Bonjour ! Alors ... Ce texte comment dire ... Il est très probablement tiré par les cheveux ! Dans le cadre de la 100ème Nuit du FoF, en 1h, je devais écrire sur le thème Circonvolution tout en faisant des rimes ... J'ai réussi ce miracle en utilisant le classique schéma ABAB adopté à la prose ... Du coup, ça donne ceci ! Bonne lecture ! :p


Comme souvent, Reese courait à la poursuite d'un malfrat afin de pouvoir sauver le numéro qui était tombé. Il essayait de le prendre de vitesse mais ce n'était pas aussi simple à cause des obstacles qui le mettaient en déroute. Finch essayait de l'aider. Mais il n'arrivait pas vraiment à suivre alors il laissait Reese courir sur les trottoirs et, parfois, sur la route.

C'était dangereux, ils le savaient tous les deux mais Reese avait l'habitude. Il sut que quelque chose clochait quand il se rendit compte qu'il tournait en rond. Il s'arrêta, regarda autour de lui pour essayer de comprendre où était passé son coupable et ne vit pas le tube. Il trébucha dessus et jura comme un charretier avant d'abandonner la course poursuite pour s'arrêter sur un pont.

Il reprit contact avec Finch qui lui dit qu'il en avait lui aussi perdu la trace. L'homme au costume pesta avant de voir dans l'eau un corps qui flottait. Son sang ne fit qu'un tour en voyant que c'était son homme et il se précipita pour téléphoner aux secours dans une impasse. C'était le seul endroit où il pouvait abandonner son téléphone portable et, de cette façon, il pouvait être discret.

Se sentant inutile, et ne sachant plus vraiment que faire en ayant l'esprit ailleurs, Reese finit par abandonner la suite de la traque. Alors il fit la seule chose qui lui vint à l'esprit : il prit le chemin de la bibliothèque pour rentrer. Mais avant cela, il passa par le parc. Parce que même s'ils étaient obligés de se cacher, il aimait encore cet endroit pour s'y balader.

Il finit par arriver à sa destination. Finch le salua et fut surpris de le voir aussi détendu. Reese lui expliqua qu'il se sentait à nouveau bien et qu'il essayait de trouver une solution. Perplexe, l'informaticien continua de l'être mais, s'il disait quoi que ce soit, il n'était pas sûr d'être entendu.

Parfois, il y avait des choses que Finch ne s'expliquait pas. L'humeur changeante de son ami en faisait partie. Mais ce ne le dérangeait pas. Parce que la vie était faite ainsi.


Allez promis ma prochaine publication dans le fandom ne devrait pas être aussi tirée par les cheveux ! :p

A bientôt !