Je ne possède aucun des personnages des films ou des séries. Bon sang j'aurais bien aimé au moins avoir le générique mais merci à Lalo Schiffrin. il a tourné en boucle dans ma tête pendant que j'écrivais.

Voilà donc ma première fic sur le fandom de Mission Impossible. Il faut que j'arrête de regarder la télé, ça me donne des idées. En plus, j'étais partis pour faire une OS et ça viens de se transformer en fic à chapitres. Bon je vous rassure, il ne devrait pas y avoir 60 chapitres. je suis partis sur 5 et je vais essayer d'en poster un par semaine.

Dans cette fic, Ethan Hunt se retrouve en mauvaise posture après avoir été trahi par son ancien mentor. Il aura besoin de son équipe et de tout son talent pour se sortir de ce mauvais pas et prouver à tout le monde que derrière le nom de Ghost se cache l'une des légendes des services secrets.

Alors, je l'ai classé T mais je vous préviens que les premières scènes sont un peu violentes mais pour moi, pas besoin de plus d'avertissement.

En espérant que cela vous plaise.

Bonne lecture et n'hésitez pas à me laisser un message si cela vous a plu ou non d'ailleurs car toute critique est constructive !

PS : Au fait j'ai commencé à faire du tri et à remettre de l'ordre dans mes publications en faisant une sorte de table des matières dans mon profil alors n'hésitez pas à y faire un tour ;)


GHOST

Chapitre 1 : Quand les masques tombent

2017... Lieu inconnu...

Sa tête bourdonnait et une douleur sournoise remontait dans ses bras. Ethan maîtrisa un gémissement, pour ne pas montrer qu'il souffrait et entrouvrit les yeux. La pièce était sombre… glauque et un léger clapotis provenant d'une canalisation qui suintait au-dessus de sa tête devint déjà agaçant après quelques secondes.

L'agent de la Force Mission Impossible était suspendu par les poignets à un tuyau qui serpentait au-dessus de sa tête. Ses pieds touchaient à peine par terre, accentuant la douleur dans ses épaules qu'il ne pouvait pas vraiment reposer en prenant appui sur le sol.

S'il en jugeait par la douleur qui remontait dans ses bras, cela devait sans doute faire un bon moment qu'il était là, suspendu au fond de cette… cave ? … cale de bateau ? … hangar ? … Ethan ne savait fichtrement rien de l'endroit dans lequel il était retenu. Tout ce qu'il savait c'était que ce n'était pas bon et qu'il devait se sortir de là rapidement.

Il cligna des yeux et tenta de se souvenir de ce qui s'était passé. Il se rappela du rendez-vous avec Crowl, qu'il pensait être son allié pourtant. Cet homme était son mentor, le dernier qu'il pensait avoir été corrompu et pourtant… La douleur et la surprise dût au coup de tazer lui brûlait encore les côtes et lorsque des bruits de pas lui parvinrent aux oreilles, il comprit que les choses allaient devenir nettement plus compliquées.

La serrure émit un cliquetis sinistre et la porte s'ouvrit. Deux hommes entrèrent. L'un d'eux posa une valise sur une table et Ethan comprit que ce n'était pas définitivement bon pour lui. Derrière eux, Crowl entra, dévisageant son ancien disciple avec un air mauvais.

- Ethan… Ah ! Enfin tu es réveillé… J'avais peut-être réglé la puissance du mon tazer un peu trop forte, mais que veux-tu ? Je te connais mieux que personne !

- Mais qu'est ce que tu fous Crowl ? Répliqua ce dernier d'une voix rauque qu'il reconnu à peine.

- Ah… Je te reconnais bien là ! Encore ta fougue ! S'exclama Crowl en se dirigeant vers la table.

Il ouvrit la mallette, révélant toute une série d'engins de torture qui aurait suffit à inquiéter les agents les plus entraînés. Ethan cacha son trouble, tirant sur ses liens pour tenter de se détacher. Crowl le repéra et son sourire se fit plus grand pendant qu'il empoigna une seringue au liquide verdâtre peu engageant.

- Allons, tu te doutes biens que je me suis assuré que tu ne pourrais pas fuir aussi facilement.

- Tu es malade bon sang ! Qu'est-ce qu'il t'est passé par la tête ? Tu étais le meilleur agent de toute l'agence !

- Oui, bien sûr que je l'ai été, dit Crowl en se rapprochant assez prêt d'Ethan pour qu'il sente son souffle. Mais qu'est-ce que ça m'a apporté ? Ils étaient prêts à m'effacer comme une simple ligne que l'on gomme sur un dossier… Après toutes ses années… Je n'étais donc rien ! Alors j'ai choisi d'agir avant eux !

- C'est toi Ghost…

Crowl sourit.

- Comme tu as été long à comprendre Ethan, cela me déçoit un peu tu sais. J'avais mis tellement d'espoir dans ta formation !

Ethan frémit et voulut lui répondre qu'il était sans doute le plus déçu des deux, que cet homme avait été presque comme un père et que de le voir le trahir lui brisait le cœur en deux, mais il ne lui en laissa pas le temps. D'un geste précis, il lui enfonça l'aiguille dans un bras, le faisant frémir… Ethan tenta de maîtriser ses émotions tout en se disant que la couleur du liquide n'augurait rien de bon pour la suite. Crowl sourit.

- Ne t'en fais, je ne veux pas te tuer tout de suite !

Il pressa le poussoir, injectant le liquide dans le corps d'Ethan qui serra les dents. Il ne savait pas ce que c'était, mais cela lui donnait l'impression qu'on lui injectait de la lave tellement la brûlure était violente. Crowl sourit, amusé de le sentir se tendre et prit tout son temps, accentuant par plaisir ce moment douloureux.

- Je n'aimerais pas que tu trouves un moyen de t'échapper. Là au moins je sais que cela te privera de tes forces sans te tuer… Je trouve ce produit merveilleux… Bien sûr, c'est mon avis personnel, je comprendrais que tu ne le partages pas ! Il me semble qu'il est un peu douloureux, non ?

Crowl retira l'aiguille et Ethan frémit malgré lui. Il avait encore l'impression d'être à peu prés en possession de toutes ses capacités, mais la douleur se diffusait dans son bras, s'étendant lentement et il sut que cela ne durerait pas. Il devait donc trouver un moyen rapide pour se sortir de ce mauvais pas… Avant que son corps ne le trahisse.

Toujours en ricanant Crowl recula de quelques pas. Comme Ethan commençait à ne pas supporter du tout ce rire…

- Et si nous passions aux choses sérieuses. Vois-tu, tu me poses un peu trop de problèmes depuis quelques temps. Ton intervention en Israël, ton passage au Pakistan…

- C'était toi derrière le laboratoire d'armes chimiques ? Marmonna Ethan en luttant contre la douleur qui tétanisait ses muscles.

- Oui… Et tu as bien failli m'arrêter ce jour là, mais heureusement, je sais comment tu fonctionnes.

- Tu es devenu fou !

- Non ! Lucide ! Pendant des années nous avons été payés à coups de lance pierre pour risquer notre vie, maintenant je prends tout !

- Je vais t'arrêter !

- Je ne pense pas… Pour m'arrêter, il faudrait que tu sois encore en vie, dit-il en prenant un couteau… Et je pense que malheureusement pour toi, cela risque de ne pas durer.

- Bill… Tenta de l'amadouer Ethan en sentant la pointe de la lame sur son torse.

- Il n'y a plus de Bill, répondit Crowl en passant une main dans son dos avant d'enfoncer sa lame dans côté droit.

Ethan laissa échapper un cri de douleur qui ravi son vis-à-vis, qui poussa entièrement sa lame dans sa chair en se rapprochant pour lui murmurer.

- Ne t'en fais pas, j'ai évité les organes vitaux… Je me demande juste combien de temps il te faudra pour te vider de ton sang.

- Mais qu'est-ce que tu veux à la fin ? Demanda Ethan en tremblant doucement.

- Ce que je veux de toi ? Absolument rien ! Répliqua Crowl en retirant son poignard.

Ethan gémit pendant que du sang trempait sa chemise et coulait le long de son pantalon.

- Pourquoi tu fais ça ?

- Une envie de détruire mon passé et tu as une telle importance que je veux que ta mort soit longue, pénible et douloureuse…

Crowl pressa brutalement la blessure de l'agent qui se cabra en hurlant de douleur. Il pressa de longues secondes avant de retirer sa main et d'observer le sang qui la maculait pendant qu'Ethan reprenait son souffle en luttant contre les tremblements qui s'emparaient de lui. Crowl observa le sang avec une fascination morbide.

- Je m'attendais presque à ce que tu ne saignes pas vraiment tellement tu as échappé à la mort à de nombreuses reprises…

- Laisse tomber cette folie Bill, tu as besoin de te faire soigner.

La réflexion de Hunt déclencha une crise de rire à son interlocuteur et ce dernier comprit que cette fois il aurait du mal à s'en sortir. Toutefois, au moment où Crowl empoignait une pince, une violente explosion retentit et tout se mit à trembler. Des sirènes retentirent et Crowl, qui venait de rouler sur le sol se redressa en laissant échapper un chapelet de jurons.

- Mais qu'est-ce qu'il se passe ?

Les sirènes se firent plus fortes et il poussa un cri de rage avant de pointer un doigt en direction d'Ethan.

- Tu ne perds rien pour attendre !

Puis, il sortit en courant de la pièce, laissant l'agent blessé avec ses deux acolytes au moment où une seconde explosion fit tanguer la pièce de plus en plus fort. Tanguer… C'était bien la cale d'un bateau… Et la troisième explosion créa une brèche dans la paroi tout en finissant de tordre la structure.

Ethan ferma les yeux quand l'eau lui tomba brutalement dessus, le faisant frissonner… Il n'était pas assez en forme pour envisager de nager ou de respirer sous l'eau pendant de longues minutes… Ces explosions avaient mis fin à sa torture, mais rendues sa situation encore plus précaire.

Ce fut à ce moment qu'il sentit que les tuyaux autour desquels étaient passés ses menottes bougeaient un peu. Ethan laissa son instinct de survie le guider et tira brutalement dessus avec toutes les forces qui lui restaient.

A sa grande surprise, ils cédèrent et l'agent blessé tomba lourdement sur le sol. Ses mains étaient toujours attachées, mais au moins, il allait pouvoir se défendre. En chancelant, il se redressa et constata que la brèche était importante parce que l'eau lui arrivait déjà à la cheville.

Secoué par l'explosion, les deux bras droits de Crowl avaient roulé au sol eux aussi. Ethan se sentait de plus en plus mal, mais il savait que c'était sa seule chance pour se sortir de là, alors il poussa sur ses jambes, tentant d'ignorer qu'elles tremblaient et se redressa. Les deux types eurent le réflexe de tenter de prendre leurs armes, mais Ethan empoigna l'un des couteaux qui était tombé de la mallette de Crowl et le lança… Il constata qu'il n'avait pas encore perdu toutes ses capacités quand la lame se planta dans la gorge de l'un des types. Le deuxième ouvrit le feu, mais il plongea à plat ventre par terre. Il roula dans l'eau et ses doigts se refermèrent sur le pistolet de l'homme qu'il venait de tuer. Le deuxième le visa de nouveau, mais il fit feu le premier. Son premier tir le toucha à l'épaule et il dut s'y reprendre à deux fois pour parvenir à l'abattre.

Le calme revint dans la pièce et le jeune homme se redressa en titubant. Sa vision était floue et ses oreilles bourdonnaient malgré le bruit strident des alarmes. Il retourna l'arme et tira sur la chaîne de ses menottes pour se libérer avant de ramasser la deuxième arme qu'il glissa dans son dos et de tituber en direction de la pièce en plaquant une main sur sa blessure. Il perdait toujours du sang, ce qui n'était pas bon signe et ses muscles lui faisaient mal.

D'un geste un peu brutal, il ouvrit la porte et remonta dans les coursives. Ethan ne savait pas s'il était en pleine mer, mais il ne devait pas rester sur ce navire. Au détour d'un couloir, il tomba sur deux types et eu juste le temps de se reculer avant qu'ils n'ouvrent le feu. Ethan frémit et ferma les yeux pour tenter de rendre sa vision moins floue. Le sang pulsait à ses tempes. Il se sentait épuisé, pourtant, ce n'était pas le moment.

Il recula et jaillit de sa cachette pour faire feu à son tour. Il abattit les deux hommes, mais l'une des balles le manqua de peu, rasant son épaule en déchirant son muscle. Ethan chancela, se demandant si c'était lui où bien le bateau qui tanguait de plus en plus. Quoi qu'il en était, il se rattrapa après le mur et continua de remonter la coursive. Il devait se sortir de là.

Quand la porte donnant sur le pont s'ouvrit, Ethan se glissa sur celui-ci en brandissant son arme, prêt à en découdre. Il faisait nuit et, l'espace d'un instant, il se demanda depuis combien de temps il était le prisonnier de Crowl. Ses pensées allèrent aussi à son équipe. Dans tout ce marasme, il espéra qu'ils allaient bien et qu'ils avaient pu s'échapper de ce piège.

Le pont était quasiment vide et il abattit une sentinelle avant de courir en direction d'un canot. Rapidement, il enclencha le système de mise à l'eau avant de percevoir des bruits de course. Il se retourna pour voir Crowl débouler avec certains de ses hommes. Hystérique celui-ci se mit à hurler.

- Abattez-le ! Il ne doit pas s'échapper !

Ethan comprit que le canot n'aurait pas le temps de descendre avant qu'ils ouvrent le feu et, sans réfléchir, il sauta directement à l'eau. Crowl et ses hommes se penchèrent par-dessus le bastingage et ouvrirent le feu dans sa direction, mais plus rien n'était visible à la surface de l'eau.

...

Quand son corps frappa l'eau, une douleur terrible remonta dans tout le corps d'Ethan. Sa tête se mit à tourner et il n'eut pas le réflexe de fermer la bouche. Il avala de l'eau, s'étouffant à moitié avant de parvenir à remonter à la surface. Des cris lui parvinrent depuis le haut du navire et il prit une courte inspiration avant de plonger sous les coups de feu.

Sous l'eau, Ethan tenta de s'éloigner du navire, mais il était de plus en plus épuisé et nager lui demandait des efforts presque surhumains. Il fut donc obligé de remonter une nouvelle fois à la surface pour prendre un peu d'air.

Dés que sa tête émergea, des tirs fusèrent dans sa direction, pénétrant l'eau non loin de lui. L'agent secret savait qu'il devrait replonger, mais il était épuisé et de toute manière, il n'en avait pas la force. La tête lui tourna une dernière fois et il fut happé par le vide.

Le corps d'Ethan coula vers le fond de la baie. Le jeune homme manquait d'air, il était à deux doigts de perdre connaissance lorsqu'un bras l'agrippa par la taille et qu'une main plaqua un masque à oxygène sur sa bouche. Il frémit et redressa la tête, découvrant l'air inquiet de Brandt, en tenue de plongée qui le tenait contre lui. Il aurait voulu lui dire que tout allait bien, mais ce n'était pas le cas. Tout son corps lui faisait tellement mal…

...

Brandt jaillit de l'eau à proximité d'un bateau sur lequel se trouvait Luther. Il retira son masque et hurla.

- Aide-moi ! Vite !

A son ton, Luther comprit toute l'urgence de la situation et se pencha pour empoigner Ethan qu'il remonta avant de l'allonger sur le sol.

- Hey ! Ethan !

Son ami avait les yeux clos et la peau pâle. Une tâche de sang impressionnante baignait sa chemise. Luther sentit son inquiétude grandir et l'ouvrit rapidement, découvrant la profonde plaie faites par le poignard.

- Bordel Ethan qu'est-ce qu'il t'ait arrivé ? T'en fais pas on est là. Ça va aller frère !

Luther se redressa pour prendre la boîte à pharmacie du bateau pendant que Brandt se pencha au-dessus de son partenaire avec un air soucieux. Il se mit à espérer n'être pas arrivé trop tard. Il avait fallu tout le talent de Benji pour réussir à le localiser et même là, cela avait prit du temps…

- Ethan !

Il le secoua doucement, remarquant le sang sur sa main quand il pressa l'éraflure de son épaule.

- Merde ! Ethan !

Toujours légèrement secoué par son ami, Ethan finit par entrouvrir les yeux en grognant au moment où Luther s'agenouilla de nouveau à ses côtés. D'un geste sûr, il pressa la plaie à son côté avec des compresses pour arrêter l'hémorragie, lui arrachant un cri de douleur, qui eut le mérite de rassurer ses partenaires. Au moins, pour le moment il était en vie.

- Hey Ethan ? Tu es avec nous ? Demanda Brandt en tentant de capter son regard.

Ce dernier frémit, tentant dans le brouillard qui l'appelait de nouveau de comprendre ce qui l'entourait… Il se rappelait du bateau, de la douleur, des explosions, des tirs et… Il devait le dire… C'était quelque chose de trop important pour qu'il le garde pour lui… Son cœur battait fort et son corps lui faisait mal. Il devait le dire alors, l'agent blessé se cabra en murmurant.

- Ghost…

- De quoi ? Demanda Brandt étonné.

Ethan frémit et murmura faiblement dans un souffle avant de reperdre connaissance.

- Je sais qui est Ghost…