Bonjour à tous ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour une fic sur laquelle je suis depuis pas mal de temps, mais que j'avais abandonné plusieurs fois (flemme, quand tu nous tiens). J'espère que ce premier chapitre vous plaira :')

Disclaimer rapide : Les personnages de Mathieu Sommet, et Antoine Daniel ne m'appartiennent pas, et Lizzy est le seul personnage que j'aie créé.

Pas de trigger warning spécifique, et je vous préviendrais toujours en début de chapitre si la fic traite d'un quelconque sujet sensible, à un moment ou à un autre, pas d'inquiètude :')


Mathieu Sommet détestait l'été. Depuis toujours. Maintenant, cela symbolisait chaleur, coups de soleils, fans trop insistants dans la rue, et obligation de mentir à ses amis pour ne pas aller à la plage, la piscine, ou tout endroit nécessitant de se retrouver très peu couvert avec eux.

Avant tout ça, l'été signifiait l'arrêt des cours. Il n'aimait pas particulièrement l'école, mais elle lui permettait d'éviter son beau-père et sa belle-soeur autant que faire se peut. Fort heureusement, maintenant qu'il était majeur, il pouvait éviter qui il voulait.

Il sourit à sa nièce, lui tendant la glace vanille-fraise qu'elle lui réclamait depuis une demie-heure. Tonton gaga, il ne pouvait tout simplement lui refuser quoique que ce soit. Lizzy, la petite fille blonde de sa soeur, était une enfant simple et souriante, et même si Mathieu n'aimait pas particulièrement les enfants, il adorait l'accueillir chez lui.

Sa soeur était partie en vacances avec son nouveau petit-ami (Mathieu avait arrêté de compter avec le seizième), et lui avait donc laissé la fan de Harry Potter, qui allait bientôt fêter ses sept ans. Elle entama la glace, remerciant "Tonton Math" avec plaisir.

Il soupira, se rendant compte d'à quel point elle avait vieilli. Désormais, elle ne lui tenait plus la main, et passée tout son temps plongée dans des pavés composés de centaines de pages. Il lui avait offert les Seigneur des Anneaux, qu'elle avait littéralement dévorés en moins d'un mois. Elle était si matûre pour son âge...

- Tu veux quelque chose de spécial pour ton anniversaire, Lili ?

Les surnoms étaient beaucoup trop cucu la praline pour Mathieu, mais essentiels pour la petite fille. Elle l'appellait pratiquement toujours Math, et le surnom Lili, ironique au départ, était devenu une habitude pour eux. L'enfant secoua la tête de droite à gauche, grand sourire aux lèvres, s'appliquant à lécher sa glace sans se tâcher avec. Elle était affublée de sa robe préférée, une bleue toute simple qui lui donnait des airs d'Alice au Pays des Merveilles.

- Non, je n'ai besoin de rien, ne t'en fais pas !

Il sourit, la poussant doucement dans le dos pour toujours la garder sous son oeil.

- On va où, au fait ?

Elle entamait à présent le cône, de la glace tout autour de la bouche. Mathieu retint un sourire, pointant un panneau.

- Je t'emmène au parc, il y a beaucoup de jeux !

La petite fille éclata de rire.

- Tonton, tu sais très bien que je n'aime pas sortir ! Pourquoi on est pas restés à la maison ?

- Parce que ça m'embête que tu restes enfermée avec un livre dans une ville aussi riche et grande, sachant que tu pourras tout à fait lire quand tu seras chez ta mère ! Tu verras, ça va être amusant !

Lizzy termina rapidement sa glace, soupirant exagérement.

- Mais je suis sûre que tu as du montage à faire, tonton MathMath ! Et tu as besoin de temps pour monter tes vidéos !

Il soupira, cherchant une excuse pour éviter de lui apprendre qu'il avait plus ou moins abandonné les SLG. Il avait grand besoin d'une pause, mais il n'était pas sûr que la petite fille comprenne. Le voir affublé d'un bob hideux ou de lunettes de soleil la faisait éclater de rire à chaque fois, même si elle ne comprenait pas toujours les termes utilisés (Tonton MathMath, qu'est ce que c'est une Golden Shower ?).

- Je suis en vacances pour te consacrer un peu plus de temps !

Sa nièce hocha la tête, souriante.

- Comme moi ?

- Exactement !

- C'est super bien ! Maman dit que tu as l'air beaucoup plus fatigué, ces derniers temps...

Mathieu esquissa un sourire attendri. Sa petite soeur, Alice, avait toujours su lire en lui. Il se promit de lui envoyer un message pour la rassurer. Malgré son côté irresponsable, la mère de Lizzy était adorable, et très compréhensive. Seulement, il n'oserait rien lui dire, là. Pas à elle.

- Oui, je me couche beaucoup trop tard...Ta maman a raison, j'essayerais de me reposer un peu.

Ils franchirent la grille menant au parc en commencèrent à marcher, parlant joyeusement.

- Et je pourrais les voir quand, tes vidéos ?

Mathieu se mordit la lèvre.

- Ta maman te laisse aller sur Youtube ?

- Une demie-heure par jour.

- Et tu peux regarder ce que tu veux ?

La petite fille hocha la tête, faisant soupirer son oncle.

- Tu regardes quoi ?

- Des dames qui parlent de livres ! Il y a Margaud Liseuse, Bulledop, Lili Bouquine, Moody Take A Book, Lemon June, Nine Gor...

Pouffant, Mathieu leva la main pour stopper le flux de paroles.

- Okay, okay, c'est bon, j'ai compris ! Bon, tu pourras regarder mes vidéos quand tu auras... Mettons... Douze ans ! Okay ?

Lizzy gonfla les joues, fronçant les sourcils.

- Nan, c'est dans...

Elle compta rapidement sur ses doigts, gardant les sourcils froncés. Mathieu pouffa en la voyant faire.

- Quatre ans ! soupira Lizzy

- Cinq, en fait.

Décidemment, la petite fille avait hérité des talents en maths de sa mère.

- S'il te plait, Tonton Math, tu dis toujours que je suis plus mature que maman ! Alors si elle peut regarder ta vidéo, moi aussi !

Oui, mais ta mère connait le concept du Bukkake sur le bout des doigts, ma petite Lizzy...

- Quand tu seras plus grande, point final.

- D'accord...

Mathieu pointa tous les jeux disponibles du doigt.

- Tu vas pas t'amuser ?

- Les jeux ne sont pas hyper drôles...

- Lili, il y a deux toboggans, six balançoires, un tape-cul, et beaucoup de parcours marrants à faire ! Tu vas adorer !

Elle gloussa, et se dirigea timidement vers la balançoire, avant de retourner vers son oncle, rougissante.

- Je ne peux pas y aller, il y a déjà des enfants !

- Oui, mais il y a encore deux balançoires de libres, vas-y avant que quelqu'un d'autre ne les prenne !

La blonde poussa un petit soupir, secouant la tête de droite à gauche.

- Non, je ne les connais pas !

- Je t'accompagne, et tu t'installes, d'accord ?

Il était beaucoup trop gentil avec elle...

- D'accord...

Il poussa doucement la petite fille dans le dos, se dirigeant vers les balançoires avec elle. Il s'agissait de six gros pneux reliés à des chaines, attachées à un énorme poteau. Le paradis pour n'importe quel enfant, d'après Mathieu. Il sourit en se rendant compte qu'elle était trop petite pour pouvoir s'installer confortablement sur la balançoire, la souleva, et la poussa doucement, après s'être assuré qu'elle était bien accrochée. Amusé, il la laissa seule et s'éloigna, sortant un polar de Burke de son sac à dos, et l'entamant, ne s'arrêtant que pour surveiller sa nièce toutes les deux minutes.

Ils restèrent une bonne heure dans le parc, l'enfant n'osant se rendre sur les toboggans que lorsque Mathieu l'accompagnait. Ils décidèrent de rentrer tôt pour pouvoir acheter un nouveau livre à la blonde. Mathieu était ravi de lui faire plaisir, sachant qu'elle ne s'entendait pas vraiment avec le reste de la famille. Elle choisit rapidement, attrapant le premier livre d'Heroic Fantasy qu'elle vit en rayon (décretant que c'était LE livre et qu'elle n'avait pas besoin de regarder les autres tant celui là avait l'air intéressant), puis ils sortirent de la librairie, la petite fille trainant des pieds, beaucoup trop fatiguée pour marcher.

- Tonton, regarde cette maison, elle est trop trop jolie !

Mathieu soupira, attendri. La petite fille s'arrêtait toutes les deux minutes pour lui montrer un caillou, une maison, un panneau, et même le chapeau d'un vieux monsieur. Il se retourna, continuant d'avancer.

- Lizzy, arrête de m'appe...

Il se tut, se prenant un inconnu sans faire exprès. Il grimaça, portant sa main à sa tête. Marcher sans regarder dans une ville aussi remplie que la sienne, c'était presque du suicide... Il se rendit compte que le choc avait fait tomber l'autre au sol, et il l'aida à se relever, sans le regarder, se répandant en excuses. Lizzy les avait rejoint, et observait l'inconnu avec de grands yeux.

- Tonton Mathieu, c'est pas le garçon qui est sur la photo que tu as dans le salon ?

Le créateur de Salut les Geeks fronça les sourcils. Quelle photo ? Il s'attarda sur les traits de l'inconnu. Yeux marrons, plutôt grand, de poids moyen... Mathieu leva un sourcil en reconnaissant l'un de ses amis.

- Antoine ?

L'inconnu leva la tête, et éclata de rire en voyant Mathieu.

- Mathieu ! Décidement, il faut toujours que tu me fasses du rentre-dedans, toi !