Bonsoir bonsoir !

Pour ce dixième Chiche, réponse au défi de Barukku Iris (encore, mais joyeux anniversaire poussin !) : Peux-tu me raconter le jour où Nami a viré Sanji de la cuisine pour préparer de la confiture de mandarine, et pourquoi tous en redemande régulièrement?

Taille : 524 mots

Rating : K

Disclaimer : Tout est à Oda


.

.

10#La confiture de mandarines

Rien ne vaut la cuisine d'une mère

.

Pour une fois, le silence régnait à bord du Sunny, comme un moment figé dans le temps. Sous le soleil qui se levait à peine, le pont vide baignait dans une rare tranquillité due au sommeil de ses habitants.

Jusqu'à ce qu'un claquement sec de porte résonne dans l'aube naissante, suivi par des éclats de voix qui firent fuir le calme inhabituel plus vite que Karoo effrayé.

― Nami-swan, laisse-moi donc entrer et t'aider ! C'est mon rôle !

― Sanji, tu passes le pas de cette porte et le montant de ta dette atteindra celle de Zoro ! Au minimum !

Nami attendit quelques longues secondes derrière la porte close, avant de hocher la tête de satisfaction quand elle entendit le cuisinier s'éloigner. Elle s'assit alors à la table, son panier de mandarines à côté, et commença à les éplucher avec la dextérité et la vitesse de l'habitude. Bientôt, les morceaux furent mis dans une casserole haute, avec du sucre, et elle mit à chauffer en chantonnant.

― Colchiques dans les prés, fleurissent, fleurissent, colchiques dans les prés, c'est la fin de l'été…

La cuillère de bois tournait avec régularité dans la préparation qui chauffait doucement. L'odeur douce-amère qui s'en échappait petit à petit en volutes parfumées rappela à Nami les souvenirs des doux mois de septembre. Sa mère préparait toujours les confitures à cette époque-là de l'année, avec l'aide de Nojiko et la sienne.

Elle pouvait presque l'entendre chantonner avec elle, sa grande silhouette derrière elle, lui montrant les gestes à faire. Quelques larmes brillèrent au coin de ses yeux, sans rouler pour autant. C'était comme si Bellmer était toujours là, avec elle, pour ce rituel de fin de saison.

Ce pourquoi elle avait mis Sanji dehors. Ce moment-là, c'était le sien et elle refusait de le partager.

L'odeur remplissait maintenant la cuisine et plusieurs curieux avaient tenté de rentrer dans la cuisine. Elle les avait tous chassés, même l'oeil discret de Robin qui avait éclos au plafond, au-dessus de la casserole. Elle saisit finalement la bouteille qu'elle conservait précieusement depuis leur départ de Cocoyashi. Une bouteille de liqueur de mandarine fait maison, pour accentuer le goût.

Nami n'avait pas peur de la terminer. Elle avait gardé une partie de la récolte de ses mandariniers uniquement pour faire cet alcool à la fragrance de bercail chaleureux et pouvoir continuer son rituel.

La confiture termina dans des pots en verre pour leur refroidissement et elle les retourna pour assurer leur étanchéité et donc leur conservation. La navigatrice lava la vaisselle utilisée, avant d'enfin rouvrir la cuisine aux autres pour le petit déjeuner.

La confiture de mandarines eut beaucoup de succès auprès de ses amis, plus qu'elle ne l'aurait imaginé, au point qu'ils en redemandaient. Et même Sanji la complimenta, ajoutant à voix basse que cela avait la saveur réconfortante d'un chez-soi accueillant.

Nami se plut à imaginer que le sourire et la chaleur de sa mère touchaient aussi le reste de l'équipage à travers sa recette.

.

.


J'espère que ça vous a plus, n'hésitez pas à laisser une review et à peluche !