Heyyy, tout le monde :D ! J'espère que le chapitre d'aujourd'hui vous plaira :') Je me suis trompée dans le chapitre d'avant, les réfèrences à Harry Potter se feront dans le chapitre d'après, désolée x)

Sinon, j'espère que vous avez tous passé une très bonne rentrée, que votre classe et votre emploi du temps vous plaise ou que la reprise du travail s'est bien passée. Courage à tous les étudiants, les prochaines vacances sont en octobre, ça va arriver vite xD Et puis l'arrivée du mois de Septembre reste une super excuse pour écouter Wake Me Up When September Ends de Green Day xD (on trouve du réconfort où on peut x) )

Bref, j'arrête le blabla et vous laisse lire la suite :') Bonne lecture !


Assis devant son café, encore à moitié endormi, les yeux dans le vide, Mathieu réfléchissait.

Il devrait aller réveiller sa nièce d'ici une petite demi-heure, pour que cette dernière se prépare. Ils iraient ensuite chez Antoine, le sauvant du tyran à la manette pendant quelques heures. De vrais chevaliers servants, les Sommet...

Il fit tourner sa cuillère dans la tasse, soupirant bruyamment.

Même s'ils n'en avaient pas reparlé pour l'instant, il se doutait bien qu'Antoine pensait à la même chose que lui. C'était certain.

Il avait encore en tête ce qui s'était passé à la Japan Expo, quelques années auparavant.

Cela se voyait dans ses regards fuyants, et dans la manière qu'il avait de remonter, puis de rebaisser ses manches, comme à chaque fois qu'il était gêné. Mathieu le connaissait presque par coeur.

En effet, Mathieu avait dû choisir entre partager une chambre d'hôtel avec Alexis Breut, Antoine, ou les laisser dormir tous les deux dans la même chambre. Les hôtels étant bondés, ils n'avaient pu obtenir qu'une chambre pour deux, et une chambre seule. Antoine et Alexis ne se connaissant pas du tout, Mathieu avait accepté de dormir dans la même pièce qu'Antoine, Alexis étant insomniaque et donc très susceptible d'avoir envie de regarder un film en pleine nuit.

Et, ce qui devait arriver arriva, l'amateur de yaourt et l'amateur de café partirent boire quelques bières pendant qu'Alexis récupèrait de sa nuit d'insomnie à l'hôtel. Ils commencèrent par parler de Youtube, avant de partir sur des sujets plus risqués, comme leurs familles ou leurs vies personnelles amoureuses.

Plus la soirée avançait, plus les blagues fusaient. Les deux connaissant le "Matoine", le nom qu'avait donné Internet à leur couple, ils décidèrent de faire quelques blagues dessus. Mathieu repoussait certaines mèches de cheveux d'Antoine de ses yeux, joueur, pendant qu'Antoine faisait mine de lui tenir la main.

Ce n'était pas allé plus loin. De simples blagues entre collègues Youtubeurs.

Malheureusement, ce qui devait arriver arriva. Une fan les prit en photo, et les posta sur Twitter, en les taguant.

Internet s'empara de ces clichés, et la petite amie d'Antoine de l'époque, Héléna, tomba dessus. Refusant de croire Antoine, qui jurait qu'il ne s'agissait que de privates jokes avec Mathieu, et que rien de sérieux ne s'était passé entre eux deux, elle le vira de son appartement, où il venait de s'installer.

Il expliqua la situation à Mathieu, qui s'excusa maintes fois. Antoine le rassura, et lui expliqua que ce n'était pas sa faute.

Néanmoins, ce fut l'un des derniers messages qu'ils échangèrent. Ils ne se détestaient pas, mais les choses étaient devenues trop bizarres entre eux.

Et en plus, tout le monde leur parlait du Matoine. Ils ne pouvaient plus se connecter sur un réseau social sans tomber sur un fanart, une fanfiction, ou certains comptes fans dédiés à leur couple.

Mathieu se reprit, avalant une gorgée de café.

Il fallait absolument qu'il arrête de penser à ça, cela le mettait mal à l'aise pour rien.

- Tonton ?

La petite voix endormie de Lizzy manqua de faire sursauter son oncle, qui esquissa bien vite un sourire bienveillant. Il repoussa doucement sa tasse de café encore fumante, se levant.

- Tu veux manger quelque chose ? Boire ?

- On peut faire les pancakes que tu m'avais promis ?

Mathieu pouffa devant l'air excité de sa nièce, acquiesçant.

- Bien sur ! J'ai pas de sirop d'érable, mais du Nutella doit trainer dans un placard, ça te va ?

Elle hocha la tête, posant son gros livre sur la table.

- Tu es réveillée depuis longtemps ?

Il avait posé la question en commençant à sortir les ingrédients nécessaires à la préparation de pancakes.

- Non, je viens de me réveiller, je crois... Et toi ?

- Je suis réveillée depuis une petite heure, je pense...

Il commença à casser les oeufs, préparant la pate. Lizzy se fit rapidement un chocolat chaud.

- Ensuite, on va chez Antoine !

Mathieu pouffa devant l'air ravi de sa nièce.

- C'est plus tonton Antoine ?

Elle haussa les épaules sans vraiment l'écouter, et se replongea dans son livre. Mathieu sourit malgré lui, finissant la pate. Il sortit ensuite une poêle, qu'il huila, avant de préparer les pancakes.

- Tu en veux combien ?

Lizzy réfléchit quelques secondes.

- Douze !

- Tu as faim, dis-donc ! Et si on commençait par t'en faire deux ? Trois, si tu as encore faim ?

Elle haussa de nouveau les épaules, amusant Mathieu.

- Comme tu veux.

- On part sur deux pancakes, alors ! pouffa Mathieu.

Il fit cuire les pancakes, qu'il posa dans l'assiette de sa nièce.

- Tonton, on va bientôt voir Harry Potter ?

- Je connais une petite Serdaigle qui a hâte ! pouffa Mathieu, jetant un coup d'oeil aux notifications sur son portable. Oui, on part bientôt, ne t'en fais pas.

Lizzy acquiesça, attrapant son assiette et commençant à manger.

- MathMath, qu'est-ce-que c'est un "nemon"?

Le concerné manqua de s'étouffer avec son café.

- Attends, tu veux dire un "lemon" ?

Elle fit un petit "oui" de la tête, faisant rougir son oncle au possible.

- C'est la traduction pour dire le mot "citron" en anglais.

- Non, c'est dans un texte. C'est maman qui m'a dit qu'il y avait beaucoup de lemons sur toi sur Internet.

Deuxième étouffement. Décidemment, Mathieu allait mourir. De honte, très probablement, vu les questions posées par sa nièce. Dieu qu'il détestait sa soeur, par moment...

- Ce n'est pas de ton âge, Lizzy, n'écoute pas les bêtises de ta mère, c'est une vraie gamine, parfois...

La blonde rit, sachant pertinemment ce qu'était un lemon vu que sa mère lui avait déjà expliqué. Bon, vu que son oncle ne voudrait pas lui répondre, elle demanderait à Antoine. Qu'est-ce-qu'elle adorait mettre les adultes mal à l'aise !

- Tu ne sais toujours pas faire les nattes ?

Mathieu pouffa, rassuré qu'elle ait lâché l'affaire.

- Non, tu demanderas à Antoine.

- Oh, j'aurais beaucoup de choses à demander à Antoine...

Il ne se posa pas plus de questions, jetant un coup d'oeil à sa montre.

- Tu veux qu'on parte maintenant ? Je suis presque sûr que chaque minute passée avec nous est une minute sauvée pour la vie de ce pauvre Antoine...

La petite blonde éclata de rire.

- Enzo a l'air vraiment chiant...

Mathieu leva un sourcil.

- C'est un gros mot, Lizzy.

- Mais... Tu en dis tout le temps ! Et Maman aussi !

- Oui, mais on est des adultes.

Enfin... Ta mère a l'apparence et la vie sexuelle d'une adulte, mais niveau mentalité...

- C'est nul.

Il retint un petit sourire moqueur, attrapant l'assiette et les couverts vides de la petite pour les mettre à laver, avant d'attraper son téléphone.

- Bon, va t'habiller au lieu de dire des bêtises, on va reprendre le tramway.

- Il y aura moins de gens ?

- Que si tu es sage !

Le ton prit par l'ex-Youtubeur fit éclater la blonde de rire, qui commença à quitter la pièce, grand sourire aux lèvres. Elle partit ensuite s'habiller, s'attachant toute seule les cheveux en une queue de cheval approximative, pendant que son oncle partait se doucher.

Antoine, quand à lui, se retenait de violemment assassiner le gamer à coups de Sainte Pelle. Il était sûr qu'il aurait pu faire de cette anecdote un titre très accrocheur, sur Youtube, en plus... En effet, Enzo avait explosé après avoir perdu une partie, détruisant le clavier de son ordinateur en le laissant violemment tomber par terre. Et évidemment, Antoine avait ramassé les touches tombées au sol, le pré-adolescent refusant de l'aider.

Il détestait tellement ce gosse...