Titre : Une journée ordinaire

Auteure : Hermystic

Rating : K

Pairing : Aucun

Disclaimer : Je ne possède pas grand-chose en dehors de ce que mon imagination a produit de ce fait les personnages ne m'appartiennent pas et sont à J.K. Rowling.

Notes : Hello tout le monde ! Avec ce petit texte, je fais mes premiers pas avec l'univers de Newt Scamander et de ses créatures magiques ! L'inspiration est double et vient du forum de La Gazette des bonbons aux citrons : c'est l'anniversaire de Newt Scamander – j'utilise le nom d'origine – et il fallait écrire un drabble (ici on vise les textes en dessous 500 mots et ça en fait 439) sur le Niffleur. J'ai bien aimé écrire sur ce pan de l'univers magique et je suis très tentée par y revenir ! Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture ! =)


Comme tous les jours, Newt s'occupait avec soin de tous ses petits protégés. Il prenait des notes quant à leur état de santé dans son petit carnet. Cela lui permettait d'être rassuré quant à leur évolution. Une fois sa tournée achevée, un pli soucieux apparut. Il ne savait pas où était passée cette infernale bestiole !

Le magizoologiste retourna sa valise de fond en comble. Il n'y avait aucunes traces du Niffleur. Il soupira et fouilla dans sa poche à la recherche d'une ou deux pièces en espérant que cela l'attire. Mais son protégé, aussi détestable soit-il, ne vint pas. Newt commença à s'en inquiéter et continua ses recherches toute la journée.

Il soupira de dépit et se décida à faire la dernière tournée de la journée. Les épaules basses de ne pas avoir retrouvé le Niffleur, il revint à son cabanon pour se reposer. Newt ouvrit la porte et se figea en voyant que le fuyard était là ! Le spécialiste des créatures magiques se précipita vers lui pour lui passer un monumental savon avant de se figer en voyant qu'il était recroquevillé sur son lit.

« Hey, tout va bien ? » murmura Newt en touchant doucement le Niffleur.

Celui-ci ne répondit rien, ne fit aucun geste et se recroquevilla encore plus. Comme s'il protégeait quelque chose. Ou plutôt quelqu'un. Ce fut en s'installant tant bien que mal à côté du Niffleur qu'il vit ce qui n'allait pas. Visiblement, il avait trouvé une charmante compagnie ! Après tout, les petits Niffleurs n'apparaissaient pas en un claquement de doigts.

Attendri, Newt laissa la nouvelle petite famille en paix. Il ferait les vérifications d'usage une fois que le Niffleur le laisserait approcher. Il se doutait bien qu'il allait être très protecteur envers ses petits. Il se confectionna un rapide repas, rangea ce qui trainait dans son cabanon et métamorphosa des objets en accessoires pour dormir allant du matelas à l'oreiller en passant par la couverture.

Une fois ces tâches accomplies, il se posa sur son couchage improvisé grâce à la magie. Newt put enfin laisser son esprit vagabonder en paix. Une de ses pensées le fit sursauter. Avec cette journée mouvementée, il avait oublié que c'était un jour important : il avait un an de plus. Il soupira en songeant qu'une fois de plus, il n'avait rien organisé de spécial.

En se tournant vers les occupants de la pièce, il se dit que si. Après tout, c'était grâce à ses sauvetages qu'il avait pu préserver une espèce en voie de disparition et qu'aujourd'hui, il avait pu constater l'arrivée d'une nouvelle génération de Niffleurs. Et ça, c'était le plus beau des cadeaux d'anniversaire.


A bientôt !