle ressemblait vraiment à un crapaud. Elle s'appelait Dolorès Ombrage, et, était envoyé par le Ministère. Elle leur fit un discourt assommant sur le déroulement de ses cours. En résumé : pas de baguette, pas de magie juste de la théorie. Sérieux ?! Elle aurait pu le dire en une voir deux phrases au lieu de faire un discourt de trois kilomètres de long. A part cela, le festin fut comme ceux de chaque début d'année. Ils finirent par rejoindre leur dortoir plus ou moins heureux de commencer une nouvelle année.

XxxXxxXxxX

Trois mois. Cela faisait trois mois que les cours avaient commencés. Et Harry en avait déjà marre. Il comptait les jours avant les vacances pour pouvoir partir et retrouver enfin son père. Il ne supportait plus mais alors là pas du tout la prof de défense. Il n'allait en cours que parce qu'Hermione l'y trainait sinon il travaillerait autre chose. Travailler. Un bien grand mot quand le crapaud (Dolorès Ombrage, tout le monde l'appelle comme cela), les prenait pour des moines copistes. Vraiment ?! Quel est l'intérêt de copier un livre sans jamais faire de pratique alors que l'on a des BUSES en fin d'année ? Aucun. Heureusement qu'Hermione est là pour donner un coup de main à lui et Ron.

Harry était assis à une table de la salle commune de Gryffondor. Il venait d'arrêter de lire un livre sur le Quidditch. Il avait décidé d'écrire une lettre à son père…Chose qu'il ne faisait pas très souvent ; une semaine sur deux pour être exacte. Il s'empressa d'écrire sa lettre et se leva.

-Où vas-tu ? Demanda Ron en détournant son attention de sa partie d'échec avec Seamus

-Je vais donner une lettre à Hedwige. Dit Harry en passant devant lui

-Tu nous rejoins ici ou on t'attend à la grande salle ? Demanda Hermione sans quitter son livre de runes

-Je vous rejoins dans la grande salle. Dit Harry avant de sortir

-Tu sais pour qui est sa lettre ? Demanda Ron à Hermione une fois que Harry fut sortit

-Non. Elle est peut-être pour Sniffe. Dit Hermione

-Bah. On lui demandera. Dit finalement Ron en retournant à sa partie

Harry lui était maintenant en train de se promener dans les couloirs pour rejoindre la volière. Il ne put s'empêcher de faire un détour par les cuisines pour prendre un morceau de bacon pour Hedwige. Quand il rejoignit la volière celle-ci était froide comme la plupart du temps. Il n'y avait qu'une personne dans la volière. Il reconnut Luna à ses vêtements colorés et quelque peu farfelu.

-Luna ! Qu'est-ce que tu fais là ? Dit Harry en entrant dans la volière

-Oh, Harry ! J'allais envoyer une lettre à la famille. Cette année les Nargoles me jouent plus de mauvais tours. Dit-elle en se retournant pour le regarder de ses yeux bleus rêveur

-Oh ! Eh bien fait très attention à tes affaires. Tu as écrit à qui ?

-J'ai écrit à parrain et Mama. Et toi ?

-Je crois que cela va mal aller, ici. J'allais envoyer une lettre à mon père. Dit Harry en s'approchant d'Hedwige qu'il avait repérer un peu plus loin

Il lui donna le bacon tout en la caressant. Il lui donna ensuite sa lettre pour son père. Hedwige s'envola en même temps que Volta la chouette brune de Luna. Ils restèrent encore un peu à contempler le ciel sans dire un mot. Finalement, ils reprirent le chemin vers la grande salle. Avant de rejoindre leur table, ils se promirent de se tenir au courant des réponses qu'ils pourraient recevoir.

-Harry ! Elle était pour qui ta lettre ? Demanda Hermione alors qu'Harry commençait à se servir à manger

-Hum ! Elle est pour Verde. Répondit Harry après avoir avalé ses spaghettis

-Verde ? C'est qui ? Demanda Ron qui ne voyait vraiment pas qui est ce mystérieux Verde dont lui et Hermione n'ont jamais entendu parler

-Oh ! Eh bien…Disons que c'est comme un membre de ma famille aussi proche que Remus.

Dit Harry qui ne voulait pas encore révéler toute l'histoire concernant son père

Il craignait de devoir rendre des comptes à Dumbledore. Et honnêtement, il n'en avait vraiment mais alors là pas du tout envie. Il avait déjà trop de choses auxquelles penser avec le crapaud sur son dos qui ne cessait pas de l'espionner et de le mettre en retenu. D'ailleurs, il en avait la main en compote à force de devoir écrire avec ces maudites plumes de sang. Il utilisait beaucoup d'inventions de son père pour ne pas avoir trop mal mais là il allait bientôt épuiser ses stocks. Cependant, il lui fallait impérativement quelque chose contre la douleur et pour aider à la cicatrisation de ces horribles phrases qu'il n'avait, mais alors là pas du tout, l'intention de les garder pour le restant de sa vie. « Je pourrais peut-être aller voler dans la réserve de Snape. Mais pour prendre quoi exactement ? Une bôme cicatrisante et une potion anti-douleur ou autre chose de beaucoup plus puissant ? ...Rah ! Je crois que je ferais mieux de demander à Hermione ou à Snape. » Pensa Harry qui n'écoutait que très peu les ragots de ses camarades.

-Vous venez. On a cours de potion. Dit Hermione en se levant

-Pff ! Je n'ai vraiment pas envie d'y aller. Dit Harry en se levant

-M'en parles pas. Je n'ai même pas le temps de manger ma tarte à la mélasse. Bougonna Ron en se levant

-Ron, arrêtes de penser à ton estomac. Le réprimanda Hermione

-Prend ta part. Tu l'as mangera sur le chemin. Dit Harry

-Ouais. T'as raison, mon pote. Dit Ron en prenant une part avant de quitter la grande salle pour de bon

Ils arrivèrent rapidement aux cachots où Drago et sa bande étaient déjà. Drago Malfoy observait le trio d'or de son regard froid. Il se détacha du mur sur lequel il était appuyé et s'approcha du trio.

-Alors ? Potter, toujours à trainer avec une Sang-de-bourbe. Dit Drago de sa voix trainante en regardant Hermione comme si elle n'était qu'une moins que rien

-La Sang-de-bourbe, comme tu dis, est bien plus intelligente que toi. Désolé, Malfoy mais le sang ne fait pas l'intelligence. A force de toujours mélanger le même sang on obtient des idiots ou pire des fous.

Tous les élèves regardèrent Harry comme si c'était la première fois qu'ils le voyaient. Jamais, Harry Potter n'avait réussi à jouer avec les mots de telle sorte. Jamais, il n'avait réussi à laisser sans voix le prince de Serpentard. Drago n'eut pas le temps de répondre, de sauver son honneur. Severus Snape venait d'ouvrir la porte de salle de classe.

-Entrez, bande de cornichons ! Cria-t-il de sa douce voix grave

Les élèves s'empressèrent de rentrer en silence. Ils s'installèrent à leurs places et le cours commença. Snape fit apparaître une recette de potion de soin au tableau. Les élèves se mirent à la préparer. Le cours se déroula comme tous les autres. Snape retira près de trente point à Gryffondor et en rajouta vingt à Serpentard. Neville fit exploser son chaudron alors qu'Hermione et Drago furent les premiers à finir et réussir leur potion.

-Le cours est terminé ! Hors de ma vue ; bande de cornichons ! Dit finalement Snape au bout de deux longues heures de calvaire

Les élèves mirent leur potion dans une fiole et la déposèrent sur le bureau du professeur. Ils rangèrent rapidement ingrédients, matériels et chaudron avant de se précipiter vers la sortie. Harry avait réfléchi pendant le cours ; et c'était finalement décider à demander à son professeur plutôt que de le voler au risque de se tromper ou tout simplement de se faire prendre la main dans le sac.

-Sortez. Je vous rejoins. Dit Harry

-Pourquoi ? Demanda Hermione

-J'ai un truc à demander à Snape.

-Très bien. On t'attendra dehors. Dit Hermione en attrapant le bras de Ron pour mieux le trainer vers la sortie

-Bonne chance, mon pote. Dit Ron

Harry soupira en regardant ses deux amis. Il ne put s'empêcher de les regarder partir avec un petit air amusé dans le regard. Il se retourna vers son professeur qui était en train de lire des parchemins…sûrement des devoirs. Harry était seul dans la salle avec son professeur qui ne l'avait pas remarqué. Harry mit son sac sur son épaule et s'approcha du bureau de son professeur. Celui-ci ne tarda à remarquer sa présence et leva la tête pour voir qui c'était.

-Potter. Que me vaut le déplaisir de vous voir encore ici ? Demanda Snape de son habituel ton méprisant

-J'aurai besoin de potion ou de bôme pour la douleur que j'ai à ma main. Dit calmement Harry

-Je ne suis pas infirmier, Potter. Allez voir, Pomfresh ! Dit Snape d'un air mi- colérique mi- ennuyait

Harry retint difficilement un soupire d'exaspération. Il remonta sa manche de chemise avant de retirer d'un simple murmure le glamour qu'il avait mis sur ces cicatrices. Il posa sa main à plat sur les parchemins de Snape l'obligeant ainsi à regarder sa main. Il y avait plusieurs phrases comme gravées dans sa peau. Les phrases revenaient toutes sur le thème du respect ou du fait de ne pas mentir. Severus Snape sembla surpris des phrases rougis et gravées dans la main de Harry. Il n'aimait peut-être pas Potter mais quand il voyait de la magie noire, il était capable de la reconnaître. Et là, il reconnaissait l'œuvre de la magie noire.

-Comment ? Demanda-t-il simplement alors qu'il observait la main pour voir l'étendue des dégâts

-Le professeur Ombrage…durant ses retenues.

-Depuis combien de temps cela dure ? Demanda Snape alors qu'il se levait pour chercher de quoi pour Harry

-Le début de l'année. J'avais de quoi me soigner un minimum. Mais, j'ai épuisé mon stock.

Severus Snape revient avec un pot remplit d'une sorte de pate gélatineuse jaune. Il tendit le pot à Harry qui le prit en regardant curieusement le contenu. Il donna un regard interrogateur au maître de potion.

-C'est de la belladone. Appliquer le matin et soir sur chaque phrase. Dit Snape sur un ton sérieux

-Oui, monsieur. Dit Harry le regardant dans les yeux

-Allez. Partez et prenez cela. Dit Snape en lui tendant un mot d'excuse

-Merci, monsieur. Dit Harry avant de sortir

Il marcha rapidement, montant les escaliers quatre à quatre se pressant pour arriver le plus rapidement possible en cours. Il arriva enfin devant la porte de sa salle de classe. Il essaya de calmer un peu sa respiration avant de frapper à la porte.

-Entrez ! Dit l'horrible voix de Dolorès Ombrage

Harry ouvrit la porte et entra dans la salle de classe. Le crapaud était debout à côté de son bureau. Les élèves avaient tournés la tête pour voir qui arriver seulement maintenant. Ils ne restèrent pas bien longtemps concentrés sur lui ; un regard noir du crapaud suffit à les faire retourner à leur travail.

-Vous êtes en retard, Monsieur Potter. Dit Dolorès

-Excusez-moi du retard, professeur Ombrage. J'étais avec le professeur Snape. Dit Harry en lui tendant son mot

-Hum ! Je verrais cela avec lui. Asseyez-vous ! Et faite ce qui est marqué au tableau.

Harry hocha la tête et alla s'asseoir à côté de Neville. Il sortit son livre, son parchemin et son encrier pour une fois de plus faire le moine copiste. Il se perdit dans ses pensées en imaginant la réponse et/ou la réaction de son père et de la famille. La famille de Luna parmi laquelle se trouvait son parrain à lui Harry Potter. Et non, il ne parlait pas de Sirius Black mais du parrain qu'il avait toujours connu et pas rencontré à treize ans. Il ne le reprochait pas à Sirius. Il était tout simplement moins proche de lui. Ils ne connaissaient pas encore très bien et partagés peu de centre d'intérêt.

-Monsieur Potter. Vous vous permettez de rêvasser alors que vous êtes arrivé en retard. Retenu ; ce soir 20h. Cria Dolorès l'arrachant ainsi à ses pensées

Harry ne put s'empêcher de soupirer. « J'aurai dû m'en douter. C'était bizarre quelle ne me casse pas les pieds. » pensa-t-il avant de retourner à son parchemin. Il passa ainsi l'heure à écrire ce que le crapaud avait demandé bien qu'il n'en voyait toujours pas l'intérêt.

Le soir venu, il alla faire sa retenue qui dura trois heures. Il crut bien que jamais elle ne le laisserait partir. Il se traina jusqu'à son dortoir mort de fatigue avec la main en compote lui faisant atrocement mal. Il trouva juste le courage de mettre sur sa main le baume que lui avait donné Snape. Il ne prit pas la peine de bien refermer le baume avant de se coucher sur son lit sans prendre la peine de se mettre en pyjama.


Une Reviews?

Des proposions pour le parrain de Luna?