Je me possède aucun des personnages de la série.

Petit recueil de drabbles prenant place dans l'univers de la série Leverage. Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, on vous donne un mot et vous avez 7 minutes pour écrire un texte de 100 mots (avec une tolérance de 10%).

Alors les mots de cette liste sont le résultat des soirées drabbles du groupe papotage, lecture, écriture et bonne humeur !

C'est différent de ce que je fais d'habitude mais je trouve ça amusant comme exercice. Vous trouverez un peu de tout sans ordre chronologique.

N'hésitez pas à me proposer des mots si vous en avez envie.

En espérant que cela vous plaise

Bonne lecture

PS : Si vous cherchez à mettre de l'ordre dans mes fics, faites un tour sur mon profil, la liste est à jour et vous avez un ordre pour les lires biens que la plupart soit des OS.


QUELQUES MOTS SUR LEVERAGE

Céréales (222 mots)

Avec un air exaspéré, Hardison observa Parker qui entamait son deuxième paquet de céréales du matin. Il souffla et la petite blonde redressa la tête, lui adressant un regard intrigué.

- Ben quoi ?

- Tu ne pourrais pas arrêter de ruminer ces trucs deux minutes et m'écouter !

- Je t'écoute, répondit la voleuse en prenant une nouvelle cuillère, mais c'est toi qui ne comprends pas.

- Moi je ne comprends pas ! S'exclama le geek. Parker, je ne vais pas louer un hélicoptère pour que tu sautes sur le toit de ce gratte-ciel.

- Ah ? ça ferait trop de bruit ?

- J'ai dit « sauter » depuis un hélicoptère sur le toit d'un immeuble.

- Ben quoi ? Il faut passer par le toit, je passe par le toit. Après, je pense que je peux tirer une tyrolienne depuis l'immeuble voisin… ou des ailes volantes ! C'est cool non, les ailes volantes ?

- Parker ! Tu es tarée !

- C'est maintenant que tu le découvres, s'amusa Eliot en passant entre eux pour récupérer une bière dans le frigo, mais c'est cool la tyrolienne, c'est ce que j'aurais fait aussi !

Hardison soupira et son regard alla de l'un à l'autre de ses amis.

- Je me demande bien lequel des deux est le plus taré !

...

Allumettes (171 mots)

D'un pas rapide, Eliot se glissa dans le couloir et assomma au passage un garde qui n'eut pas le temps de comprendre ce qui venait de se passer. Il le récupéra et le tira dans la salle des archives vides en marmonnant dans son oreillette.

- Il n'était pas censé être vide ce couloir ?

- Le ménage c'est ton truc, non ? Répondit Hardison.

Eliot bougonna et sortit une boite d'allumettes de sa poche. Il l'ouvrit, en tira une clé USB et ouvrit l'armoire du serveur.

- Alors ? Tu vois l'ordinateur ?

- Hardison ! Il n'y a pas d'ordinateurs !

- Quoi ?

- Ils enregistrent sur des bandes !

- Des bandes ?

- Des bandes ! Tu es sourd ou quoi ? Du coup on fait comment ?

- Ramène-les-moi !

- Super et comment je sors avec un carton sous le bras ?

- J'en sais rien ! Tape-leur dessus comme d'habitude !

- Oh ! T'en fais pas, je vais taper sur quelqu'un !

...

Fleur (150 mots)

Cette mission dans le domaine des clubs de rencontre et des arnaques au mariage avait été agitée, et toute la bande se trouvait au Rory pour en discuter. Eliot avait Nathan et Sophie à sa droite, Hardison et Parker à sa gauche et les deux couples parlaient d'histoire de couples, de dragues, et autre, manquant même de se disputer entre eux jusqu'à ce qu'un livreur débarque. Il tendit un large bouquet fleurs à Sophie et une plante carnivore à Parker. Les deux cadeaux étaient accompagnés d'une carte et les deux femmes se jetèrent presque au cou de leur moitié. Seulement à la tête que faisaient Nathan et Hardison, ces deux cadeaux providentiels ne semblaient pas venir d'eux. Eliot en revanche, leur adressa un léger sourire, finit sa bière et partit vers l'arrière du bar pour rejoindre leur QG, ils lui devraient une tournée plus tard, quand tout se serait calmé.

...

Énergumène (200 mots)

La jeune femme courait. Elle était poursuivie par deux brutes à l'air patibulaire dans les griffes de qui elle préférait ne pas se retrouver. Terrorisée, elle ne fit pas attention et entra dans quelqu'un, elle sursauta, leva la tête et croisa le regard intrigué d'un jeune afro-américain au large sourire.

- Est-ce que ça va bien ? Lui demanda Hardison en souriant.

La jeune femme hocha la tête, terrifiée et se retourna vers les deux types qui aboyèrent.

- Elle doit venir avec nous !

Le jeune hacker comprit que ce n'était pas une bonne idée et il secoua négativement la tête.

- Ah les gars, vous avez fait une erreur.

- Non, c'est toi qui en a fait une !

- Vous avez renversé son café ! ajouta Hardison en s'écartant pour désigner Eliot juste derrière lui.

Dans la bousculade provoquée par la jeune fille tout le gobelet s'était renversé sur lui. L'ancien mercenaire adressa aux types un regard sombre, renâcla tel un taureau furieux et fonça sur les deux brutes pour les dérouiller pendant qu'Hardison, serrait la jeune femme dans ses bras, une jeune femme qui se demandait bien sur quels genres d'énergumènes, elle venait de tomber !

...

Autocollant (188 mots)

Assis sur le canapé, Eliot buvait une bière tout en observant Hardison en train de taper sur son clavier. Il pencha la tête sur la droite et observa l'autocollant collé dessus.

- C'est quoi ce truc ?

- Ce truc ! S'exclama le hacker. Mais enfin c'est l'Enterprise ? Star Trek ? … Ah non, ne me regarde pas avec ce regard vide, ce n'est pas possible. La vie ne se limite pas à taper sur des trucs !

- Je ne fais pas que taper. J'aime la pêche, la cuisine…

- Et la télé ?

- Hardison, je n'ai pas de télé, tu le sais…

- Mais qu'est-ce que tu fais la nuit ? Déjà que tu ne dors que 90 minutes !

L'ancien mercenaire lui aurait bien expliqué ce qui l'empêchait de dormir plus, mais son ami bondit vers lui avec son ordinateur.

- Je ne peux pas te laisser comme ça ! On va se faire un marathon.

- Un marathon ? Tu veux aller courir à cette heure ?

Hardison lui adressa un regard effaré.

- Par pitié, dis-moi que c'est une plaisanterie ?