Je me possède aucun des personnages de la série télé.

Petit recueil de drabbles prenant place dans l'univers de la série Leverage. Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, on vous donne un mot et vous avez 7 minutes pour écrire un texte de 100 mots (avec une tolérance de 10%). Certains ont été écris dans le cadre des soirées Drabbles du Collectif NoName, d'autres avec l'aide d'un générateur de mots aléatoires.

C'est différent de ce que je fais d'habitude mais je trouve ça amusant comme exercice. Vous trouverez un peu de tout sans ordre chronologique.

En espérant que cela vous plaise

Bonne lecture

PS : Si vous cherchez à mettre de l'ordre dans mes fics, faites un tour sur mon profil, la liste est à jour et vous avez un ordre pour les lires biens que la plupart soit des OS.


QUELQUES MOTS SUR LEVERAGE

...

1. Aujourd'hui (103 mots)

Quand il fermait les yeux, même après toutes ces années, Eliot Spencer était capable de citer un par un tous les morts qu'il avait causé et qui le hantait parfois. Ce n'était pas pour rien qu'il ne dormait que 90 minutes par nuit. Tout ce qu'on l'avait forcé à faire ne le quitterait jamais et le jeune homme s'était senti si perdu à certains moments qu'il avait eu envie de cesser de se battre pour que tout s'arrête. Pourtant, aujourd'hui il ne le voulait plus. Parce qu'aujourd'hui, il y avait des gens qui l'avait sauvé en donnant un autre sens à sa vie.

...

2. Sentiments (101 mots)

D'aussi lointain qu'elle se souvienne, elle ne s'était jamais vraiment senti à sa place nulle part. Elle était différente des autres petites filles, peut-être cela venait-il de la mort de son frère ou des familles d'accueil qui ne l'avait pas comprise, mais c'était comme ça. Bien sûr, il y avait eu Archie. Il avait fait d'elle ce qu'elle était et elle l'aimait à sa manière… En revanche, les sentiments qu'elle éprouvait pour Nathan, Sophie, Eliot ou Hardison étaient différents… Surtout pour Hardison. Elle ne comprenait pas ce qu'elle ressentait, mais elle savait qu'elle avait toujours envie de le sentir prêt d'elle.

...

3. Logistique (109 mots)

Se retrouver en permanence dans le van, loin de ses équipiers n'était pas ce qui enchantés le plus Hardison. Il savait qu'il avait un certain talent pour entrer dans la peau d'un personnage et il aurait bien aimé être plus souvent sur le terrain, mais il était avant tout le support logistique de l'équipe et il se savait indispensable pour les protéger depuis ce jour où il avait aidé leur avion à se poser à distance. Oui, il faisait le lien entre eux et s'assurer de leur protection à distance… Sauf qu'il ne pouvait pas tour prévoir et lorsqu'un coup de feu claqua son cœur sembla cesser de battre.

...

4. Théâtre (107 mots)

Le théâtre était sa passion. Elle aimait le public, les planches, les trois coups avant le lever du rideau, mais voilà quand elle jouait, elle savait qu'elle perdait tout son talent. Alors que lorsqu'elle montait un coup, elle était irréprochable du début à la fin… Encore plus depuis qu'elle avait décidé de rejoindre Nathan et son équipe de justiciers criminels ? … Sophie ne savait pas trop comment ils pouvaient se définir, mais elle aimait profondément cette équipe et puis, il y avait Nathan. Elle ne pouvait nier que quelque chose s'était passé entre eux au premier regard et que pour ça, elle le suivrait à jamais.

...

5. Saoul (112 mots)

Le regard de Nathan se posa sur son équipe en train de discuter, assis sur le canapé. Son équipe… Ces gens qu'il avait traqués dans une autre vie et qui maintenant étaient des amis… Car oui, contrairement à ce qu'il avait dit à Eliot un jour où il était trop saoul, ils étaient ses amis et plus cette histoire avançait, plus Latimer semblait dangereux et plus il se demandait comme faire pour que tous s'en sortent sans égratignure… Bien sûr, il était facile pour lui de faire croire qu'il était confiant, mais le regard qu'Eliot lui avait adressé avait suffit à lui faire comprendre qu'il connaissait le fond réel de sa pensée.