Titre : Nature festive

Auteure : Hermystic

Rating : K

Pairing : Neville/Luna (amitié) Neville/Hannah (romance)

Disclaimer : Je ne possède pas grand chose en dehors de ce que mon imagination a produit ! Ainsi les personnages ne m'appartiennent pas et sont à JKR !

Notes : Hello tout le monde ! Je crois que ça doit être la première fois que j'écris sur Neville ! Et tout ça c'est grâce au concours de Zenophys Blodeuwedd de la Gazette des bonbons aux citrons où il fallait écrire sur la Nature en 1 000 mots maximum. Elle souhaite promouvoir sa page facebook sous son nom d'artiste qui est Zenophys Art. En vous souhaitant une bonne lecture ! =)


Neville était heureux de ne plus avoir d'obligations scolaires pour le moment. Il avait achevé les corrections des copies de ses élèves avec un certain soulagement. Depuis plusieurs années qu'il exerçait le métier, il comprenait de mieux en mieux le désespoir de ses anciens professeurs face à son, parfois, piètre niveau. C'était d'autant plus une libération qu'il avait quelque peu délaissé les serres dont il s'occupait. Il avait fait le tour de toutes les plantes en compagnie d'elfes de maisons. Le botaniste leur donna des consignes précises quant aux soins à donner pendant son absence.

Ce fut une fois cette tâche achevée que le professeur de botanique put s'assoir sur un fauteuil installé dans une ancienne serre aménagée en salon. Il savoura le calme ambiant, les yeux fermés. Un souffle de vent se fit sentir. Il ouvrit les yeux et tomba sur le patronus de Luna Lovegood lui disant qu'elle était à l'entrée de l'école. Neville se leva, fit un dernier tour des serres jusqu'à s'estimer satisfait de ce qu'il laissait temporairement derrière lui et se dirigea vers le point de rendez-vous.

« Luna ! Comment tu vas ? s'exclama Neville avec bonhommie en apercevant son amie.

- Je vais bien Neville, répondit Luna, l'air rêveur.

- Je vois que tu es prête à partir à la chasse au Veaudelune, fit joyeusement le professeur de botanique.

- Tu sais à quel point j'aime ces créatures, fit l'ancienne Serdaigle en penchant la tête.

- C'est vrai ! Bon je vais récupérer mon sac dans mes appartements et on peut y aller, annonça Neville.

- Tu ne préviens pas Hannah ? demanda Luna en fronçant les sourcils.

- Déjà fait ! » répondit Neville.

Luna hocha la tête et suivit Neville dans le château déserté de ses élèves. Leurs pas résonnèrent dans les couloirs vides. Le professeur de botanique se hâta vers ses appartements situés non loin des cuisines et récupéra son sac, prêt depuis plusieurs jours. Ensemble, ils ressortirent de Poudlard. Ce fut à grandes enjambées que Neville se dirigera vers les grilles de l'école tant il était pressé tandis que Luna sautillait à ses côtés. Ils franchirent le seuil de l'école puis traversèrent la rue principale de Pré-au-Lard pour se retrouver au-delà de la frontière magique. Détendus, ils adoptèrent un rythme plus mesuré conscients d'avoir tout leur temps maintenant qu'ils étaient libres de toutes leurs obligations sociales.

Les deux amis se retrouvèrent sur la lande écossaise et commencèrent à errer sur les chemins visibles et invisibles. Neville avait confiance en Luna et n'hésitait pas à la suivre sur ces derniers. Après tout, ces routes là étaient moins fréquentées. Ils avaient plus de chance d'apercevoir un Veaudelune. Le duo évoluait lentement pour ne pas abimer les espaces naturels. Ils ne parlaient pas, ou très peu, par respect pour les créatures, magiques ou non, qui vivaient dans les parages.

Neville et Luna faisaient régulièrement des pauses pour analyser leur environnement, pour voir de près les traces laissées par les créatures, pour observer la végétation sauvage. Tous les deux étaient fascinés par tout ce qui les entourait. Ils n'hésitaient à faire des arrêts plus longs pour pouvoir pleinement profiter de certains coins qu'ils découvraient totalement par hasard. Luna était toujours aussi émerveillée de voir des traces de pas, de fourrures, de déjections de créatures et prenait parfois des risques pour tenter de voir le propriétaire de ces traces. Neville essayait de la retenir mais il n'était pas mieux avec les différentes plantes qu'il croisait ici et là.

C'étaient deux amoureux de la nature qui déambulèrent durant des jours sur la lande écossaise. Ils continuaient de suivre les pistes végétales et animales qui les inspiraient jusqu'à la nuit tombée. Malgré leur état de fatigue avancé, Neville et Luna restaient hors de la tente pendant un moment. Ils observaient les étoiles, la lune presque pleine. Ils écoutaient les bruits nocturnes. Ils savouraient le silence de la nuit.

Les jours et les nuits se suivaient mais ne se ressemblaient pas. Neville sentait qu'il était proche de son but : récupérer des déjections de Veaudelune pour pouvoir s'en servir comme engrais. Luna sentait aussi qu'ils n'en étaient plus très loin. Elle voyait de nombreux détails que Neville ne repérait pas forcément. Jusqu'à ce qu'à la veille de la pleine lune, ils voient des traces de pas aux formes géométriques. Ils décidèrent de s'arrêter tôt pour pouvoir monter le camp et se reposer avant l'apogée de la nuit.

Lorsque la nuit se fit, ils furent aux aguets tout en restant silencieux. Pour rien au monde, ils ne voulaient rater la danse nuptiale des Veaudelunes. De ses yeux vifs, Luna repéra des silhouettes, debout. Elle posa sa main sur le bras de Neville qui la regarda. Elle pointa du doigt la direction où elle avait vu les créatures magiques. Neville se concentra pour voir ce qu'elle lui montrait. Le sourire qui fleurit sur son visage montra qu'il avait compris.

Le plus calmement possible, ils se lancèrent quelques sorts pour que leurs bruits soient étouffés et pour que leurs odeurs soient dissimulées. Ils ne voulaient pas être démasqués trop tôt. Une fois les sorts posés, ils avancèrent avec prudence. Ils n'avaient pas lancé de Lumos pour être discrets. Leur progression fut chaotique mais ils arrivèrent à quelques encablures du troupeau de Veaudelunes. Même s'ils savaient qu'ils ne seraient pas entendus, ils retinrent leur respiration. Sous leurs yeux, la danse nuptiale était magique tant c'était beau.

Émus, les deux amis se regardèrent. Dans un souffle, Neville remercia Luna pour ce magnifique moment. C'était grâce à son don pour repérer les espèces rares qu'ils avaient pu assister à un tel spectacle. Une fois le troupeau éloigné d'eux, ils récupérèrent avec moults précautions, et en quantité suffisante, les déjections de Veaudelunes. Avec légèreté, ils revinrent à leur campement. Ils étaient heureux d'avoir eu tout ce qu'ils voulaient : des vacances de rêve à vivre de leurs passions respectives pour la botanique et pour la magizoologie. Sereins, ils s'endormirent, prêts à rentrer chez eux.


Pssst ai-je dit que c'est un two-shot ? Non ? Alors rendez-vous demain pour la seconde partie !